Accueil Politique Telle est Rama

Telle est Rama

11
0
296

rama100.jpgPas facile d’être ministre du travail, d’être surnommé sous-commandant Darcos, de se battre pour la féminisation des cadres dans les grandes entreprises et de partager la tablée avec la turbulente secrétaire d’État aux sports, Rama Yade. Dans le collimateur de ses partenaires de fonction, aussi bien féminins que masculins, et plus du tout en odeur de sainteté auprès du petit guide suprême en personne, elle n’a rien à battre de l’opinion des uns et de l’autre. Une forte tête, cette fille d’enseignants dont le papa n’était autre que le bras droit et secrétaire particulier de Léopold Sédar Senghor. Pour le reste, une bonne carriériste. Le bon choix, au bon moment.

Rien que pour le plaisir de voir le dépit de certains, j’aimerais que sa superbe plastique quitte le perron gouvernemental, laissant le chef de l’état ruminer sa phrase favorite : « les ministres iront là où on leur dira d’aller. » Comment faire autrement quand on émarge à vingt mille euros net par mois et que l’on souhaite continuer l’aventure au-delà de 2012 ?

Une dirigeante UMP courageusement anonyme  n’est pas la dernière à lui chercher des poux dans la coiffure. A propos d’une histoire de cuisine électorale, elle lâche (elle avait bu un coup de trop ou quoi ?) : « Rama Yade dans le Val-d’Oise fera bien plus couleur locale que dans les Hauts-de-Seine. » La chose est d’un fascisme scandaleux dans la bouche d’une responsable politique. Apparemment la lionne de la Téranga aurait tendance à indisposer les femmes de son parti. Jalousie ? Il n’empêche que ces saillies d’un type nouveau au sein du gouvernement (après les déclarations d’Hortefeux sur les « auvergnats ») ont poussé la lionne à sortir un coup de patte magistral qui a fait son buzz dans les médias : « je refuse ce parachutage ethnique ».

Il faut savoir que le gouvernement ne fait rien pour calmer l’impétueuse secrétaire d’État. Ce serait plutôt le contraire. Voici que sans la consulter, il décide de se passer de son jugement et vote un amendement afin de faire casquer les sportifs de haut niveau en leur sucrant l’exonération des charges dont ils bénéficiaient jusqu’à présent, ce qui en termes comptables rapporte à l’état 138 millions d’euros. Par ces temps de crise que nous traversons il n’y a pas de petits bénéfices. A nouveau, Rama n’est pas contente (qui le serait à sa place ? Fillon ?) et s’arrange pour que tout le monde en profite. Les médias se saisissent de l’affaire et la très opulente et habituellement jouasse Roselyne-de-la-grippe-A, gonfle les joues, riboule des yeux et passe un savon à la pétroleuse, sous prétexte qu’elle aurait outrepasser ses devoirs. Rien à cirer ! Elle est dans son droit ! C’est du coup pour coup ! Rama est butée et aime nager à contre-courant. Même le très tranquille cireur de pompes Eric Woerth sort de sa réserve et estime qu’elle joue ses concerts en live pour l’opinion publique et que tout ça relève du clientélisme politique. Toujours rien à battre, Rama Yade !

Alors qu’une période d’accalmie semblait s’être installée, voici que Nana la murène (Nadine Morano dans le civil), celle pour qui Guy Carlier bandouille, monte au créneau faire couler son fiel. Après s’en être prise à un sénégalais sur un marché à propos d’identité nationale, voilà qu’elle dégaine à l’adresse de sa sénégalaise de voisine, lui indiquant la bonne direction : « Quand on n’est pas d’accord avec la politique menée par le gouvernement, c’est simple : ou on ferme sa gueule, ou on démissionne. » Elle est ainsi la murène ! Même les fachos en sont muets ! Enfin des gens qui les comprennent à la tête du pays.

Indocile, pas indifférente, la lionne de la Téranga adresse à la murène un coup de griffe que l’opinion accueille en applaudissant : « En politique, on ne répond pas en descendant à ce niveau-là. J’ai une haute idée de la politique et ce n’est pas celle-là. » Et un p’tit coup derrière les oreilles, un !

Comme un écho se répandant dans la campagne désolée des ministères amères, voici qu’un sondage la consacre « personnalité-star » des français.

Mieux : Michèle Sabban la vice-présidente PS de la région Ile-de-France lui offre, sans arrière pensée, le « droit d’asile », lui proposant de conduire la liste PS aux régionales dans les Hauts-de-Seine. « Un fake ! » s’est-on dépêché de corriger chez les socialistes. Pourquoi pas ? disent en souriant certains responsables ayant gardé un certain goût pour l’humour, en songeant aux débris tels Kouchner et Besson, partis rejoindre l’équipe de Sarko. Avouez que le coup serait tordant. Pourquoi la gauche n’accueillerait-elle pas la belle lionne ? Son pedigree n’a rien à envier à personne. Elle est belle, élancée, une excellente image, a la langue bien pendue, l’esprit indépendant, a fréquenté les bonnes écoles, femme libre possédant la particularité de bien passer à la Télé-Rama. Programme séduisant en perspective…

http://video.google.com/videoplay?docid=1729932897311553297

Rama Yade au CRAN en février 2008 (Ecoutez bien le off à la fin)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

11 Commentaires

  1. babelouest

    7 novembre, 2009 à 3:58

    Dommage que Rama soit encore au gouvernement : quand le camion aux poubelles passera, elle risque d’être entraînée avec le troupeau, au milieu des débris du Paquebot, et des cendres d’OCB encore parfumées de marocain.

    Répondre

  2. b.mode

    7 novembre, 2009 à 7:04

    Peut-être en a-t-elle marre d’avaler des couleuvres, Rama ? Tiens à propos d’elle et bien d’autres choses, le vrai faux off de Sarko dénoncé ici : http://www.rue89.com/2009/11/05/sarkozy-se-confie-a-six-journalistes-mais-chut-cest-du-off-124874
    Il a vraiment des problèmes de com pour inventer des stratagèmes pareils qui sont évidemment dénoncés… Quel pitre !

    Répondre

  3. clarky

    7 novembre, 2009 à 9:50

    ouais enfin, rama c’est celle qui en avait balancé de belles sur les élus communistes du 93, alors qu’ils se démerdent entre eux les sarkophiles, je la trouve mignonne, vraiment, mais ça s’arrête là ;)

    et pasqua qui revient à la charge voire la décharge en promettant des révélations !!!

    Répondre

  4. lediazec

    7 novembre, 2009 à 10:26

    Merci Bernard pour ces ajouts. Très instructive, la petite vidéo. Je ne la connaissais pas. Elle résume bien son opportunisme politique : un pied dedans, un pied dehors. Mais arrivera un moment où il lui faudra faire de vrais choix. Pour l’instant, ses choix se résument à une vision exotique de la couleur côté salon. La vérité est tout autre. Comme disait Hortefeux : « quand y en a un… »

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  5. Mancioday

    7 novembre, 2009 à 11:15

    J’aime bien ce portrait et je dois avouer que le tempérament de Rama Yade commence à bien me plaire. De là, à en faire une icône de la gauche : non.

    Selon Luc Ferry, elle serait souverainiste et ça serait pour cette raison qu’elle aurait refusé de conduire la liste IDF aux Européennes.

    Répondre

  6. François F.

    7 novembre, 2009 à 12:39

    La proposition du PS est carrément MDR. C’est comme si un ancien membre du PS était secrétaire général adjoint de l’UMP. Laissez-moi LOLer quoi.

    Répondre

  7. lediazec

    7 novembre, 2009 à 12:52

    @ François F. Kouchner, membre du PS et ministre des affaires étrangères (avec un peu de bémol, mais tout de même). Eric Besson ministre des fachos.Je lole comme un malade ! C’est hélas la seule chose qui reste aux citoyens :pleurer !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  8. Harakiri

    7 novembre, 2009 à 18:11

    C’est vrai qu’on ne sait pas trop si son refus de bêler avec les moutons n’est pas plus un choix stratégique qu’un choix éthique. D’un côté, d’un point de vue éthique, il y a longtemps qu’elle aurait eu l’occasion de se rebeller (même si elle l’a déjà fait vaguement) et d’un autre côté, d’un point de vue stratégique, Sarkozy est dans le creux de la vague, bientôt, si l’opinion continue à être aussi mauvaise pour le président, les félons vont sortir les couteaux pour les lui planter dans le dos, alors autant être la première.
    Dans tous les cas, que ce soit stratégique ou éthique, le simple fait que cela énerve autant notre nain quotidien suffit à me faire plaisir et j’espère qu’elle continuera sur cette voix.

    Répondre

  9. lediazec

    7 novembre, 2009 à 18:23

    Peut-être que pour mieux comprendre, il faut lire cet excellent lien que Mancioday m’a fait parvenir sur Twitter après lecture de l’article. Un début d’explication ? Cela n’enlève d’ailleurs rien à l’opportunisme et au carriérisme du personnage.
    http://www.marianne2.fr/Rama-Yade-souverainiste_a179585.html

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  10. Dr No

    7 novembre, 2009 à 20:29

    L’introduction est à elle seule un pur joyau de la littérature … j’adoooooore l’expréssion « sous commandant Darcos ». Nous indubitablement les mêmes références !

    Répondre

  11. lediazec

    7 novembre, 2009 à 21:18

    @ Dr No Merci pour le compliment. Flatté. Pour « sous-commandant Darcos », très drôle, en effet. Bernard t’en dira plus sur le sujet. C’est chez lui que j’ai pioché la formule.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le puits/les adieux – Juan Carlos Onetti

Si vous voyez non pas dans votre sommeil mais dans la réalité de sa lecture un oeil rouge,…