Accueil Politique Le nougat, ça peut coûter bonbon

Le nougat, ça peut coûter bonbon

1
0
377

parrain.jpg L’immunité sénatoriale, ça a du bon. Malgré les nombreuses casseroles accrochées à ses basques, Don Pasqua n’a jamais mis les nougats en cabane. Marionnettiste hors pair,  il a pourtant tiré sur pas mal de ficelles plus ou moins légales de la République. Un de ses proches collabos, lui, pourrait ne pas être aussi verni que môssieu Charles. Didier Schuller, ancien élu RPR,  vient d’être interpellé pour trafic de… nougats, nous y revoilà. Trêve des confiseurs ou pas, ce genre de bêtise (de Cambrai ou d’ailleurs), ça peut coûter bonbon. Surtout que l’ancien suppléant de Balkany n’est pas, loin s’en faut, un perdreau de l’année.

On se souvient du scandale Schuller-Maréchal. L’affaire révélée au grand jour, le Didier avait mis les adjas et s’était enfui aux Caraïbes pendant sept ans. C’est là qu’il aurait rencontré, on ne se refait pas, un escroc dromois qui le mouille désormais dans l’affaire des nougats. On se rappelle aussi de sa condamnation en appel en 2007 à trois ans de prison dont un an ferme pour financement illégal de sa campagne électorale. Malgré ce brillant curriculum vitae, Schuller n’a jamais passé qu’un mois de sa vie en détention provisoire. Moralité du jour, la justice est égale pour tous mais pas pour tout le monde…

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

Un commentaire

  1. Canette s’ensuque

    28 juin, 2008 à 0:07

    Pas de quoi, ça paie MU le raide des villes.@S’ haine égal.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Lang à Cuba !

Non ce n’est pas sexuel !  Même si y’a quand même un zest de lèche-culisme dan…