( 31 juillet, 2009 )

Tous à Cap Nègre !

carlabrunibikininicolassarkozy02.jpgDifficile de cacher l’embonpoint présidentiel qui, sans être exagérément conséquent, ne passe pas inaperçu et fait jaser plus que de raison la frange désoeuvrée de la neurasthénie mondaine. Est-ce la taille du schtroumpf qui fait apparaître la chose plus volumineuse qu’elle ne l’est ? Mitterrand n’était pas grand… Ne cédons pas à la facilité avec des remarques sur le physique des gens. L’épouse sait ces choses mieux que quiconque. Elle qui a longuement caressé ce corps, abandonné au velours de sa pulpe avec, on l’imagine, une merveilleuse volupté. Qui, sinon elle, connaît mieux que quiconque ses creux et ses bosses, ses parties fermes et ses parties molles ? Fallait-il que cela fût important, du moins aux yeux de la princesse, pour qu’après réflexion elle se décidât à le convaincre de mettre à exécution un régime draconien dans le but de faire disparaître ses poignets d’amour ?

Selon des mauvais esprits britanniques l’obsession de Carla Bruni serait d’ordre compulsif. Elle ne supporte pas ces charges pondérales qui s’installent à demeure passé un certain âge. Elle pense que tout ça peut et doit être gommé. Après les quolibets, dont il fait l’objet de la part de tous, y compris dans son propre camp, le président doit maintenant se colleter les remarques amoureuses d’une épouse concentrée sur le soin et la beauté du corps.

Depuis un petit moment, le mari de l’ex top model est coaché par une certaine Julie, la propre préparatrice physique de l’ancienne gloire des défilés de mode, et ce, dans le seul but de faire perdre deux tailles à son petit canaillou. Cette espèce de Philippe Lucas au féminin mène la vie dure à Nicky. Comme Lucas en tant que sportif, Julie ne casse rien… Comme son homologue en natation, Julie est une athlète moyenne, mais assez bonne entraineuse. Licenciée à l’Union Sportive du Melon, elle gagne très bien sa vie en encourageant autrui à s’astreindre à une discipline de fer : joggings intensifs par chaleur accablante, pompes avec deux bras, puis avec un seul, comme chez les commandos, poids et haltères, vélo, natation, sport de combat… Bref, toute la panoplie de l’imbécile basique : bien dans ton corps, passons sur la tête ! Un véritable calvaire pour cet homme simple, un peu couillon sur les bords, comme le sont souvent les hommes amoureux. Elle voudrait débarrasser la France d’un encombrant qu’elle ne s’y prendrait pas autrement, Carlita.

On savait qu’elle avait un penchant pour les nerveux, son président de mari étant un modèle. On ignorait en revanche son goût pour les hommes secs, d’où sans doute l’expression « sec et nerveux » ! Or la chose ne va pas sans peine. Ni sans éclats ! Ainsi, perfide Albion, la presse britannique, jamais avare d’une bonne saillie à l’égard de la France, le Daily Mail, en tête, n’hésite pas à écrire que le régime strict auquel est soumis le président français est de la seule volonté de la première sylphide de France. Cela, plus les multiples voyages de Nicolas Sarkozy (65 pays visités en deux ans) seraient à l’origine de son malaise lipothymique. Mieux, je cite le Daily Mirror : « Son voyage éclair de 48h à New York pour écouter Carla était celui de trop… »

Dire que cela a frappé Carla Bruni dans sa dignité et dans sa sincérité de femme aimante relève de l’euphémisme. A l’heure qu’il est, l’esprit chagrineux, blessée, elle culpabilise et trépigne. Trépigne et culpabilise, multipliant les apparitions médiatiques en compagnie de son époux. Pour tout arranger, comme si le pays s’était passé le mot, pour la narguer, Nicolas a reçu 4 000 boîtes de chocolat et de friandises en témoignage de sympathie à la suite de son « petit accident », alors que les sucreries lui sont strictement « déconseillées ». Quelle vie !

Pour reprendre force, le président doit partir en vacances à Cap Nègre dans la résidence familiale de Carla Bruni. En espérant que les évacuations sanitaires soient en état de fonctionner correctement dans ce bled pourri du Var. Gare à la municipalité ! Les caprices d’un malade peuvent être redoutables !

Une seule prescription pour Nicolas : «  interdit de lire… la presse anglaise ! »

20 Commentaires à “ Tous à Cap Nègre ! ” »

  1. clarky dit :

    je disais récemment à bernard que je trouvais ce couple surréaliste, rien à voir l’un avec l’autre.

    maintenant je comprends mieux la nympho à la une, me tarde de voir marathon man fringué en gaultier!!!

    bon sinon y’a slim fast domino pour éviter le blues de notre big bill broonzy élyséen.

    when a man loves a woman…

  2. Trub dit :

    l´avait qu´à m´épouser Nicolas, moi j´aime les hommes enrobés… God save the queen Carla !

  3. Nicolas dit :

    Trub,

    bouge pas, j’arrive !

  4. Gaël dit :

    « sec et nerveux » ? comme un coup de trique ? :)

  5. eric citoyen dit :

    Pourvu qu’il fasse son footing entre 12 & 14 H sur les pentes du Cap Nègre … On va rire !

    @ +

  6. lediazec dit :

    Non, Eric, maintenant qu’il est prévenu des effets désastreux du footing en plein cagnard il va calmer le jeu. Si par la même occasion il pouvait faire de même avec les français ! Et puis Carla va éradiquer le mal par la racine. Elle va commencer par démettre de ses fonctions la préparatrice physique : ouste ! Du vent ! Un chômeuse de plus. Tout ça pour ça !
    Bonjour à tous !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  7. b.mode dit :

    Bah oui mais le périnée ça se muscle !!! ;) sinon c’est Carla qui va faire la tronche ! Bises Rodo et à bientôt ! Bravo à vous deux (Lolo) pour la vie du blog !!!

  8. b.mode dit :

    J’ajouterais juste que de lui imposer Kierkegaard, Antonioni et Eric clapton, lui qui ne marchait qu’à Mickey, les Bronzés et Barbelivien n’a pas du arranger l’affaire ! Vilaine fille, va !

  9. lediazec dit :

    @ b.mode Mais je crois bien que ce qui a fini par l’achever c’est JJCale. La note de trop ! Bises.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  10. Etiam Rides dit :

    D’un autre côté, y une certaine cohérence. Il n’y a pas de raison qu’il n’y ait que des obèses qui veuillent dégraisser le mammouth…

  11. lediazec dit :

    Oui, Etiam, au final tout ça donne une politique estivale plutôt maigrichonne ! Mais la rentrée va être chaude avec la privatisation partielle du pôle emploi et autres joyeusetés. Et à gauche, toujours à l’ouest ?

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  12. skalpa dit :

    allez laissons leur leur intimité, non?

    http://images3.hiboox.com/images/0508/8e5bi71o.jpg

  13. Mouloud dit :

    Ouèche ouèche

    Hé les keums, on dit pas Cap Nègre, mais cap de couleur. Bande de racistes !!!

    Mouloud

    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

  14. BA dit :

    Vous vous rappelez des infirmières bulgares que Kadhafi avait gardées en otages pendant des années ?

    La propagande médiatique nous avait expliqué que c’était le couple Sarkozy qui les avait fait libérer.

    La propagande médiatique nous avait expliqué que Cécilia Sarkozy avait discuté avec Kadhafi.

    La propagande médiatique nous avait expliqué que le couple Cécilia – Nicolas Sarkozy avait réussi à convaincre Kadhafi de libérer les infirmières bulgares.

    C’était soi-disant une grande victoire diplomatique pour le couple Cécilia – Nicolas Sarkozy.

    Problème : le nouveau Premier Ministre bulgare vient d’accuser son prédécesseur d’avoir versé 72 millions de dollars à Kadhafi pour obtenir la libération des infirmières bulgares.

    Lisez cet article de Rue 89 :

    « L’information est passée totalement inaperçue en France, mais a fait son petit effet en Bulgarie. La semaine dernière, Boyko Borisov, le nouveau Premier ministre bulgare, a accusé son prédécesseur Sergueï Stanichev d’avoir versé 72 millions de dollars à la Libye pour obtenir la libération des infirmières bulgares en 2007. »

    http://www.rue89.com/2009/07/30/72-millions-de-dollars-pour-liberer-les-infirmieres-bulgares

    J’ai l’impression que, comme d’habitude, les médias nous ont raconté des conneries.

  15. clarky dit :

    le fameux yaourt au gout bulgare n’est décidément plus ce qu’il était ….

  16. lediazec dit :

    @BA Vous avez raison de dire que les médias « racontent de conneries ». Pas tous cependant, j’ose l’espérer, bien que… C’est l’un des milieux sur lesquels nous pouvons avancer des certitudes sans avoir à présenter des « preuves indiscutables ». Et cela est grave. Grave pour le lecteur, pour la ou les personnes mises en cause. Pour les institutions et pour la démocratie.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  17. JulesXR52 dit :

    « Fallait-il que cela fusse important ». Voilà un « fusse » qui fait grincer les dents. « Fût » aurait été beaucoup mieux. C’est bien joli de vouloir utiliser l’imparfait du subjonctif … faut-il encore le maîtriser.

  18. lediazec dit :

    Merci pour l’humilité de votre remarque. Merci pour la langue française. Elle n’est point tombée dans les feuilles d’un sourd !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  19. lediazec dit :

    Voilà qui est corrigé. Vos dents vont mieux ? Les miennes aussi !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  20. lediazec dit :

    Pour continuer la partie de rigolade, c’est génial. Dans le premier post il faut lire « n’est point tombée dans l’oreille… » et non « tomber ».
    Onagre de moi !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|