( 3 septembre, 2009 )

Alliances : au doigt et à l’oeil !

villiers.jpg

Septembre s’invite en Provence, un léger courant d’air s’aventure dans la pilosité luxuriante de mes jambes à moitié dénudées, le chat a décidé d’envahir façon blitz la sacoche de mon portable et sur cette page abandonnée à mon seul déplaisir, j’entame le décryptage d’une révolution de palais.
A peine remis de son incroyable ,mais vrai ??, malaise, notre grand timonier national reprend donc sa longue marche. L’on aurait pu penser benoîtement qu’après cet incident médical, Nicolas aurait levé le pied, tu parles, lui c’est la voix qu’il lève et au passage le voile sur ses nouvelles orientations politiques. Et pour cause, 2010 rime avec régionales, va donc falloir changer de braquet pour gravir ces cols blancs qu’il a en ligne de mire, faut dire que sur les 22 étapes, 20 sont classées « hors catégorie ». Tous les moyens sont bons puisqu’il est question de victoire, Pyrrhus ou pas il s’en contrefout.

La faim justifiant les moyens, ce boulimique politicien remet donc les bouchées doubles et repense le plan de table, et là on ne va pas être déçus de voir des déchus revenir en grâce. La symbolique c’est bon pour les politologues doit il ruminer, il n’a que faire des railleries. Pour gagner on prend les meilleurs, sauf qu’à l’annonce de cette fine composition d’équipée sauvage, on ressent comme une grosse envie de se marrer. Les festivités se déclinent selon un véritable jeu où l’échec n’est pas de mise, ce cavalier solitaire devenu reine déploie les diagonales aux fous les plus sulfureux. Ici on fait dans la case blanche pour réduire à sa plus simple expression la case noire de quelques oncles Tom déjà bien contingentés par les très scrupuleux services du ministère de Mr Besson. Le premier fou à sortir du puits et du chapeau se nomme Villiers, le bel aristo dont  l’ennemi juré n’était autre que son nouveau maître de cérémonie. Curieuse amnésie Vendéenne qui vient se prosterner devant la France qui gagne.

Sarkozy ouvre sa porte à tous les vents, ceux mollassons de gauche ne lui apporteront plus rien semble-t-il se dire alors il lorgne vers des vents extrêmes d’une violence parfois insoutenable. Il est bien connu qu’en Vendée ça souffle, et le murmure qui s’en échappe sème une drôle de tempête. En 2007, Mr de Villiers se voulait le candidat du patriotisme populaire tout en dénonçant l’islamisation de la société Française. A la tête d’un parti regroupant anciens du FN et du MNR, il chasse sans feindre sur les terres de Mr Le Pen. Ne ménageant ni sa peine ni sa haine, la récolte est pourtant maigre malgré l’ingéniosité dans la trouvaille populiste  » « Vous êtes contre le mariage homo… moi aussi », « Vous préférez l’artisanat à l’assistanat… moi aussi », « Vous êtes pour l’immigration zéro… moi aussi» », comment un tel bon sens près de chez vous, amis Vendéens,  peut-il perdurer et se gaver avec les deniers de l’Europe, sur qui, il ne cesse de cracher!!!

La pensée rend unique a dû se dire Sarkozy, pris d’une amitié patriotique pas si récente pour tous ceux qui aiment la France, les autres n’ont qu’à la quitter n’est ce pas. Le traditionalisme du terroir, la ruralité, la France profonde en somme serait-elle donc ce terreau fertile à la propagation lénifiante de telles inepties politiciennes? Faut croire que la conscience de gauche savamment orchestrée par Carlita se délite plus vite que banquise au soleil, tant son bonhomme a beau chasser le naturiste Mauritanien qui revient forcément au galop quand des échéances électorales se précisent. Alors Mr chasse, avec du gros calibre de préférence, faut que ça pète.

En ces terres inconnues que sont les ruraux, dame on est assurément bien loin de la gueuse de Neuilly, faut s’acoquiner avec du local fortement implanté. La tradition, la pêche (aux gros cons ??!!??), la chasse et bien sûr une certaine idée de la nature, morte de préférence tirée dans la joie et la bonne rumeur. Plus on est de fous plus y’a de riz amer à mettre sur l’échiquier politique. La manoeuvre,  pour l’agité de l’élysée,  est forcément évidente, Nihous sera son parti vert, CPNT étant l’adversaire et ennemi intime des Verts. Politiquement ça ne lui coûtera pas grand chose, des strapontins gentiment cédés, des vérités d’un jour reniées le lendemain, de la politique à la petite semaine pour asseoir un peu plus son égocentrisme insupportable et sa mégalomanie rampante. La stratégie des régionales se met en place en Sarkozye occidentale, souverain dans ses choix, le président de pas tous les Français échafaude son plan de bataille, la victoire passe par des alliances poussées à l’extrême mais il n’oublie certes pas de rappeler à ses ouailles Umpistes qu’il est, et demeure, le meilleur d’entre eux, chef de l’Etat avant tout mais aussi de ce/son parti qu’il n’entend offrir à quiconque tant qu’il sera à l’apogée de sa suffisance. De ce fait, il avance et il cumule, mais comment veux-tu comment veux-tu…désolé mais las, je tente désespérément de cicatriser depuis un certain mois d’avril 2007!!!

10 Commentaires à “ Alliances : au doigt et à l’oeil ! ” »

  1. b.mode dit :

    Clair que les hémorroïdes vont finir par devenir tendance…

  2. lediazec dit :

    Il est clair que les régionales sont bien parties. Si la gauche se « discipline », fait l’effort de la cohérence et d’une certaine idée des priorités, il ne reste à Sarko que la horde hirsute de « chasse, pêche, boit et insulte ton immigré le plus proche » pour réussir quelque chose.
    Bien vu, clarky. Très bon papier.
    A la gauche la plus large possible évidemment d’empêcher tout ça !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  3. clarky dit :

    y’a en ce moment un très bon reportage sur chirac, une plongée dans les magouilles et les zones d’ombre du pouvoir.
    giscard y était déjà dépeint comme un monarque, juillet et garaud éduquant jacquou le croqueur de pommes, merveilleux, la rastignac en jupons et l’homme à la pipe façonnant le potentiel supposé de chichiman « chirac c’est un formidable cheval de course à qui on a appris à courir et sauter les obstacles, son problème c’est que même sur le plat il continue à sauter les obstacles!!! » j’adore ça.

    on y voit un sarko tel un pvd (prépubère en voie de développement)déjà rompu au charabia politicien et partisan.

    suis de la génération mitterrand, ma première fois, mon dépucelage civique en quelque sorte et revoir les lecanuet, fourcade, ponia, perfide peyrefitte, pons, l’andouille de vire, chaban et les autres ne donne que plus d’ampleur à ce que fut 1981…quand donc reviendra le temps des cerises.

  4. lediazec dit :

    Où l’on voit que l’urgence de cette taxe carbone n’est pas de type écologique. C’est net. On a besoin de fric pour autre chose que l’écologie : http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/09/03/la-taxe-carbone-attend-les-arbitrages-de-l-elysee_1235651_3244.html#xtor=RSS-3208

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  5. b.mode dit :

    @rodolphe Bien évidemment, c’est un impôt déguisé de plus… Voire travesti ! ;)

  6. lediazec dit :

    @clarky. Pour revenir à la seconde partie de l’émission de hier soir sur la 2 consacrée à Chirac, une chose est sûre : cet homme est un maquignon. Que les français se retrouvent dans les sondages à le placer en haut de l’affiche, cela prouve une chose grave : le néant nous absorbe. D’ici à que la même chose survienne avec le nain élyséen, il n’y a pas de kilomètres. Gerbant !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  7. babelouest dit :

    Plus que jamais notre pays se vautre dans la politicaillerie la plus glauque. Plus que jamais « le bon peuple » en sait peu. C’est le grand secret : plus de com’, moins de résultat. On ne noie plus le poisson, il coule à pic à la vitesse de la pierre qui n’amasse pas mousse.

    Citoyens, où sommes-nous ?

  8. RPH dit :

    C’est le Vendée glauque sale ange levant des glauques challenges. Pour résumer, c’est glauque…

  9. babelouest dit :

    Entre le propriétaire de Bity et le locataire de la Lanterne, une différence fondamentale se dessine : l’un sait parler aux vaches, l’autre sait parler en vache. Voilà qui explique que les ruminants préfèrent le premier. Pour avoir longtemps été gardien de troupeau dans mon enfance, je peux affirmer que le second risque d’avoir du mal à vraiment maîtriser les laitières. C’est sans doute pourquoi il s’entraîne à courir.

  10. clarky dit :

    quand tu vois la gueule de sa bity boop au grand morne ;) , et comme disait ce bon vieux ballamou 1er du haut de sa chaise à porteurs « je vous demande de vous traire !!! »

    quant à marathon man,il a dû se doper étant jeune à l’hormone décroissance, vrai que le cul des vaches c’est pas son truc à passe partout :)

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|