( 28 juillet, 2009 )

Petit dimanche à la campagne

sarkocardio7.jpgC’est l’été avec sa magnifique et sa totale légèreté. Un temps de poésie s’installe dans les esprits. Le tour de France finit son tour de force. Un coup de Bang et ouste la saleté ! Dans quelques semaines, ou dans quelques années, nous saurons… Art dilatoire bien rodé.

Nous sommes dimanche et les cloches sonnent l’angélus de 7 heures dans la commune voisine. Quand on entends les cloches de Saint Quai, mauvais signe, disent les vieux. Pourtant, il a fait beau toute la journée. Même les vieux, ce n’est plus ce que c’était.
Alors que je m’apprêtais à me la rouler douce en ce dimanche matin, je venais de déposer un commentaire chez Coucou de Claviers sur un sujet sensible qui ne faisait pas l’unanimité, la privatisation ; que je venais de faire mes habituelles civilités sur twitter et qu’après de multiples tentatives de réinscription chez Trublyonne, je réussis enfin à laisser un bout de poème en guise de signe amical, on frappait à ma porte.

C’était mon pote le Pat, le capitaine de bordée. Celui avec qui je partage des parties de pêche au large des 7 îles. Aujourd’hui ce n’est pas pour aller du côté de Rouzic, l’île aux oiseaux, qu’il vient me solliciter, mais pour que je joue l’arpette afin de maçonner un barbecue qu’il a hâte de faire flamber. Finie la paresse matinale, vivent la gâchée et le parpaing ! Fini le butinage chez Sarkofrance (il a eu chaud son blog avec le malaise de Kozy !) hypos, piratages, Plume de presse, Marc Vasseur, son PC vérolé et sa crise de foi (socialiste), Eric et sa crise dans les médias… Bref, de tout ça, mon pote le Pat n’a strictement rien à bander.

Avant mon départ j’avais déjà pris connaissance de la lettre de menaces et de la balle de gros calibre reçues par madame Ségolène Royal, ce qui fait spéculer le « microcosme » dans le sens des bonnes affaires. Sans doute l’œuvre d’un quidam ayant mal digéré certaines lectures, jouant au petit Ravachol sous les traits d’un inspecteur Harry revisité. Un compulsif en manque de reconnaissance.

Entre temps j’avais enregistré l’initiative de Dominique de Villepin de se présenter aux présidentielles de 2012 comme « alternative possible à droite » pour contrer la dérive Nicolas Sarkozy. Soulignons au passage que Sarkozy et la droite faisant deux, l’homme des 4 colonnes (lieu des rendez-vous ponctuels des villepinistes à l’Assemblée Nationale) prend date et une longueur d’avance sur les autres candidats, 2012 se profilant à l’horizon plus vite qu’on ne le croît. Je n’ai rien contre monsieur de Villepin. J’aime beaucoup son allure d’acteur hollywoodien, années 50/60, un peu entre Gary Grant et Gary Cooper, avec un p’tit reflet Stewart Granger. Je le vois jouant dans un court-métrage d’Alfred Hitchcock le rôle du gentil garçon embarqué dans une sale histoire, victime d’un chantage odieux de la part d’un réseau d’influence sans scrupule. Un carton chez les ménagères et une claque au schtroumpf qui nous gouverne. J’ai aimé les déclarations de monsieur de Villepin sur la position assise de la presse devant le Kozy-président et la dénonciation d’une complicité médias/pouvoir mettant à mal les principes élémentaires de la démocratie. Mais de là à imaginer qu’il puisse être la seule alternative contre la politique de monsieur Sarkozy en 2012 cela me donne un prurit raide à apaiser. Faut-il que les choses aillent mal pour que les français envisagent monsieur de Villepin comme seule option à l’agité du bulbe ! A moins qu’il ne s’agisse, encore une fois, d’un buzz médiatique orchestré par des «journalistes assis » ! Allez savoir.

A mon retour vers 13 heures, petite pause avant repas festif chez mes amis les druides. On fêtait les Anne. Lecture rapide du flux Julien Dray, dont la secouée donne lieu à un cocktail de bonnes et de mauvaises intentions. Surtout de mauvaises. Quand les choses vont mal, aucun effort ne semble en mesure de ramener l’équilibre dans ce grand corps malade qu’est le PS. Aucune des parties ne voulant l’apaisement, chacun devant d’abord évacuer sa bile ! Comme pour les maladies, le processus de guérison passe par une période d’agitation et de fortes températures qu’aucun remède n’est en mesure de soulager, encore moins de guérir. Tirer sur l’ambulance (Julien Dray en l’occurrence) est un exercice facile à pratiquer, peu importe le climat, le pays et l’époque de l’année. Plus qu’un nom, Julien Dray est une abstraction derrière laquelle se tient un être humain. Tout de même. Dans la plupart des cas, les organismes fragilisés par la maladie sont attaqués par toutes sortes de virus et de bactéries, se livrant de véritables batailles rangées dans le seul but de développer une puissance de destruction définitive et d’y asseoir un pouvoir absolu sur le corps colonisé. Rongé par cet excès d’activité, perdant de sa robustesse, affaibli, sans antidote, il lâche prise et peut dès lors passer de vie à trépas sans coup férir.

Revenu en fin de soirée, épuisé par l’exaltation druide, j’avais en tête la trame de ce texte, mais pas le courage de m’y atteler. J’ouvre l’ordi pour y faire un tour avant d’aller me mettre au lit et là, à la page principale, la photo de l’autre avec son malaise lipothymique. Comme si la chose était nouvelle : le malaise Sarkozy cela fait déjà un moment que nous le subissons ! A ce niveau, on ne parle plus de malaise mais de pandémie !

Voulez-vous que je vous dise le fond de ma pensée ? Je m’en fous !

17 Commentaires à “ Petit dimanche à la campagne ” »

  1. Monsieur Poireau dit :

    On sait depuis ce week end que Sarkozy a donc un cœur. Il aurait essayé de s’en servir au moment de l’incident !
    :-) )

    [En plus l'été, les blogs prennent la poussière et des herbes folles…].

  2. lediazec dit :

    @ Monsieur Poireau Eh oui, il ne manque pas de coeur… au ventre ! Ah, la poussière des blogs en période estivale ! Twitter, en revanche, plein gaz !
    @ Eric Mainville. Oublié le lien dans mon texte, réparé http://crisedanslesmedias.hautetfort.com/archive/2009/07/21/des-infos-louis-vuitton-compatibles.html

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  3. gauchedecombat dit :

    j’apprécie ton ton mesuré et ton registre, b.mode… ce n’est pas le mien, comme chacun a pu le remarquer, mais je le respecte. Chapeau bas.

  4. clarky dit :

    salut breton, virée toulousaine terminée.

    tiens tu maçonnes un barbec, l’agglo ça monte vite ;)

    par contre en briques et pierres c’est déjà beaucoup plus chiant, punaise j’en ai fait des barbecs et fours à pizza notamment les miens, et la briquette terre cuite flammée t’en vois jamais la fin…

    sinon, je vois que t’as les clefs de la garçonnière donc je te laisse faire.

    t’as vu, le velodrame out 2 putain de mois a priori, la saison commence assez mal :)

    vais tenter d’appeler bernardo, le bovino devenu vachette landaise, tain c’est intervilles ruminances!!!

  5. lediazec dit :

    @clarky. Content de t’avoir au bout de la gaffe, copain ! Si tu veux joindre El señor Bernardo, saches qu’il a oublié son bigo à la maison. Pour l’avoir, faut passer par madame. Eh oui ! C’est la bigo-dépendance !!!
    Oui, dis-donc, je viens de voir ça, le Vel’ fermé pour cause d’enquête ou… C’est les experts Miami et Manathann qui ne sont pas d’accord sur les conclusions ou quoi ?…
    Sinon, sacré recrutement! Avec DD à la baguette, ça risque de faire des étincelles !
    Un p’tit papier là-dessus, ça ne t’inspire pas ?…
    Tain ! Y a plein de points de suspension dans mon post. C’est nerveux ou c’est le début d’un malaise lipothymique ?…
    Vite, un lexomil ! Gaffe à la posologie quand même…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  6. clarky dit :

    je crois qu’en ce moment, le seul papier que j’arriverais à sortir c’est celui des chiottes…

    sarko peut faire tous les malaises qu’il veut, je m’en cogne l’oignon mais d’une force, vais pas en plus pleurer sur des pseudos malaises d’un mec qui chient sur tout ce qui lui déplait.

    ouais, je savais pour madame boeuf, j’ai le numéro ;)

    j’essaierai de t’appeler ce week end, faut que je remette la main sur ton portable, je dois l’avoir qui traine cake part en mail, et faut surtout que je me remette dans l’ambiance bouches du rhone, et là putain ça va être plus dur à gérer.

    maintenant rodo, j’avais commencé un délire merdique sur l’om, je te le passe en mp si tu veux et tu enchaines, bref, si ça te tente je te mail le tout et on voit si y’a moyen de faire un truc.

    là j’ai surtout des envies de carnet de voyages interieurs, « pas drôle et musique » :)

  7. clarky dit :

    mail pour toi rodolphe ;)

  8. des pas perdus dit :

    Veinard… En vacances ?

  9. Mancioday dit :

    Dominique de Villepin a le projet, l’expérience, la vision, qu’il faut, pour présenter une véritable alternative à Nicolas Sarkozy.

    Dans le désert politique que nous traversons, je vois peu de personnages politiques présenter autant d’attributs que lui.

  10. mancioday dit :

    @ Clarky

    Il y a que Rodolphe qui a droit à des mails, tu snobes les mecs de droite maintenant ;)

  11. clarky dit :

    @david file moi un fixe (pas un shoot hein, la came je la laisse à carlita)et je te bigophone, j’ai plus de portable, plus de forfait, je suis en pleine décroissance positive ;)

    t’es pas de droite ou alors un refoulé qui s’ignore, un peu comme mon meilleur ami toulousain qui vote à droite mais qui envie mes idées de gaucho marx cavalant dans la pampa :)

    tain, me languis surtout de te revoir pour boire des coups ça oui, tu tiens mieux l’alcool j’espère.
    je serais bien monté sur paname le 27/28 raout mais je le sens pas ce truc, pas assez aware du bulbe pour disserter politique all night long, et les microcosmes ça a tendance à relativement vite me gaver sévère.
    j’ai malheureusement pas ta capacité d’adaptation, je suis une sous espèce qui aime le formel, voire le formol, fantaisiste ;)

  12. mancioday dit :

    Comme disait Audiard, je préfère l’ivresse au fait de boire ;)

    Je t’envoies un MP.

  13. clarky dit :

    merci bellâtre barbu, et tu le sais bien, 2 intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche ;) un taxi pour où tu veux :)

    vais voir les mp, tain j’espère que l’autre les aura pas lus :)

  14. lediazec dit :

    Mancioday a dit : Dominique de Villepin a le projet, l’expérience, la vision, qu’il faut, pour présenter une véritable alternative à Nicolas Sarkozy.

    Dans le désert politique que nous traversons, je vois peu de personnages politiques présenter autant d’attributs que lui.

    Je suis d’accord avec ce que tu dis. D’autant plus que cela vient du camp politique dont est issu le schtroumpf. Une opposition qui à défaut d’être importante semble la seule à vouloir organiser une riposte sérieuse en canalisant un mécontentement général.Ce que je déplore c’est que dans l’autre camp, pour l’instant, il n’y a même pas l’amorce d’une « alternative » valable, je ne dis pas séduisante. Mon penchant naturelgauche (ce serait un bon titre de blog, ça !)en prend pour son grade alors que le temps presse ! Une autre question, de loin la plus importante : la gauche, le PS en particulier, a-t-elle vraiment envie de gouverner pour changer les choses ?

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  15. b.mode dit :

    @rodo bravo pour ce dimanche du coeur où ta poésie dominicale accompagne le souffle court de l’homme pressé.
    @gauche de combat Ce n’est pas moi l’auteur de ces belles lignes mais el signor lediazec, hipano breton à tendance arabo-tchèque…

  16. b.mode dit :

    ajout un crobard déjà vu, n’ayant point photoshop à Maubuisson !

  17. b.mode dit :

    Ajout d’un crobard erbyen qui attendait sur ma boite aux lettres !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|