• Accueil
  • > Brèves
  • > Roselyne bâche l’haut et c’est l’hôpital qui coule !
( 29 décembre, 2008 )

Roselyne bâche l’haut et c’est l’hôpital qui coule !

rosy02.jpg

A force de démanteler la fonction publique, on va finir par s’apercevoir qu’elle servait à quelque chose, cette bonne vieille institution républicaine. Forcément, ça se voit plus vite dans les hostos qu’à la Poste, à la Sécu ou dans une classe de seconde. Biscotte, y’a toute suite du grabuge quand y’a quelqu’un qui passe l’arme à gauche.

En ce moment, ce n’est pas forcément la loi des séries, ça ressemble plutôt à la résultante d’une politique dénoncée depuis un bail. La santé à deux vitesses. L’une pour les riches dans les cliniques privées, l’autre pour le reste. Après le décès d’un petit gars pour cause de mauvais rangement d’une médication et la scandaleuse mise en examen de l’infirmière intronisée bouc-émissaire qui a suivi l’affaire, un cardiaque n’a pu être sauvé à temps, faute de place pour le soigner dans les hôpitaux franciliens.

A juste titre, Patrick Pelloux, le président du syndicat de médecins urgentistes Amuf, a réclamé la démission de celle qui passe plus de temps à minauder à la télévision qu’à avoir une réelle réflexion sur notre politique de santé. A force de jouer les ectoplasmes, la dame aux Crocs roses récolte les dividendes de ce qu’elle a semés. Du personnel inquiet et insuffisant, des moyens au rabais et une répression totalement absconse contre les prétendus fautifs. Va falloir être inconscient ou illuminé pour officier dans la santé publique dans les années qui viennent… Tous coupables sauf l’état !

News reprise sur :

siteon0.jpg

6 Commentaires à “ Roselyne bâche l’haut et c’est l’hôpital qui coule ! ” »

  1. lediazec dit :

    Je dirai : « tous coupables sauf le chef ! » Car à force d’utiliser le mécanisme du bouc émissaire, bientôt il sera seul à s’auto-désigner.
    N’oublions pas la campagne électorale du néo-brésilien quand il écumait une bave visqueuse à l’égard de la fonction publique, des chômeurs et autres vauriens qui ruinaient la République.
    Elle est belle, la République de Sarko !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  2. clarky dit :

    va falloir que je dépose un brevet sur la « biscotte » ;)

    la dame aux crocs m’ozone pour ma part, faut dire qu’elle manque pas d’air.

    l’hosto n’est plus un lieu sacré, quand t’as les moyens de te soigner tu files direct dans une clinique privée, là où ça paye plus quoi.
    Ma frangine pour son cancer du sein a d’abord tenté l’hôpital pour vite se rabattre sur le privé, question de moyens dans tous les sens du terme.

    grognon va s’en occuper de la fonction publique, il va te la soigner aux petits oignons, faut dire qu’il aura le temps de faire ses basses oeuvres, 2017 c’est putain de loin!!!

  3. b.mode dit :

    Ses lèvres purpurines et son sourire de pensionnaire de basse-cour font chez moi comme un fussoir… Dis papa, c’est comment qu’on schyzo-freine ?

  4. lediazec dit :

    Je garderai le silence, ma femme trouvant que je dépasse la mesure dans la démesure.
    Mais qui fournit les dimensions ? Qui donne parole à la contestation ?
    Surtout pas moi !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  5. b.mode dit :

    @clarky
    beurrées les biscottes ? :)

  6. clarky dit :

    désolé beef, je suis toast grillé et miel…enfin quand l’estomac est disposé à ingurgiter autre chose qu’un kawa et une clope au petit matin.

    tiens j’ai vu la dilatée ce soir aux infos (et vi pas de télé depuis que y’a une invasion de rhodaniens chez moi), j’adore sa manière de saboter en touche, elle devrait demander à laporte de lui apprendre le coup de pied de l’ânesse,grosso merdo, pelloux est un fieffé menteur et des lits y’en avait (11 si je me souviens bien du chiffre entre 2 hurlements de minots hystériques…)
    m’enfin, la roselyne bonbon elle est gentille hein, mais la c’est pas des lits mais délit qu’elle entend, allez hop, c’est tellement plus facile de se défausser sur de soi-disant manquements et dysfonctionnements que de reconnaitre que y’a une couille dans le potage au niveau du ministère.

    dis breton, me dis pas que ta femme nous lit aussi??!!??, ça va finir par me complexer toutes ces conneries, j’espère que t’es pas famille nombreuse au moins ;)

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|