( 15 mars, 2009 )

Le lait est un liquide blanc

saumont01.jpg

Je vous le dis tout net, je déteste toute forme de célébration. Ainsi, j’ai fait grève de commémoration pour la journée de la femme ce 8 mars. Entre faux-semblants, vraie-fausse complicité et hypocrisie, l’avalanche était trop importante pour que je me laisse bercer par un discours à la mords-toi-la-queue-si-tu-peux. Des journées faux-cul comme celle-là, merci bien !

ruminancesfemme.jpgCela étant, je m’aperçois avec perplexité que depuis que je propose mes modestes chroniques aucun auteur féminin n’a eu droit à la moindre illustration dans cette rubrique. Cependant, ne voyez là aucun sentiment d’ostracisme de ma part. Pour tout dire, j’adore lire les écrivaines. Elles ont, tatoué sur les doigts, le secret d’un parfum envoutant.
Je laisserai de côté, évidemment, les Yourcenar, Beauvoir, Duras et autres Françoise Sagan… J’aime chez la femme son côté naturellement insolite. Son sens inné de la surprise et cette façon particulière qu’elle a de vous faire croire que vous avez du génie sans éprouver d’autre sentiment que celui de vous avoir aidé à vous surpasser, même si vous êtes passablement idiot.

Lire la suite…

( 14 mars, 2009 )

Bashung est mort !

Adieu au génie ! Même peine maxima que pour le décès du grand Serge…

http://www.dailymotion.com/video/k6RZPnzCs3WUEP3nt3

Lire la suite…

( 14 mars, 2009 )

Igloo, igloo, igloo…

rocardborloo.jpg

Erby Kezako

Rocard : être et avoir été…

Il a bu son verre comme les autres. A quand le calice jusqu’à l’hallali ?

Lire la suite…

( 13 mars, 2009 )

Mexique, c’est chic !

mexique01.jpg

Un chef d’état, qui sous prétexte d’une visite officielle au pays des aztèques, se casse trois jours avant en loucedé, au bras d’une ancienne top-model trop bavarde, pour se dorer la couenne sur une plage paradisiaque, ça tient d’un mauvais James Bond, d’un improbable roman de série B voire d’une bande dessinée belge des années 50.

Ce même chef d’état qui prétend avec ses petits bras (ou avec les dents, c’est selon), libérer des geôles mexicaines, la compagne d’un preneur d’otage qui nie sa culpabilité mais dont tout un chacun là-bas clame qu’elle est complice, ça sent l’ingérence dans les affaires d’autrui. Avec en sus la ritournelle classique du joueur de pipeau : faire rimer compassionnel avec sensationnel.

Où ça se corse, comme dirait Christian Clavier, c’est quand le toujours chef d’état se fait inviter au frais de la princesse avec sa tendre mie dans un palace à 50 000 euros le mini-séjour. Une bagatelle en période de crise noire. Là, le journaliste lambda croit à un abus de pouvoir de l’hiérarque, subodore un financement douteux de l’état (c’est à dire nous) en sa faveur. Il enquête. On lui répond en haut-lieu que c’est le Mexique qui a financé les caprices de Marianne. Enfin, de celui qui en est théoriquement le porte-drapeau.

Lire la suite…

( 11 mars, 2009 )

Sept blogs sur ordonnance

tag03.jpg

Tagué par Hypos et aussi par Peuples, deux espaces que j’apprécie grandement, je me devais de réagir un jour à leur cornélienne sollicitation. Englué dans la blogosphère comme (sic) un indien dans son igloo, il fallait moi aussi que je livre sept mercenaires de mes clics tremblants. Que je révèle sept samouraïs, guides de mes chemins vicinaux.

En premier lieu, comme je l’avais déjà signifié dans Vendredi, je visitais régulièrement la Sarkofrance. La poupoule aux œufs d’or de l’info faisait figure de parcours fléché dans mon itinéraire balbutiant au milieu de la toile. Une marque de fabrique béton chez Juan et un ennemi clairement identifié en sus. Une démo quotidienne du spectacle affligeant de l’agité du bulbe. Je dégustais sans modération et même en abusais avec gourmandise.

Lire la suite…

123456
« Page Précédente  Page Suivante »
|