Accueil Politique Les vilaines amitiés

Les vilaines amitiés

19
0
663

visiteurs.jpgSalut Christian, Pas de monsieur entre nous ! Je ne vouvoie que très peu de gens, encore moins ceux pour qui je n’ai pas de considération majeure.

Mon clavier « se souvient d’un temps
Que les moins de vingt ans
Ne peuvent pas connaître
Montmartre en ce temps-là
Accrochait ses lilas
Jusque sous nos fenêtres… »

Presque tout le monde rêvait ou cherchait à le faire. Pas le temps de penser, puisque nous pensions tous que le temps était Splendide ! « Tous des cons !… » A commencer par soi dans une totale auto-dérision. Joie de vivre, insouciance et impertinence. Ni Dieu, ni Maître était en quelque sorte le maître mot. Cela demeure toujours le cas pour certains qui ont gardé de la vie un esprit solidaire chevillé au corps. Sentiment conforté par les dérives d’un système et d’un pouvoir dont l’obsession consiste à écarter et non pas à réunir.

Quelques emblématiques de cette époque bohémienne sont toujours là, mais par discrétion, par délicatesse, par adéquation ou tout simplement par dégoût préfèrent garder le silence, faire leur métier et vivre leur vie loin du du toc et de la pacotille. Ton évangile à toi est tout autre. Il s’appuie sur les imbéciles, très nombreux, il faut le dire, via quelques merdouilles cinématographiques, pour tirer la substance d’un confort matériel que tu penses intellectuel. Sacré Christian Les temps changent. Et comme le temps, les gens aussi. Rassure-toi, aucune intention de t’écrire une lettre de morale. Ta dérive t’appartient. Comme il m’appartient de la désavouer !

Pour cela, évidemment, je ne ferai pas appel au monde auquel tu t’es adonné depuis le début de ton succès médiatique via des peccadilles picaresques avec lesquelles le beurre de tes ambitions s’est transformé en cette matière grasse indigeste, dénoncée par tout diététicien respectable.

kozybronzes2.jpgJe ne ferai pas appel à la morale en ce qui concerne tes relations avec un individu obscur dont la fonction fait loi. Le seul énoncé de son patronyme fait frémir mon épiderme en un jet répulsif. Je ne parlerai pas non plus de la maison Drucker , grâce à laquelle tes frasques, ton petit cinéma, ton image et son aide ont accompagné jusqu’aux marches du palais, non pas une idée de la France, mais tout un système faillitaire. Ta famille est grande, ça tient chaud.

A quand un rôle de composition dans lequel, homme libre et libéré, t’envoie valdinguer le Président d’un pays imaginaire en direct sur TF1, au risque de compromettre ton petit lopin de terre et le vestibule de ta bêtise ?Tu aimes le Président et le Président t’aime. C’est une affaire d’hommes et de quartier. N’est-ce pas du côté de Neuilly-sur-Seine, au lycée Pasteur, que tu fis tes humanités ? Que le monde est petit ! Tant de bruit pour si peu de chose.

Là ou l’affaire se Corse (excuse le mauvais jeu de mots) c’est quand toi, le très petit, le furibard, l’excité, le sous Funès des temps modernes, le médiocre, le frustré, la fripouille, la petite frappe, continue dans la vie à entretenir l’image de ce cinéma trompeur, racoleur, inauthentique et faux-jeton que la France des Drucker prend pour la France, que je m’insurge, crie au scandale et crache mon mépris à la face de ceux qui ont les moyens et le temps de fouler aux pieds des valeurs dont ils ignorent le prix et le sang que cela a coûté !
http://www.dailymotion.com/video/x6nha1

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

19 Commentaires

  1. boeuf mode

    4 septembre, 2008 à 20:17

    Belle lettre qui vient du fond du coeur ! ;)

    Répondre

  2. Gonzague

    5 septembre, 2008 à 11:32

    Drucker, Morandini,Clavier… la France qui gagne ! Beaucoup d’argent !

    Répondre

  3. Ruminances

    6 septembre, 2008 à 6:13

    Petite vidéo ajoutée ;)

    Répondre

  4. lediazec

    6 septembre, 2008 à 11:34

    Vidéo édifiante. Ayant bien dressé ses chiens (chienne en l’occurrence), il se dédouane : « je n’ai rien fait, c’est elle ! Viens voir papa pour le p’tit susucre du soir… »
    Gouvernement de caniches, ai-je entendu ?

    Répondre

  5. lediazec

    6 septembre, 2008 à 19:34

    J’aime beaucoup la nouvelle présentation de Ruminances. J’aurai (c’est une idée personnelle) ajouté des contours de couleur. J’ignore la façon pratique d’y parvenir, mais ça le ferait.
    Quoi qu’il en soit, c’est de mieux en mieux…

    Répondre

  6. boeuf mode

    6 septembre, 2008 à 20:17

    contours, tu veux dire où exactement ? les bandes sur les côtés ?

    Répondre

  7. lediazec

    6 septembre, 2008 à 21:19

    Je me suis mal exprimé. Trop vite. Le tritre Ruminances, tel quel, ça me plaît. C’est à gauche, le ruminant avec sa plume, j’aurai mis un peu de lumière, un peu d’incandescence dans sa révolte. Un flash… C’est une idée. Je ne suis pas spécialiste…

    Répondre

  8. Canette S'ensuque

    7 septembre, 2008 à 1:25

    Pour ma part je trouve que la jolie devise : parti de rien, arrivé nulle part, manque en haut a droite de la page. Et je rejoins lediazec sur le petit manque de couleurs. Sur sa lettre aussi…

    Répondre

  9. boeuf mode

    7 septembre, 2008 à 6:28

    Spa fo ! ;) Je mets un truc provisoire et je contacte l’ami erby, l’auteur de ce superbe header ! Merci pour vos suggestions. Par contre, canette, pour la lettre, tu peux préciser ta pensée ? :)

    Répondre

  10. clarky

    7 septembre, 2008 à 13:11

    comme quoi, le café de la gare se transforme assez vite en café de l’hagard.
    faut dire que rossi devait croire au petit papa noel, d’une part laisser le canal hystérique s’introduire chez clavier, d’autre part se penser intouchable quant aux possibles remous élyséens.
    sauf qu’en sarkoland, le fait du prince prévaut, on donne dans le casse-toi tu pues t’es pas de ma bande et marche à l’ombre…

    alors ouais, à trop faire dans le bling bazar et le mother faker, le châtelain et ses bouffons en deviennent méprisables, et à ce régime là, je me dis que j’irai bien moi aussi cracher sur vos tombes.

    Répondre

  11. boeuf mode

    7 septembre, 2008 à 13:48

    Et de Vian, fruit t’es ? :)

    Répondre

  12. clarky

    7 septembre, 2008 à 14:28

    mes caisses tu bois doudou dis donc !!!

    un verre non pour sullivan ?

    Répondre

  13. clarky

    7 septembre, 2008 à 14:33

    sinon, je viens de reluquer les vignettes/images/fakes, et « les visiteurs, ils ne sont surtout pas trépanés d’hier ».

    Répondre

  14. Canette S'ensuque

    8 septembre, 2008 à 2:35

    Boeuf, je viens de me rendre compte d’un malentendu aprés t’avoir vu me demander de préciser ma pensée. Je disais que je rejoins lediazec sur le petit manque de couleurs du site et que je le rejoins aussi sur le contenu de sa lette. Aprés relecture de mon post, je me rends compte que l’on peut comprendre un manque de couleurs dans cette lettre. Jamais je n’aurais osé me permettre un tel jugement.

    Répondre

  15. boeuf mode

    8 septembre, 2008 à 3:54

    Hi hi, non en fait je pensais que tu voulais mettre de la couleur sur l’article ! :) Je trouve qu’il y a un grand blanc après les illustrations. Mais bon… ;)

    Répondre

  16. Mohamed

    31 juillet, 2009 à 13:10

    Bonjour,
    je ne suis pas fan de sarko (je n’ai pas voté sur lui), mais toutes ces blagues de merde sur sarko (sa taille, sa famille, ses enfants etc.) avec un débit incroyable mais une qualité franchement nulle, me fatiguent…

    allez a +

    Répondre

  17. lediazec

    31 juillet, 2009 à 13:20

    @mohamed. On se réveille ? J’ai eu du mal à trouver, le texte datant de septembre dernier. Si tu veux un conseil pour t’éviter un surplus de fatigue, tu aurais pu économiser ce commentaire tardif. Merci quand même.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  18. clarky

    31 juillet, 2009 à 15:59

    heureusement que vous n’êtes pas fan de notre berger national, quelle aurait été votre réaction sinon :)

    la seule blague qui personnellement me fatigue à vrai dire est celle que je subis tous les jours depuis plus de deux putain d’années de principauté de sarkoland.

    on a les blagues de merde qu’on mérite, pas sûr que les vôtres m’eussent tiré les larmes des yeux, mais qu’importe…

    Répondre

  19. b.mode

    1 août, 2009 à 15:01

    Bah momo, si ça te plait pas, y’a plein d’autres blogs de qualité bien supérieure ! VA voir higher !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Monsieur Jadis – Antoine Blondin

Que penser d’un homme qui vit dans quatre lieux différents selon que le vent pousse …