( 25 août, 2009 )

A fond la forme !

sarko601.jpg, le très zélé Figaro cornaqué par Mougeotte et illustre propriété de la maison Dassault, se fend sous la plume de Bruno Jeudy, d’un billet savoureux intitulé Rentrée studieuse pour Nicolas Sarkozy. Ce petit bijou mi passe-plat mi people débute par cette phrase délicieuse : « Sevré de sport, il a passé beaucoup de temps au téléphone avec ses ministres. » Tout est dit. On l’imagine hurlant dans son portable, vociférant à tout va tel un de Funès pas drôle, stigmatisant les uns et incendiant les autres. Maudit jogging du 28 juillet qui oblige les plus hauts serviteurs de l’état à trimer en plein cagnard aoûtien parce que le roi s’ennuie…

Ainsi l’ami Hortefeux s’est vu être obligé d’interrompre ses vacances dans le Var et d’aller rassurer la bonne cité balnéaire de Royan victime d’une bande de racketteurs originaires de l’Essonne. « Qu’est-ce tu fous ? T’es pas encore à Royan? » lui a lancé le président raconte Bruno Jeudy. Ce dernier ajoute que c’est en lisant les journaux que le convalescent a poussé sa colère. Le Canard Enchaîné lui a une toute autre version des faits et nous rappelle que Royan est le lieu de villégiature de toujours de Dadu, la mère du président qui lui-même avait jadis l’habitude d’y aller faire bronzette. La reine-mère aurait bigophoné à son fiston pour lui faire part de son royal courroux.

Ainsi le sourcilleux Fillon est allé s’enliser sur ordre au milieu des algues vertes de Saint-Michel-en Grève où un canasson avait trouvé la mort, asphyxié par les gaz émanant des dites-algues en décomposition. Toute cette expédition périlleuse en terre bretonne pour annoncer qu’il allait faire nettoyer les plages sans s’attaquer bien sûr au racine du mal : la production excessive de cochons bretons. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Ainsi Lagarde, Woerth et Novelli, l’ancien d’extrême droite, se sont faits tancer pour ne pas avoir fait assez vite des gorges chaudes des miraculeux chiffres de la croissance (+0,3%)-on s’attendait au pire- et pour ne pas avoir assez valoriser les mesures gouvernementales, le plan de relance et tutti quanti. Depuis les trois grondés se sont rattrapés et ont squatté l’espace médiatique plus que de raison. Même si tout cela va s’écrouler le mois prochain, il faut impérativement marteler que ce chiffre prodigieux est du à l’action de Sarkozy, toujours Sarkozy et encore Sarkozy… Qu’on se le dise dans les chaumières !

Comme lui est dû également la libération des geôles iraniennes de l’étudiante frenchie « passionnée par la culture persane« . C’est lui qui a tout fait depuis son combiné du cap Nègre. Avec ses petits bras musqués, il a mis à sa botte, les ayatollahs et leurs cohorte de mollahs. Un remake de l’épisode des infirmières bulgares mais sans Cécilia. Le sémillant Luc Chatel, en bon chantre de qui vous savez, a été sommé de communiquer sur la chose. Idem pour Kouchner. Faut dire la vérité, un seul acte prédomine en Sarkozie : la valorisation du chef suprême et de ses mesures. Tout le reste n’est que littérature de gare pour analphabètes patentés. L’esbroufe comme idéologie dominante, telle est désormais la donne basique…

Ainsi Chatel ou bien quelqu’un des siens a cru bon d’organiser une visite bidonnée dans un Intermarché. Des salariés sympathisants UMP de la grande surface ont du jouer les figurants destinés à s’extasier sur le maigre coût de la rentrée scolaire. Le pot au rose a été découvert par des journalistes consciencieux et l’info a même fait l’objet (chose rarissime) de la une du New York Times. Pas grave, c’est la direction d’Intermarché qui aurait commis un excès de zèle pour que la mésaventure de l’année dernière n’arrive pas au même Luc Chatel. Il s’était fait insulté toujours dans un supermarché par un consommateur pas content. On peut mettre en scène mais avec talent. Ça n’a pas du plaire en haut lieu la révélation de cette pantalonnade ridicule !

Passons sur le fait qu‘Hortefeux, le décidément souffre-douleur de l’été, ait été une nouvelle fois repris en main suite à l’affaire des cadets de la république. Brice de Clermont avait osé vouloir suspendre leur incorporation dans les écoles de police pour raison d’économie républicaine. Fatal erreur ! Même si on n’a pas le sou, on ne touche pas aux idées du roi en Sarkozie. Qu’on se le dise, manants !

Bref, au lieu de vacances peinardes, sous le soleil de Mexico, de Marrakech ou de Palavas-les-Flots, nos chers gouvernants ont eu droit à des remontées de bretelles dignes de gamins de cour de récré.  Même Rama Yade s’est fait passer un savon parce qu’elle avait snobé les mondiaux de natation. Du coup, elle s’est farcie ceux d’athlétisme. Bonjour la joie ! Bon sang, qu’a donc fait la plus belle ritale du monde pour mettre Chouchou 1er dans un tel état ? Ou plutôt que n’a-t-elle pas fait ?

Assurément, sa légendaire douceur eut dû apaiser l’omnipotent bien plus que la réception au cap Nègre (toujours selon l’article de Bruno Jeudy) des époux Chirac, un je t’aime moins non plus désormais has been. Idem pour celle du Prince Albert et de sa favorite Charlène. N’est pas Grace Kelly qui veut, n’est-ce pas Carlita. Quant à la venue du French Doctor, de la reine Christine et du sous-commandant Darcos, on mettra ça sur le compte des erreurs de casting. Un voyage au bout de l’ennui à peine égayé par la visite de Louis Bertignac et de Vincent Pérez, des amis intimes de la grande turinoise.

Bref, de la com, toujours de la com. Cet été, on nous a joué successivement Les vacances d’un français moyen, Le petit livreur de pizzas et pour clôturer le festival du Lavandou, A fond, la forme. Le contenu du premier film se doit d’être relativisé dans la mesure où la résidence du cap Nègre n’a rien à voir avec le camping des Flots bleus. Le deuxième a fait le bonheur du pizzaïolo local et nous a montré un président simple comme un coup de fil. Le troisième nous rassure sur la santé présidentiel. Je vais bien, tout va bien, ânonnait Dany Boon…

Moi je m’interroge. On ne nous prendrait pas pour des pingouins, dès fois ? Qu’en pense Michel « taxe carbone » Rocard ? Hein, mon Michou ?

PS : des œufs au lait d’avoir fait trop long, j’aime pas ça chez les autres. Blogosphèrement parlant, j’entends !

02046936photomichelrocardafaitunepremiereexpeditionenfevrierauchevetdesglacesaupolesud1249466723.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xa7ods

agora.gif

betapolitique01.jpg

13 Commentaires à “ A fond la forme ! ” »

  1. marie laure dit :

    Ne sois pas désolé, ça se dévore en souriant et, pour un peu, on en réclamerait encore ;)

  2. clarky dit :

    bertignac et le petit mastre chanteur, ça doit valoir son pesant de caca chouette comme dirait un mec sur un site de l’om!!!

    j’espere que louis, le gratteux pas le minot, lui a chanté quelques morceaux de « au coeur de l’ennui » genre « argent trop cher », « le silence » ou plus approprié « laisse tomber »…

    c’est pas la longueur qui importe c’est surtout la façon dont on s’en sert, toi t’enfiles les maux et les perles sont nombreuses, maintenant tu peux toujours t’astreindre un petit 160 caractères ;)

  3. Harakiri dit :

    Faut avouer qu’il y a tellement à dire sur les péripéties de notre nanissime Sarko 1er qu’il est dur de faire court. Quand on pense que Sarko est sous la coupe de la Carlita qui porte la culotte et qu’elle est censé être de gauche, qu’en serait-il s’il avait épousé Marine LePen ?

  4. des pas perdus dit :

    je ne vous trouve pas objectif !

  5. b.mode dit :

    @hypos et clarky merci, c’est gentil
    @harakiri bah là, on aurait rasé le 9.3
    @pas perdus ah bon tu trouves qu’on minimise ?

  6. lediazec dit :

    Belle revue de la croisière s’amuse. Je mets un bémol sur Hortefeux. Le pauvre ne mérite pas un tel régime ! Prêt à toujours lécher l’orteil pour un tel remerciement, non merci ! Il mérité une promotion. Et si nous le nommions ambassadeur à Bamako ? La chaleur. La douceur d’une clim silencieuse, les mangues. Le désert à portée d’escarpin… Le fleuve Niger. Il rejoindrait tous ceux qu’il a fait expulser pour une kermesse des retrouvailles fraternelles.
    Notre Président doit avoir hâte d’en découdre. Je le sens prêt !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  7. babelouest dit :

    Ah que cette cour vit sous de magnifiques os peace, on doit y entendre grincer l’ongle délicat de Carlita dans le dos bronzé de son Jules, entre deux vociférations de celui-ci. Ambiance ! La bande de vieux comptes doit s’attendre à se voir jeter aux Cayman, faute de servir encore.

    - Chouchou, plonge-les donc dans un clear stream, leur odeur de peur m’incommode…..

  8. clarky dit :

    @bovino gentil je sais pas, je passe pour être un énorme connard, mais tu sais maintenant en me pratiquant de longue date que je dis sans hypocrisie aucune ce que je pense, et te lire est franchement agréable, même quand tu tchatchais de l’om :)

    allez fais toi beau pour le 27, embrasse mrsclooney de ma part même si elle doit me prendre pour une espèce de jb !!! et surtout empêche david de trop boire, il m’inquiète ce jeune ;)

    série noises en approche, on va rentrer dans le lourd, transition avant translation sur les parties intimes de la confrérie :)

  9. b.mode dit :

    @babel C’est torride ce que tu décris !
    @clarky Fais moi confiance, je n’y manquerais pas ;)
    @Pas perdus Une satire n’est jamais objective… Qu’est ce que l’objectivité du reste ? La prose de Bruno Jeudy ?

  10. Mancioday dit :

    @ B.mode

    Très bon article, j’aime beaucoup.

    C’est fou comme ça t’inspire Le Figaro. Tout compte fait, avec quelques bonnes âmes, on pourrait peut être se cotiser pour t’offrir un abonnement au Point. Là tu serais plus jamais en panne d’imagination ;)

    @ Clarky

    Je peux pas, je suis capitaine de soirée ;)

    Je dois conduire monsieur Mode dans le 9-3 après les festivités, pas le droit à l’erreur.

  11. clarky dit :

    amusez vous bien les filles ;)

    capitaine de soirée, heureusement que je suis pas venu, j’aurais fait ton bad lieutenant, donc si j’ai bien compris tu vas carburer au mississippi groenland et c’est boeuf qui va sucer les glaçons :)

  12. poison-social dit :

    Quel talent, du billet aux commentaires !
    :)

  13. BA dit :

    Est-ce que des études ont été faites concernant l’impact de la grippe A sur l’économie française ?

    Des centres de vaccination seront spécialement créés et installés dans des gymnases et des salles polyvalentes et non dans des établissements de santé, pour ne pas gêner leur fonctionnement. Les personnels de santé hospitaliers seront vaccinés sur leur lieu de travail.

    Il y aura un centre pour au maximum 100.000 habitants. Chaque centre disposera d’au moins une équipe de vaccination, avec trois agents vaccinateurs et la présence d’un médecin ou d’un infirmier.

    Chaque équipe devra être en mesure de vacciner environ 15.000 personnes sur quatre mois. Des centres « de grande capacité » pourront assurer la vaccination complète de près de 100.000 personnes.

    Les préfets devront d’ailleurs recenser tous les personnels habilités à vacciner : médecins, internes en médecine, infirmiers… Le recrutement se fera sur la base du volontariat et les personnels de santé seront rémunérés.

    Concernant la vaccination des écoliers et de leurs professeurs, elle sera assurée par des équipes mobiles dans les établissements scolaires». Ces équipes iront aussi dans d’autres collectivités comme les crèches, les prisons ou les établissements médico-sociaux.

    http://www.lefigaro.fr/sante/2009/08/27/01004-20090827ARTFIG00686-grippe-a-etre-pret-a-vacciner-des-la-fin-septembre-.php

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|