Accueil Politique Moati, Sérillon, les nouveaux chantres…

Moati, Sérillon, les nouveaux chantres…

18
0
60

chantres01.jpg

Y’a une tendance actuelle chez les journaleux. Faire du rebrousse-poil. Enfin, faire semblant. En vérité, retourner sa veste pseudo-socialiste pour défendre l’indéfendable. A ce titre, les nouveaux chantres de la Sarkozie ont fait fort ce soir sur les chaînes publiques en ce dimanche frisquet…

D’abord, y’a Moati. L’ex-réalisateur truqueur de débat présidentiel. Au sujet de l’un d’entre eux, il s’était vanté lui-même d’avoir favorisé par le choix de ses axes, de ses valeurs de plan et de ses angles de caméra, son candidat de l’époque, Mitterrand. C’est dire s’il est crédible et objectif. Désormais, il a retourné sa veste en fourrure et nous fait sur la 5, à longueur de jour du seigneur, du Sarkozisme larvé. Ça butine, ça titille, ça fait du fleuret-moucheté mais surtout ça dore la pilule au pouvoir en place. Ça tance Peillon qui tente vaille que vaille de répondre aux agressions à répétition de l’insupportable Copé. Et ça conforte en filigrane la posture indignée aussi ridicule que rituelle de l’inventeur de la coproduction législative…

Ensuite, c’est presque pire. On est à Vivement Dimanche, une émission familiale.  Un opium du peuple dominical destiné aux petites gens. Ceusses qu’il faut rassurer et inciter à voter contre leurs intérêts. Et là, on envoie Sérillon au casse-pipe face à Martine Aubry. L’ancien plumitif socialeux reconverti bling-bling tente par tous les moyens de casser la chef du PS et de vilipender ses membres. Où est donc celui qui courtisait à la même place et la bave aux lèvres les Xavier Bertrand ou les Bernard Kouchner ?

La désinformation emprunte également des chemins vicinaux…

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

18 Commentaires

  1. clarky

    29 mars, 2009 à 23:53

    oh, déconne pas avec vivement dimanche, vu le temps de mierda en cet après midi pluvieux, à part surveiller du coin de l’oeil mes citronniers et mimosas entreposés à la ramasse, et de l’autre me prendre pour cet inculte de surcroît pauvre de moi en écoutant une martine qui personnellement m’a touché, nan pas le petit jésus cher à notre benoit du vatican…

    ensuite, un drôle de coup de fil d’un illustre inconnu ;) et je te rejoins sur serillon, dont l’impertinence semble de plus en plus orientée.

    je hais les dimanches pluvieux!!!

    quant à ripostes, j’ai définitivement cessé de regarder, d’ailleurs la téloche devient une parenthèse de plus en plus anecdotique vu les merdes récurrentes qu’on y retrouve au quotidien.

    la vache, je déblatère autant de conneries que notre comique troupier de président, je vais pas tarder à arrêter la toile aussi tiens :)

    Répondre

  2. Martin P.

    30 mars, 2009 à 11:54

    si tant est que le doute fut permis, ton billet confirme à quoi il faut s’en tenir sans avoir la peine de le vérifier soi-même: je me suis épargné ces petits moments de rage, et je sais que je n’ai rien perdu grâce à ce billet, merci pour le service rendu

    Répondre

  3. lediazec

    30 mars, 2009 à 12:16

    @ Martin P. Cela confirme « le caractère fécond de l’inégalité. » Rageant. Boulesque !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. b.mode

    30 mars, 2009 à 13:25

    Vrai Martin, tu as raison ! Il va falloir que j’évite ce genre d’émission pour préserver mon vieux coeur et mes nerfs mis à mal. Pendant ce temps là, la nouvelle charge des chiraquiens contre l’agité est tous sauf légère. La banane n’a pas l’air d’être passé !!! ;)
    @clarky Je sais, tu n’aimes pas qu’on touche à ton ami Drudru ! :)

    Répondre

  5. lediazec

    30 mars, 2009 à 13:39

    J’ai maté l’émission, moi aussi. Pourtant, il faisait beau chez les druides. J’ai pas mal dormi aussi. Sinon, pour revenir à Moati, il m’insupporte souverainement. Beaucoup plus dommage pour Serillon. J’aimmais bien le bonhomme. Lui qui a lustré les placards de la téloche durant tant d’années, on pouvait lui souhaiter une autre alternative que celle qu’il propage aujourd’hui à Vivement dimanche.
    Ce monde aurait définitivement perdu sa verticalité ? J’ose espérer le contraire !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  6. b.mode

    30 mars, 2009 à 14:15

    Rodo, je crois que Sérillon a eu des emmerdes sous une gouvernance PS, je ne me souviens plus laquelle. Il se venge de la manière la plus douteuse…

    Répondre

  7. clarky

    30 mars, 2009 à 14:53

    @beef
    touche pas à mon poste, en ces dimanches sans vie possible en extérieur, s’infliger un désert des tartarins de tarascon mielleux à volonté, relève de l’exploit plus que du burlesque.

    habillés de la naïveté de circonstance, ces chantres mous d’allure badine invitent à de nouvelles confessions plus ou moins intimes. démêler le vrai du faux cul, impose machinalement un voyage vers l’atlas de thé à la menthe afin d’apaiser l’électre de mon moulin, quant oreste, la prochaine fois quoiqu’il arrive, je me ferai un dimanche à la campagne…tavernier à boire!!!

    ps:drudru c’est le bling bling des alpilles, me casse les olives à toujours mettre la pédale douce, tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, ce coté du rhône imprégné d’un « aimons nous les uns les autres » qui me convaincrait presque que finalement ce ne soit pas si sûr que in vino véritas, hier avec martine c’était presque ‘dans liévin la vérité ».

    Répondre

  8. clarky

    30 mars, 2009 à 14:55

    edit

    serillon et jospin, une sorte de je t’aime moi non plus si je me souviens bien, mais cherchez sur la toile pour en apprendre plus.

    Répondre

  9. b.mode

    30 mars, 2009 à 17:56

    Lolo, J’ai bien aimé, moi, voir Martine préparer ce plat léger qu’est la carbonade… ;)
    http://www.odelices.com/recette.php?num=680

    Répondre

  10. lediazec

    30 mars, 2009 à 18:10

    Tout ça (vivement dimanche et le reste) me fait penser à l’ambiance qui regnait dans les années Front populaire, le bonheur à tout prix, avec l’orchestre de Ray Ventura et son bonjour madame la marquise… Sauf qu’à l’époque le monde ouvrier (malgré ses peurs) avait encore de l’espoir.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  11. b.mode

    30 mars, 2009 à 20:31

    Là on est plus dans un front populiste avec des saltimbanques qui surjouent… On a déjà dépassé la dose prescrite de bonheur… On est bel et bien dans le pathos !

    Répondre

  12. clarky

    30 mars, 2009 à 23:26

    je maintiens ce que j’ai dit en première instance, à savoir que la martine m’a touché dans sa simplicité, l’image de rigidité qu’elle dégage s’est quelque peu estompée même si ce genre d’émission n’est là que pour servir la soupe.

    mais vrai que la voir dans sa cuisine (putain de froide la cuisine par contre, presque industrielle et totalement impersonnelle) préparer la tambouille ou faire ses courses avec un petit panier que même ma grand mère avait le même, ben ça me plait bien.

    on est loin de ballamou 1er découvrant le métro au sortir de sa chaise à porteurs ou d’un giscard hésitant entre les diamants de bokassa ou les avions renifleurs…

    savez quoi, je crois que le bonheur est dans l’après…2017, et si ça se trouve je serai déjà en train de bouffer les pissenlits par la racine!!!

    ps: je sais pourquoi t’aimes bien la carbonade bovino, c’est à cause de la bière et pas seulement la première gorgée ;)
    je me ferais bien une chimay rouge tiens.

    Répondre

  13. mancioday

    31 mars, 2009 à 1:09

    C’est clair que ça vire à la contagion en ce moment. Il n’y a pas un journaleux, pour rattraper l’autre.

    Répondre

  14. b.mode

    31 mars, 2009 à 1:37

    La sarkozysation des medias est hallucinante… Un type qui regarde la télé et écoute la radio type rtl ou rope 1 a l’impression que ce gars-là est superdupont… Rien sur les escapades au Mexique, les quadrillages policiers lors de ses déplacements, l’inanité de sa pseudo lutte contre les patrons gourmands etc…

    Répondre

  15. mancioday

    31 mars, 2009 à 1:44

    Pour un peu, qu’il soit abonné au Point et là c’est le pompon ;)

    Répondre

  16. b.mode

    31 mars, 2009 à 1:45

    vi et si l’achète le figaro, il a le filet garni ! ;)

    Répondre

  17. RPH

    31 mars, 2009 à 8:32

    Sérillon candidat à la direction de la chaîne Sénat, ce qui doit être un pantouflage de première, et voilà le bonhomme qui fait ses révérences et ses courbettes à qui détient le pouvoir de le désigner à ce poste…. De là je me demande quel poste Moati va-t-il briguer dans quelque temps?

    Répondre

  18. b.mode

    31 mars, 2009 à 8:38

    @RPH Moati était du voyage présidentiel en Tunisie avec la sémillante Daniela Lumbroso… ;)

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ici, on gaze gratis…

Le 12 mai dernier, Sarkozy débarquait à Nancy avec son cortège habituel de policiers et de…