• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009
( 30 octobre, 2009 )

J’aimerais tant voir Chiracuse

justice.jpg« J’aimerais tant voir Chiracuse« , c’est ce que semble vouloir une juge d’instruction qui vient de signifier le renvoi en correctionnelle du citoyen Chirac. Les faits reprochés ne sont pas anodins et encore moins fictifs. Frère Jacques nous invitait à manger des pommes en 1995, la juge d’instruction Simeoni parait plus portée sur l’orange, certainement le fruit d’une longue et redoutable réflexion mûrie à point.

Chirac en politique c’est un peu comme le grand prix de l’arc de triomphe, un bourrin sorti de nulle part mais dressé avec le poing. Longs chants entonnés dès ses débuts par Marie-France galop, voire Garaud quand il s’agissait de provoquer des hémorragies chez l’adversaire politique devenu un peu trop envahissant. Giscard se souviendra que l’histoire le donnait gagnant dans la deuxième à 52 contre 48 mais Marie-France ne laissant jamais tomber, la course paisible sur le plat se verra agrémentée d’une multitude d’obstacles, tous aussi traîtres les uns que les autres. Chirac, ou le grand bond avec une chaussure noire, aura même droit à un dresseur de première pour suppléer la vipère au sang froid. Pierre qui roule pour Chirac sera l’assurance de voir Juillet toute l’année, gage de fortes chaleurs et grosses suées pour quiconque se mettra en travers, et courir de travers n’est pas chose aisée à part peut être pour un crabe ou un alcoolique anonyme de chez Ricard.

Juillet/Garaud, grands bonimentors devant l’éternel pouvoir,  modèleront leur pantin. Jacques sera leurs voix, leur idéal politique, leur intime convection capable de diffuser l’énergie ainsi transférée. L’imminence grise deviendra rapidement radieuse pour ce croquant qui s’affranchira des brides et autres mords pour chevaucher seul, cigarette au bec et des envies de pouvoir plus marquées que ne le serait une chair au fer rouge. Enfanté du fiel il en sera leur fin. Le tandem Juillet/Garaud se verra remercier par un Chirac plus que  jamais émancipé et aimant anticiper. Apprendre à démarcher seul le mènera à créer le RPR, repaire de truands te faisant le sac à main armée, une certaine idée du service rendu à la personne, mix entre action et civisme.

Lire la suite…

( 30 octobre, 2009 )

Douche froide pour Sarko show !

folie02.jpgIci, on n’a pas pour habitude de savonner la planche de notre bon monarque. Bien au contraire, chacun d’entre nous ici  salue quotidiennement ses intuitions géniales et ne résiste pas à la pertinence de ses royales saillies. Florilège de ses dernières fulgurances : déclarer magistralement coupable un accusé qui n’a pas encore été jugé. Imposer divinement son rejeton pressé à la tête d’un des pôles financiers les plus puissants d’Europe. Répéter subtilement mot pour mot à neuf mois d’intervalles le même discours face à nos paysans inquiets. Ressortir brillamment des vieilles rengaines  pétainistes en mixant sans vergogne terre et identité nationale. Se défouler superbement en trépignant de colère sur ses proches collabos. Et last but not least, dilapider merveilleusement les deniers de l’état par temps de crise et de dette pharaonique.

Dire qu’il y a encore des fâcheux pour s’offusquer sur le train de vie de notre guide (si peu) spirituel. Ils n’admettent pas, ces envieux, que son altesse agitissime  puisse exiger une somptueuse douche princière pour ses nobles ablutions. Ils se gaussent, les moqueurs, de sa sudation excessive relative à une activité hors-norme. Ils ne se rendent pas compte, les ingrats, que le monumental sommet de l’UPM (Usage intensif de la Poudre aux yeux Médiatique) était un évènement considérable, à classer de par sa répercussion sur les destinées de la planète, entre l’élection d’un gros judoka à l’assemblée et la sortie d’une reprise de Dylan par un octogénaire suranné en duo avec la première dame de France.

Lire la suite…

( 29 octobre, 2009 )

Un p’tit coup de vert de gris

parrain03.jpgPasqua est un vieux monsieur d’allure vénérable. Un vieux vert, comme on dit dans les maisons de retraite du 92, du 93, patin couffin. Patin couffin est une expression du sud qui signifie etc. C’est mon copain Laurent de Rumi qui m’a appris ça. Comme moi, il est méridional. Pour éviter tout malentendu, il est français et quand il chante la Marseillaise ça gueule. Comme nous tous, il a des douleurs républicaines à oublier.

Revenons à notre historique monsieur Pasqua. Pour mémoire, monsieur Pasqua est un gros pourri, un vendeur de jupons et un amateur de pastaga qui n’ignore rien des u(r)nes de la presse nationale, voire plus. Charles nous vient de cette France à la faconde légère et à la main leste. Sous ces dehors populo se cache un véritable artiste du coup tordu. Un regard par en dessous, avec la morsure du mamba noir. Bonjour la dose ! Le vrai mauvais flic de l’histoire. Celui qui joue au gentil, tout en tenant son calibre près de ta nuque pour te niquer le limbique, au moment où tu te penches pour allumer la cigarette qu’il t’a gentiment offerte. Pour Charles, tout citoyen est un sociopathe en puissance, bon pour la crémation.
Dans le cinéma médiatique, Charles a toujours fait un carton. Il est le second couteau qu’on montre à la télé comme un singe savant, par le biais de qui tu obtiens si besoin est un vrai-faux passeport. C’est un vrai-mauvais garçon avec qui le Boss roule sa bosse en Borsalino dans quelque étrange paradis. Il est à lui seul le camelot du polar français des années 50-60, l’encyclopédie d’un savoir unique. Il est l’admirateur de Jean Gabin cherchant un rôle dans le cave se rebiffe, une affaire de « fausse mornifle ». Pas un poil ne dépasse. Toujours clean, costume trois pièce, cravate assortie, bar de nuit, palace et pépètes à portée de mauvais coups, organisateur, levant à la rigueur le petit doigt s’il le faut, prenant sont thé avec des rombières virginales à l’heure du réveil.

Lire la suite…

( 28 octobre, 2009 )

Testez votre degré identitaire

testin.jpgConception :  Erby

Vous avez coché toutes les cases : vous êtes la réincarnation de Vercingétorix et du grand Charles réunis. Votre plat de prédilection est la potée auvergnate, votre fromage, le calendos et votre picrate, le Beaujolpif. Vous rêvez un jour d’incarner à l’écran Superdupont. En attendant, vous vous écoutez la Marseillaise en boucle. Tous vos enfants s’appellent Marianne même le petit dernier qui n’avait pas mérité ça…

Vous avez coché les trois-quart des cases ou à peu près : vous avez parfois un comportement d’Evian. Sans doute les années Vichy qui vous reviennent. Au fait votre épouse Vittel encore d’amour et d’eau fraîche ? Si ce n’est Badoit, c’est donc ton frère est votre vers préféré de la Fontaine. Mais rappelez-vous que manger du couscous et boire du Chianti est mauvais pour notre PIB. Vous réciterez 100 fois la Marseillaise après les Vêpres tout en relisant les mémoires de Philippe de Villiers.

Vous avez coché la moitié des cases ou presque : ça ne vous gène pas d’avoir troqué vos charentaises contre des babouches. Y’a des coups de pied au cul qui se perdent ! Et ce n’est pas parce que vous vous êtes mariés en grandes pompes, qu’il faut avoir les chevilles qui enflent. Heureusement encore que grolles de drame reste votre film préféré avec le grand blond avec une chaussure noire. Deux films français, oui mossieur ! Quoiqu’il en soit votre talon d’Achille reste vos goûts alimentaires. Big Mac et Coca Cola, ça vous met le moral dans les chaussettes. Vous prendrez midi et soir de la daube de sanglier au Cognac pendant six mois.

Vous avez coché le quart des cases environ : vous avez été surpris en train de laver vos vitres avec un drapeau bleu blanc rouge. Vous allez être incarcéré dans un centre de rééducation civique. Là-bas, on vous y apprendra les vraies valeurs. Le culte du chef, oui chef. Le respect des symboles. L’amour du terroir. Vous serez parachuté pendant un an en Creuse avec pour seule nourriture, une tonne de fayots, et pour seule lecture, l’intégrale des discours de SarkozyPétain coup, t’es tout pâle !

Vous avez coché une case : vous ne méritez pas notre cher et grand pays. Vous n’inspirez que l’opprobre. Que la honte vous transporte loin de notre bonne vieille terre. Votre place est en lointaine Sibérie ou en plein cœur du Sahara. Vous pourrez y goûter les spécialités locales. Les briques à la sauce caillou ou les scorpions au sable chaud. Il est trop tard désormais pour accrocher un poster d’Eric Besson au dessus de votre paddock pour faire croire à votre rédemption !

Vous n’avez pas coché de case : vous n’êtes pas français. Vous êtes entré clandestinement chez nous. Vous avez des hauts de cœur devant un petit salé aux lentilles. Vous tremblez à la vue d’un Pont-L’évêque bien fait. Vous vomissez un Pommard millésimé. Vous vous évanouissez à l’écoute d’une chanson de Mireille Mathieu. Une place dans un charter pour l’Afghanistan vous est d’ores et déjà réservée. Vous y apprendrez là-bas ce qu’est la vraie vie…

Lire la suite…

( 27 octobre, 2009 )

Un an ferme pour Pasqua !

leclandesfranciliens.jpgDans l’affaire de l’Angolagate, une sinistre affaire de trafic d’armes à destination de l’Angola, le parrain historique du 92, le vieux maître Jedi de Nico 1er, son altesse grenouillissime Charles Pasqua vient d’écoper de trois ans de prison dont un an ferme plus une amende de 100 000 euros. Pour une nouvelle, c’est une bonne nouvelle, tellement le vieux corse avait jusque là réussi à passer à travers les gouttes opaques de ses véreuses magouilles. A part ça, Jean-Charles Marchiani prend 15 mois ferme, Jean-Christophe « Papamadi » Mitterrand récolte de deux ans avec sursis et de 375 000 euros d’amende. Et Jacques Attali est relaxé…

12345...7
Page Suivante »
|