Accueil Politique Y’a pas photo

Y’a pas photo

19
0
182

newyorker1.jpgNotre national président ne peut-il plus se voir en peinture (ou plutôt en photo) ? Tel le Dorian Gray d’Oscar Wilde, ne perçoit-il pas derrière les images figées de sa propre représentation, les travers et les vices d’une vie marquée par l’ambition, les coups bas et les trahisons ? Ce sont des questions qu’on est en droit de se poser quand on voit l’étrange réaction que le chouchou de Carlita a eu face au célèbre photographe Platon qui avait décidé de tirer le portrait des chefs d’état du monde entier lors de l’assemblée générale de l’ONU en septembre dernier.

 49 des puissants de la planète se sont prêtés au jeu du cliché. Pas notre taupe modèle. Il s’est même encore énervé comme à son habitude. « Il était si impoli et agressif. C’était un choc pour moi. Quand je lui ai tendu la main, il l’a regardée et a refusé de la serrer. Il a dit (en français dans le texte, ndlr):  » Qu’est-ce que c’est?! Non! Je déteste les photos! ». Et il est parti en agitant la main en l’air et en criant: « Je déteste les photos », témoigne Platon.

Pourtant, à une époque pas si lointaine, notre Narcisse aimait admirer son visage. Il pensait même chaque matin à la présidence  en se matant dans la glace tout en se rasant la barbe. Sont-ce les calamiteux résultats de sa première moitié de quinquennat qui l’empêchent désormais de se regarder en face ? Craint-il que la vision de son image fixe lui dévoile toute l’inanité de son mouvement perpétuel ?

Quel mal interne a-t-il peur qu’un cliché nous apprenne ? L’immobilité d’un instantané risquerait-elle de servir de révélateur de sa vaine politique ? Pourquoi son agitation frénétique n’accouche-t-elle que de chimères ? Que reste-t-il  de la politique de civilisation sortie du diable vauvert un jour de voeux présidentiels ? Quid dans six mois de sa nouvelle marotte, l’identité nationale ? Quelle logique y-a-t-il à prôner la mémoire collective, la nation et tutti quanti tandis qu’on cherche en même temps à supprimer l’histoire ?

Pourquoi chez lui tous les jours, une idée chasse l’autre pour finalement déboucher sur un flop ? Brasser de l’air 24 heures sur 24 est-il un principe de gouvernance décent ? Quel besoin a cet homme de sans cesse casser le jouet que les français lui ont imprudemment confié ?  Le moment ne serait-il pas venu de se poser et de réfléchir calmement aux choses de ce monde. En a-t-il la capacité intrinsèque ?

Ô temps suspends ton vol ! lui susurre Lamartine…

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

19 Commentaires

  1. dadavidov

    8 décembre, 2009 à 7:19

    Il déteste les photos… Il est donc comme ces gamins qui ne veulent jamais se faire prendre en photo ! Finalement elle a bien du courage Carlita :(

    Répondre

  2. babelouest

    8 décembre, 2009 à 7:56

    Comme le suggère Dadavidov, cet homme largement quinquagénaire n’est encore qu’un gamin. Avec ses peurs, ses aversions, ses coups de tête, ses copains et ses souffre-douleurs, SES jouets qu’il casse avec délectation et SA petite copine (pas toujours la même) avec qui il se mariera quand il sera grand, son goût pour ce qui brille, ses colères et ses passages à vide, il montre clairement qu’il aura bientôt dix ans, et qu’il est important. En fait, IL est bien le plus important, dans le monde qu’il s’est façonné, puisque son attention sélective et papillonne refuse de voir le reste.

    Et puis, quand les choses tournent un peu mal, bien vite il se réfugie derrière quelqu’un d’autre qui saura le protéger. C’est celui qui range ses jouets quand il crie ailleurs, le débonnaire et solide François. C’est celui qui enguirlande les autres petits garçons quand ceux-ci refusent de jouer avec lui, le harangueur Frédéric, secondé par Dominique, Valérie, d’autres éventuellement. Toute une coterie, autour de lui, lui fait comme un rempart. Un peu plus petit que les autres, il est sans doute pris en pitié par certains.

    Qu’il est dur d’être un enfant, dans ce monde de brutes !

    Répondre

  3. Nicolas J

    8 décembre, 2009 à 8:15

    J’ai bien une idée de répons à la question finale…

    Répondre

  4. lediazec

    8 décembre, 2009 à 9:23

    Cet homme est bon pour des séances. La photo est quand même une donnée importante dans son job. De son éclat, de son angle, de son profil, dépendent les chiffres qui vont s’afficher dans les sondages… Bizarre.
    Au fond, il doit se détester. Il doit trouver l’image réfléchie pas à son goût. Pas assez belle. Dans la rumeur de son silence il doit se trouver moche.
    Pour une fois, il a raison.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  5. CC

    8 décembre, 2009 à 10:00

    Hello !

    Benlors ! tu lis pas mon blog ? ;)

    http://www.bahbycc.com/2009/12/sarkozy-changeencore.html

    Bises,
    CC

    Répondre

  6. Didier Goux

    8 décembre, 2009 à 10:38

    Ben quoi, s’il n’aime pas la publicité et ne se complait que dans la méditation solitaire, foutez-lui la paix, à cet homme !

    (Smiley…)

    Répondre

  7. babelouest

    8 décembre, 2009 à 10:54

    Donc, selon Didier le susnommé esquire ne serait pas pubard. Peut-être ne serait-il que masseur de pubis. C’est un travail qui se pratique dans la discrétion, habituellement. Sûrement est-il à la hauteur de la tâche. Il suffit que les mains parviennent à 80 cm de hauteur.

    Répondre

  8. 2pasag the papoteur

    8 décembre, 2009 à 11:02

    Ce qu’il ne veut pas : c’est qu’on lui vole son image (c) Si encore ct un poster mais non juste une photo « format identité », la France et son président mérite mieux qu’un petit rectangle au milieu d’autres. Maintenant une photo de groupe lui au fond debout quand les autres sont assis à l’image d’une photo célèbre des yé-yé de JM Perier… là ça l’f'rait :)

    Répondre

  9. b.mode

    8 décembre, 2009 à 11:12

    @dadavidov On l’a pas forcée non plus la Carlita…
    @babel Un enfant capricieux, colérique, hyperactif et teigneux…
    @Nicolas Tiens donc, laquelle ?
    @Rodo On ne peut pas lui donner tort
    @CC Vrai que ton excellent billet m’avait échappé. Manque de temps en ce moment. Bises à toi.
    @Didier Est ce qu’il nous fout la paix lui ?
    @2pasag Un poster géant, ce serait abusé. Un timbre poste suffirait…

    Répondre

  10. 2pasag the papoteur

    8 décembre, 2009 à 18:20

    Un timbre poste suffirait…

    pour qu’il en augmente le prix du carnet de 20 !! Non non pas de mini sur tous mes courriers, j’tiens pas à ce qu’on me les renvoient avec mention : retour à l’envoyeur !!

    Répondre

  11. Rébus

    8 décembre, 2009 à 19:39

    Impoli et agressif, comme souvent ; c’est pourtant le même qui assurait qu’un chef d’état devait maitriser ses nerfs.
    Doit on en conclure qu’il n’a rien d’un chef d’état mais plutot d’un vulgaire chef de bande, un Tony Montana de la politique ?

    Répondre

  12. mrsclooney

    8 décembre, 2009 à 20:01

    « taupe-modèle », excellent cher ruminances

    Répondre

  13. Marie

    8 décembre, 2009 à 21:39

    Il aime bien décider de tout et avoir « la vedette ». Encore une façon de se distinguer, pourtant bien loin d’être à son honneur et convenir à son poste !

    Répondre

  14. LA GRIGNETTE

    9 décembre, 2009 à 3:38

    Feriez mieux de demander à un spy ce qu’il en pense – genre profileur vous voyez ?

    Pour le reste une maladie orpheline lui conviendrait bien. Un seul nous suffit !

    Répondre

  15. b.mode

    9 décembre, 2009 à 4:12

    @2pasag Ton correspondant serait obligé de payer une surtaxe…
    @rébus comme les caricatures de de funès en vrai
    @miss merci
    @marie c’est rien de dire qu’il aime tirer la couverture à lui.
    @La grignette Un psy conviendrait aussi. Mais c’est sa femme qui en voit un….

    Répondre

  16. BA

    9 décembre, 2009 à 11:06

    Un certain Olivier Babeau écrit un billet sur Agoravox :

     » Conjoncture économique : des raison d’espérer.  »

    Un commentateur intervient pour révéler le pot-aux-roses.

    Le commentateur NHJSENIOR écrit :

    « Je suis un devin.
    Juste après la rédaction de mon commentaire, je fais une petite recherche sur internet et que lis je devant mes yeux abusés —–>

    http://www.professionpolitique.info/nomination/17-06-09/olivier-babeau-nomme-a-matignon

    Et bien oui mesdames et messieurs, Le président Sarkozi himself avait déja pressenti les qualités du dénommé monsieur Babeau.
    Je vous demande à tous de pétitionner auprès d’Agoravox pou dénoncer la pornographie intellectuelle que ce triste individu répand sur nos consciences.
    Malgrès tout reconnaissons à Monsieur Babeau et à ceux qu’ils représente des qualités humoristiques indéniables. »

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/conjoncture-economique-des-raisons-66350?debut_forums=0#forum2344125

    Le nègre du premier ministre qui écrit des billets sur Agoravox pour faire sa propagande !

    On aura tout vu !

    Répondre

  17. b.mode

    9 décembre, 2009 à 11:22

    Un jour, mon bon Ba, on verra Guaino sur Agora vox ! ;)

    Répondre

  18. lediazec

    9 décembre, 2009 à 11:22

    @ Ba Comme presque personne ne lit et que tout est dit dans le titre, maintenant qu’il est découvert, le Pasbeau, Agora va faire attention le prochain coup.
    Alors, Agora, on se relâche ?

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  19. photo

    18 décembre, 2009 à 11:17

    Merci beaucoup pour votre bonne idee!

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Enquête judiciaire contre Domota

Tandis que la grève générale se termine à peine, le parquet de Pointe-à-Pitre a ouvert sam…