Accueil Politique Le combat des chefailllons

Le combat des chefailllons

19
0
151

valls2.jpg

An 09. Depuis plus de deux ans, Little César occupe la Gaule, notre beau et cher pays. Depuis plus de deux ans, les légions umpistes sèment la misère et la terreur sous la houlette du centurion Assurancetourix Bertraminus. Sur le plan sentimental, Carlita la turinoise a remplacé Cécilia la tzigane et Cléopâtre l’égyptienne dans le cœur de l’Imperator. Sur le plan stratégique, Idéfix a changé de camp. Il a quitté les hordes gauloises et sévit désormais dans les rangs adverses sous le sobriquet de Federico Pitbullus. Il est chargé de mordre toutes cuisses ennemies dès qu’elles passent à portée de ses crocs. Il apprécie particulièrement celles de Ségolana Royala, la vestale haut-poitevine.

unpetitpas.jpgA propos du peuple d’en face, que deviennent-ils au juste ? D’entrée, il y a la version de Wikipedia, je n’invente rien : les Gaulois étaient divisés en de nombreux peuples qui se comprenaient entre eux, qui pensaient descendre tous de la même souche et qui en connaissaient la généalogie. À ces liens de filiation, réels ou mythiques, qui leur créaient des obligations de solidarité, s’ajoutaient des alliances qui mettaient certains d’entre eux dans la clientèle d’un autre pour former des fédérations…

Y’a pas à dire, ça correspond sensiblement à la situation du moment. Au fil du temps, rien ne se perd, tout se transforme comme disait ce bon Lavoisier. On ajoutera juste qu’actuellement les divisions ont largement pris le pas sur une hypothétique tentative d’unification des différentes factions face à l’envahisseur. Ainsi Manolo Valsuce qui fréquente les cérémonies de triomphe à la gloire de César et qui ne cesse de lui tresser des lauriers tandis qu’il aime à tirer à vue sur les si peu irréductibles gaulois de sa fratrie. A croire qu’il aimerait franchir le Rubicon un jour ou l’autre, le Valseur. Aléas, jette ta veste ou plutôt retourne-là. Tu as déjà du vison dans les pupilles.

Ainsi la cheftaine du moment, Martina Aubrix qui le tance par lettre publique et qui lui demande de se taire ou de partir. Ainsi, Julienus Chronometrix, le collectionneur de cadrans pas très solaires qui sort de l’ombre et qui dénonce l’amateurisme de la mère supérieure. Ainsi l’autoproclamé philosophe péremptoire BHLX qui embraye et qui affirme ni plus ni moins que le PS doit disparaître. Ainsi l’avocat sans noyau Nono Montebourix qui déclare qu’on ne peut pas garder un parti tombé dans le formol.

Et que dire de la dernière saillie du culturiste Langdeputix qui conclue en déclamant sans vergogne que le PS est devenu un arbre sec. Qu’a-t-il fait pour l’irriguer, lui l’éternel donneur de leçons. Il eut peut-être fallu l’uriner de ta science infuse, ce vieux chêne moribond, man. Au lieu d’aller draguer sur les plate-bandes du pouvoir en place. Bref, on est mal barre à cause de cette guéguerre de chefaillons. Y’en a un qui mange du pain bénit en ce moment. Au point où on en est, faut juste espérer qu’il existe un Brutus dans les rangs majoritaires. Sinon horizon 2017, va falloir alors sérieusement penser à investir dans le kit de suivie…

betapolitique01.jpg

asterix.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

19 Commentaires

  1. kaspar

    21 juillet, 2009 à 15:18

    Il faudrait sérieusement prendre le problème à bras raccourcis !

    Répondre

  2. Etiam Rides

    21 juillet, 2009 à 17:41

    En tout cas, il y en a un paquet qu’il va falloir bâillonner et attacher à un arbre lors du prochain banquet…

    Répondre

  3. b.mode

    21 juillet, 2009 à 17:46

    @Etiam Les gens bons bâillonnés ? ;)

    Répondre

  4. lediazec

    21 juillet, 2009 à 18:16

    Merci Bernard. Je crois que nous sommes en train de vivre un moment historique sans nous en rendre compte. Quelque chose se meurt, mais par quoi cette chose va être remplacée ? A nous de l’imaginer, bien sûr, mais quelle visage aura le mouvement qui se prépare, malin qui le dira ! Quoi qu’il en soit, cela ne sera pas pire que c’est.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  5. Le Volontaire

    21 juillet, 2009 à 18:50

    Moi j’ai toujours été du côté de César et des Romains ! Tiens pour Fabius même pas besoin de changer le nom, plusieurs Fabius s’étant illustrés dans l’Histoire de la Rome Antique.

    Répondre

  6. lediazec

    21 juillet, 2009 à 18:58

    @ C’était l’époque du cheval à vapeur ! Que de l’obstacle !!!

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  7. le coucou

    21 juillet, 2009 à 20:22

    Tant que les barbares ne rappliquent pas, nous gardons une chance d’en sortir indemnes… Mais c’est sûr, nous sommes en train de changer d’époque!

    Répondre

  8. b.mode

    21 juillet, 2009 à 20:38

    @rodolphe ça ne peut pas être pire que ces querelles de cour de récré. Mais, comment fédérer des enfants querelleurs aux fins aussi flous qu’inavouables ?

    Répondre

  9. Shalimar

    22 juillet, 2009 à 1:47

    Beaucoup de clefs semblent vous faire défaut. :) ))
    Je sors,sans plus de commentaire, mieux.

    Répondre

  10. b.mode

    22 juillet, 2009 à 4:41

    @shalimar Ce serait bien de votre part de jouer les serruriers ! ;)

    Répondre

  11. babelouest

    22 juillet, 2009 à 5:43

    L’Autre Feu de l’AllUMe Paix, toujours à la pointe Intérieure de la FRRRRance, comme dirait Superdupont….

    Faudra-t-il faire appel aux Boeufs en Scène, ho ? L’heure est si grave qu’elle en oublie de sonner les cloches. Celles-ci se sont enfuies à tire d’ailes, Ysé ! Ne reste que le Grand Chef (grâce au Bouclier Fiscal sur lequel il est juché), ses 149 conseillers, ses femmes, ses chiens, ses standardistes, ses gardes, ses cuisiniers, et son short de jogging…

    Répondre

  12. h16

    22 juillet, 2009 à 8:59

    J’ai pouffé en lisant le billet (notamment sur Languedeputix).

    Répondre

  13. h16

    22 juillet, 2009 à 9:00

    J’ai pouffé en lisant le billet (notamment sur Langdeputix).

    Répondre

  14. b.mode

    22 juillet, 2009 à 12:40

    @h16 C’est le but de la manoeuvre. Je vais finir comme toi, dégoûté de tous les partis… ;)

    Répondre

  15. yoman

    22 juillet, 2009 à 12:45

    Quand les élus de Paris râlent sur Delanoë, on peut ne pas être d’accord sur le fond, mais c’est bien inhabituel et distrayant :
    http://delanoe-illusionniste.hautetfort.com/

    Répondre

  16. lediazec

    22 juillet, 2009 à 12:53

    Il est vrai que dans cette guerre le silence de SR est incroyablement bruyant. J’ai beau cherché : rien !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  17. les amis du négatif

    23 juillet, 2009 à 0:02

    Etonnamoramix!
    BHLx en visionnarmus: C’est de l’arnaque! Il est de longtemps que le PS n’est plus visible que dans l’immense continuité de sa disparition. l’oracle à col ouvert ne fait plus froid dans le dos des masses qui -plus bas un peu- comptent les apparitions.
    Le débardeur Vallsoramix est à la fois le dernier membre du PS et un des rares à prétendre vouloir le diriger. Ce qui console beaucoup de ceux qui se trouvaient emmerdés sur une question qui pourtant ne se posait déjà plus tellement.
    Rocarmadourix, sempiternel préposé premier aux seconds rôles retrouve ses parties et souffle beaucoup dedans.
    Nous on se marre parce que nous sommes de très mauvais esprits!!!

    Répondre

  18. b.mode

    23 juillet, 2009 à 8:50

    @amis du négatif. J’aurais bien vu le seul sage qui reste au PS dans le rôle du vieux druide mais l’intéressé semble ne pas vouloir se mêler à la foire d’empoigne. Badinter reviens !

    Répondre

  19. BA

    24 juillet, 2009 à 10:19

    8 millions de Français sous le seuil de pauvreté.

    Plus inquiétant pour l’exécutif, le taux de pauvreté ne diminue plus, et ce quelle que soit la méthode de calcul. Ainsi, le taux de pauvreté monétaire, établi à 50 % du niveau de vie médian, est stable depuis 2003, aux alentours de 7 %. Le seuil de pauvreté, établi à 60 % du revenu médian (et qui constitue désormais la référence dans les comparaisons internationales), soit 910 euros de niveau de vie mensuel, concernait 13,4 % de la population en 2007 (+ 0,3 point). Plus de 8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté.

    http://www.lesechos.fr/investisseurs/actualites-boursieres/02078104643.htm

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Concerto en fat majeur

Prenez Sarko. Au hasard. Un mec sévèrement « urné ». 53% de matière …