Accueil Politique L’Helvétie… Aussi !

L’Helvétie… Aussi !

8
0
352

L'Helvétie... Aussi ! dans Politique minaretofthemosqueelrhamree1Parce que les irlandais n’avaient pas bien voté, l’Irlande a revoté. Les élections en démocratie occidentale c’est pareil qu’à l’école : quand le devoir n’est pas fait selon le désir du maître, on le refait, sans rechigner de préférence. Qui ne se souvient pas de la levée de boucliers provoquée par ce renvoi du peuple irlandais devant les urnes parce qu’il n’avait pas rendu la bonne copie ? Aussi scandaleux que la main de Thierry Henry au Stade de France contre l’Eire.

Cela voulait dire : la démocratie va vous apprendre les bonnes manières ! C’était injuste, limite facho, criaient les plus exaspérés parmi lesquels, profitant de l’aubaine, certains cadors de la politique. C’est au gré de la vague que le navire prend la houle. Les plus radicaux de ces exaspérés allant jusqu’à balancer le glaviot dans la soupière européenne, mais ne refusant pas les appointements que la fonction procure. Pas folles les guêpes !

A présent c’est les helvètes qui ont pris le relais des celtes. Bien que dans ce référendum l’on parle plus de minarets que de ventes d’armes, la seconde question posée dans ce scrutin particulier, Dany-le-Vert est complètement vert et n’hésite pas à le crier à la face du monde : « Cette question des minarets est un piège. Un piège parfait. Quoi qu’ils disent, les promoteurs de l’initiative visant à interdire la construction de nouveaux minarets s’en prennent à un symbole de l’islam et des musulmans. Or cet amalgame est non seulement insupportable, mais inacceptable… » Il n’a pas tort le Dany, mais j’arrête là, parce que quand il démarre, on ne sait jamais quand il va stopper. Si jamais il manque d’essence, pas grave, il continue sa course a l’énergie cinétique. Il est fort ce trublion de Dany-le-Vert ! Il a gardé des bons restes du siècle dernier, du temps où il fréquentait la fac et le pavé parisien. A l’époque où les gens rêvaient qu’ils rêvaient. A l’époque où quand un type parlait dans la rue, un livre s’ouvrait dans les coeurs. Il n’y va pas par quatre chemins, Dany. Ces suisses sont des cons et ils ont besoin d’une leçon, voilà en gros ce que pense et dit le Dany. Son idée ? Elle est simple. Il propose à nos voisins de l’Helvétie une « démocratie directe encadré par une Constitution » afin d’empêcher ces abrutis d’aller joyeux voter comme des abrutis. Pour Dany, si le citoyen moyen est un con, il n’en demeure pas moins que les dirigeants de la Confédération sont tout aussi cons. En soumettant à votation un sujet tel celui des minarets, Dany-le-Vert pense que ce référendum restera « une tache noire » dans l’histoire du pays. Pauvres suisses ! A toutes leurs taches, voilà qu’il s’ajoute maintenant une « tache noire ». Cela manquait au tableau, vous ne trouvez pas ?

Et parce que les dirigeants suisses sont vraiment très idiots, Dany-le-Vert suggère qu’on les punisse là où ça leur fait vraiment mal, au cordon ! A la bourse. La Bourse ou la vie ! Il aimerait (moi aussi un peu, histoire de voir) que « les plus riches des pays musulmans retirent leur argent des banques suisses. Vider les caisses de la Confédération: voilà ce qu’il faudrait ! Que l’Arabie saoudite ou les Émirats arabes unis désertent votre place financière. Voilà ce qui marcherait. On l’a bien vu avec les pressions exercées par le fisc américain dans l’affaire UBS. Si cette votation a des conséquences économiques, alors les Suisses comprendront. » N’en jetez plus, la cour est pleine !

Chacun jugera les propos de Dany-le-Vert à la lumière de ses convictions. Dany est un militant politique de l’opposition et à ce titre ces déclarations s’inscrivent dans la tradition républicaine des institutions. Cela participe de la vie démocratique de notre république. Elle a besoin de démocratie notre république !

Le Chef de l’Etat, lui, de par sa fonction, de par son rôle de régulateur, est au-dessus des querelles partisanes. Son statut le lui interdit ou le lui impose. Il est le président de tous les français, sans distinction d’idéologie ou de religion. Il est au-dessus de la mêlée. Cela n’est pas, hélas, le cas en ce qui concerne Nicolas Sarkozy. Lors d’une réunion avec des députés UMP, le 2 décembre, le Chef de l’état a évoqué cette interdiction de minarets chez nos voisins helvétiques et voyait là la crainte de ces gens devant l’islamisation grandissante et forcément dangereuse.

« Il nous a dit (selon un député présent à la réunion) que c’était l’illustration que les gens, en Suisse comme en France, ne veulent pas que leur pays change, qu’il soit dénaturé. Ils veulent garder leur identité. Selon l’analyse du président, les Français ne veulent pas voir des femmes en burqa dans la rue mais cela ne veut pas dire qu’ils sont hostiles à la pratique de l’islam« .

En la personne de Nicolas Sarkozy, les français ont trouvé un chef de faction, pas le Président de la République pour lequel certains dans son propre camp regrettent aujourd’hui avoir voté.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

8 Commentaires

  1. lediazec

    3 décembre, 2009 à 8:27

    Je viens de le découvrir à l’instant, Dany prend du galon. Pas le Nouvelobs.
    http://www.marianne2.fr/C-est-officiel-l-Obs-fait-campagne-pour-Cohn-Bendit_a182986.html

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  2. babelouest

    3 décembre, 2009 à 8:38

    Ah les frileux du changement quand çà les arrange, qui poussent aux nues des gouvernants annonceurs de « réformes » au kilomètre ! Qu’on ne s’y trompe pas, ce sont les mêmes. Il faut que rien ne change, surtout pas ce bouclier fiscal : c’est la seule vraie modification appliquée, et à celle-là on y tient. Pour le reste…. ce n’est que poudre aux yeux.

    La fonction publique oublie seulement de renouveler ses fonctionnaires partant à la retraite. La SNCF oublie seulement de remplacer ses rails usés. EDF oublie seulement de mettre en chantier des alternatives à ses centrales nucléaires bonnes pour la casse. Le ministère ad hoc oublie seulement de faire réhabiliter ou remplacer des HLM arrivés au bout de leur carrière. Le ministère de la santé oublie seulement de penser aux patients des hôpitaux comme des êtres humains, et non des sources de dépenses et de recettes. Le ministre de l’Agriculture oublie seulement que l’agriculteur est un acteur essentiel du tissu rural, et pas seulement un pollueur forcené parce que le Marché l’y oblige. Le ministère de l’Intérieur oublie seulement que ses agents sont eux aussi des humains, pas des chiens que l’on dresse à attaquer follement tout ce qui bouge. Le président oublie seulement que nous sommes la patrie des Droits de l’Homme, lui qui s’est arrogé tous les droits et n’a rien laissé aux autres, que les devoirs.

    Alors les suisses alémaniques, qui ont voté contre les minarets (ce qui, désolé, est un bien petit détail), ne sont pas pires que les skinheads qui hantent l’ex-RDA à la recherche d’une raison de vivre et de penser perdue. Un minaret en service, c’est presque aussi gênant qu’un clocher en plein envol de cloches. La pollution, même sonore, çà suffit.

    Pourquoi crier sur des Suisses dont le bulletin de vote sert encore à quelque chose, alors que celui des Français n’existe que s’il est conforme à ce que là-haut on veut qu’il soit ?

    Répondre

  3. laetSgo

    3 décembre, 2009 à 9:02

    J’ai lu l’article hier et cela a suscité d’autres interrogations chez moi (même si je partage tout à fait tes propos). J’ai notamment été choquée par le rappel à peine voilé du comportement de l’état Suisse pdt la 2nde guerre mondiale (Dany frôle le point Godwin) et surtout son appel à une (quasi-)insurrection du peuple suisse contre « ses gouvernants » (en réalité, c’est l’UDC qui a lancé la votation)
    La suisse n’est pas la France, et que l’on apprécie ou pas le sujet dudit référendum, ces votations ont une histoire (voir là http://is.gd/5aQdC) et sont un outil d’expression populaire dont j’aimerais personnellement beaucoup avoir l’équivalent en France
    J’aimerais aussi beaucoup voir Dany se scandaliser de la politique de notre gouvernement et en particulier de l’infamous débat sur l’identité nationale…et de la même manière, appeler le peuple français à se soulever contre ceux qui l’imposent…

    Répondre

  4. b.mode

    3 décembre, 2009 à 13:56

    Identité nationale : Sarkozy prend ses distances http://www.europe1.fr/Info/Actualite-Politique/Institutions/Identite-nationale-Sarkozy-prend-ses-distances/(gid)/257908 Et hop, ça marche pas, va falloir inventer autre chose… :)

    Répondre

  5. Nicolas007bis

    3 décembre, 2009 à 14:44

    Très belle écriture, bravo !
    Comme souvent sur ce genre de sujets DCB se comporte en grand inquisiteur d’une morale libertaire et d’extrême tolérance qu’il veut imposer comme une évidence à la terre entière.
    Son entretien dans Le Temps est honteux à plusieurs titres.
    Bien évidemment qu’il est souhaitable que les peuples, les races, les religions de la terre entière vivent en bonne intelligence dans un magnifique respect mutuel !….mais on y est pas, et loin s’en faut, dans le monde idéal de ce bien pensant !
    Le vote des Suisses est peut être stupide mais d’abord c’est leur choix comme dirait l’autre et ensuite il marque nécessairement un malaise vis à vis de l’islam qui ne sera pas résolu parce qu’on les aura obligé à revoter après les avoir copieusement injuriés et menacés !!!
    Mais pour qui se prend-il pour leur balancer que leurs votations à la con c’est n’importe quoi, que de toute façon avec le passé qu’ils ont ils feraient mieux de se tenir à carreau et qu’ils feraient bien de prendre garde à leurs miches parce que les pays musulmans vont vider leurs coffres et l’Europe leur balancer des représailles sévères !!!!!

    Répondre

  6. babelouest

    3 décembre, 2009 à 15:08

    Il ne faut pas se leurrer : Dany, c’est Nico avec un autre couleur de cheveux. Il est autant néo-libéral, aussi autoritaire, autant susceptible d’apporter des « améliorations » désastreuses…. Mais il parle bien mieux le français. Piètre consolation. Quant à sa posture « verte », elle est aussi perverse et peu crédible que son ancienne posture « rouge ».
    N’oublions pas que c’est un atlantiste, un pro-traité de Lisbonne….

    Répondre

  7. laetSgo

    3 décembre, 2009 à 19:18

    @babelouest : oui, DCB devrait s’appeler RVJ (Rouge Vert Jaune)…

    Répondre

  8. lediazec

    3 décembre, 2009 à 19:36

    Un véritable feu rouge, ce Dany. Attention aux contredanses !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ma parole contre la sienne

Proches ou lointains, les rêves sont des miroirs, le ciel et la terre en sont témoins. Dim…