Accueil Politique De l’excès de zèle en Sarkozie

De l’excès de zèle en Sarkozie

4
0
62

police01.jpg

On le savait. Depuis des lustres, le chouchou de Carla avait fait de la sécurité, son terrain de chasse préféré. On avait observé qu’il avait institutionnalisé la peur comme axe de gouvernance, ratissant large sur les terres nauséabondes du borgne. Un raccourci sémantique tend à le voir confondre plus souvent qu’à son compte la notion de sécurité avec celle d’absence de contestation et celle de répression des libertés publiques. Dès lors comment s’étonner que forces de l’ordre, médias, juges et ministres, j’en passe et pas forcément des meilleurs, rivalisent d’imagination dans ce registre pour satisfaire le tout-puissant. Le hic est que ce faisant, ils multiplient les excès de zèle en la matière. Petit inventaire non exhaustif :

On se souvient de Bourreau-Guggenheim, licencié il y a peu par TF1 pour avoir envoyé un mail privé à sa députée qui contestait la loi Hadopi. On n’oublie pas le conseiller régional Leclercq gazé par un policier pour lui avoir dit que ce n’était pas nécessaire de frapper un homme à terre les bras en croix. On s’étonne qu’un professeur de philosophie qui assistait à un contrôle d’identité viril gare Saint-Charles à Marseille soit condamné pour tapage injurieux diurne pour avoir osé dire aux policiers « Sarkozy, je te vois« . Le président de la Ligue des droits de l’Homme, Jean-Pierre Dubois, s’est dit « inquiet face à cette nouvelle affaire qui révèle une fois de plus la dérive policière et judiciaire et l’atteinte aux libertés« . Même Chatel, le porte-parole du gouvernement a parlé à propos de cette pantalonnade ubuesque, d’un « malheureux excès de zèle ».

ruminancesdarcos.jpgOn franchit encore un pas dans la dérive et dans la démesure quand on apprend que deux enfants de six et dix ans sont arrêtés par six policiers devant leur école pour un vol de vélo qu’ils n’ont en plus jamais commis. A ce sujet, même Darcos a cru bon de dire que « l’excès de zèle tue le zèle« . Pourtant, ce bon Xavier oublie qu’il fait la même chose au quotidien dans son ministère amer. Quand il veut que les professeurs fouillent les cartables des élèves. Quand il parle d’installer des portiques détecteurs de métaux à l’entrée des établissements scolaires. Quand il propose de créer une force mobile d’agents destinée à intervenir en milieu scolaire.

Estrosi, quant à lui, a déjà décidé à Nice d’installer ces portiques de sécurité dans les établissements scolaires de sa ville. Y compris en primaire, si cela est nécessaire. La peur paye en Sarkozie et la surenchère sécuritaire plait au chef suprême. Démagogiquement, il faut à tout prix surfer sur le dernier fait divers. Il se murmure que le motodidacte viserait même une place au prochain remaniement, un genre de secrétariat d’état à la sécurité. Comme par hasard. D’une manière générale, la jeunesse semble être devenue l’ennemi numéro 1 de la Sarkozie. Certains thuriféraires du maître veulent même désormais traîner les piliers de grèves étudiantes devant les tribunaux.

Pendant ce temps-là, l’OCDE pointe du doigt l’hexagone quant au taux de chômage de ses jeunes. 18% chez les 18-24 ans. Suite à une série de mesures nombreuses mais pas toujours cohérentes dixit toujours l’OCDE. Un pays qui tourne le dos à sa jeunesse ne peut en tout état de cause aller bien loin sinon à la dictature. La répression à tout va et la non-réponse aux réels problèmes de la société engendreront à plus ou moins long terme le chaos…

http://www.dailymotion.com/video/x9cf1t

http://www.dailymotion.com/video/x9d2k3

agora.gif

betapolitique011.jpg

De l'excès de zèle en Sarkozie dans Politique wikio5

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

4 Commentaires

  1. erwan

    22 mai, 2009 à 15:32

    Les médias participent de cette montée de la peur. Le moindre fait divers est monté en épingle et devient une généralité. Le phénomène des coups de couteau est un cas isolé du à un ado mal dans sa peau.

    Répondre

  2. b.mode

    22 mai, 2009 à 17:52

    Le tout repressif dans l’urgence est désormais la seule réponse gouvernementale à des problèmes sociétales. Le pauvre Darcos est resté scotché à l’autre siècle et ne sait que répondre dans l’urgence que par la force et la violence. Ajout d’un très bon fake erbien ! ;)

    Répondre

  3. mancioday

    24 mai, 2009 à 8:06

    Police partout, Justice nulle part…

    Répondre

  4. b.mode

    24 mai, 2009 à 8:12

    Comme je le disais chez juan, la démocratie se dissout un peu plus chaque jour en Sarkozie…

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Il est beau mon nucléaire propre!

En France, on n’a pas de pétrole mais on a Sarkozy. Celui-là, s’il n’exi…