Accueil Politique La grippe porcine, une solution élégante pour réduire le chômage des jeunes ?

La grippe porcine, une solution élégante pour réduire le chômage des jeunes ?

10
0
380

porc02.jpg

Une bien étrange grippe porcine à vrai dire, qui n’a pas tué pour l’instant un seul cochon mais déjà plus de 150 Mexicains. Mais les scientifiques nous expliqueront certainement pourquoi un jour, ainsi qu’en quelles circonstances un volatile asiatique s’est retrouvé en contact avec un cochon mexicain et deux êtres humains européens – à moins que ce ne soit le contraire – atteints chacun d’un mal différent, pour faire à eux tous un nouveau virus. Notre Pangloss national n’aurait pas manqué d’ajouter qu’il n’y a pas d’effet sans cause, et que l’homme est donc nécessairement devenu un porc pour mourir de la grippe porcine. Mais qu’importe.

grippeporcine02.jpgQue ce virus soit descendu du ciel ou d’une éprouvette, on ne peut manquer de louer ses vertus. En effet, contrairement à l’habitude, ce virus s’attaque aux personnes jeunes et en bonne santé au lieu de liquider de préférence  les personnes âgées ou les enfants en bas-âge. On ne peut qu’applaudir à un pareil talent, car quel est notre problème en France, je vous le demande ? Notre problème, le gouvernement n’arrête pas de le répéter c’est le chômage des jeunes. Nous avons donc bien raison de ne pas nous préoccuper de couper les voies aériennes avec les Etats-Unis et le Mexique, voire même nous pourrions importer quelques Mexicains infectés, de façon à ce que l’épidémie démarre plus vite chez nous.

De cette façon, nous pourrions espérer assez rapidement la mort de 1 ou 2 millions de personnes – de préférence jeunes – ce qui résoudrait instantanément le problème du chômage dans notre pays. Car à bien y réfléchir, un jeune n’a pas encore vécu grand chose, la plupart du temps il n’a pas beaucoup d’argent, ni de biens personnels, il est mal dans sa peau, bref il n’a donc pas grand chose à perdre en mourant. On peut même dire qu’il ne fait qu’anticiper sur une fin de toute façon inéluctable. De plus, c’est bien connu, les jeunes ne savent plus ni lire ni écrire correctement. La culture n’y perdra donc pas grand chose non plus. Alors plutôt lui qu’un autre.

Par ses fonctionnalités nouvelles, la grippe porcine pourrait résoudre d’une façon élégante les problèmes qui se sont posés de façon récurrente à chaque fois qu’une crise économique mondiale survenait, et dont le seul dénouement précédemment était une bonne guerre, ce qui faisait un tel trou dans la pyramide des âges qu’on était tranquilles pour 25 ans.

Une bonne pandémie est donc un progrès incontestable sur la guerre (si toutefois son potentiel exterminateur se confirme) une solution propre qui n’abîme pas les bâtiments, ne pollue pas l’environnement et n’empêche pas de faire du business. Le seul risque (à confirmer) serait que la pandémie tue tout le monde sans distinction d’âge, de sexe ou de situation sociale, ce qui serait beaucoup plus gênant. Il est vrai que nous sommes déjà touchés par la pandémie de la « grippe du chômeur », mais celle-ci n’est – hélas – pas mortelle. Encore un petit effort là-haut !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Christophe Certain
Charger d'autres écrits dans Politique

10 Commentaires

  1. b.mode

    28 avril, 2009 à 20:38

    Ma femme me dit que le Fléau de King ça commence comme ça…

    Répondre

  2. delavant

    28 avril, 2009 à 22:45

    Contre la sur-population carcérale, on a bien inventé le suicide !
    Le sida , Crosfeld Jacobs, aussi sont bien pratiques.

    Répondre

  3. jeune

    29 avril, 2009 à 12:40

    message supprimé par l’administrateur

    Répondre

  4. b.mode

    29 avril, 2009 à 14:10

    Heu nazi, vous pouvez développer ? :oops:

    Répondre

  5. minotor

    29 avril, 2009 à 14:42

    No comment

    Répondre

  6. lediazec

    29 avril, 2009 à 15:55

    Une précision d’importance planétaire. On ne dit pas « grippe porcine », c’est grossier, mais « grippe mexicaine ». Cela change tout, non ?

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  7. b.mode

    29 avril, 2009 à 20:29

    Faut étayer, jeune ! Juste histoire de mettre de l’ordre dans nos pensées… et aussi dans la tienne… ;)

    Répondre

  8. b.mode

    29 avril, 2009 à 22:36

  9. lediazec

    29 avril, 2009 à 22:42

    Merci beef pour le lien. Il confirme ce que j’ai dénoncé ici, au niveau local, auprès d’un employé des assedics. C’est exactement ce qui m’est arrivé au mois de mars au pôle-emploi de Lannion. Je viens seulement d’être rétabli dans mes droits.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  10. blog santé

    19 janvier, 2010 à 18:40

    J’ai du mal à comprendre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Pauvres pêcheurs de cabillaud

Recherche du profit contre sauvegarde des espèces, comment ménager le pêcheur et le cabill…