Accueil Politique Tant va le Cuche à l’eau qu’à la fin il se casse…

Tant va le Cuche à l’eau qu’à la fin il se casse…

2
0
229

kozyandouille1.jpg
Après les fonctionnaires, les routiers, les pêcheurs, les cheminots, les enseignants, les journalistes, le service public et tutti quanti, voici venu le temps des militaires. Il n’ aime pas grand monde finalement le Nicolas à part les grosses fortunes, les chanteurs ringards et les top-models. Petit flash back. Lors d’une journée portes ouvertes à Carcassonne, un sergent se plante et canarde la foule avec des balles réelles. Bavure individuelle regrettable certes mais est-ce une raison pour insulter l’armée dans son ensemble et pour péter les plombs de la sorte ? «Vous êtes des amateurs ! Vous n’êtes pas des professionnels !» a-t-il lancé à la cantonade et plus particulièrement à l’attention du Général Cuche, chef d’état-major de l’Armée de terre.

 La pratique de l’humiliation publique semble être le sport favori de l’omnipotent. On se souvient de Jean-Pierre Havrin, ancien directeur des polices urbaines de Haute-Garonne, apôtre de la police de proximité, vouée aux gémonies à l’époque, flingué devant les caméras par un certain Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur. Plus récemment, on se rappelle de Laurent Joffrin, patron de Libé, pris à partie violemment lors de la conférence de presse de janvier par son altesse sérénissime. Privé de micro et donc dans l’impossibilité de répondre aux injonctions présidentielles, le journaliste avait du subir la moquerie du tout-puissant et même les rires d’une partie de ses confrères.

Le général Cuche, connu entre autres pour avoir promu l’émergence d’officiers issus de l’immigration, n’a pas supporté le courroux suprême. Droit dans ses bottes, il a démissionné. « Toute l’armée de terre est derrière Cuche », a alors affirmé un officier supérieur. Résultat des courses, l’armée déjà fragilisée par la réforme en cours est désormais sans dessus-dessous. Les dégâts collatéraux sont multiples, les protestations inédites au sein de la Grande Muette. Sarko a diligenté une enquête contre Surcouf, un collectif  d’officiers supérieurs anonymes qui déclare : « La nouvelle orientation en faveur du satellitaire ou de la création d’un ‘commandement interarmées de l’espace’ fait figure de gadgets, lorsqu’on connaît les besoins réels et actuels des armées ». Ni plus ni moins. On souhaite bon courage à Morin, le transparent ministre de la Défense pour recoller les morceaux de la cruche brisée par un petit maladroit impulsif…
31dbcff647ab11ddb22ac0e466ddee57.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

2 Commentaires

  1. titus

    3 juillet, 2008 à 8:20

    vos sources m-ont l’air bien renseignées .bravo TITUS

    Répondre

  2. Hantécrise

    3 juillet, 2008 à 10:09

    Pour la grande muette, se faire prendre au nez sans réserve par le menteur, comme dirait Mangefeu, “l’effet bleu” ça laisse pantin. D’ailleurs, si en parallèle tu regardes la réaction de Guy, t’es scié… Mais pas assez obéissant à Marseille, du coup sans portefeuille, la maroquin part en fumée…

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Elle est belle, la gouvernance !

Un ministre de l’intérieur accessoirement ministre des cultes condamné pour injure r…