Accueil Politique Chenille poussive ou larves authentiques ?

Chenille poussive ou larves authentiques ?

13
0
40

nadine2.jpgC’est chouette l’UMP. Une vraie bande de super-copains et de super-copines. Rien que des bosseurs qui aiment à se retrouver pour plancher sur la « feuille de route » tracée par leur président bien-aimé. Cette année, ça se passait à Royan, là où le monarque allait en vacances quand il était ado. Les militants en liesse avaient clamé leur unité sans faille et affiché une harmonie rare. Bien loin des séquences « mensonges et trahisons » offertes par le vilain PS une semaine auparavant à la Rochelle…

Ici, trois sous-ministres, Roger, Yves et Valérie, que la presse médisante accusait de s’étriper pour la candidature à la présidence de la région Ile de France, posaient pour la photo, bras dessus bras dessous. Là, Jean sans Peur, le futur jeune marié, s’affichait tout sourire avec Patrick, le président des Hauts-de-Seine, à qui les mauvaises langues ne cessaient de kozyump.jpgl’opposer. La plus bath, c’était Nadine. Tous les soirs, telle une furie des dance floor, elle mettait le feu à la piste locale. Déchaînée sous son moulant débardeur à paillettes, elle avait même réussi un double exploit. Faire suer le gros Xavier et faire sourire le ténébreux Frédéric. Pour les beaux yeux de la pasionaria blonde, ces deux-là avaient délaissé une chenille poussive et s’étaient éclaté comme des petits fous sur des rythmes disco. En Sarkozie décomplexée, tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Comme on dit au sentier, la vérité était ailleurs. Derrière l’unité de façade imposée par l’Elysée, se dissimulaient larges poches de discorde et fortes divergences d’intérêt. Loin des sunlights mais sous les yeux des militants estomaqués, Roger avait menacé un collaborateur d’Yves, lui lançant vertement un courtois « Recule avant que je t’en mette une ! » Classieux et dans la droite lignée du mémorable « casse toi pauvre con » présidentiel. Trois jours après, hasard ou coïncidence, le preux Yves se sacrifiait au nom de l’intérêt du parti et abandonnait la course à la présidence de la région. Vantée il y a peu pour son action dans l‘affaire corse par l’omnipotent en personne, Michèle, à cause de sa sinistre Edvige, était désormais contestée jusque dans les plus hautes sphères du pouvoir. François, quant à lui, était toujours aussi méprisé en coulisse par qui vous savez.

Qu’importe, l’essentiel était atteint comme dirait une tarte que j’ai bien connue. Aux yeux du peuple tout entier, l’UMP avait joué une partition idyllique. Le doigt sur la couture de leur short de plage, les militants de tout grade avaient suivi à la lettre le mot d’ordre du chef suprême. Soyez unis, je m’occupe du reste leur avait-il adjuré en substance. Aux larves et cetera, avait-on envie de chanter devant le spectacle de cette ridicule parodie…

Article relayé par

betapolitique01.jpg

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

13 Commentaires

  1. Gonzague

    10 septembre, 2008 à 10:34

    ça donne envie de s’inscrire…

    Répondre

  2. Dav_

    10 septembre, 2008 à 10:41

    Nadine Morano, la sous Bachelot du pauvre. Elle n’a que son zèle dénué de créativité pour se faire remarquer. Et dire que cette dévergondée est secrétaire Etat, où va t-on franchement ?

    Pour ton texte Boeuf, c’est vrai, les inimitiés que tu relates sont bien présentes. Mais tu ne peux pas reprocher à l’UMP, de tenter de faire croire à une unité de facade. Des trois prétendants à l’Ile de France, j’apprécie seulement Pécresse, une femme franche et courageuse. Karoutchi est un magouilleur à la petite semelle qui aurait plus la place sur un marché, que sur la scène politique.

    Répondre

  3. boeuf mode

    10 septembre, 2008 à 10:46

    Vrai que le Roger, on le verrait bien en joueur de bonneteau, le dimanche à l’entrée du champ de courses d’Auteuil ou de celui de Vincennes…

    Répondre

  4. Dav_

    10 septembre, 2008 à 10:54

    Là je regardais une video sur Balkany (le tonton protecteur du petit Jean Sarkozy), c’est un sacré truand celui là aussi. Il s’est fait piégé par des mecs de Karl Zéro, c’est affligant le mépris qu’il a, au sujet de la pauvreté :

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/balkany/video/xkfts_balkany-piege-par-les-yes-men_news

    Répondre

  5. Dav_

    10 septembre, 2008 à 10:55

    Là je regardais une video sur Balkany (le tonton protecteur du petit Jean Sarkozy), c’est un sacré truand celui là aussi. Il s’est fait piégé par des mecs de Karl Zéro, c’est affligant le mépris qu’il a, pour la pauvreté :

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/balkany/video/xkfts_balkany-piege-par-les-yes-men_news

    Répondre

  6. boeuf mode

    10 septembre, 2008 à 13:03

    Certes et la charmante Edvige, c’est le mépris de la confidentialité ! ;) Ils ont essayé de passer ça en loucedé pendant les congés payés !!!
    http://ruminances.unblog.fr/2008/07/25/166/#more-166

    Répondre

  7. lediazec

    10 septembre, 2008 à 19:34

    Dis-donc, boeuf, sacrée soirée big band à l’UMP ! C’est le décélérateur des micro-participants !

    Répondre

  8. boeuf mode

    10 septembre, 2008 à 20:04

  9. lediazec

    10 septembre, 2008 à 20:20

    Pacifisme et sacrifice, ça sent fort le colonialisme de couloir !

    Répondre

  10. boeuf mode

    11 septembre, 2008 à 5:59

    Tiens mon colon ! reconnais sur l’image les joyeux drilles !!! :)

    Répondre

  11. gonzague

    12 septembre, 2008 à 11:40

    C’est lui qui les a fait. et il peut les défaire. Fillon sur l’affaire Edvige se dédit quand Sarko parle.

    Répondre

  12. Léon Camé

    12 septembre, 2008 à 15:58

    Bal tragique à colombay comme ils disaient…

    Répondre

  13. sous commandant Darcos

    14 septembre, 2008 à 11:59

    N’empêche, elle a maigri, Nadine, on a beau dire, dur dur d’être un ministre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Plus dur sera le parachute !

Servir la soupe, tel est plus que jamais le mot d’ordre dans les rédactions de France et d…