• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008
( 19 décembre, 2008 )

Les loges de la paresse

cloco2.jpgChacun consomme l’information comme il l’entend, moi-même, j’ai la pérégrination télévisuelle assez disparate.
La folie ordinaire me prend sur les coups de 19 heures, y’a du Pavlov en moi.
La mise en bouche est relativement rapide, la prise addictive d’ infos débutant par un 19/20.
Même las, faut avoir les ratiches bien ancrées parce que l’industrie journalistique nous invite à broyer du noir…j’aurais tendance à appeler ce phénomène de la discrimination positiviste.
L’effet rien que l’effet, on ne recherche pas forcément la logique de la démonstration mathématique mais plutôt celle de l’audimat émétique.

Lire la suite…

( 16 décembre, 2008 )

Alerte aux complots !

alliot021.jpgUn obscur FRA (front révolutionnaire afghan) s’attaque via le grand magasin Le Printemps à la France. En cette période bénie de Noël, le manant ne tremble plus de froid, mais de peur. Le fondement même de son univers, de sa république chérie, de son fronton inoubliable (liberté-égalité-fraternité), ce pourquoi il est venu au monde et aux galeries « Le Printemps », menace de disparaître de la surface géopolitique sous la pression d’un groupuscule terroriste.

Lire la suite…

( 15 décembre, 2008 )

Sarko en chiraquisation avancée !

sarko200.jpgÇa y est ! Le matamore Sarko, qui avait juré-craché qu’il ne reculerait devant rien, est en train d’enfiler tranquillou les pantoufles de son prédécesseur !  Le sous-commandant Darcos remet à septembre 2009 voire aux calendes grecques, sa réforme du secondaire prétextant un climat non propice. Un petit coup de fil de l’omnipotent l’a  particulièrement aidé dans sa  réflexion. Et ce n’est pas  tout…

Lire la suite…

( 13 décembre, 2008 )

Xavier B. Chien-assis et fenêtre sur croupe

ruminancebertrand2.jpgOn reconnaît un bon ministre à la souplesse de son échine devant plus puissant que lui et à la dextérité labiale dont il use pour défendre l’idée qu’il se fait de son supérieur et de sa carrière. Point de récompense sans soumission peut-on lire sur le fronton du carriérisme professionnel.

Tout gouvernement a, dans une équipe de caractériels, son chien assis. Le bon bedonnant, sourire béat, s’amusant à regarder la meute se mordiller les pattes dans un bordel qui n’a rien de joyeux, mais qui lui assure la tranquillité du maître de férule.

Qu’on ne s’y trompe pas : la politique est un métier, le mensonge une industrie. Paradoxe de l’époque : plus l’individu et les sociétés gagnent en savoir et en esprit d’analyse, plus mensonges et grosses ficelles semblent facile à administrer…

Lire la suite…

( 12 décembre, 2008 )

Sac à pupuce

screenshot01.jpgParaîtrait qu’il faille cultiver son jardin, c’est donc avec gourmandise que je m’exécute tant l’implantation médiatique offre de fabuleux terreaux à pensées.

Aillant eu la chance de grandir au contact d’un grand père arpentant les jardins ouvriers, j’y ai appris le goût de la terre et la transmission de quelques savoir-faire .

Depuis quelques temps donc, j’apprends à redecouvrir une nouvelle forme d’art cultural avec Nicolas le jardinier.
Cet homme est empli d’une frénésie incommensurable.

Lire la suite…

123456
« Page Précédente  Page Suivante »
|