Accueil Politique Bal au centre

Bal au centre

21
0
528

tango01.jpgEn politique et en alliances je suis un peu comme le type de cette histoire de Théodore Sturgeon, « l’idiot de la fable », aussi nul qu’au premier jour de la création. Ouvrant des yeux exorbités sur un univers où chaque pas était la trappe de votre trépas. Le type à qui on parlait, qui entendait, mais le type pour qui les sons n’avaient aucune signification. Et s’il y en avait une, il se gardait bien de nous en faire part.

Les échéances régionales de 2010 approchant une espèce de consensus s’insinue dans les esprits et les responsables politiques de chaque unité de production mettent les bouchées doubles pour attirer la sympathie du demi-adversaire de hier et du futur ex-meilleur compagnon de demain. Nul n’ignore que cet intérêt pour son prochain n’est pas le fruit d’un acte spontané et généreux. L’altruisme étant une denrée très rare en politique. Les choses pratiques passant avant tout le reste, les opposants de l’Omnipotent n’ont qu’une seule idée, lui faire rendre gorge. Lui faire payer son arrogance et son penchant pour une certaine forme d’autocratie !

Et ce n’est pas la dernière bourde en date qui va arranger son image devant l’opinion, même si sa puérilité incite davantage au sarcasme qu’à la colère. Celle-ci consistant à choisir ses invitées en fonction de la taille comme lors de sa visite à l’usine Faurecia de Caligny, dans l’Orne, le 3 septembre. C’est ce que dénonçait Jean-Philippe Schaller de la RTBF, la télé belge. « A part les ministres, aucune tête ne dépasse », s’est amusé à déclarer le commentateur, pas peu fier de pouvoir jouer un petit tour de sa façon à son très « supérieur » voisin. Le témoignage de l’employée ne laissant pas planer le moindre doute : « On m’a dit que vous avez été choisie sur un critère de taille. Est-ce que c’est vrai ? », interroge ce correspondant de la chaîne belge. « Oui », répond cette femme. « Il ne faut pas être plus grand que le président ? », insiste le journaliste. « Voilà », répond sobrement l’employée.

Même les exemples désastreux de messieurs Luc Chatel et Hortefeux avec Fadela Amara dénoncés dans la presse récemment qui avaient ouvert le bal des indécents avec la mise en scène de faux citoyens, mais de vrais militants, pour chanter la gloire des ministères, n’ont pas l’air d’avoir servis d’exemple au Président. Naturellement la question se pose de façon brutale : le chef de l’état est-il idiot, ou, prend-t-il les citoyens de ce pays pour des imbéciles ?…
Dans la perspective de 2012 via 2010 et les régionales, le Modem est au centre d’une intense activité de la part de ses potentiels alliés dans le cadre de l’ouverture d’un grand centre commercial avec les amis socialistes et, pourquoi pas, d’autres opposants à la politique bling-bling de Nicolas Sarkozy. Une telle perspective ne plaît pas, mais pas du tout, au chef de l’état qui voit là comme un risque pouvant limiter son séjour à l’Elysée à un seul petit mandat. Il est certain que si cette union voyait le jour, si elle se consolidait, l’apprenti sorcier de l’Élysée serait en droit de demander l’assistance d’un thérapeute de renommée pour circonscrire la probabilité d’un second malaise vagal, avec pour conséquence un séjour très prolongé du côté de Cap Nègre. Par la voix du secrétaire général de l’UMP, le bien nommé Xavier Bertrand, lèche train-train officiel, on va jusqu’à accuser François Bayrou de « trahir l’électorat centriste ». Comme si la trahison était un sujet susceptible d’émouvoir le président !

De son côté, François Bayrou qui sort à peine de convalescence, suite au violent choc émotionnel des dernières européennes et à ses désastreuses maladresses, surtout celle concernant Daniel Cohn Bendit lors d’un débat télévisé encore vivace dans les mémoires, ne voit pas d’un mauvais oeil l’intérêt qu’une partie de la gauche lui porte. Si la chose venait à se concrétiser sous forme de contrat politique elle l’enverrait en haut de l’affiche et l’aiderait à continuer l’ouvrage jadis entrepris : se farcir le poulet de l’Élysée à la sauce béarnaise ! Cela devient compulsif chez le taureau béarnais : encorner le président fait partie de sa présence dans l’arène.

L’idée requinque un François Bayrou obligé pour les raisons qu’on connaît de déléguer pendant un temps une partie de ses prérogatives à la très fidèle et attachante Marielle de Sarnez dont les efforts dans les couloirs et sur le terrain ne sont plus à démontrer. C’est grâce à elle si le rapprochement PS et Modem, entre autres, a pu se faire. Seulement voilà, cette perspective d’alliance avec la force majeure de la gauche, et pourquoi pas avec Robert Hue et d’autres personnalités de droite écoeurées par la politique présidentielle, fait son chemin, même si, comme le déclare Martine Aubry dans son bémol, avant que tout cela ne devienne réalité, il faudra que monsieur Bayrou clarifie sa « position sur certains dossiers », ajoutant un peu plus loin : « J’ai besoin de savoir exactement ce que veut le Modem, quel projet ils veulent construire », avant de conclure, en direction de son aile gauche : «  l’anti-sarkozysme ne fait pas un projet politique. » Vrai que cela ne fait pas un projet politique, mais le renvoi de l’encombrant de l’Élysée, pourrait contribuer à son élaboration.

Au-delà, j’ajouterai que des projets de société les citoyens n’en voient pas pléthore. Ni à droite ni à gauche. Ni non plus au centre !
Il serait temps d’y songer non ?

http://www.dailymotion.com/video/xae507

Bien vu RichardTrois

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

21 Commentaires

  1. babelouest

    7 septembre, 2009 à 23:03

    Avec le MoDem, il sera bien difficile, à mon avis, de créer un projet social qui tienne vraiment la route. Déjà, beaucoup de ténors du PS ne sont absolument pas crédibles, alors qu’ils appartiennent à une formation sensée viser à gauche. Ce sont d’ailleurs eux qui ne sont pas contre une alliance avec le Centre.

    Une telle perspective n’offre guère d’intérêt. Les Français, à mon avis, se rendront bien compte que cette convergence ne mène à rien. Les autres socialistes n’auront guère d’autre possibilité que de se tourner vers Mélenchon, qui a fait semble-t-il le bon choix.

    Mais de lui aussi, on attend de vraies propositions. Un vrai programme de reconstruction. J’ai pourtant l’oreille fine, les rumeurs restent bien vagues, évanescentes et sans fondements.

    Répondre

  2. poc

    7 septembre, 2009 à 23:54

    Je suppose que dans très peu de temps, le premier point d’attaque du Modem sera son manque de programme (contrairement à Sarkozy qui, quand il gouverne, sait ce qu’il fait). Ça ne s’invente pas

    Répondre

  3. Mancioday

    8 septembre, 2009 à 0:35

    De gauche à droite, ces vastes rassemblements se font toujours au detriment d’un véritable projet commun. L’opportunisme électoral à son paroxysme.

    Répondre

  4. clarky

    8 septembre, 2009 à 1:15

    un peu sur le même thème, le premier débat ce soir sur le plateau de mots croisés, sentiment profond ??!!?? sarko a de belles années devant lui !!!

    2eme débat, notre ami lefbvre essayant de la jouer « moi je » face à xavier mathieu sauf que faire le kakou face à des plumitifs assujettis ou des politricards à la mords moi le noeud c’est une chose, face à un gars des conti prêt à te démonter la tronche si y’a pas de caméra c’en est une autre, assez jouissif je dois reconnaitre de voir lefbvre se faire remettre à sa place et pas qu’un peu par l’excellent xavier mathieu.

    Répondre

  5. babelouest

    8 septembre, 2009 à 4:03

    Xavier Mathieu a été grand. Je n’ai vu que cela de l’émission, mais je ne regrette pas.

    Répondre

  6. b.mode

    8 septembre, 2009 à 6:32

    L’excellente RTBF avait déjà révélé l’ »état euphorique » du tout nouveau président à son premier G20 suite à une « réunion » avec Poutine… Par contre pas un mot de la mise en scène sur les chaînes franchouillardes. Si, un début sur Canal, hier… à cause du buzz internet…

    Répondre

  7. b.mode

    8 septembre, 2009 à 8:16

  8. lediazec

    8 septembre, 2009 à 8:27

    Ah, quel moment de tristesse politique pour ce Lefebvre ! C’est beau et bon de voir un homme politique en train de se noyer !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  9. clarky

    8 septembre, 2009 à 14:36

    merci bernard, t’aurais même dû le mette ici le xavier, il le merite amplement ce gonze !

    Répondre

  10. b.mode

    8 septembre, 2009 à 14:45

    Je sais bien mais je voulais pas parasiter l’article de rodolphe avec de la vidéo.

    Répondre

  11. clarky

    8 septembre, 2009 à 14:52

    ben le texte va suivre alors ;)

    Répondre

  12. lediazec

    8 septembre, 2009 à 15:23

    T’as été trop timide sur ce coup, Bernard. Merci, mais de tels parasitages, j’en redemande. Dis-donc, mon Lolo,va falloir se mettre à tirer dans tous les coins. Qu’en penses-tu ? Une bonne dégoulinante sur le pavé, rien de tel pour l’adrénaline, vindiou !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  13. clarky

    8 septembre, 2009 à 16:42

    oh putain mon rodo, un mec comme mathieu hier soir m’a redonné une putain de pêche tu peux même pas imaginer, même le facteur avant lui était bien fadasse en comparaison…

    Répondre

  14. lediazec

    8 septembre, 2009 à 16:47

    Dommage ! J’ai loupé l’épisode. Faut dire que ces émissions « politiques » me gavent depuis un moment. Du coup, je m’en éloigne. Cela dit, la belle colère, la belle sincérité du Xavier, même en différé, ça remonte le moral !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  15. b.mode

    8 septembre, 2009 à 16:47

    @rodo bah écoute ça fait connaître aussi tes reins. Enfin on se comprend ! ;)

    Répondre

  16. lediazec

    8 septembre, 2009 à 16:50

    J’ai vue sur tesreins des nouveautés en ce qui concerne les messages, genre petit placard sur la gauche… Sympa !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  17. des pas perdus

    8 septembre, 2009 à 18:00

    Je partage l’avis de Mancioday

    Répondre

  18. babelouest

    8 septembre, 2009 à 22:35

    Vive la crise !

    Elle permet de faire émerger des Xavier Mathieu que personne n’aurait connu autrement. D’autres surgiront ainsi, mis en exergue sans l’avoir voulu, lumineux et exemplaires.

    Répondre

  19. clarky

    8 septembre, 2009 à 23:12

    babel, tu viens de résumer en quelques mots ce que j’ai tenté de dire en 3 pages, merci ;)

    Répondre

  20. b.mode

    26 septembre, 2010 à 12:58

    ça a quelque chose de pathétique le shadow cabinet du bègue… Une sorte de Bayrou d’honneur avant qu’il ne tire la chasse ? http://www.lefigaro.fr/politique/2010/09/20/01002-20100920ARTFIG00645-francois-bayrou-se-dote-d-un-shadow-cabinet.php

    Répondre

  21. lediazec

    26 septembre, 2010 à 13:10

    Ce Bayrou est grandiose ! Un candidat fantôme, un cabinet Idem et des portefeuilles… Vides pour sa Dream team !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ma parole contre la sienne

Proches ou lointains, les rêves sont des miroirs, le ciel et la terre en sont témoins. Dim…