Accueil Politique Chutes et rechutes

Chutes et rechutes

13
0
383

chute01.jpgOn dit souvent que le temps passe, oubliant de souligner qu’il dure. Vrai que la mesure est élastique. Selon les circonstances il donne le sentiment de ne pas dérouler la même vitesse pour tous. Il est donc concevable de ne point le trouver aussi long selon que l’on converse, sirotant une boisson stimulante, avec Perséphone, que subissant les âneries d’un Nicolas Sarkozy monté sur estrade, rattrapé par ses tics.

Il est dimanche matin et je fais mon petit tour de jardin les pieds dans la rosée. Il fait beau. Frisquet mais beau. Le feuillage des ailanthus a la couleur rougeoyante de l’automne. Le café à la main, je constate que les dahlias s’épuisent, alors que les schizostylis, vermillon et rose, affichent une belle santé. Merci Giscard, le presque prince charmant de lady Di, pour ces stupides et incessants changements horaires. Merci à tous ceux qui ont suivi, perpétuant la même stupidité. En cela gauche et droite ont plus d’un point en commun. Cela me fait plaisir de regarder les fleurs, le cloches voisines sonnant à la volée. J’aime les schizos, ces petits glaïeuls de la famille des iridacées originaire d’Afrique du sud. J’arrive au pied du mimosa chenille de l’ami Laurent pour constater que lui aussi est bien installé, à proximité du céanothe. Déjà dimanche ! Je n’ai pas senti le poids de la semaine me rouler dessus. Mes articulations ont l’air de penser tout le contraire.

La semaine a été pleine d’un tas de choses. Des pleins containers de produits nocifs, comme seule une république en décomposition avancée est en mesure d’en livrer.

Il y a le procès Clearstream qui vient d’être mis en délibéré. La traduction de Clearstream étant « eau de roche » ou quelque chose d’approchant, je crains qu’en la circonstance la locution « clair comme de l’eau de roche » ne puisse hélas s’appliquer à ce numéro de pantomime d’où la justice du pays ne dégage pas l’image d’indépendance à laquelle elle peut et doit toujours prétendre.

Ayant pour toile de fond les élections de 2012, ce procès met en évidence la guerre entre deux clans cherchant à contrôler la droite française, dévoilant de manière indécente dysfonctionnements, combines, mensonges et main-mise de l’état dans ce que les journalistes voisins, goguenards, nomment le « Watergate à la française ». Qui a dit république ?

Dans cette république sous assistance médicale pour cause de décompensation psychique une affaire chasse l’autre à des allures impensables. Le jugement Clearstream mis en délibéré jusqu’au mois de janvier, c’est le minimum syndical pour dépeloter la bobine, c’est au tour de la polémique sur la promo de fiston à la tête de l’Epad qui a mis le feu aux poudres. Au-delà d’une gauche engluée mais colérique, c’est du côté de l’UMP que certains élus montraient qu’ils en avaient, eux aussi, plein on ne sait quoi des affaires aussi nulles que la réforme de la fiscalité locale, de la taxe carbone ou de l’affaire Mitterrand pour devoir en prime traîner la pire de toutes les casseroles, celle de fiston. Parce que ces élus UMP pensaient qu’avec Sarko, la lessive se portait plus blanc ? On se croirait revenus à la belle époque de l’état UDR !

Il s’en passe des drôles. Inspiré par les corses, sous couvert d’anonymat, sur l’affaire du fiston, un ministre a déclaré : « Le président ne cédera en aucun cas à la pression médiatique« . Colère, hissé sur son estrade portative, le président aurait même lâché un « Je ne lâcherai pas » du plus bel effet. Après le « Jean Sarkozy est le meilleur d’entre nous » d’Isa Balkany, ça en jette en max dans les paillettes. Un véritable feu d’artifice.

Pour finir, au bout de deux semaines grand-guignolesque, le conseiller général des Hauts-de-Seine, a renoncé à briguer la présidence de l’Epad. « Mon fils, ce héros », aurait murmuré son père dans un souffle.

Tout ça étant bien établi, la vie continue. Les affaires aussi. En réalité ça se corse, et pas qu’un peu. L’affaire Clearstream étant surtout destinée à empêcher de Villepin à venir le chasser du Château, lui collant sur le dos une sanction d’inéligibilité, voilà que vient frotter le nez de Sarko avec insistance l’affaire Karachi. Sombre et terrible histoire d’attentats, de rétrocommission et de vrais morts civils travaillant pour des sociétés françaises au Pakistan. Depuis des années les familles sont dans l’obscurité totale, malgré demandes d’explication et pétition. A cause d’accords secrets passés entre monsieur Chut français et monsieur pas très Chut pakistanais pour le compte de messieurs Chut et Chut, en France et au Pakistan… la lumière tarde à venir dans ce couloir de l’obscur. Vous suivez ? L’important est que l’intéressé, lui, ne perde point miette. Lisez et relisez l’enquête formidable de Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme pour le compte de Mediapart. Un vrai roman d’espionnage avec des vrais morts et de vrais bénéfices pour les protagonistes de ce thriller républicain.

Encore des retombées de la guerre de clans que se livre la droite française depuis que Chirac avait décidé de ne plus rien verser à quiconque pour empêcher Balladur d’utiliser cet argent à des fins électorales… Vous suivez toujours ?

Mediapart ayant levé le gros (très gros) lièvre de garenne le petit président ne dort plus ou très, très mal. Pourquoi dort-il si mal et de façon si agitée, puisqu’il ne s’agit que de monsieur Balladur ? Se ferait-il des soucis pour ce vieil ami ? Quel grand homme, ce Sarko !

A moins que… A moins que ces insomnies ne lui viennent du Rapport d’enquête de la Cour des comptes, dont Mathilde Mathieu dans « la folie des grandeurs de Sarkozy… » pour Mediapart du 24 octobre touche un mot. Le chapitre sur le budget de la présidence française de l’UE, vaut son pesant d’irresponsabilité présidentielle : « …tout juste remis à la commission des Finances du Sénat – qui l’avait commandé en octobre 2008, bien inspirée… Ce document d’une centaine de pages (que Mediapart publie sous l’onglet Prolonger) vient jeter un éclairage nouveau, très peu flatteur, sur les coulisses de la «campagne européenne» de Nicolas Sarkozy (l’une de ses plus grandes fiertés). » Allez ! Bonne soirée à tous !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

13 Commentaires

  1. b.mode

    25 octobre, 2009 à 19:47

    Vrai que mediapart est un des rares bons journaux actuels! Comme par hasard, il est sur internet…

    Répondre

  2. lediazec

    25 octobre, 2009 à 20:19

    J’aime Mediapart que je lis de plus en plus régulièrement. Il est sur internet et internet est très bien pour qui prend le temps de lire et de regarder. Pour qui cherche à s’informer. Mais chut ! On va nous accuser d’?uvrer pour les forces du mal en organisant des « chasses à l’homme ».
    Très bien Mediapart. Très bien le net. Mais chut ! Bouche cousue !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  3. HERMES

    25 octobre, 2009 à 20:44

    A propos de Mediapart, je crois que c’est une erreur d’exister sur internet: c’est bon pour les blogs, pour les feux d’artifice des idées et du style, mais on a besoin d’un support « journal » comme temps de lecture et signature d’un temps de vérité. Mediapart devrait penser son passage au quotidien érit: je suis certain qu’aujourd’hui ce serait une révolution médiatique comme Libé le fut après 68.

    Répondre

  4. lediazec

    25 octobre, 2009 à 20:51

    @ HERMES Tout à fait d’accord avec vous, d’autant plus que je suis orphelin d’un bon journal papier. Je ne trouve pas chaussure à mon pied dans les kiosques. Mediapart papier, voilà une idée qui est plaisante et plus… Mais c’est aussi une aventure financière de grande envergure !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  5. clarky

    25 octobre, 2009 à 23:09

    je ne te cacherai pas que j’adore ton intro rodo, je retrouve le plaisir des essences du jardin, les odeurs de miel des céanothes (les miens c’est ça quand arrive le printemps), pour oublier la politique et malgré une épaule en vrac, j’ai fait comme toi, me suis posé avec les chats dans le jardin, ai chopé les salvia microphylla pour les installer parmi les graminées (stipa, très reposantes ces chevelures d’anges blondes s’accouplant avec le souffle léger du vent).
    les helleborus niger sont allées prendre place parmi les orientalis qui vont bientôt ensanglanter les pervenches.

    je rentre, constate que l’heure du clasico approche et là, stupeur et tremblements !!!
    match reporté, baston et compagnie…

    finalement les plantes c’est pas si mal ;)

    Répondre

  6. rem*

    26 octobre, 2009 à 3:28

    Chut du Pakistan et Chut de France sont sur un bateau – même pas une frégate de Taïwan – et l’un des deux tombe à l’eau. Qui reste? chut…
    Chut : mes jolies azalées sont tombées aussi, ce dimanche. C’était mon seul jardin à moi. Il me venait via interflora de l’une de mes filles, il y a presque un mois, pour mes 71 balais. Mais chut, je ne vais pas lui dire que son frileux de paternel a tué cette beauté parcequ’il a allumé, quelques heures, le chauffage : Madame Azalée aime les 10-12 degrés, moi, c’est bien 10 de plus, nous voilà divorcés. Bof, c’est pas la première fois.

    Répondre

  7. lediazec

    26 octobre, 2009 à 10:52

  8. b.mode

    26 octobre, 2009 à 11:56

    J’ai vu hier Emmanuelli mettre à mal Guaino sur la dérive du régime chez un Domorand dépassé par les évènements ! Bien l’Henri…

    Répondre

  9. lediazec

    26 octobre, 2009 à 12:03

    Il est sûr que si la gauche ne se réveille pas (et comment ferait-elle pour sortir de sa léthargie ?)d’ici 2012, Dominique de nique-nique est la seule alternative à l’expulsion de l’escroc de l’Élysée. Le débat est d’ores et déjà ouvert…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  10. BA

    26 octobre, 2009 à 15:03

    La candidature de l’aristocrate Galouzeau de Villepin a un très grand intérêt : elle amputerait Sarkozy d’un grand nombre de voix au 1er tour de l’élection présidentielle de mai 2012.

    En clair : il faudrait que Galouzeau de Villepin soit candidat en mai 2012. Comme ça, il pourrait faire campagne en profitant de la déception de beaucoup d’électeurs sarkozystes.

    Un premier tour avec à droite plusieurs candidatures serait ravageur pour Sarkozy. Sarkozy aurait à affronter Galouzeau de Villepin, Bayrou, Marine Le Pen, Dupont-Aignan.

    Sarkozy a donc donné ses ordres à sa marionnette le procureur Jean-Claude Marin :
     » Jean-Claude, tu vas charger au maximum Villepin dans tes réquisitions.
    - Oui, chef.
    - Je veux qu’il soit grillé pour l’élection de 2012.
    - Oui, chef.
    - Tu vas réduire au maximum le périmètre de l’enquête sur l’attentat de Karachi.
    - Oui, chef.
    - Tu vas tout faire pour empêcher les deux juges d’instruction du Karachigate de remonter jusqu’à moi.
    - Oui, chef. « 

    Répondre

  11. BA

    26 octobre, 2009 à 23:19

    Vendredi, l?Assemblée Nationale a voté un amendement instaurant une taxe additionnelle de 10 % sur les bénéfices des banques en 2010.

    44 députés ont voté pour cet amendement, 40 députés ont voté contre.

    L?avocate des banques, Madame la Marquise Christine Lagarde, a aussitôt hurlé qu?il ne fallait surtout pas taxer les bénéfices des banques !

    L?avocate des banques a expliqué : « Ajouter dix points de plus à l?impôt sur les sociétés au titre de l?année 2010 pour le résultat 2009, c?est faire payer les banques pour le passé, c?est faire payer les banques en imaginant que les banques françaises ont commis des fautes. Or, elles n?ont pas commis de faute ».

    Mais c?était trop tard. L?amendement avait été adopté.

    En plus, le règlement de l?Assemblée Nationale est très strict : « Aucune rectification de vote n?est admise après la clôture du scrutin. »

    (Règlement de l?Assemblée Nationale, article 68, alinéa 4)

    http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/reglement.asp#P706_77544

    Qu?a fait Sarkozy ?

    Sarkozy a violé le règlement de l?Assemblée Nationale : il a demandé au gouvernement de refaire voter l?Assemblée Nationale !

    C?est la mode, en ce moment !

    Quand un vote ne plaît pas aux ploutocrates, les ploutocrates exigent un second vote !

    Donc le gouvernement a exigé que l?Assemblée Nationale revote une seconde fois !

    Lisez cet article hallucinant :

    « L’Assemblée nationale a annulé lundi soir, par un nouveau vote exigé par le gouvernement, la taxe additionnelle sur les banques, adoptée de justesse vendredi grâce notamment au député UMP Jean-François Lamour, qui a ensuite affirmé s’être « trompé » dans son vote.

    Cette taxe a été annulée par 81 voix contre 51. Seul un député UMP, Lucien Degauchy, a voté contre tandis que deux autres, Etienne Pinte et le président de la commission des Affaires sociales, Pierre Méhaignerie, se sont abstenus.

    La ministre de l’Economie Christine Lagarde a une nouvelle fois justifié cette seconde délibération en arguant d’une « erreur matérielle d’ailleurs reconnue », sous les protestations des députés de gauche. »

    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=2c9e2cca84b41e535c66e730fe9a678b

    Répondre

  12. b.mode

    27 octobre, 2009 à 7:49

    Il a perdu de son doigté, l’escrimeur…

    Répondre

  13. lediazec

    27 octobre, 2009 à 10:00

    L’illustration texte et images du sommet de la Méditerranée épinglé, entre autres, par la Cour des comptes http://www.mediapart.fr/journal/france/251009/sommet-de-paris-un-sommet-de-depenses-et-une-douche-pour-le-president

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Qui paye ses dettes, paye ses dettes

El Mínimo a profité du conseil de ministres pour présenter ses vœux au gouvernement, ce me…