( 28 juin, 2009 )

Fillon aux ordres de Sarko… junior ?

sarkofillon.jpg

Un entrefilet du Canard Enchaîné de mercredi dernier intitulé « Le veto du fils Sarko » nous apprend ceci : un conseiller technique de Matignon a été limogé quatre jours après son embauche. Il avait été recruté initialement pour rédiger les discours de Fillon. Si si, ça existe. Faut juste les chercher un peu entre deux logorrhées de Guaino. Quand il a appris la nouvelle de la nomination du dit-conseiller, le prince Jean a rué dans les brancards et l’Elysée a comme par hasard ordonné immédiatement le licenciement du scribouillard.

Ce dernier, un certain Olivier Babeau, avait commis comme crime de lèse majesté d’avoir rejoint l’équipe de Jean-Christophe Fromantin pour la conquête de Neuilly en 2008. Pire il avait auparavant été directeur de campagne de « Girafon » Martinon, l’ancien passe-plat de l’Elysée, qui briguait lui-aussi la mairie francilienne. Ce même Martinon que la Sarko family soutenait initialement pour le poste avant de le jeter au panier comme un vieux chiffon sale, pour cause de sondages défavorables,

Le 20 juin, le Journal officiel a donc publié un arrêté qui met fin aux fonctions du conseiller technique. Le 16, ce même JO avait annoncé sa nomination. Décidément, le dauphin blond apprend vite à nager en eaux troubles. Après la trahison faite à Martinon, le voici qui intrigue en coulisses. Et notre premier ministre potiche de manger une fois de plus son chapeau. Coincé entre Sarko père et fils, sa latitude quant aux choix de ses ministres et même de ses conseillers s’avère aussi épaisse qu’un string de midinette…

http://www.dailymotion.com/video/x9odfo

Fillon bousculé par l’opposition

Envoyé par Polistitution et vu chez Juan

http://www.dailymotion.com/video/x4cnv9

Petit rappel à divulguer…

8 Commentaires à “ Fillon aux ordres de Sarko… junior ? ” »

  1. lediazec dit :

    Je dirai que François Fillon (j’ai failli écrire Villon, quel idiot !) est une énigme psychologique, chaque jour apportant son pesant de faits. Il est le terreau dans lequel s’épanouit (n’hésitons pas le jardinage est tendance) un bourgeon au centre d’écailles fixées sur une tige en plateau, porteur de racines adventives, rempli de réserves nutritives grâce auxquelles la plante reconstitue chaque année ses parties aériennes. Le jardinier averti dirait de lui (ou d’elle, au choix) : « plante d’intérieur pouvant s’acclimater en extérieur, facile d’entretien, s’épanouit sous tous les climats. Arrosage épisodique. Le simple fait d’exister suffit à son bonheur. Très décorative et particulièrement prisée dans les maisons de retraites. »
    Un bonheur !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  2. b.mode dit :

    yes ! jolie métaphore. Quand le pot de fleur se confond avec la plante… ;)

  3. babelouest dit :

    Pour résumer, c’est un plantigrade qui en prend pour son grade à chaque fois qu’il ouvre la bouche ou se permet la moindre initiative.

    Quant au prince Jean, j’attends le jour où il évincera son père… ce qui ne saurait tarder!

  4. mancioday dit :

    Les grands esprits se rencontrent, j’ai rédigé une note dessus ce matin moi aussi ;)

    http://reversus.fr/letrange-eviction-dolivier-babeau

  5. b.mode dit :

    @mancioday marrant ça, on ne s’était pas pourtant donné le mot ! ;)

  6. cdt-very dit :

    Reste à prouver que cette histoire soit vraie… Apparemment, l’embauche n’aurai pas eu lieue

  7. b.mode dit :

    @Cdt very C’est pourtant paru au JO…

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|