( 20 juin, 2009 )

Sarko Karachi dans la colle

sarkotartarin.jpgA défaut d’être un chasseur de mouche façon Obama, l’omnipotent aime à traquer, tel un Don Quichotte post-moderne, les moulins à vent de la désinformation. Ainsi la dernière calomnie en date le concernant fait état de liens étroits entre le non versement de pots de vin par la France au Pakistan, suite à une vente de sous-marins Agosta au régime d’Islamabad en 1994, et l’attentat meurtrier de Karachi contre les arsenaux de la marine française en 2002 qui avait fait quatorze morts dont onze ingénieurs français.

A l’époque, Don Sarko était ministre du budget et Sancho Ballamou premier sinistre. L’attentat avait été rapidement attribué à Al-Qaida. C’est bien pratique d’avoir un Ben Laden sous le coude, ça permet d’occulter les choses qui fâchent. Hors les récentes révélations des magistrats en charge de l’instruction, Marc Trévidic et Yves Jannier font état d’une tout autre hypothèse. Ils privilégient clairement celle d’une vengeance de l’état pakistanais contre la France suite au non versement de commissions à des officiers supérieurs pakistanais. « C’est une piste cruellement logique » ont-ils affirmé devant les familles des victimes au tribunal de Cherbourg le 18 juin.

Selon maître Olivier Morice, avocat de sept familles de victimes de l’attentat, « ces commissions ont été arrêtées à l’arrivée de Jacques Chirac à la présidence de la République en 1995 afin que des rétrocommissions «  destinées à financer la campagne d’Edouard Balladur à la présidence « ne soient pas versées ». Même si on a le nez bouché ou un gros rhume des foins, ça sent bon l’affaire d’état, ça madame. Balla, l’homme au quadruple-menton a immédiatement déclaré avoir certes « entendu parler de cette histoire depuis des années » mais a souligné que tout, selon lui, s’était déroulé de manière « parfaitement régulière« . Ben voyons, Eddie, si tu le dis…

Cerise sur le gâteux, Sarkoman, le vrai, l’unique, s’est emporté vendredi à Bruxelles lors d’une réunion du Conseil européen et a affirmé le verbe haut : « C’est ridicule [...] c’est grotesque [...] respectons la douleur des victimes, qui peut croire une fable pareille?« . « Bah, nous, monsieur le président » oserons-nous lui répondre benoîtement sans se voiler la face

http://www.dailymotion.com/video/x9mrw7

Interlude pour détendre l’atmosphère : Obama en tueur de mouche…

agora.gif
betapolitique011.jpg

Merci à Ba de nous avoir signalé cette ténébreuse affaire…

Votez pour Sarko Karachi dans la colle  dans Politique wikio5

38 Commentaires à “ Sarko Karachi dans la colle ” »

  1. Kamizole dit :

    Bah ! ça ne sera jamais qu’un scandale de plus en Sarkoland… Il va finir par avoir du mal à chasser toutes les mouches qui tournoient au tour de lui.

  2. Shalimar dit :

    La corruption y est institutionnalisée à tous les niveaux alors théorie plausible…

  3. b.mode dit :

    @Kamizole Il s’est entièrement enduit le corps de tue-mouches !
    @Shalimar Plausible certes mais cette affaire sera enterrée fissa comme l’affaire de l’appart de Neuilly et bien d’autres…

  4. Kamizole dit :

    Je suis en train de « plancher » sur le sujet pour un article et n’étaient-ce les victimes de l’attentat, une bonne occase de se foutre de la gueule de Sarko… D’ailleurs, c’est aussi marrant, car outre les fameuses frégates de Taîwan qui reviennet fort opportunément en première ligne, je ne pouvais depuis ce matin de penser, non à l’appart de Neuilly (affaire clssée sans suite par une hiérarchie aux ordres) mais à celle du terroriste déjenté de l’école maternelle…

    Il ne suffit pas de s’enduire entièrement le corps de tue-mouches… Est-ce Achille qui oublia en son temps que son fameux tendon – qui lâche de nombreux sportifs – n’était pas protégé ? Les « affaires » pourraient bien toucher le Troll de l’Elisée, là même où il se croyait à l’abri.

  5. b.mode dit :

    @kamizole Dans la série des bonnes affaires, y’a aussi le séjour du monarque et de sa belle chez un baron de la coke au Mexique… Enterrée celle-là aussi. Tiens sur le sujet, y’aussi un article très marrant ici : http://donjipez.wordpress.com/2009/06/20/attentat-de-karachi-une-sacree-casserole-a-trainer-pour-sarkozy/

  6. BA dit :

    Le clan Balladur-Sarkozy et l’attentat de Karachi, suite.

    La police judiciaire cite le nom de Sarkozy dans une affaire de corruption.

    Comme Bakchich le révélait le 25 juin 2008, la justice a ouvert à Paris un dossier concernant des enquêtes effectuées par une poignée de barbouzes pour le compte de l’ancienne Direction des constructions navales, devenue aujourd’hui DCNS. Des perquisitions dans les locaux de ce saint des saints de l’armement, où sont conçus et fabriqués les bateaux, frégates et autres sous-marins, et de DCN International (DCNI), sa branche commerciale d’alors, ont permis aux flics de la Division nationale des investigations financières (DNIF, un service de la direction centrale de la police judiciaire) de ramener du gros dans leurs filets : les preuves des filières de commissions distribuées par l’appareil d’État à l’occasion de la vente à l’étranger de ses frégates et de ses sous-marins.

    http://www.bakchich.info/La-police-judiciaire-cite-le-nom,04994.html

  7. HERMES dit :

    On est pas aux USA, on se rapproche de plus en plus de ces républiques bananières ridicules où les juges sont inféodés au pouvoir. On y est de plus en plus, on rogne chaque jour sur les libertés… A ce rythme que vous restera-t-il dans 10 ans?
    L’habitude d’avoir tout perdu: de démission en démission, nous serons mûrs pour le silences, ou pire, condamnés au silence!

  8. b.mode dit :

    @hermes On a déjà les deux pieds dedans ! Un peuple tout entier réduit à des gens bons bâillonnés !
    Vive le charcutage électoral cher à Marleix oserais-je ajouter pour rester dans la métaphore porcine ! ;)

  9. Monsieur Poireau dit :

    C’est terrible quand même.
    Si on choisit de faire confiance à la justice pour savoir si Sarkozy était au courant en tant que Ministre du Budget des commisions à verser, on ne peut qu’être étonné qu’après quelques années, il ait oublié la mort de 11 compatriotes dans un attentat. Etait-ce donc une affaire sans importance que ces morts dans un attentat ?
    S’il le pense, d’un point de vue politique, on peut se mettre à douter de toute la commisération dont il semble faire preuve à chaque fait divers !
    :-) )

    (Sarkozy ou l’art de se tirer une balle dans le pied en pensant se tirer d’affaire !).

  10. b.mode dit :

    @poireau J’ai peur malheureusement qu’il s’en tire indemne une fois de plus. La justice a du plomb dans l’aile, ici-bas…

  11. Etiam Rides dit :

    Il s’en sortira sans une égratignure pour la bonne et simple raison que les grands médias étoufferont l’affaire. Vous en avez beaucoup entendu parler à la télé de l’appart de Neuilly et des rétrocommissions de Karachi?

    Aux Etats-Unis, le gesticulateur aurait dû se retirer la course aux présidentielles après l’affaire de Neuilly et passerait en ce moment un sale quart d’heure pour Karachi.

    Mais, heureusement, les rédactions télé ont le sens des convenances…

  12. b.mode dit :

    @etiam L’aboutissement d’une ambition. Après s’être persuadé chaque jour en se rasant qu’il devait devenir président de la république, il s’est accoquiné avec des gens qui s’appelaient Martin Bouygues, Arnaud Lagardère, Vincent Bolloré… etc… On choisit pas sa famille mais on choisit ses potes ! Edifiant !

  13. Mancioday dit :

    Affligeant, surtout quand on repense à la façon dont il a instrumentalisé Clearstream. Il y a vraiment deux poids, deux mesures…

  14. babelouest dit :

    @Mancioday
    Tout ce qui arrive, c’est à lui que cela arrive personnellement. Même si cela n’a rien à voir, ce qui est peut-être assez rare, à vrai dire. Donc, c’est lui qui monte sur ses (très) grands chevaux, qui contre-attaque en force, qui bousille, qui tue médiatiquement ou physiquement, qui crie au scandale pour couvrir toute opposition. N’a-t-il pas les télévisions et les radios pour lui servir de porte-voie, et réduire les objections à un néant salutaire pour lui ?

  15. BA dit :

    Olivier Bonnet continue à remettre les pièces du puzzle à leur place, et c’est de plus en plus terrifiant (le plus grand scandale de la Vème République, tout simplement) :

    http://www.plumedepresse.com/spip.php?article1157

  16. b.mode dit :

    Beau travail de plume de l’ami Olivier ;)

  17. BA dit :

    Jeudi 18 juin 2009, les deux juges d’instruction antiterroristes chargés de l’enquête en France, Marc Trévidic et Yves Jannier, ont informé les familles de victimes que cette piste était abandonnée.

    L’hypothèse désormais retenue est que des officiels pakistanais ont commandité l’attentat pour punir la France de l’arrêt du paiement de commissions en marge du contrat de sous-marins, et pour l’inciter à remplir ses engagements.

    http://www.lepoint.fr/actualites/2009-06-19/les-soupcons-concernant-l-attentat-de-karachi-sement-le-trouble/1037/0/354104

    Les deux juges d’instruction antiterroristes chargés de l’enquête en France, Marc Trévidic et Yves Jannier, vont-ils pouvoir interroger l’ex-premier ministre Edouard Balladur ?

    Les deux juges d’instruction antiterroristes chargés de l’enquête en France, Marc Trévidic et Yves Jannier, vont-ils pouvoir interroger l’ex-ministre de la Défense François Léotard ?

    Les deux juges d’instruction antiterroristes chargés de l’enquête en France, Marc Trévidic et Yves Jannier, vont-ils pouvoir interroger l’ex-ministre du Budget Nicolas Sarkozy ?

  18. b.mode dit :

    Eh bah mon Ba, c’est pas gagné… :oops:

  19. BA dit :

    Quelle sera la priorité du gouvernement Fillon 2 ?

    Réponse : supprimer les juges d’instruction.

    Dans l’affaire des frégates de Taiwan, les juges d’instruction Françoise Desset et Jean-Christophe Hullin se rapprochent dangereusement du clan Balladur-Sarkozy :

    http://www.bakchich.info/article4994.html

    http://www.bakchich.info/article6545.html

    Dans l’affaire de l’attentat de Karachi, les juges d’instruction Marc Trévidic et Yves Jannier se rapprochent dangereusement du clan Balladur-Sarkozy :

    http://www.lepoint.fr/actualites/2009-06-19/les-soupcons-concernant-l-attentat-de-karachi-sement-le-trouble/1037/0/354104

    D’où l’importance du remaniement : Michèle Alliot-Marie est nommée numéro 3 du gouvernement, et c’est la seule ministre avec Borloo à avoir le titre de ministre d’Etat. Elle est secondée par Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat.

    Le portefeuille de ces deux ministres, Michèle Alliot-Marie et Jean-Marie Bockel : la Justice.

    La mission de ces deux ministres : supprimer les juges d’instruction.

  20. BA dit :

    - De 1993 à 1995, Patrick Ouart est membre du clan Balladur-Sarkozy. Patrick Ouart est conseiller pour la Justice du premier ministre Edouard Balladur. Patrick Ouart connaît l’affaire des frégates de Taiwan, l’affaire des sous-marins vendus au Pakistan, le système des commissions versées aux dirigeants pakistanais, et des rétro-commissions occultes qui revenaient dans les coffres du clan Balladur-Sarkozy.

    - De 2007 à aujourd’hui, Patrick Ouart est le conseiller pour la Justice de Nicolas Sarkozy. Nicolas Sarkozy lui a demandé d’empêcher les juges d’instruction de boucler leurs enquêtes sur l’affaire des frégates de Taiwan, et aussi sur l’affaire des sous-marins vendus au Pakistan. Patrick Ouart propose alors une réforme scandaleuse : supprimer les juges d’instruction.

    Lisez cet article :

    « Discret avec les médias mais efficace, Patrick Ouart s’occupe de tous les dossiers ayant trait à la justice quitte à marcher sur les plates-bandes de la garde des Sceaux, Rachida Dati, qu’il ne peut supporter, pointant son incompétence.

    Parce qu’il est beaucoup plus puissant et écouté que la ministre de la Justice, il met en place de nombreuses réformes. C’est lui, et non le cabinet de la garde des Sceaux, qui rédige le discours sur la disparition des juges d’instruction en janvier 2009 qui provoque de nombreuses polémiques : cette réforme priverait les magistrats de leur indépendance. »

    http://www.politique.net/2009031204-portrait-patrick-ouart.htm

  21. BA dit :

    Le Watergate français sera-t-il étouffé ?

    Ou alors le clan Balladur-Sarkozy sera-t-il jeté en prison ?

    Nous avons peut-être la réponse dans cet article explosif :

    http://www.plumedepresse.com/spip.php?article1158

  22. BA dit :

    En 1996, Chirac arrête brutalement les versements des pots de vin aux Pakistanais, et donc le versement par les Pakistanais des rétrocommissions au clan Balladur-Sarkozy. Chirac viole la clause 47 du contrat, clause écrite noir sur blanc dans le contrat :

     » 47. CORRUPT GIFTS AND PAYMENT OF COMMISSIONS  »

    (photos lisibles à la page 2 du journal Libération d’aujourd’hui)

    Les Pakistanais commencent à négocier pour que les versements reprennent, puis ils décident finalement d’attendre 2002. Les Pakistanais décident d’attendre qu’un nouveau président de la République soit élu en France : ils pensent que le nouveau président reprendra le versement des commissions prévues par cette clause 47.

    Malheureusement pour eux, en mai 2002, c’est Chirac qui est ré-élu. Ils comprennent que les commissions ne seront plus jamais versées. Pour punir Chirac de sa trahison, ils font exploser le bus 3 jours après la ré-élection de Chirac : 11 morts français, 3 morts pakistanais.

    Bien sûr, ce n’est qu’une hypothèse. Les juges d’instruction pourront peut-être aller au bout de cette enquête sur le Watergate français…

  23. BA dit :

    Le Watergate français : en 1995, la campagne présidentielle d’Edouard Balladur a été financée par les rétro-commissions provenant de la vente de 3 sous-marins au Pakistan.

    En 2007, un courrier du procureur de Paris envisage un lien reliant une société, HEINE, et le financement de la campagne d’Edouard Balladur.

    Lisez cet article :

    « La campagne d’Edouard Balladur au coeur de l’enquête sur Karachi.

    http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE55O0EV20090625

  24. BA dit :

    Karachi : les révélations de l’homme qui a bloqué les commissions.

    La piste des commissions – et rétro-commissions – occultes dans l’affaire de l’attentat de Karachi ne cesse de se préciser. Le consultant en sécurité Frédéric Bauer, ancien policier réputé proche de Jacques Chirac, a déclaré à Mediapart avoir été officiellement missionné «par les plus hautes autorités de l’Etat» pour mettre un terme, en 1996, au versement d’une partie des commissions dues par la France dans le cadre du contrat d’armement avec le Pakistan.

    «C’est un peu comme enlever la nourriture de la cage d’un lion», confie M. Bauer en évoquant l’intermédiaire proche des réseaux balladuriens, Ziad Takieddine, auprès de qui il avait été missionné par les chiraquiens. Le blocage de ces versements, sur fond de guerre Chirac/Balladur, pourrait être le mobile de l’attentat contre la DCN qui fit quatorze morts, le 8 mai 2002.

    http://www.mediapart.fr/journal/france/260609/karachi-les-revelations-de-l-homme-qui-bloque-les-commissions

    Un site entièrement dédié au Watergate français :

    http://karachigate.blogspot.com/

  25. BA dit :

    Le 24 juin 1994, puis le 3 août 1994, deux notes de travail informent la Direction des Constructions Navales et le gouvernement que si le contrat est signé, le contrat coûtera très cher à la France : entre 47,26 millions d’euros et 99,09 millions d’euros.

    C’est à la page 4 :

    http://www.ccomptes.fr/fr/CDBF/documents/ARR/Arret05493.pdf

    Pourtant, le gouvernement Balladur décide de passer outre cet avertissement !

    Le gouvernement Balladur signe le contrat le 21 septembre 1994 ALORS QU’IL SAIT QUE LA FRANCE VA PERDRE DES DIZAINES DE MILLIONS D’EUROS SUR CE CONTRAT !

    Pourquoi le gouvernement Balladur a-t-il signé un tel contrat ruineux pour les finances de l’Etat ?

    Réponse : parce que Edouard Balladur avait besoin de beaucoup d’argent pour financer sa campagne présidentielle.

    Edouard Balladur a donc choisi de faire perdre des dizaines de millions d’euros à la France en toute connaissance de cause, parce que ce contrat lui permettrait de financer sa campagne présidentielle grâce à des rétro-commissions.

    Conclusion de ce Watergate français : ce contrat a finalement coûté à la France 76 millions d’euros (lire page 4) et ce contrat a causé la mort de 14 innocents (11 morts français, 3 morts pakistanais).

  26. BA dit :

    Le 18 mai 2007, Nicolas Sarkozy nomme Hervé Morin ministre de la Défense.

    Le 23 juin 2009, Nicolas Sarkozy garde Hervé Morin comme ministre de la Défense.

    Question 1 : pourquoi Nicolas Sarkozy tient-il à ce qu’Hervé Morin reste ministre de la Défense ?

    Question 2 : Hervé Morin va-t-il déclassifier tous les documents « SECRET DEFENSE », comme le lui demandent les familles des victimes de l’attentat de Karachi ?

    Question 3 : Hervé Morin n’est-il pas un ancien membre du clan Balladur des années 1993-1994-1995 (autres membres du clan Balladur : Nicolas Sarkozy, François Léotard, etc.) ?

    Question 4 : que sait Hervé Morin du financement de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1994 et 1995 ?

    Article HERVE MORIN sur le site Wikipedia :

    Carrière.

    Au ministère de la Défense.

    Hervé Morin est chargé de cours à l’université Paris V-René Descartes de 1989 à 1995. Il entre au ministère de la Défense en 1993, comme conseiller technique chargé des relations avec le Parlement, des affaires domaniales et des questions d’environnement, au cabinet de François Léotard, ministre d’État et ministre de la Défense.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Herve_Morin

  27. BA dit :

    Nicolas Sarkozy se met alors à rire avant de reprendre : « Non pardon, hein, je ris pas du tout parce que Karachi c’est la douleur de familles et de trucs comme ça… mais… qu’est-ce que vous voulez que j’aille répondre là-dessus. »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20090620.OBS1240/?xtmc=karachi&xtcr=6

    Cette dernière phrase de Nicolas Sarkozy : « Karachi, c’est la douleur de familles et de trucs comme ça » a été reprise par les familles des victimes elles-mêmes.

    Les familles des victimes répondent à Nicolas Sarkozy :

    En mémoire de nos proches, nous demandons maintenant la complète collaboration de l’Etat français avec les juges d’instruction, afin que ceux-ci se voient dotés des moyens humains et financiers qui leur sont nécessaires ainsi qu’un accès facilité, passant par une déclassification des documents « Secret Défense ». Le « respect de la douleur des familles de victimes » serait qu’il nous soit permis de connaître la vérité !!!

    http://www.verite-attentat-karachi.org/

  28. b.mode dit :

    Toujours cette vulgarité récurrente du parvenu… burk !

  29. BA dit :

    Quel a été le budget de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995 ?

    Le compte de campagne de M. Edouard Balladur est arrêté comme suit (en francs) :

    - Dépenses : Mandataire : 83 846 491 ; Partis politiques : 5 929 628 ; Avantages en nature : 0 ;
    Total : 89 776 119 francs.

    - Recettes : Mandataire : 85 676 060 ; Partis politiques : 5 929 628 ; Avantages en nature : 0 ;
    Total : 91 605 688 francs.

    http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/depuis-1958/decisions-par-date/1995/compte-balladur-1995/decision-compte-balladur-1995-du-11-octobre-1995.10707.html

    Rappel : Edouard Balladur ne pouvait pas compter sur l’aide financière de son propre parti politique, le RPR. En effet, pendant la campagne présidentielle de 1995, le RPR finançait le candidat Jacques Chirac.

    Question : en 1995, où le clan Balladur-Sarkozy a-t-il trouvé ces 90 millions de francs ?

  30. b.mode dit :

    Bonne nouvelle ! Van Ruymbecke sur le karachigate http://bit.ly/claVom

  31. vibromasseur rabbit dit :

    Les dessous de tables sont peut être choquant pour nombre de citoyens mais celui qui n’a jamais commercé au niveau internationnal ne peut comprendre. Malheureusement, pour vendre en Asie, Afrique, Amérique du Sud, et bien d’autres régions, il faut remercier en liquide les preneurs d’ordres. C’est leur tradition et rappeler vous de France-Afrique avec le fils Mitterand et Charles Pasqua. La différence n’existe pas car le retour en France d’une partie de l’argent est devenue chez nous également une tradition. Alors ne cherchons plus à vendre quoi que ce soit et vivons sur nos lauriers de donneurs de leçons.

  32. b.mode dit :

    Le spam était presque parfait ! Votre cousin Gode a posté sur un autre billet :)

  33. clomani dit :

    Rhô, et en plus les cousins de Gode font d’horribles fautes d’orthographe ;o)) en répandant leur haine des « zautres » !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|