Accueil Politique La pandémie de langue de bois menace !

La pandémie de langue de bois menace !

16
0
69

pandemie02.jpg
Comme dans toutes les situations de crise, le déferlement de mauvaises nouvelles actuelles donne lieu à des fulgurances sémantiques de la part de nos chers dirigeants. En Californie, comme le rapporte le site du journal 20 minutes, Arnold Schwarzenegger a proclamé l’état d’urgence, «bien qu’il n’y ait pas de raison de s’alarmer». Celle-là il fallait la trouver. C’est vrai qu’avec de pareilles déclarations si on ne meurt pas de la grippe porcine, on risque de mourir de rire.

Alors qu’hier je m’apprêtais à titrer ce billet sur le syndrome du nuage de Tchernobyl (qui comme chacun sait a évité la France) qui aurait muté avec la fièvre porcine, on apprenait que la France compterait « une vingtaine de cas suspects ». Une phrase lâchée sans plus de détails par les journalistes, et reprise ce matin sans précisions supplémentaires.

Après les premiers cas négatifs annoncés rapidement à Lyon, à Nantes et en région parisienne, on sent qu’une reprise en main énergique de l’information a eu lieu, puisqu’on a aujourd’hui plus de détails sur les personnes atteintes aux Etats-Unis, au Mexique ou en Australie qu’en France. Où sont donc ces personnes, dans quelle(s) ville(s) ? Quand saurons-nous si les cas sont avérés ou non ? Y a-t-il lieu de prendre des mesures particulières ? Aucune info là-dessus. La curiosité de nos journalistes montre une fois de plus ses limites, et devance par un silence respectueux les désirs de notre gouvernement. La grippe porcine est déjà passée à la trappe, après les résultats du foot et de la transat à la rame.

On peut savoir néanmoins que la pandémie est prise très au sérieux au sommet de l’état car Nicolas Sarkozy n’a pas fait la moindre déclaration à ce sujet. Comme jadis dans la Pravda, on commence à mesurer l’importance des évènements à leur absence dans le discours officiel. Et ce n’est pas Christine Lagarde qui dira le contraire, puisque les chiffres du chômage (+ 70 000) sont mauvais, mais « pas catastrophiques » et hop on passe à autre chose (la météo ou la circulation). A ce rythme-là on ne sera jamais qu’à 3 millions de chômeurs à la fin de l’année, pas de quoi s’inquiéter en effet, puisque la reprise nous attend en 2010, et Christine Lagarde la voit déjà au loin. Il est vrai que ce qui serait VRAIMENT inquiétant, ce serait de nous donner les vrais chiffres du chômage, qui doivent déjà largement dépasser les pires chiffres atteints depuis la création de ce genre de statistiques. Mais, comme chacun sait, les Français sont trop sensibles pour qu’on leur dise la vérité. Alors continuons comme ça, puisque tout va très bien Madame la Marquise, et attendons le premier mai qui devrait donner lieu à l’expression saine et joyeuse de la liesse populaire.

Ndlr : Variations sur des thèmes connexes
Grippe porcine : entre réel danger et début de psychose
En cas de grippe porcine
Le porc de l’angoisse
Grippe porcine
Le 1er mai, sortez couverts

betapolitique01.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Christophe Certain
Charger d'autres écrits dans Politique

16 Commentaires

  1. Nicolas J

    29 avril, 2009 à 8:39

    Il est mignon, le Schwarkozy !

    Répondre

  2. lediazec

    29 avril, 2009 à 8:43

    Avec tout ça, c’est dans l’indifférence générale que Daniel Bouton quitte la Société Générale. « Je fais le choix de m’en aller maintenant pour protéger la banque… », déclare-t-il en s’éclipsant par une porte dérobée.
    Est-ce dire que désormais on ne dira plus « l’homme est un loup pour l’homme. », mais « l’homme est un cochon pour l’homme. » ? A moins que dans le cadre d’un compromis politique majeur on adopte les deux formules…
    Bonjour à tous !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  3. b.mode

    29 avril, 2009 à 8:46

    Schwarkozy ! Purée y’a un fake à faire ! Dommage que je n’ai pas le temps… :(

    Répondre

  4. minotor

    29 avril, 2009 à 10:17

    schwarkozy ! Visuellement, j’ai du mal à imaginer ce que ça peut donner…

    Répondre

  5. b.mode

    29 avril, 2009 à 10:34

    Fais le !!!! :)

    Répondre

  6. marie laure

    29 avril, 2009 à 11:08

    ben moi, je dis que le pire virus sévissant en France en ce moment, c’est la sarkozie :-) )Une saleté ce truc là !

    Répondre

  7. b.mode

    29 avril, 2009 à 11:10

    Bien d’accord avec toi, Marie Laure ! ;)

    Répondre

  8. minotor

    29 avril, 2009 à 11:15

    Schwarkozy c’est la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf. Et c’est pas beau à voir !

    Répondre

  9. RPH

    29 avril, 2009 à 12:00

    Le président de la République Nicolas Sarkozy tiendra ce mercredi matin une réunion sur la grippe porcine A/H1N1 en présence notamment des ministres Michèle Alliot-Marie (Intérieur), Roselyne Bachelot (Santé) et Eric Woerth (Budget), annonce le Palais de l’Elysée dans un communiqué. Voilà qui met fin à tes angoisses….

    Répondre

  10. minotor

    29 avril, 2009 à 13:15

    Oui RPH : il y a en France 3 cas « très fortement suspects » ha! ha! ha! Ca c’est de l’info! Ca tient de la technique de communication imbécile du gouvernement qui consiste à vendre la mèche avant d’annoncer vraiment la nouvelle, comme si on n’avait pas encore vu la ficelle depuis le temps qu’elle est utilisée.
    Mais où sont ces personnes, dans quels hopitaux dans quelles villes, et qui dit cela, personne n’en sait rien ! C’est vrai qu’il ne faut pas affoler les foules stupides que nous sommes.
    Il n’y a plus qu’à prier pour que la fameuse grippe ne soit pas trop virulente, car on aurait alors le redoutable privilège de mettre à l’épreuve la parole de nos ministres, et je ne sais pas pourquoi, mais plus ils disent que nous sommes prêts, moins j’en suis persuadé.
    Allez une bonne idée que je donne à Sarko : interdire le défilé du premier mai pour cause de grippe porcine !
    une bonne idée que je donne aux manifestants : mettez tous un masque pour aller manifester : cela vous évitera les microbes et emmerdera le gouvernement et sa loi de la cagoule !

    Répondre

  11. b.mode

    29 avril, 2009 à 22:22

  12. marie laure

    30 avril, 2009 à 19:43

    Je mesure la psychose au nombre de visites sur mon blog aujourd’hui. j’ai juste fait ce matin un copier coller de 20 questions sur la grippe et gogole s’enflamme ! Je n’ai jamais vu ça sur mon blog .. Une réussite en terme de com’ mais pas rassurant si c’est en rapport avec la peur qui taraude le public.

    Enfin, j’ai déjà appris quelque chose aujourd’hui : au lieu de faire des billets politiques un peu réfléchis, mieux vaut parler de ce qui fait peur aux gens, de carlotta ou de Q.

    Il va falloir que je revois totalement ma ligne éditoriale :-) ))

    Répondre

  13. b.mode

    30 avril, 2009 à 20:36

    Bah oui Marie-Laure, dommage que Sarkozy, lui, si peu réfléchi, ne fasse pas assez peur aux gens… ;)

    Répondre

  14. Anonyme

    2 mai, 2009 à 20:29

    Sur les cas « fortement suspect »: c’est normal qu’on ne soit pas certain à cause de la période d’incubation.

    Au sujet du nuage de Tchernobyl de la grippe, j’avoue avoir pensé à la même chose en voyant la carte, mais bon de toute façon à ce sujet il faut se calmer, cette grippe ne tue pas (dans les pays riches). Si j’ai bien compris, ce qu’on craint c’est que le virus mute et atteigne l’homme blanc, ça explique l’hystérie sur le sujet alors que le paludisme (qui tue plusieurs millions de personnes chaque années) « nous en touche une sans faire bouger l’autre ».

    Répondre

  15. b.mode

    2 mai, 2009 à 20:39

    @anonyme Une pandémie qui tombe à point. Pour faire passer l’amère pilule de la régression sociale…

    Répondre

  16. minotor

    3 mai, 2009 à 7:02

    @Anonyme, la période d’incubation n’a pas de rapport avec la lenteur de l’analyse puisqu’on analyse que les cas déclarés, et qui ne sont donc plus en période d’incubation.
    Sinon, oui c’est vrai il n’y a pas de morts dans les pays riches pour l’instant. Ceci dit, comme le montrent des études récentes faites sur les corps de personnes mortes de la grippe espagnole au début du XXe siècle, ces personnes ne sont pas mortes de la grippe elle-même mais de maladies bactériennes opportunistes, qui ont profité de l’affaiblissement du malade pour s’épanouir.
    On nous répète à l’envi qu’il n’y a aucun danger, etc, comme pour le reste . Très bien, sauf que, aux Etats-Unis par exemple de nombreuses bactéries deviennent multi-résistantes aux antibiotiques, donc le cocktail grippe + bactéries pourrait vite devenir mortel, même chez l’homme blanc ! De plus la pandémie n’a pas dit son dernier mot, et c’est à l’automne qu’elle risque de faire le plus de dégâts, en même temps que la grippe saisonnière. Sans parler des risques de mutation…

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La morale sportive est soluble dans l’argent

La pathétique épopée de l’edf en Afrique du sud nous rappelle une fois de plus que l…