• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009
( 12 octobre, 2009 )

Linarchie – 1ère partie : les pyramides

pyra01.jpgLe règne de Nicolas Sarkozy aura au moins le mérite d’avoir fait éclater une réalité au grand jour : la démocratie française n’est plus qu’une chimère. 60 ans après que le conseil national de la résistance ait redistribué les cartes et recréé les conditions d’une justice sociale, les forces de l’argent ont à nouveau pris les commandes de ce pays, et elles n’entendent pas les lâcher.
On peut alors se demander pourquoi, de façon inéluctable, chaque effort pour arriver à une société plus juste, chaque révolution est inévitablement vaincue au bout de quelques années par l’entropie, qui transforme les meilleures intentions collectives en enfer pour l’essentiel de la population, pendant qu’une infime minorité se goinfre sans retenue, sans même la moindre décence.

Lire la suite…

( 12 octobre, 2009 )

Jean Sarkozy facts

jean100.jpg
Jean Sarkozy est plus fort que Chuck Norris et fait le buzz sur Twitter !

Proposez vous aussi vos Jean Sarkozy facts !

Extraits du best of cité par PC INpact :

Si l’équipe de France perd son prochain match, c’est Jean Sarkozy qui remplacera Domenech. #jeansarkozypartout
Étudiant de 23 ans en 2è année sans exp. en entreprise ch. poste de directeur de La Défense. #jeansarkozypartout
Hier soir à la télé Bruce Willis mettait 2 heures pour faire 16 blocs. #JeanSarkozyPartout aurait pris un taxi et on en parlait plus
Je suis très déçu que Jean Sarkozy n’ait finalement pas été sélectionné contre les Féroé. #jeansarkozypartout
Jean Sarkozy joue a Guitar Hero 13 #jeansarkozypartout
Jean Sarkozy serait l’auteur du DDoS sur le site de la ligue #odebi #jeansarkozypartout
Après avoir été bombardé à la tête de la Défense, pourquoi Jean Sarkozy ne serait pas bombardé sur la Lune? #jeansarkozypartout
Laisse les dire et surtout ne leur répond pas > papa fait rempart au #jeansarkozypartout
#jeansarkozypartout pour moi ce sera 1 croissant et 1 pain au chocolat, tu me passes ca en note de frais sur l’EPAD
Ce lundi à Neuilly, #jeansarkozypartout se lèvera à 08h06… à l’Est.
Bientôt une loi pour interdire les blagues sur les blondes. Elles nuisent à l’image de #jeansarkozypartout
la NASA recherche de l’eau sur la Lune pour étancher la soif de #jeansarkozypartout
Moi aussi je suis #jeansarkozypartout maintenant. Moi aussi je cherche un premier boulot comme Jean Sarkozy
c’est quoi cette manie du #jeansarkozypartout ? c’est une pratique masochiste?
Sarkozy, quand il y en a un, ça va… C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes! #jeansarkozypartout
#jeansarkozypartout A ce rythme là, il va croiser Mitterrand avant 40 ans…
Nous sommes tous des #jeansarkozypartout :-) ) Même Chuck Norris ?
#jeansarkozypartout renonce à la direction de l’OM, de l’Église de Scientologie, du WWF; en échange, il garde l’EPAD. Contents?
hier 2B3 aujourd’hui Boyzone demain EPAD les places se libèrent pour #jeansarkozypartout
Jean Sarkozy, le nouveau Chuck Norris ? #jeansarkozypartout
#jeansarkozypartout , justice nulle part.
Au fait, rassurez-moi: l’Epad,c’est juste 1 job de vacances, pour passer le tps. Il va pas devoir travailler tt de même. #jeansarkozypartout
Jean Sarkozy a une place réservée dans les transports en commun. #jeansarkozypartheid #jeansarkozypartout
Jean Sarkozy a déjà compté jusqu’à l’infini. Deux fois. #jeansarkozypartout Lire la suite…

( 12 octobre, 2009 )

Dimanche à la campagne

automne01.jpgUn dimanche comme tant d’autres dimanches. La tête dans le sac, la queue au vent, je pisse un coup et jette un oeil circulaire sur mon jardin. Je me dis que l’automne n’est pas la meilleure saison pour les espaces verts ni pour ma calvitie. Il bruine une mélasse fine et poisseuse qui n’est pas du meilleur goût. Quand je vois le boulot d’entretien que je dois me taper, je rentre le tout et vais boire mon café matinal.

Les traces du passage de l’équipe de France de foot commencent à peine à se mouler  dans la grisaille. Les vents, faibles comme la pluie, sont à l’ouest et j’entends les cloches. Quel tintouin ! L’équipe de France de foot, pas les cloches. Je déteste les églises, mais j’aime le son des cloches. Paradoxal ? Qu’est-ce qui ne l’est pas de nos jours ?

Prenons le cas de Marine Le Pen. Elle n’est pas contente la grosse Marine et elle le fait entendre. Prenant la succession de papa (qui d’autre ?) elle lui emprunte sa pathologie de la dialectique. Si ça a marché avec papa, pourquoi cela ne marcherait-il pas avec elle ? Les gens sont-ils plus intelligents maintenant que du temps du papounet ?…

Marine n’est pas contente avec Sarkozy et sur ce coup, madame Le Pen a les coudées franches. Elle a du retard au compteur. Elle la joue facile, personne n’aime ce nain, sauf peut-être prince Jean à qui il vient de faire un super cadeau.

Marine Le Pen n’est pas contente parce que Sarkozy est venu chasser sur les terres du Front sans sa permission. En vrai potentat il lui pique la meute, lui ruine son commerce et avec une partie du personnel s’adjuge la présidence du pays. Là, c’est la guerre ! Tous les coups sont permis. Avait-elle besoin de permission pour cela Marine Le Pen ? La démocratie est un bon bouclier !

Comme au plus beaux jours du paternel, elle dénonce, elle diatribe, elle juge et condamne, comme dans le mauvais remake d’un festival facho. La vérité ? Quelle vérité ? Seule l’amalgame compte. A ce petit jeu, force est de reconnaître qu’elle dispose de l’arme absolue : la bêtise humaine !

Quelqu’un dans la blogosphère (je ne sais plus qui, qu’il me pardonne) a écrit, je cite plus dans l’esprit que dans la lettre : « si Marine Le Pen dit que la terre est ronde, il serait stupide de dire le contraire. » C’est vrai. Aussi vrai que Hitler pensait la même chose et que cela ne suffit pas à partager son avis.

Ce qu’il y a de bien dans notre trépident quotidien, c’est la rapidité avec laquelle on juge et brûle un livre ou un homme (parfois les deux) sans connaître l’un et l’autre. Monsieur Frédéric Mitterrand est un homme qui aime les hommes. Un homo, comme on dit communément. Pourquoi est-il aujourd’hui l’objet d’une crémation publique ? Ne sursautez pas, j’ai bien écrit « crémation publique ». Non point parce que il est homo ou même pédophile, mais parce qu’il est ministre de monsieur Sarkozy venu chasser sur les terres de Le Pen sans autorisation. Vous suivez ?

Lire la suite…

( 10 octobre, 2009 )

L’odeur particulière de la déchéance

ankou01.jpgL’équipe de France de foot rompt avec les étoiles. Habituellement accueillie dans du 5 ou plus, la voici rétrogradée à quatre fraîchement repeintes. Faut-il y voir un signe avant ce France-Iles Féroé ? Ne soyons pas mesquins ! Logée dans un modeste quatre  étoiles, à Perros-Guirec, dans un cadre certes unique, l’hôtel a beau être niché au milieu du granit, avec vue imprenable sur l’archipel voisin, c’est un quatre étoiles. A l’époque de Gabin, après le trois étoiles, il n’y avait guère que le Palace pour en mettre plein la vue. Le monde change. Le tout à 5 petites minutes du centre ville à pied. A cause de la pluie, on ne distingue que vaguement les contours des 7 îles. Invitée sans surprise, la pluie bretonne, toujours elle, a contrarié les protégés de Raymond Domenech occupant ce petit logis sans eau courante ni électricité en attendant cette rencontre coupe raie contre les îles Féroé.

Pour avoir le courant lors des deux longues veillées perrosiennes, les joueurs se succédaient sur le grand pédalier installé dans les sous-sols de l’hôtel pour activer la dynamo qui procurait l’éclairage à cet ensemble rustique du bord de mer. Florent Malouda, l’ex-guingampais ému par son retour au pays, a fait preuve lors de son quart d’une endurance hors du commun pour un gars de son âge. Il n’y a guère que Jérémie Toulalan qui lui ait tenu tête à ce petit jeu. Tous les autres resquillant plus ou moins à la tâche. Seul exempt, Bafétimbi Gomis, pour cause de « malaise vagal ».

Pendant ces longues heures, en véritable conteur, après les parties de cartes et avant le black-out, Raymond lisait des passages des légendes locales à des joueurs qui riboulaient des yeux stupéfaits. La légende de l’Ankou a profondément marqué les esprits. J’ignore si les joueurs ont bien dormi après avoir écouté Domenech. Mais quelle mouche l’a piqué ? Certains témoins parlent du regard halluciné de Raymond comme saisi d’une folie soudaine. Aller leur raconter (sous prétexte qu’il retrouvait ses racines, même si né à Lyon) que l’Ankou c’est la mort et qu’elle est symbolisée par un mec sans pitié qui se balade à la nuit tombée armé d’une faux à tranchants en dehors qu’il lance en avant pour frapper ses victimes (que celles-ci soient d’accord ou pas) est chose fort choquante. Qu’il livre sa description c’est encore plus troublant. Selon lui, le mec est un type grand, émacié, aux cheveux longs et blancs, vêtu de noir ou couvert d’un linceul, portant feutre noir à large bords sous lequel brillent deux chandelles à la place des yeux, n’est pas chose facile à entendre par une équipe qui joue sa tête contre les îles Féroé. Cette nuit aucun joueur n’a enjambé la fenêtre pour partir en goguette dans les boîtes de nuit voisines. Pour bien enfoncer le clou, il n’a pas épargné à son auditoire le moindre détail, y compris celui où l’Ankou sillonne les campagnes, faisant pivoter sa tête comme une girouette autour de sa colonne vertébrale, de sorte que rien ne lui échappe. Quel sauvage, ce Raymond ! Frank Ribéry n’étant pas là pour faire son drôle, à cause d’une mauvaise blessure, ni Gourcuff, le régional de l’étape, lui aussi blessé, pour relativiser, c’est l’esprit épouvanté que chacun s’est verrouillé dans sa piaule à l’heure imposée par Raymond l’hygoumène.

C’est seul que Raymond s’est rendu au stade Yves Le Jannou pour régler les détails techniques : les deux prochains entraînements de l’équipe se déroulant à Perros, le marquage du terrain Yves Le Jannou sera fait aux dimensions de celui de Guingamp. La tonte de la pelouse inquiète Raymond qui n’est pas content du résultat. Il a son idée sur le sujet. S’adressant à Titi (nous aussi, nous avons un Titi), l’employé de la commune qui s’occupe de l’entretien du gazon, Raymond insiste pour qu’il soit taillé à raz et le répète à satiété. Titi commence à prendre un peu la mouche et quand Titi prend la mouche, il se met à tourner nerveusement son mégot sur le bord des lèvres. Ceux qui le connaissent savent que la saillie n’est pas loin. Mais Raymond Domenech ne connaissant pas notre Titi, continue. Au bout d’un moment, le Titi n’en peut plus : « vous jouez au foot où vous jouez au golf ? » qu’il lâche, faisant rire sous cape plus d’un dans le pays.

Lire la suite…

( 9 octobre, 2009 )

De l’intronisation du prince Jean à la Défense

jean21.jpgJour de gloire ! Jean sans Peur va prendre la succession de Patrick Devedjian, atteint par la date de péremption, à la tête de l’espace le plus glauque et le plus riche de la sphère européenne de la magouille affairiste, l’EPAD, l’Etablissement Public d’Aménagement de la Défense, un organisme opaque et corrompu, jadis tenu par son géniteur. Pour arriver à cette aberration chromosomique, un dénommé Hervé Marseille, bel exemple de thuriféraire du Nouveau Centre, a fait savoir qu’il lui laisserait sa place au Conseil d’Administration de la Chose. Après en haut-lieu, on a déjà arrangé l’élection à la présidence du blondinet…

Petit rappel à divulguer. Jean sans Peur a 23 ans. Il est poursuivi par des études de droit qui ne le rattraperont sans doute jamais. Il est vierge de surcroît en économie. Il a essayé vainement de faire théâtreux avec la fille Tapie. Raté ! Même son frangibus Pierre a vaguement réussi à se faire passer pour un rappeur de Neuilly-plage dont on sait la violence urbaine exacerbée par les beats incessants des coïts bourges. Lui, le cadet de la famille, le prince Jean comme on lit dans les livres sain(t)s, ne sait pas faire grand chose à part causer comme un singe savant, jeune clone de qui vous savez. Qu’importe, si les petits cochons ne le mangent pas tout cru, une fulgurante carrière politique s’offre à lui. Plus pistonné que lui, tu finis moteur Diesel chez Toyota…

Patrick Jarry, le maire PCF de Nanterre, a dénoncé cette nouvelle entorse aux règles premières de la démocratie : « Au-delà des questions d’aménagement, il s’agit bel et bien d’assurer la pérennité du clan et de verrouiller les organes de décision de tout le secteur. » Et le prince Jean lui a répondu benoîtement : « Je demande à être jugé non pas sur l’état civil mais sur les actes et sur les résultats« . Bah voyons…

S’il égale son dabe, ce sera match nul ! Zéro-zéro et balle au centre. Pour le quartier de la Défense comme pour le pays…

1...34567
« Page Précédente  Page Suivante »
|