( 17 mai, 2009 )

Ennui et brouillard

allegre01.jpg

Au pays des particules élémentaires, il en est une dont le fluide semble tout sauf mécanique. Abritée sous d’épais sourcils, elle ambitionne un retour aux sources.  Après avoir voulu anéantir le mammouth, l’ère du crétacé resurgit des méandres de la couche inférieure du politique.La recherche avance, Allègre un peu moins. Il se murmure que cet atome de science sans conscience pourrait débarquer au gouvernement d’ici peu, disons après les européennes.

Longtemps délaissé tel un Kouchner par ses amis, ecce homo semble ruminer sa vengeance. Sarkozy ouvrant tout et n’importe quoi, il n’en est plus à une trouvaille près. Quitte à télescoper du lourd, Allègre semble tout désigné.

Lui qu’on aime qualifier de puits de science, n’a que faire du french cancan dira-t-on, il se projette non pas sur l’hypoténuse mais bel et bien sur la gamelle que lui tend son nouveau maître à panser, la plaie de l’éducation nationale semblant définitivement cautérisée. Effectivement, dans une optique de collaboration accrue, prendre l’entrain tout en se faisant siffler trois fois n’est pas pour lui déplaire. Qu’importe d’avoir le cul entre deux chaises, l’électrique géochimiste se prend à rêver de piste aux étoiles. La théorie du bling bang ayant horreur du vide, le frénétique de l’élysée estime que l’alchimie prévaut sur le physique.

Notre bourreau de bitume songerait donc à offrir un super ministère à ce parrain socialiste dont le baiser de l’amor semble consommé et consumé de facto. Dans ce jardin du bien et du mâle, Allègre ne débarquera point en messie mais devra composer avec des réticences avérées de la part de ministres en place sous peine de faire le 115, drôle de salut social.

L’homme pose ses conditions à peine voilées, on reconnaît bien las le laïque. Il souhaiterait un ministère empiétant sur les prérogatives d’autrui, à savoir celles de Pécresse et Lagarde, rien que ça. Vaines gesticulations de ces dernières a priori, tant l’hyperautocrate semble lui dérouler le tapis rouge, festival de vieilles carnes oblige assurément. La palme n’est pas encore attribuée, que sous ce soleil de Satan des voix se font entendre en loucedé pour afficher leur méfiance face à cette possible nomination du meilleur second troll.

Les marches du palais sont le fait du petit prince, l’empressement réside dans la façon de dessiner des moutons. De brebis galeuse, Allègre pourrait définitivement devenir le mouton à 5 pattes, se faire manger la laine sur le dos ne serait d’ailleurs pas pour lui déplaire. Tisser des liens d’amitié avec ce symphonique pastoral serait l’avènement d’une carrière politique quelque peu ébranlée. Drolatique troupeau que celui-ci tout de même, le loup et les agneaux à la morale douteuse. Dans l’arêne, Claude ne veut surtout pas compter pour des prunes, il a pour lui de ne pas effaroucher l’électorat de droite. L’homme étant moins marqué au carbone 14 du socialisme le plus acharné, Sarkozy n’y voit que des avantages. Continuer sa politique friction d’ouverture en starisant des seconds rôles éphémères. Ceux qui m’aiment prendront le train, comprendre « les autres prendront chérot », tel est le leitmotiv de ce mécano de la général qui ne fait plus guère rire personne, hormis peut être sa femme quand il se déshabille…

Notre Nicolas se veut Tsar sur la Croisette et entame donc un nouveau walk on the wild side, et de la salope sur ces rives gauches il y en a. Devant lui s’ouvre cet interminable boulevard du crépuscule, l’homme qui voulait être roi et ne semblerait, finalement, ne se résumer qu’en une insondable bouffonnerie égocentrique.

La collaboration participative serait donc un nouveau concept, le train des mesures se bornant à un sombre marché noir des idéaux. D’un Allègre relégué en seconde classe au sein du ps, il espère désormais reprendre du « sévices » en agrippant le billet de non retour que lui tend amicalement le roitelet, classe affairiste. Un tel réchauffement n’est certainement pas pour déplaire à cette éminence scientifique, bien moins portée à le nier que celui de la planète dont il a toujours contesté le bien fondé.

Plus tard, dans quelques années, quand sur les bords incertains du clivage déchaîné de jeunes consciences s’interrogeront sur leur devenir terrestre , tout en visionnant une énième fois le chef d’oeuvre qu’est soleil vert, ils pourront toujours se poser la question qui me taraude en ce moment : mais qui connaît Mr Allègre !!! ».
betapolitique011.jpg

14 Commentaires à “ Ennui et brouillard ” »

  1. b.mode dit :

    Une seule chose ! respect tant sur le fond que sur le style ! je sais je deviens monica !!! ;)

  2. gauchedecombat dit :

    A la cour des grands, les gros doivent-ils courir plus vite ? Les révérences et les courbettes ne feront pas d’un petit homme autoritaire un grand de ce monde… Le roi est nu.

    Sarkozy, p’tit zizi !

  3. lediazec dit :

    Superbe, l’ami Laurent ! Il n’y a pas à dire, Sarko est en train de nettoyer le PS de ses gros sacs. Est-ce pour autant que le PS met la chose à profit pour s’assainir ? Rien n’est moins sûr. Allez pour tous les ambitieux présents et à venir, pour l’Allègre triste, une petite pensée de la part de Jonathan Swift : « L’ambition fait souvent accepter les fonctions les plus basses ; c’est ainsi que l’on grimpe dans la même posture que l’on rampe. »

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  4. mancioday dit :

    Sur le style, rien à redire, du haut niveau ;)

    Sur le fond, voir débarquer un Allègre ça me déplarait pas, pire ça me rassurait. Au milieu de ces seconds couteaux, voir débarquer un homme d’expérience, ça nous ferait pas de mal, surtout en pleine crise économique.

    Et puis comme tu l’as dit, il déchargerait cette pauvre Lagarde de l’industrie, qui peut s’en plaindre ?

  5. clarky dit :

    ne lisez surtout pas ce post, il ne parle que de foot quasiment.

    merci à vous, d’ailleurs heureusement que ruminances est là pour évacuer le stress et la déception après la rencontre…comme quoi j’ai bien fait d’écrire avant le match sinon y’aurait jamais eu de billet, j’en vois déjà qui se disent « putain il pouvait pas attendre l’autre taré pour commencer son délire !!! »

    je vais faire une réponse groupée les amiches, allègre va mettre le feu dans cette défense umpiste, les latéraux vont devenir très offensifs avec le risque de laisser de trop nombreux espaces dans les couloirs élyséens.
    la crise économique ne permettant définitivement pas la venue de joueurs ayant 2 pieds normalement constitués et une vision du jeu suffisamment performante, on se lamentera indéfiniment sur l’infiniment petit koné et l’infiniment grand samassa, tout en se répétant en boucle « mes couilles, mon vier, l’arbitre est un putain d’enculé, les poteaux à marseille même ronds ils sont carrés, et diouf devrait avoir un cancer des gesticules suite à son éjaculation précoce en début de semaine »

    didier, pas le chien l’autre, va devoir composer avec les moyens du board, une caisse que l’on annonce déjà vide (tiens tiens, j’ai déjà entendu ça !!!), des cadres dont l’envie de devenir supérieurs poussera vers la perfide albion, des grêlons gros comme des ballons de foot viendront détruire la commanderie et la coupe aux grandes oreilles sera restituée par anigo mio qui l’avait inconsciemment ramenée chez lui pensant que c’était la nouvelle machine à café du club…

    bref, je voulais m’accorder le bénéfice du doute sur la pertinence de balancer un billet qui ouvrirait le bal des maudits en terre olympienne, ben ce soir je sais que je vais revêtir mes habits de supporter basique pour lancer la rubrique om sur ruminances, la gauche, le roitelet, hadopi, allègre etc, etc, ne me mettront jamais autant en furie que la perte d’un titre à peine caressé.

    amis du cuir, je prépare le fouet, la combi, le martinet et vous pourrez vous faire mâle d’ici peu.

    je voulais pas mais tant pis pour ruminances, le foot c’est aussi comme entrer en religion ou politique.

    j’aimais déjà pas le bordeaux en vinasse mais là, le 33 c’est bien plus que l’âge du christ, ils me crucifient une deuxième fois ces enflures…

  6. RPH dit :

    J’attends avec amusement les premières sorties fracassantes de ce septuagénaire un peu allumé. Je tiens à sa disposition, et la disposition d’autres d’ailleurs, quelques entonnoirs dont ils pourront se faire d’utiles couvre-chefs….

  7. clarky dit :

    personnellement, ma collection est déjà bien fournie, mais merci tout de même pour cette propale de l’entonnoir.

  8. b.mode dit :

    « tel est le leitmotiv de ce mécano de la général qui ne fait plus guère rire personne, hormis peut être sa femme quand il se déshabille… » :)

  9. b.mode dit :

    Repris par Betapolitique ! Bravo Lolo. Tu as vu la photo d’Allègre qu’ils ont trouvée ! Enorme !

  10. clarky dit :

    oh la vache la photo de malade, c’est là que je me rends compte que les lunetiers ont fait d’énormes progrés mais qu’elle ne peut pas tout!!!

    je m’attendais plutôt à me voir apparaitre dans gros bétapolitique :)

  11. b.mode dit :

    Très bonne page sur le gras dans Marianne du jour. Sur sa vie son oeuvre, ses bourdes à répet. Quand on lui parle de sa négation du réchauffement climatique face à l’avis quasi unanime des autres scientifiques il répond « vous avez vu des gens en short dans les rues.  » Impayable et l’imbu veut lui confier un ministère de l’Intelligence ! Os court, os long, os moyen ! ;)

  12. clarky dit :

    pour le short, je l’invite à venir sur ma terrasse, putain en ce moment même le short est de trop, c’est carrément à poil qu’il faudrait déambuler et encore, faut pas trop être poilu sinon ça le fait pas…

    le raisonnement qu’il avance sur le réchauffement est aussi crédible que celui qu’il donnait allègrement à l’époque sur l’amiante, tout scientifique qu’il est, ce mec est une expérience qu’a mal tourné !!!

    aux dernières nouvelles, le châtelain se tâterait sévère quant à la pertinence de le faire rentrer dans son barnum grotesque tant le dilaté équivaudrait à faire un bras d’honneur aux écolos qui se sont déjà bien fait ramoner avec cette parodie du grenelle borloo 1.00 version bêta.

    si je retrouve le lien du fig, je le mettrai.

  13. b.mode dit :

    Laurent, deux points stp !
    1/allègre à ouelpé ça le fait pas du tout ! quand tu mates les sourcils, tu peux imaginer le reste…
    2/l’expérience sur son propre cas a mal tourné. Docteur Jekyll à ses heures il a bu une fiole de sa composition pour devenir Alain Delon dans Rocco et ses frères. Il a mis trop de biclorate de soude, le bel esprit !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|