( 25 août, 2008 )

Vous n’avez pas honte ?

honte.jpgPolitique-friction Prenez un type qui, pendant plus d’un an, s’est agité dans tous les sens tel un sémaphore dont les drapeaux seraient définitivement en berne. Ce gars-là sous les yeux, il a plus de valises que le groom du Waldorf Astoria n’en a jamais vu passer. Faire prendre des vessies pour des lanternes à tout un chacun et à longueur de passage téloche, ça use et pas simplement les souliers. A défaut de la patrie, ce gars-là, il a vraiment mérité de se recharger les batteries. A défaut de BB, il a Carlita pour assurer le repos du guerrier. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles si, entre deux criques du Cap Nègre, la sonnerie stridente du portable n’avait point soudain tiré notre homme de sa rêverie. De déranger ainsi une présidence en vacances, vous n’avez pas honte ?

On ne peut décidément jamais être peinard. Faire le péquin express aux JO avec p’tit soldats.jpgLouis, histoire de ne pas froisser les chinetoques, passe encore. C’était prévu au programme des festivités. Jouer les faiseurs de paix en Géorgie, si ça peut faire remonter l’audimat et accessoirement les sondages, ça ne mange pas de pain non plus. Sauf si les buveurs de vodka s’éternisent dans le Caucase biscotte là, on peut passer pour un blaireau. Empapaouté de votre race, Poutine ! De révéler ainsi aux yeux du monde la nature courageuse mais pas téméraire de notre président, vous n’avez pas honte ?

En plus, il doit être au four et au moulin, l’omnipotent. Tandis que le ténébreux Fillon convoque avant l’heure un quarteron de ministres afin de nous faire croire qu’il existe et qu’accessoirement, il ne fera rien face à la crise, voilà que les talibans cassent du jeune soldat français en Afghanistan. Hasard ou coïncidence, rappelons-nous simplement qu’après le vœu du prince d’envoyer 700 hommes supplémentaires là-bas, on est passé d’une mission de maintien à une mission de combat. La nuance est de taille. Il avait presque oublié à quoi ça sert un militaire, sézigue. Il les avaient même humiliés après la bavure de Carcassonne. Il lui fallait redorer leur blason fissa. Trouver d’autres boucs-émissaires. Ni une ni deux. Après un raid sur Kaboul destiné à regonfler le moral des troupes, le monarque excédé adresse aux journalistes qui le questionnent sur d’éventuels tirs amis dont auraient été victimes la patrouille, un péremptoire « Vous n’avez pas honte ? »

Aux Invalides, il fait mieux encore. Grimaçant, il n’arrive pas à réprimer un petit rire nerveux tandis qu’il lance devant les dépouilles des soldats un couillu « Si c’était à refaire, je le referais. » Faut assumer quand on envoie de la chair fraîche au casse-pipe. Mais pas tout seul. En en faisant profiter les autres. Faut savoir partager avec le peuple quand on est au sommet de l’état. Ses amours, ses amis, ses emmerdes. Même ses états d’âme. « Jamais, à un tel point, je n’ai mesuré la solitude d’un chef de l’Etat face aux décisions qu’il doit assumer», se confie-t-il à qui veut bien l’entendre. Devant sa télé, désabusé plus qu’abusé, on a juste envie de lui susurrer à l’oreille : « Et vous, vous n’avez pas honte ? »
http://www.dailymotion.com/video/x6iu60

Article relayé par

betapolitique01.jpg

16 Commentaires à “ Vous n’avez pas honte ? ” »

  1. titus dit :

    c’est vu, c’est hard ,c’est juste c’est courageux.le style est excellent
    titus

  2. ruminances dit :

    Merci Titus de ton p’tit mot sympa ! :) mais courageux, je sais pas. Disons que si ce site était plus connu, mes avis qu’il serait sûrement sinon fermé, inquiété depuis un bail. Les gens du haut aiment pas qu’on les moque. Surtout quand ça vient du bas. Mais bon, là on reste dans le confidentiel…

  3. lediazec dit :

    Une solution pour éviter la confidentialité : expédier le lien directement à l’Elysée, avec un mot joint : « Voulez-vous savoir, monsieur Le…, ce que la France, dans sa divine diversité, pense de vous ?… »

  4. clarky dit :

    et en afghanistan, le mot d’ordre c’est « je panse donc j’essuie »…
    la popularité se construit sur des mirages, la confidentialité sur d’émises rages.

    sarko accorde sa pensée avec l’air du temps, en ce moment c’est le subjectif plus que parfait, l’axe « paris texas » plein la bush, des envies de boxe d’office avec du grand cinoche: « la grande muette vadrouille », le petit prince nous dessine des moutons de plus en plus gros histoire de nous endormir mais n’apprivoise au final que des chimères…

    il nous envoie des « parlez-moi d’amour » là ou d’autres voudraient simplement qu’on leur dise des choses tendres, chose qu’il s’empressera de faire avec les pêcheurs, le quidam du salon de la FNSEA…

    alors vive la confidentialité, le groupuscule du canal hystérique, les saltinbranques du dimanche et la suze cassis !

  5. boeuf mode dit :

    Vous avez vu le discours de Maillé ? Là on jouxte la soupe à la grimace…

  6. clarky dit :

    nan point vu, d’ailleurs ça fait 2 jours je suis Miro…

  7. ruminances dit :

    Bah tu devrais essayer de le mater. Au fait t’as pas reçu un mail ?

  8. clarky dit :

    répondu bovino, ça a l’air de fonctionner.

  9. boeuf mode dit :

    Bon on avance c’est une évidence mais on a peut être besoin des sens ? :)

  10. clarky dit :

    l’empire décence plutôt en ce qui concerne le comportement du petit prince.

    sens dessus dessous, je viens de lire le maillé et l’enclume, on tombe dans le pathos, et ce mélange des genres pour justifier notre présence en terre afghane.

    tain, avec lui c’est « la france tu l’aliènes ou tu la quittes », sarko à l’art d’écrire l’histoire avec un petit h.

  11. lediazec dit :

    Si encore il était capable d’écrire l’histoire, clarky, même avec un p’tit h, on pourrait lui trouver des circonstances atténuantes.
    Non, il est tellement nul, que même pour ça il a besoin de « nègres » !

  12. boeuf mode dit :

    Faire le parallèle entre le massacre des 146 sacrifiés de Maillé et la mort des 10 soldats en afganisthan, fallait oser… et personne ne pipe mot… C’est à désespérer… Même Guaino ne l’avait pas fait. C’est une impro… :(

  13. clarky dit :

    je crois surtout qu’il devrait en fumer du h, lediazec, au moins on pourrait lui en trouver des circonstances atténuantes…

  14. Gonzague dit :

    le mélange des genres est une des spécialités du chef. L’assimilation ne lui fait pas peur. La simplification rassure les imbéciles.

  15. lediazec dit :

    Hélas, clarky, la seule chose illicite qu’il consomme ces temps-ci c’est du H… pirine !

  16. boeuf mode dit :

    Jouer les va-t’en guerre, ça paye dans les sondages ! la preuve !!!
    http://www.lepoint.fr/actualites/regain-de-popularite-pour-le-couple-executif-selon-ipsos/1037/0/269414

    et ça permet de faire oublier la crise économique…

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|