Accueil Politique Remaniement : ministères amers

Remaniement : ministères amers

5
0
99

sarkoremaniement.jpgBref ! Autant vous le dire tout de suite, j’ai été tagué par Ceecee, une des impératrices du ouèbe 2.0 si cher à Frédéric « pitbull » Lefebvre. Y’a même aussi l’ami vil piniste Mancioday qui m’a interpellé au sujet de la chose. Ça m’a l’air de titiller l’internaute, cette affaire. Soyons clair. Je ne vais pas faire ma mijaurée ni même ma Romy S., je vais tout déballer aussi sec. Le thème, c’est : « Vous êtes président(e), vous devez remanier votre gouvernement actuel, quels ministres choisissez vous, expliquez votre choix ! ». Vaste sujet initié par le Rocrocodile kinépeuthe

Hou là. Préambule. Si l’on considère comme crédible, l’hypothèse comme quoi les ministres en place ne seraient que des fantoches justes bons à la chair à canon médiatique et qu’en fait les vraies décisions seraient toutes issues du cabinet noir de l’Elysée, la question à 2009 euros se relativise de fait. Vrai, Guéant, Guaino, Levitte, Pérol, Soubie, Ouart, j’en passe et pas forcément des meilleurs, chacun sait (ou pas) que cet aréopage de gens discrets voire quasi-muets sont ceusses qui dirigent véritablement notre hexagone.

A partir de là, comme dirait, Didier Deschamps, le nouvel entraîneur de l’OM, on peut s’autoriser toutes les fantaisies dans l’attribution des portefeuilles ministériels. En lieu et place du sourcilleux Fillon, réputé mondialement pour faire tapisserie, je suggère le très communicant Séguéla. Avantage, il vous trouve une moitié au moment où vous n’êtes plus que le quart de vous même. Inconvénient, il cause de montre de luxe alors qu’avec la crise, la plupart des gens ont perdu la boussole.

L’ouverture doit se perpétuer. Mais plus à gauche caviar, ils ont des états d’âmes. L’Allègre, c’était tentant à l’Intelligence. Le problème est que mon Claude nie le réchauffement climatique. Au vu des z’Européennes, ça couine dans le Landerneau bobo-libéral. Même Valls a des hésitations pour rejoindre la joyeuse troupe. Ça interpelle le bisounours. Dur, dur, d’être un bébé nous rappelle le docte Jordi.  Nan, faut taper dans le people. Là, on peut attraper du lourd, du consistant. La pêche au gros, y’a que ça de vrai…

Ainsi, je verrais bien Doc Gynéco à la Santé, lui au moins il a le titre ad hoc pas comme la pharmacienne angevine (de poitrine ?). A la Justice, un mec d’expérience. Va pour Joey Starr. Il connaît la boutique de fond en comble et pourra aisément faire progresser le schmilblick. En plus ce sera un signe fort donné aux minorités visibles. Une Dati bis mais avec des couilles. Tapie aux Finances, ça crève l’écran. Un gus qui a réussi à toucher le super-jackpot de l’état après avoir été enchristé et relégué au trente-sixième dessous, ça force le respect. Tous aux burnes, c’est un devoir citoyen.

Après, je sais pas. Y’a quoi ? L’intérieur… Evidemment, Christian Clavier. Ça semble incontournable. Ainsi, il pourrait mobiliser la totalité des troupes aéroportées franchouillardes afin de protéger sa villa de Porto-Vecchio. Aux transports, voilà une Hallyday qu’elle est bonne. Il connaît bien les problèmes du rail, le vieux (maître) chanteur. Avec lui, jamais de poudre aux jeux, juste dans la narine. Sinon, un mec comme Barbelivien aux Affaires Etrangères, ça aurait vraiment de la gueule, un géographe averti comme lui. On se souvient, les larmes aux yeux et le cul large ouvert de son inoubliable « C’est de quel côté, la mer ? « .

Voilou, mes premières impressions. J’eus pu ajouter, dans cet inventaire si peu à la Prévert, la marmoréenne Carla Bruni à la Culture mais ceci eut pu être estampillé trop vite « fait du prince« . Vulgaire. Promotion canapé. Nan, il faut mettre les bonnes personnes aux bons postes. The right man at the right place comme disent les rosbeefs…
agora.gif

betapolitique011.jpg

Votez pour Remaniement : ministères amers dans Politique wikio5

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

5 Commentaires

  1. lediazec

    14 juin, 2009 à 8:39

    Pour donner certaine consistance à ce remaniement et conforter le surfrustré qui nous gouverne dans son image d’homme à poigne, je suggère Jean Reno au Secrétariat d’État au Nettoyage des Banlieues.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  2. mancioday

    14 juin, 2009 à 9:28

    Belle revue du pire. J’aurai bien vu Balkany au budget et Jean sans terres à la Culture.

    Répondre

  3. lediazec

    14 juin, 2009 à 9:42

    Balkany était hier soir sur Canal +. Ignoble bonhomme.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. CC

    14 juin, 2009 à 11:02

    Pas mal du tout, ce gouvernement du pire…On va se marrer…

    Pour la relance et les perspective d’avenir, on aurait pu penser à Gilbert Montagné ! Quoi de mieux qu’un aveugle pour voir l’avenir !

    Et j’adore vraiment ta plume ! C’est un plaisir, tous ces jeux de mots, toutes ces références lapointesques !

    Bises

    Répondre

  5. b.mode

    14 juin, 2009 à 13:48

    Merci à toi CC impératrice ! On peut aussi convoquer comme l’a dit mancioday, le dauphin et sa cour. Neuilly, c’est désormais le laboratoire de la France… burp !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Plus dur sera le parachute !

Servir la soupe, tel est plus que jamais le mot d’ordre dans les rédactions de France et d…