Accueil Politique An 01 : épilogue

An 01 : épilogue

16
0
531

villa.jpgQuand le chat n’est pas là, les souris dansent. En Sarkozie, le proverbe pourrait se traduire par quand la population est en vacances, les ministres accumulent les mesures anti-sociales. Démembrement par Xavier Bertrand des lois  Aubry sur les 35 heures et fin définitive des RTT pour les cadres, logements sociaux mis à mal par le programme Boutin, taxation des mutuelles de santé via le plan Bachelot-Woerth. Tout ce train de réformes assassines s’ajoute aux dispositions prises auparavant par le même Bertrand sur le chômage visant à ce qu’un demandeur d’emploi soit contraint d’accepter à peu près n’importe quoi comme boulot à partir du moment où le dit-boulot  se situe dans un périmètre de 30 bornes autour de chez lui…

Pendant ce temps, Darcos impose le service minimum dans les classes et supprime 13 500 postes d’enseignants ( 30 000 fonctionnaires en tout ne seront pas renouvelés), Dati veut vider les prisons qu’elle a elle-même remplies, Hortefeux boute sauvagement l’immigré hors de France, Sarkozy  fait main basse sur le service public audiovisuel et fanfaronne devant ses troupes : “Désormais, quand il y a une grève, personne ne s’en aperçoit”. Pendant ce temps, le fichier Edvige visant à épier nos moindres faits et gestes est mis en place en loucedé, le plan Borloo issu du fameux Grenelle de l’environnement va passer plus ou moins à la trappe faute de capitaux, Tapie va rafler 40 millions d’euros généreusement offert par l’état et l’armée, non contente de se faire humilier publiquement par son chef, se voit sensiblement réduire ses effectifs.

Pendant ce temps, Ingrid Bétancourt est libérée par les troupes du président Uribe et Sarkozy, parmi les derniers informés, tente pourtant de récupérer l’affaire à son profit. Le même Sarkozy en fait des tonnes autour de la création  de l’Union Pour la Méditerranée, projet séduisant sur le papier mais risquant fort à court terme d’être un nouveau coup d’épée dans l’eau. Pas grave, on a communiqué sur la chose, on a paradé au milieu de moult chefs d’état et surtout on s’est fait mousser. En Sarkozie, l’important est de s’agiter, pas d’avoir des résultats.

Pendant ce temps, la réforme de la constitution, toilettage présidentiel dira Badinter, est adopté à deux voix près après des pressions sur les élus dignes des républiques bananières. Pas grave, tous ces « succès » regonflent totalement notre omnipotent qui oublie à nouveau toute modestie et toute retenue. Il va jusqu’à s’ingérer dans les affaires irlandaises en affirmant que ce pays doit revoter le traité de Lisbonne qu’il vient juste de rejeter.

kozyepilogue.jpgAprès un peu plus d’une année de régression sociale sans précédent, de manipulations médiatiques multiples et variées, de confusion perpétuelle entre vie privée et domaine public, voici venu le temps du repos du guerrier. A l’issue du dernier conseil, Carla, l’ex gravure de mode reconvertie en Jackie Kennedy, peut distribuer à chaque ministre son précieux recueil de chants avant d’attirer son mari vers sa somptueuse villa du Cap Nègre. Du calme Brice, ce n’est pas un repaire de sans-papiers…

http://www.dailymotion.com/video/x6a91q

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

16 Commentaires

  1. Léon Camé

    31 juillet, 2008 à 10:32

    on a le moral dans les chaussettes, on épie le voisin, on voit de l’antisémitisme à la moindre occasion, on ne rote plus à table, on conchie le fonctionnaire, l’ouvrier dit au cadre que ça lui fait les pieds, etc….

    La politique du dressage des uns contre les autres est à son apogée. mais bon, pendant qu’on s’engueule les uns les autres, au moins on en est pas à réfléchir sur la couleur du mur qu’on va se prendre dans la poire.

    Répondre

  2. ruminances

    31 juillet, 2008 à 11:07

    Inimaginable sous Chichi, cette regression massive. Pour le dixième de ça, tout le monde était dans la rue ! A croire que y’a de l’anestésiant chez cet homme-là au delà de ses pitreries…

    Répondre

  3. Léon Camé

    31 juillet, 2008 à 11:24

    je connais tout de même des Chichis de meilleure compagnie

    Répondre

  4. ruminances

    31 juillet, 2008 à 11:28

    Chichi l’homme oui mais il paraît qu’on ne le croise plus que sous un pseudo quasi révolutionnaire dont le poster orna les chambres de tout bon ado qui se respecte…

    Répondre

  5. Léon Camé

    31 juillet, 2008 à 11:47

    voilà les nouveaux Billy Idol,
    le nouveau leader minimo ou les Tokyo Hotel.
    Quand on vous dit que ce monde tourne à la mascarade !

    Répondre

  6. clarky

    31 juillet, 2008 à 12:54

    faut pas trop se faire d’illusions, la contestation à battre le pavé ne porte même plus ses fruits, les mecs sont résignés, là tout passe aux forceps mais ça passe quoi qu’on puisse en dise.

    sous jacquot le croquant on voulait réduire une certaine fracture sociale et on a vu ce que ça a donné.
    sous le sunlight des topics de notre nouveau messi, faut bien avouer que le constat a quelque chose d’effrayant, le chantre mou de la france unie, le trait d’union proclamé entre le prolo et le bourgeois a vécu, sarkoland est en passe de réussir là ou villepin avait fait le dos rond, à savoir remettre et exacerber un peu plus la fameuse lutte dite des classes, j’en veux pour preuve l’artisan et ses employés avec qui j’ai bossé hier, sont au taquet pour rester dans le politiquement correct.

    mais bon, faut arrêter de se bercer de grandes illusions, pendant que sarko bouffe son pain blanc en profitant du faste mis à disposition, d’autres sont en train de se faire des plâtrées de pain noir et là les indicateurs sont vraiment à l’extrême, voire l’extrémisme.

    on vit dans une société qui prône l’individualisme, le matérialisme et le paraître, et les contradictions qu’elle génère sont terribles.

    Répondre

  7. ruminances

    31 juillet, 2008 à 13:04

    Faut dire que le quidam profite de la totale apathie, jan michel de la gauche… Honte à elle qui se saborde dans ses luttes plus anales qu’intestines !!! l

    Répondre

  8. clarky

    31 juillet, 2008 à 13:06

    comme je ne peux pas éditer mon post, je rajouterais en plus bovino :

    et pendant ce temps, le financement du RSA tourne à la farce tout comme d’ailleurs celui du plan banlieue qui de plan marshall vire soudain en plan espoir…t’as raison fadela, l’espoir fait vivre, ni pute ni soumise certes mais sacrément muselée et sous contrôle tout de même.

    Répondre

  9. ruminances

    31 juillet, 2008 à 13:12

    Tiens au fait Clarky, puisque tu es là, j’ai envie de faire évoluer le blog pour que les amis toi, léon, le diazec, canette etc, puissent publier leur bafouille ici. Si possible, bwana, mais faut que je vous explique le truc. On fera ça à mon retour si ça vous dit. je me casse 15 jours en wacances sam’dit…

    Répondre

  10. clarky

    31 juillet, 2008 à 15:09

    ayé bovino, j’ai opéré la manip, le patient anglé est sur le grill…

    je te file en messagerie mon bousin !!

    Répondre

  11. clarky

    31 juillet, 2008 à 15:54

    bon tout roule bovino, j’ai l’access hit.

    Répondre

  12. lediazec

    31 juillet, 2008 à 17:13

    Après une telle débauche d’énergie éditoriale, avec un épilogue en forme de synthèse (é)pique-pique, ça mérite quelques jours de quiètude.
    Si l’éditorialiste pointe un bout d’orteil du côté de l’Armorique, c’est avec plaisir que je lui offrirai une balade en zodiac du côté de l’île aux Moines et sa voisine l’île Rouzic, communément nommée, l’île aux oiseaux.
    A plus… Et tout ça !

    Répondre

  13. clarky

    31 juillet, 2008 à 20:58

    message to you beefy

    Répondre

  14. Canette S'ensuque

    1 août, 2008 à 3:06

    Il va y avoir du sport à la rentrée. (enfin j’espère)

    Merci Ruminant pour cette série plus forte que les six Rocky.

    J’aimais déja beaucoup les gendarmes à Saint Tropez que j’ai vu 158 fois sans être Marseillais. Mais le regarder en ayant conscience de la ressemblance frappante entre Cruchot et Nico est un pur délice.

    Les Français sont devenus des Fougasse.

    Répondre

  15. Hantécrise

    1 août, 2008 à 5:35

    Avec 4 ans de régime spécial Sarkophage, va falloir sacrément l’asticoter pour rendre la momie nette avant que le glas sonne (dire que j’ai attendu un demi-siècle pour voter, si, José, pour en arriver au fric à niche). Mais sous l’épave est la plage et com’ promis, pour le con, j’ai payé, disait Marianne en se massant les reins ! Bonnes vacances…

    Répondre

  16. ruminances

    1 août, 2008 à 6:27

    Merci à vous tous d’être venu dire ici votre petite bafouille. Breton, je retiens l’invitation. En Zodiac avec l’Aguirre du golfe, ça ne se refuse pas. Si on arrive à caler quelque chose, ce sera avec plaisir. Bonnes vacances à ceux qui partent. Y’en a 42 % qui ne partent pas; Du jamais vu depuis la fin des seventies. 10% de plus qu’en 2005… et ça va pas s’arranger ! :(

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un préfet au placard

Qui connaît Jean Charbonniaud ? Pas grand monde à vrai dire. Un grand commis de l’ét…