( 30 octobre, 2009 )

J’aimerais tant voir Chiracuse

justice.jpg« J’aimerais tant voir Chiracuse« , c’est ce que semble vouloir une juge d’instruction qui vient de signifier le renvoi en correctionnelle du citoyen Chirac. Les faits reprochés ne sont pas anodins et encore moins fictifs. Frère Jacques nous invitait à manger des pommes en 1995, la juge d’instruction Simeoni parait plus portée sur l’orange, certainement le fruit d’une longue et redoutable réflexion mûrie à point.

Chirac en politique c’est un peu comme le grand prix de l’arc de triomphe, un bourrin sorti de nulle part mais dressé avec le poing. Longs chants entonnés dès ses débuts par Marie-France galop, voire Garaud quand il s’agissait de provoquer des hémorragies chez l’adversaire politique devenu un peu trop envahissant. Giscard se souviendra que l’histoire le donnait gagnant dans la deuxième à 52 contre 48 mais Marie-France ne laissant jamais tomber, la course paisible sur le plat se verra agrémentée d’une multitude d’obstacles, tous aussi traîtres les uns que les autres. Chirac, ou le grand bond avec une chaussure noire, aura même droit à un dresseur de première pour suppléer la vipère au sang froid. Pierre qui roule pour Chirac sera l’assurance de voir Juillet toute l’année, gage de fortes chaleurs et grosses suées pour quiconque se mettra en travers, et courir de travers n’est pas chose aisée à part peut être pour un crabe ou un alcoolique anonyme de chez Ricard.

Juillet/Garaud, grands bonimentors devant l’éternel pouvoir,  modèleront leur pantin. Jacques sera leurs voix, leur idéal politique, leur intime convection capable de diffuser l’énergie ainsi transférée. L’imminence grise deviendra rapidement radieuse pour ce croquant qui s’affranchira des brides et autres mords pour chevaucher seul, cigarette au bec et des envies de pouvoir plus marquées que ne le serait une chair au fer rouge. Enfanté du fiel il en sera leur fin. Le tandem Juillet/Garaud se verra remercier par un Chirac plus que  jamais émancipé et aimant anticiper. Apprendre à démarcher seul le mènera à créer le RPR, repaire de truands te faisant le sac à main armée, une certaine idée du service rendu à la personne, mix entre action et civisme.

Marcher seul c’est casse gueule, sur des oeufs faut être fakir. Chirac subira la défaite, le désert, la trahison. La solitude ça n’existe pas mais lui l’inventera. Chemin faisant voire malfaisant, il trouvera une piaule sur Paname, modeste bicoque pour s’exercer aux subtilités du pouvoir que confère le suffrage universel. With a little help from his friends, Paris sera sa putain. Mairie à tout prix sera chose faite. Ses fidèles deviendront des complices, ses proches des collaborateurs lançant des appels d’offres pour marchés parfois noirs. Paris sera toujours Paris, l’argent coule à flots et l’agent détourne la tête ou en croque. Les fans et les enfants de la Chiraquie d’abord, financement occulte du parti, abus de bien social, abus de pouvoir, emplois fictifs, tel est l’arsenal déployé au service d’une cause juste et fédératrice, faire du RPR un étal dans l’état.

1995, changement de domicile fixe. 12 ans pour se remettre d’une fracture sociale, des odeurs, de la tolérance zéro, de l’insécurité galopante (déjà ??!!???), du Socialisme, de Jack Lang. Tibéri prendra en main les affaires d’un de ses deux amours, Paris, pour ce qui est de Xavière la prise en main étant beaucoup plus hasardeuse…selon un rapport franchement cacophonique. Chirac aurait dû lui dire de prendre l’oseille et de se tirer, mais les emmerdes judiciaires sont autant de nuages noirs grossièrement balayés par les hommes du président. Mery Poppins devient cinéaste amateur et prend une position extrême face caméra. il met en cause directement son partenaire de l’époque, un dénommé JC, qui lui aurait fait subir un véritable chemin de croix, se faire baiser certes, mais se faire  défoncer l’occulte, pour 5 millions de francs,  ça laisse des traces même si c’est de la petite coupure… Devant tant d’obligeances faites à sa personne, Chirac modifiera illico presto le statut du président histoire de souffler sa 77ème année sans faire un malaise. Halphen ne le sait que trop bien tant le ressac lui aura été fatal.

2009, année de la réforme de la magistrature, des envies de suppression du juge d’instruction!!!  On comprend mieux pourquoi un juge indépendant est une nuisance pour un parquet avide de maitrise des affaires. Simeoni, en relançant le cas Chirac ne répond à aucune logique partisane si ce n’est celle de la justice indépendante et non aux ordres d’un garde qui lui même ne répond que d’un président mégalo. Si Bernadette avait tant multiplié ses apparitions divines auprès de Sarkozy lors de la campagne présidentielle de 2007, n’était-ce pas pour acheter en quelque sorte la paix de son couple, que la justice ne vienne pas leur chier sur les bottes. Un président ne serait donc pas un justiciable comme vous et moi, enfin surtout moi vu que vous, je ne vous connais pas. Il suffirait d’avoir été châtelain une fois dans sa foutue vie pour ne devoir répondre d’aucune entorse faite à la loi, drôle de conception de l’égalité voire légalité !!!

Parfois je me demande si Chirac n’a pas exercé un emploi fictif au plus haut sommet de l’état, mais très vite je me rends compte que cela aurait pu être encore bien pire avec une ancienne gloire du PS, et de surcroît candidate à la fonction suprême, capable de dire sans rire je présume : « Je pense que ce sont des affaires très anciennes et qu’aujourd’hui Jacques Chirac a sans doute beaucoup de choses à se reprocher, mais en même temps il a donné beaucoup au pays. Il mérite d’être tranquille mais la justice doit être la même pour tous.« 

Voilà, il mérite d’être tranquille, d’ailleurs il l’est Madame Royal, rassurez-vous, il passe de très agréables vacances au Maroc et vous remercie de vous soucier de sa tranquillité future…

33 Commentaires à “ J’aimerais tant voir Chiracuse ” »

  1. b.mode dit :

    « un bourrin sorti de nulle part mais dressé avec le poing »
    Vrai qu’à un moment, c’était mister la loose, on lui aurait pas donné un cachou contre Ballamou. Il est vraiment revenu du diable Vauvert et même le poney en service actuellement n’avait pas misé sur le bon canasson.

  2. lediazec dit :

    Chaud devant. Un grand cru classé grande classe. Ca a de la bouteille. Ca claque au palais et la robe est une robe des grands soirs. Superbe. L’hiver ne sera point froid pour certains !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  3. h16 dit :

    « J?aimerais tant voir Chiracuse. » : j’ai lolé.

  4. BA dit :

    Pourquoi les socialistes n’enfoncent pas Chirac ? Et même pourquoi certains socialistes prennent-ils la défense de Chirac ?

    Réponse : parce que les socialistes ont peur que Chirac soit condamné à de la prison ferme (comme pour Pasqua) et qu’ensuite Chirac balance les noms de tous les politicards mouillés dans des affaires d’emplois fictifs.

    Les socialistes viennent de voir comment Pasqua peut réagir lorsqu’il apprend qu’il est condamné à de la prison ferme : Pasqua tire dans le tas, et il cite les noms des hommes politiques mouillés.

    Les socialistes ont peur que Chirac soit condamné à de la prison, et qu’ensuite il réagisse comme Pasqua : Chirac tirerait dans le tas, et il citerait les noms des hommes (et des femmes) politiques mouillés dans des affaires d’emplois fictifs.

    Mais ça serait une boucherie !

  5. clarky dit :

    chirac ne prendra rien si ce n’est le café paisiblement dans un appartement parisien qu’on lui prête gentiment.
    pasqua ne verra jamais le moindre barreau si ce n’est celui de chaise qu’il allumera avec une certaine jubilation.

    je me dis même que simeoni risque de l’avoir profond si la reforme de la justice vient à tomber à point nommé…

    tibéri est toujours éligible et élu de la république, juppé s’est refait la cerise, giraud, roussin, louise-yvonne dite la casetta dello sport, drut ont été condamnés pour avoir profité du système chiraquien à l’époque, putain de là à ce qu’on apprenne que douillet n’a jamais été un vrai judoka :)

  6. corto74 dit :

    Rien que le titre de ce billet vaut le détour !mais juste le titre …

  7. clarky dit :

    @corto c’est déjà un bon début si au moins le titre, qui je vous l’accorde est une merveilleuse trouvaille, vous a permis de passer par ici. néanmoins la prochaine fois, mefiez-vous des détours qui pourraient vous en jouer bien d’autres.

    pour les affaires de billets, adressez vous plutôt à la trésorerie générale des anciens combattants du rpr, doit bien en rester quelques uns sous les sales draps…

    à titre personnel, je tiens à vous dire que je n’ai pas lu vos billets, les titres n’en valant même pas le fameux détour.

    bonne soirée malgré tout.

  8. b.mode dit :

    @corto Votre critique est au moins aussi argumentée que constructive. Bravo ! Continuez à avoir mal à votre Sarkozie et bon vent !

  9. Mancioday dit :

    J’adhère au titre et à la moitié de l’édito, comme toujours très bien écrit.

    Pour le reste, je sais que je ne suis pas forcément objectif mais j’estime qu’il devrait bénéficier de l’immunité. Trainer Chirac dans les tribunaux, c’est trainer l’image de la France dans la boue sur la scène internationale.

    Il a sans doute commis des erreurs comme toute une classe politique avant la loi de financement sur les partis. L’ère et l’heure était aux coups bas, aux combines et aux détournements. Condamner Chirac aujourd’hui, ça serait condamner une époque.

    J’estime qu’il a fait assez pour la France et qu’il mérite aujourd’hui qu’on le laisse tranquille. Moi le Chirac que je veux garder en mémoire, c’est celui qui a dit le 21 juin 1984 : « Nous rejetons toute négociation avec Monsieur Le Pen » et qui a ainsi sauvé l’honneur de la droite républicaine.

  10. b.mode dit :

    T’es pas couché toi à cette heure là, minot ! ;)

  11. mancioday dit :

    Je vis en décalé ;)

  12. b.mode dit :

    Moi ce que je retiendrais de la Chiraquie, c’est le non-engagement en Irak ! Et c’est énorme. avec le messie de poche, on aurait bousillé une partie de notre jeunesse… Pour rien !

  13. lediazec dit :

    @ l’ami David. Comme Bernard, ce qui sauve Chichi à mes yeux, c’est l’Irak. Avec de Villepin, il a formé une doublette impériale. Cette indépendance de la France le quart de bouteille de l’Elysée s’est dépêché de la faire voler en éclats dès sa prise de pouvoir. Sinon, en ce qui concerne le texte, il fait remonter à la surface des tas de choses que j’avais oubliées, comme cette jonction état UDR-Chiraquie dont on oublierait presque l’aspect mafieux. Oui, j’ai voté Chirac par défaut.
    @ Corto. Heureusement que la vie n’est pas faite de titres. Par curiosité, j’aimerais savoir ce qui vous a conduit en Sarkozie ? Ce qui a motivé ce choix de la part de quelqu’un qui ne donne pas l’impression d’être un idiot. Les intérêts ?… Un goût excessif du paradoxe ?…
    Il y a parfois des mystères insondables !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  14. clarky dit :

    @david
    demander un non lieu général, comme l’a fait le parquet, pour passer l’éponge sur tout un pan de l’histoire politique française pourquoi pas finalement, mais quand je vois qu’un henri emmanuelli, par exemple, a été mis à mort par cette droite aux affaires, j’ai du mal à oublier ;) , mon affection pour emmanuelli est immense, j’aime le bonhomme et sa conception de ce que devrait être la gauche, que certains progressistes trouveront archaïque et d’un autre temps. être trésorier du ps à l’époque d’urba lui aura couté les 2 bras quand tout le monde savait que les trafics d’influences et financements occultes étaient le fonds de commerce de tous les partis.

    la nébuleuse chiraquienne c’était quand même sacrément tentaculaire: détournements de fonds publics, emplois fictifs, chargés de missions bidons, hlm de paris et des hauts de seine, marchés truqués des lycées où je te l’accorde le rpr n’était pas seul à en croquer, patin couffin ;)

    si tu regardes bien david, chirac toujours cité mais jamais condamné…juppé oui, villepin idem, giraud, roussin ancien bras droit ça va de soi, j’ai plus tous les noms en tête mais les fusibles étaient nombreux.

    je reconnais à chirac d’être un gars accessible on va dire, d’être non atlantiste comme s’est empressé de l’être le nabot, d’avoir osé dire fuck off aux ricains dans leur paranoia maladive relative aux armes de destruction massive, donc accordons lui une crédibilité en matière de politique étrangère.

    si on devait oublier l’homme du passif comme dirait tonton, autant ne plus sortir aucune affaire politique qui sont toutes par définition gênantes, s’enrichir sur des fonds publics détournés ne me laisse malheureusement pas indifférent, truquer de marchés pour financer un empire encore moins.

    maintenant chirac peut dormir tranquille, une condamnation semble peu probable.
    quant à l’image de la france à l’exterieur, sarko s’en est chargé depuis le début, et dernièrement il a même tiré le bouquet’s final, et des histoires pas très claires t’en as eu en italie, en espagne également ;)

  15. corto74 dit :

    On manque un peu d’humour et de sens de l’accueil, ici, à ce que je vois… Pas grave,meme pas mal.
    Néanmoins, Lediazec pose une bonne question: »j?aimerais savoir ce qui vous a conduit en Sarkozie ? Ce qui a motivé ce choix de la part de quelqu?un qui ne donne pas l?impression d?être un idiot »
    Mais oui, c’est incroyable, il y a des gens, pas trop cons, pas trop idiots qui ont choisi la sarkozie… Etonnant, on peut être de droite, voter Sarko et en plus ne pas être débile. L’intelligence et les bons choix politiques seraient-ils une exclusivité des gens de gauche?

  16. b.mode dit :

    Corto, disons qu’en matière d’humour, tu as du t’envoyer d’une traite l’almanach Vermot. Dans ces conditions, difficile d’être concurrentiel. Sinon, je connais des gens très fins et très cultivés à droite mais de grâce pas Sarko qui représente à lui tout seul, la veulerie, la suffisance, l’ignorance et le mensonge…

  17. lediazec dit :

    @ corto. Le sens de l’humour et de l’accueil, nous l’avons, il suffit pour cela d’avoir l’esprit prédisposé. Lorsque vous avez balancé votre commentaire (plutôt laconique) il m’a semblé que vous ne donniez pas le sentiment d’être quelqu’un possédant le sens de l’humour au point de vous faire péter la rate sur le bitume, ni à faire appel aux services de la chirurgie esthétique pour faire restaurer un zygomatique abimé par le fou rire.
    Pour le reste, je n’ai nullement le monopole de l’intelligence. Etre de gauche pour moi, c’est tout autre chose.
    Bien à vous.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  18. clarky dit :

    @corto lediazec pose toujours les bonnes questions!

    maintenant je n’ai pas vocation à être hôtesse d’accueil et pour l’humour personne n’en manque ici, loin de là, croyez moi ;)

    je respecte plus que vous ne sembliez le croire les opinions de chacun, mais je ne vais pas non plus me faire plus con que je ne le suis déjà.
    vous n’avez pas aimé, je le conçois aisément et heureusement qu’on ne tourne pas tous la tête dans le même sens, mais admettez que votre entrée en matière si je puis dire manquait sérieusement de cet humour dont vous vous revendiquez !!

    quant à l’intelligence, j’ai un point de vue que vous n’aimeriez certainement pas, donc je ne vous la soumets point…
    les bons choix politiques dites-vous ??!!?? il me semble que le nabot les a toujours faits quand il s’est agi de servir son ambition personnelle, pas besoin de vous rafraichir la mémoire je pense.

  19. clarky dit :

    oh pute vierge, 3 posts pour corto, et après on va dire que l’accueil n’est pas chaleureux :)

  20. rem* dit :

    oh pute vierge, voici le 20° commentaire. Les 19 précédents n’ont beaucoup lus et le ‘chiracuse’ de lediazec est époustouflant, oh pute vierge. A propos, je ne crois pas que l’on disait cela au catéchisme de ma petite enfance. Mais on lisait N.S.J.C pour l’Elysée de Galilée. Aujourd’hui l’Elysée laïque de France dit J.C.N.S., grave perversion divine, oh pute vierge !
    Accessoirement, apparaissent de petites lunes dans les lignes des commentaires, tantôt grimançantes, neutres, souriantes. Je voudrais bien comprendre quelle intervention – divine? – cela signifie…

  21. lediazec dit :

    Salut mon Rem*. Je viens de lire tes mails avec texte de Firmann. Te téléphone tout à l’heure sur le sujet, patin,couffin.
    Cela dit, l’article ci-dessus est de l’ami Clarky et tu l’as bien dit : « oh pute vierge, voici le 20° commentaire. Les 19 précédents n?ont beaucoup lus et le ?chiracuse? de clarky est époustouflant, oh pute vierge. »
    Bises.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  22. b.mode dit :

    Toujours rien sur Sarko. Il fait du billard à trois bandes, là, le gros. Il tire sur Chirac tout en atteignant Villepin et même Ballamou victime collatérale. Il ménage Sarko et même l’aide en mouillant Villepin. Pas folle la guêpe, il sait que le judiciaire passe par Sarko et il joue la clémence pour ses vieux os ! Bien joué, l’artiste !

  23. clarky dit :

    vrai que charly nous joue un drôle de drame, tu m’étonnes que le nabot soit délibérément épargné, c’est lui qui avait rendu sa liberté à marchiani en le graciant, les amis de mes amis sont mes amis en sarkoland!!!

  24. rem* dit :

    Merci lediazec de ta rectification, bravo Clarky, t’as dépassé le maître. Cela me rappelle un jeune copain à qui j’ai appris depuis 2 ans à bien jouer aux échecs. Je le battais 10/10 autrefois, et maintenant c’est le contraire. Pute de vierge, oh, où va t’on ?
    Et à propos d’intervention divine on ne m’a pas encore renseigné sur les petites lunes qui apparaissent dans les commentaires. Mais que fait la police ?

  25. Anna Franil dit :

    Très bel article, bravo ! Je pense que celui ci pourrait également vous intéresser : http://immonde.canalblog.com/archives/2009/10/30/15622665.html

  26. clarky dit :

    merci rem*, mais je suis bien loin de dépasser rodo, il est beaucoup plus vieux que moi ;) , par contre là où t’as raison c’est qu’effectivement j’ai dépassé le mètre et on va dire qu’à une douzaine de centimètres près je dépassais doublement le mètre.

    les petites lunes t’intriguent rem*, tu veux savoir quoi précisément, comment les faire ??!!??
    laisse la peau lisse où elle est, c’est à dire sur les petites lunes…

  27. b.mode dit :

    @remi regarde cela et tu comprendras ! ;) http://theme.unblog.fr/2008/11/01/emoticones/
    @anna Tiens, je vous ai aperçue tout à l’heure sur tes reins et terroirs… :)

  28. Anna Franil dit :

    @ b.mode oui je me promène en découvrant la blogosphère ! C’est tout de même inévitable pour une jeune bloggeuse ! :)

  29. Jean-Charles Duboc dit :

    Dans l?histoire de France, les deux seuls chefs d?Etat envoyés devant les tribunaux ont été Louis XVI en 1789, et Pétain en 1945, et cela a signifié à chaque fois une rupture définitive avec un passé honni.

    Il en sera de même avec Jacques Chirac dont la parution en correctionnelle va ouvrir le « Grand déballage » de trois décennies de corruption et de crimes d?une république qui est devenue un « totalitarisme mafieux » :

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

    Et cette remise en cause sera aussi catastrophique pour la « droite » que pour la « gauche ».

    Jean-Charles Duboc

  30. b.mode dit :

    @Duboc Dans tous les cas, on vit une ambiance à la Visconti de décadence et de fin de règne. Dans les deux premiers cependant, un fort espoir renaissait suite à des bouleversements socio-politiques (révolution, libération). Ici malheureusement, l’espoir est aussi épais qu’un string de midinette et le pire reste encore à venir…

  31. deguisement dit :

    A titre personnel, je réprouve cet accord, qui va à l’encontre de la justice, pour une question de morale. A l’heure où les socialistes dénoncent l’affaire Woerth-Bettencourt et demandent que la justice fasse son travail en toute indépendance, ils protègent l’ancien président qu’un certain Arnaud Montebourg voulait voir jugé en plein exercice !

    Ce n’est pas de cette manière là que la confiance entre les français et la politique sera restaurée.

  32. babelouest dit :

    Deguisement, à la tête du PS on trouve quoi ? Des politiciens presque « de profession », comme à la tête des principaux partis. Ces gens-là, qui se connaissent bien, qui sont souvent amis « dans le civil », marchent dans la même direction quelle que soit la finalité annoncée de leur parti. Bien peu se démarquent de ce modèle-type.

    Effectivement, c’est cela qui doit changer. Ce ne sera pas facile, puisque ce sont eux qui votent les lois.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|