( 31 mars, 2009 )

Tir de barrage à l’UMP

tir01.jpg

Le PS n’aurait-il plus l’apanage de la discorde ? Au fil de la crise, les langues se délient à droite. Ainsi Galouzeau a ressorti la boite à claques. Sonné un temps par l’affaire Clearstream, il avait remisé ses cartouches au placard de la Chiraquie déclinante. Puis, pensant qu’il allait s’en sortir sans trop de bobos, faute de preuves tangibles de sa culpabilité, il avait même un tantinet forcé sa nature, allant jusqu’à distribuer des bons points à l’omniprésident. Il avait oublié que le petit bougre était rancunier et qu’il voulait à tout prix sa peau. Renvoyé en correctionnelle en septembre prochain, le grand poivre et sel se lâche à nouveau et le moins que l’on puisse dire est qu’il ne fait pas dans la dentelle.

Dimanche dernier sur France Inter, il a balancé quelques scuds. Morceaux choisis.
Sur la personnalité de son meilleur ennemi : « l’autre jour, le président de la République a dit : « J’ai la banane. » Le chef de l’Etat doit faire preuve non de banane, mais de sagesse. On n’attend pas de lui qu’il soit survitaminé, mais qu’il soit sage. »

Sur l’action du gouvernement : « Aujourd’hui, on a le sentiment que le gouvernement et le président passent plus de temps à se parler et à se disputer qu’à répondre aux besoins des Français. Le discours de Saint-Quentin , c’était l’UMP parle à l’UMP. Quand c’est le président qui parle à l’UMP, il y a un problème de démocratie, de crédibilité de la parole politique. »

Sur le retour de la France dans l’OTAN : « Il ne faudrait pas qu’une fois revenue dans le système intégré de l’OTAN, la France fasse aveuglément confiance à des alliés qui n’ont pas forcément les mêmes préoccupations qu’elle. Attention à ne pas banaliser notre diplomatie, rétrécir notre pays. » A cet égard, l’ancien bébé Chirac, François Baroin n’est pas plus tendre avec le chef de l’état : « Quel avantage allons-nous tirer de cette perte d’originalité et de singularité. De quelle influence supplémentaire allons-nous disposer? »,  s’est-il interrogé à la tribune de l’Assemblée Nationale.

Pendant ce temps, à la tête de l’UMP, tout n’est pas rose non plus. Xavier ne supporte plus Frédéric qui le lui rend bien. Xavier, en prenant les rênes du « Mouvement Populaire » voulait contrôler aussi sa communication et incarner lui-même le rôle de porte-parole. Il avait oublié qu’il y avait un chien de garde à l’entrée de la boutique qui aboyait à tout rompre sur tout et n’importe quoi. Lassé, voire énervé par les hénissements à répétition du bourrin (dixit Emmanuelle Mignon), l’ancien assureur a même récemment demandé à Nicolas Sarkozy, la suppression du poste de porte-parole.

La balle est désormais dans le camp de l’Elysée. là-bas, on ne sait plus trop quoi faire de mon saigneur Lefebvre dont on sait que les saillies caricaturales et grotesques sont très appréciées des militants UMP mais dont les propos sur l’assimilation des militants du LKP aux tontons Macoutes ont tout de même jeté un vrai froid en haut lieu.

Peut-on décemment se débarrasser comme cela du premier thuriféraire du régime ? De l’adorateur de toujours. De celui qui avouait qu’il avait pleuré le jour de l’élection de son idole. Peut-on jeter le bébé chevelu avec l’eau du bain de l’opprobre ? Une solution viable serait de lui dénicher un strapontin au prochain remaniement…

Tir de barrage à l'UMP dans Politique wikio5

Relayé par

agora.gif

betapolitique01.jpg

15 Commentaires à “ Tir de barrage à l’UMP ” »

  1. RPH dit :

    Oui, l’édifice commence à présenter quelques fissures. Je regardais hier soir « Mots Croisés » et quand Calvi a demandé à Devedjian à quoi il pouvait bien servir celui-ci nous a fait, dans sa réponse, une description méthodique du vide: il a l’air d’admette qu’il ne sert vraiment pas à grand chose. Le matamore qu’il est, dans ce type d’émission, m’a semblé, hier soir, complètement éteint. On en est là dans cette gestion de la crise où le propre camp de Sarkozy est complètement désorienté par le peu de perspective et de visibilité de la politique élyséenne, au point que Jacques Chirac passe maintenant pour avoir été un grand président…
    Certes, Sarkozy a la banane, mais les peaux de banane c’est pour nous…

  2. b.mode dit :

    Il y a aussi ceux dans la majorité qui pensent que Sarko oublie ses vrais amis, les patrons et que sa pseudo dérive sociale agace un tantinet…

  3. lediazec dit :

    La sarkozie est comme la giscardie : une fois l’élément moteur éjecté, la bécane s’arrêtera de fonctionner. Les uns et les autres, lèche-culs, opportunistes de tout poils et vendus en tout genre, s’en iront salir les tapis de la République avec pour seule obsession l’obtention d’une nouvelle vacation au service du premier ambitieux venu dès lors qu’il y a un strapontin à prendre.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  4. b.mode dit :

    Absolument. Copé est dans les starting-blocks…

  5. clarky dit :

    erf, je rentre crevé, lessivé (putain où sont mes vingt ans), me dis que je vais manger un bout peinard sans trop me soucier de comment va le monde, mais machinalement je balance le jt télévisé…

    gandrange et les promesses de sarko du pipeau, le binocleux de la SG qui va partir avec une putain de retraite de calife, le liechtenstein paradis fiscal pour évasifs qui aiment tant leur pays, suicide d’un salarié d’un pôle emploi dans son bureau de travail, etc etc.

    désabusé et passablement vénère je regarde mon assiette de couscous qui me tend les bras et bouffe à contre coeur, alors la sarkozie comme modèle de société est une enculerie de première.

  6. b.mode dit :

    je sais pas moi arrête vivement dimanche et abonne toi au chasseur français ! ça c’est des hommes, des vrais !!!

  7. le coucou dit :

    Si 2012 nous débarrasse de Sarkozy, il ne faudra pas oublier que ce qu’il a fait du pouvoir a été rendu possible par les institutions de la Ve République. De ce côté aussi, tout est à refaire!

  8. b.mode dit :

    Comme mon ami clarky, je suis très très pessimiste sur 2012. Coucou, la cinquième est évidemment une constitution bien trop fabriquée pour un seul homme, le président. Ce que de Gaulle voulait. Après la mettre dans les mains d’un saltimbanque mégalo et médiocre, ça donne ce que ça donne actuellement. C’est effrayant au demeurant. Je regrette amèrement la 4ème et ces circonvolutions si démocratiques finalement…

  9. clarky dit :

    t’as raison bernard, je vais prendre ma carte du cpnt.

  10. mancioday dit :

    J’ai été à un colloque avec DDVP ce soir et j’ai pu l’abordé brièvement, c’est un sacré homme d’Etat. Il m’a ému, une nouvelle fois…

    Morceaux choisis de son discours :

    « Il ne suffit pas de faire de son mieux, il faut créer une réalité à la hauteur de la France. La puissance de la France ne se mesure pas à l’aune de sa seule puissance mais à sa capacité d’influence, à la spécifité qui l’anime. On ne peut pas renoncer à son modèle social, à son modèle républicain »

    « Il y a une bataille à mener, nous la liverons hier comme demain. Avec l’expérience et la charge de l’exemple. Il est facile de tout transformer, de jouer les alchimistes. Il faudra tirer des enseignements de tous les paris qui sont tentés. Dans la vie les actes nous suivent, et le retour de la France dans l’OTAN suivra Nicolas Sarkozy ».

    « Personne ne pourra l’enlever l’amour de mon pays. Nous avons un combat à mener, un combat plus grand que nous. Nous avons le pouvoir de nous dépasser. Beaucoup ont ricané qu’il y ait que 6 députés villepinistes, j’en connais qui ont commencé plus bas (Chirac en 95). »

  11. minotor dit :

    Si Sarkozy a la banane c’est sans doute parce que le pays se transforme en république bananière…

  12. b.mode dit :

    C’est clair mon cher Christophe… et nous on est au régime comme dirait le canard… ;)

  13. clarky dit :

    el gringo du poitou l’a dit hier au soir sur banal +, l’emmerdant avec les bananes, se sont les peaux qu’on laisse un peu trop trainer en ce moment sous les richelieu de notre sieur suprême…

    jean-pierre ta gamelle t’attend, allez viens manger la soussoupe …

  14. b.mode dit :

    Raffarin se rebelle ? Rassure moi ! a cause de son flop au sénat ?

  15. clarky dit :

    le torréfié a chaud, il charge villepin mais l’archer semble emprunté, cible émouvante tout au plus, ses flèches paraissent bien émoussées et son sens de la petite phrase ne perce plus grand chose.

    ainsi raffarin courbe la chine, quand l’émissaire sent le bouc on se fait gentiment la peau du lama…

    et puis faut dire que lorsqu’on parle d’indépendance au roitelet, il voit rouge, c’est ainsi que ce petit livre ses combats, on nait pas populaire pour rien, cet ivre de la jungle médiatique devrait le savoir désormais, et n’être rien ne rend définitivement pas populaire.

    http://www.french.xinhuanet.com/french/2009-04/03/content_850871.htm

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jKBbbnMVPa4VGHwmmEaQ4rbCYKgA

    la real politik, parce qu’ils le veulent bien.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|