Accueil Politique Besson la honte de la jungle

Besson la honte de la jungle

8
0
71

besson100.jpg

Besson annonce qu’il va fermer la « jungle », ce riant camping sauvage Calaisien, dans lequel survivent les candidats à l’émigration vers l’Angleterre. Besson n’a pas dit qu’il allait régler le problème des migrants vers l’Angleterre, non, il va simplement fermer la jungle, c’est à dire cacher une nouvelle fois le problème sous le tapis et faire cesser temporairement les attroupements de traîne-savates, car c’est ainsi que sont traités les problèmes en Sarkozye.

Voici quelques années Nicolas Sarkozy, le cynisme tranquille, a fermé Sangatte pour qu’on ne voie plus la misère.  Aujourd’hui on trouve à la place de Sangatte la « jungle », un pas de plus vers l’horreur, parce que rien n’a été fait pour régler le problème. On se contente juste quand c’est trop voyant de mettre un coup de pied dans le tas et de ventiler les migrants dans la campagne avant les élections. Que deviennent ces voyageurs à la vie brisée qu’on balaie comme des fourmis ? Quelle importance puisqu’on ne risque plus de les voir à la télé. Ironie tragique ces hommes viennent pour beaucoup d’Afghanistan et d’Irak. Comme dans un film d’horreur, le cauchemar que nous pensions cantonné au loin se répand maintenant jusque chez nous. Mais bien sûr, pas question d’y voir une relation de cause à effet. Qui sont ces gens ? Pourquoi viennent-ils ici ? Et que pourrait-on faire pour que cesse cet exode ? Voilà les questions qu’Eric Besson préfère ne pas se poser.

Il est plus facile de dire qu’on va fermer la jungle, après avoir fermé Sangatte, et avant de fermer autre chose dans 6 mois. Quand on n’a comme outil qu’un marteau, tous les problèmes deviennent des clous. Quelle sera la prochaine étape ? Au lieu de rester dans une gestion du problème qui ressemble de façon regrettable à de l’amateurisme, je conseillerais à Eric Besson de construire des camps pour mettre les migrants, au lieu de les laisser répandre la chienlit dans la région. Des vrais camps avec des barbelés, des chiens et des miradors. On sait faire ça en France pourtant ! Alors pourquoi hésiter ? Quand on trahit il n’y a que le premier pas qui coûte.

vendredi02.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Christophe Certain
Charger d'autres écrits dans Politique

8 Commentaires

  1. b.mode

    23 avril, 2009 à 17:12

    Ce type est la honte personnifiée. Pire qu’Hortefeux car, traître à son camp, il doit séduire son nouveau maître. A ranger dans l’étagère au dessous même des Lefevbre et des Morano… C’est dire ! Y’a peut être Kouchner et Lang qui peuvent rivaliser un jour !

    Répondre

  2. lediazec

    23 avril, 2009 à 17:13

    Je ne sais pas si le lien fonctionnera mais l’article prolonge et illustre bien ton propos.
    http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/sangatanamo-53377

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  3. RPH

    23 avril, 2009 à 17:17

    Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, annonce, pour le 1er mai, la fermeture prochaine de la « jungle » de Calais, campement sauvage de migrants candidats à l’immigration au Royaume-Uni. Ce type de promesse n’engage pas ceux qui les écoutent, et n’engage pas non plus ceux qui les font. Ces promesses n’engagent rien ni personne à vrai dire et ne servent qu’à faire des phrases. Un ministre en exercice doit faire des phrases, Eric Besson en fait…

    Répondre

  4. jeandelaXR

    23 avril, 2009 à 18:23

    Couik, couik, couik ! Le bruit des ciseaux ! Bzzzz, bzzz, bzzz ! Le bruit de la tondeuse ! Qui c’est qui sera tondu à la libération ?

    Répondre

  5. lecoucou

    23 avril, 2009 à 18:32

    «Quand on n’a comme outil qu’un marteau, tous les problèmes deviennent des clous»: la formule résume tout, sauf la honte! Bravo.

    Répondre

  6. minotor

    23 avril, 2009 à 19:30

    elle n’est pas de moi malheureusement…

    Répondre

  7. Trist An

    23 avril, 2009 à 23:12

    Eric Besson est décrit par Dickens, no chance for us, c’est Uriah Heep.

    Répondre

  8. b.mode

    24 avril, 2009 à 3:20

    Tiens, Uriah Heep c’était un groupe de hard rock des seventies…

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Pas de mouchard chez moi ! Dites non à l’oeil Hadopi

Une gamme de bandeaux contre l’oeil d’Hadopi à mettre sur votre blog  avec des…