( 30 décembre, 2009 )

Narcisse d’hiver et (a)varié

sarko010.jpgLe milieu de l’hiver fut rude pour notre Narcisse national. Son aura déjà bien fané ne résista pas aux frimas de février. Faut dire, ses auxiliaires rivalisèrent d’ingéniosité pour être à son niveau. Le très zélé Besson par exemple, intronisé le mois précédent ministre de l’Immigration, commença son œuvre nauséabonde par un appel à la délation. Les clandestins qui dénonceraient leurs passeurs se verraient accorder une carte de séjour. Belle entame pour le converti.

En Sarkozie, communiquer rime avec niquer. Quand le peuple gronde, on passe d’urgence à la télé. D’abord on convoque des journalistes potiches qui hochent la tête quand on leur cause et ensuite on explique au dit-peuple qu’on a compris ses manifestations d’inquiétude. Résultat des courses, une heure et demie de logorrhée inepte, une impasse sur le conflit antillais et une révélation. Auparavant Ferrari était une marque de voitures joliment carrossées, désormais c’est un désuet modèle de passe-plats…

Pendant ce temps-là, en Guadeloupe, les choses tournent au vinaigre. Le fébrile Jégo dépassé par les évènements est rappelé à Paname sur ordre venu d’en haut. La grève générale paralyse l’île et s’étend en Martinique. Ironie du sort, un mois et un mort plus tard, ce sont les solutions prônées à l’époque par mister Bean et jugées inacceptables par l’Elysée et Matignon qui dénoueront le conflit.

Pierre Péan nous apprend ce qu’on subodorait un tantinet. A savoir que le french doctor n’est pas seulement un bon samaritain mais qu’il aime aussi les espèces sonnantes et trébuchantes, même quand elles proviennent des républiques bananières. Parallèlement et sans rapport aucun, le sous-commandant Darcos continue à se mettre à dos la quasi-totalité du corps enseignant en multipliant les provocations bas de gamme et les déclarations à l’emporte-pièce.

Sarko, quant à lui, trouve que le congé parental est un gâchis pour les familles et veut le raccourcir. Bel exemple que ce père modèle qui a privilégié son ambition personnelle à l’éducation de ses mômes. Dans la foulée, il improvise à la va-vite un sommet social dont il tire le bilan le soir même à la télévision. Cette fois, on a laissé les plantes vertes dans leur rédaction respective et on a droit à l’allocution. De la poudre aux yeux pour aveugles mentaux. Du vent, des pets des poums

Le salon de l’agriculture approche et il est hors de question pour Narcisse de rééditer son magistral flop de 2008. Casse-toi pauvre con est à jamais prohibé de son vocabulaire. Aussi invente-t-il une visite dans une ferme modèle d’Anjou pour y annoncer sa politique agricole. Le tout protégé par 700 gendarmes et policiers dans un bled de 1600 habitants. Joli rapport de force…

Et tandis que le nombre de chômeurs explose en métropole (87 000 de plus en janvier), Sarkozy songe à caser ses potes. On apprend que François Pérol, secrétaire général adjoint de l’Elysée va être nommer à la tête du tout nouveau groupe bancaire Caisses d’Epargne-Banques populaires. C’est lui-même qui a organisé la fusion des deux organismes. Une affaire de pantouflage en bonne et due forme que la justice saisie de l’affaire classera évidemment sans suite…

Bref, un millésime  2009 décidément bien éventé à consumer sans modération. Et nous n’étions qu’en février…

13 Commentaires à “ Narcisse d’hiver et (a)varié ” »

  1. babelouest dit :

    Il y eut « le coup d’État permanent » qui succédait à « Mes chers Français », il y eut l’expert en croupes bovines, maintenant c’est « le doigt d’honneur permanent » (quelle érection ! !) de la taille d’un missile intercontinental. En tant que Narcisse, il a dû se prendre le Casse-toi pôv’con en pleine figure, par effet boomerang. Maintenant ses discours sont vides, cela évite les retours de flammes.

    Mais rassurons-nous, ses comptes en banque ne sont sûrement pas vides, puisque tous les déplacements de sa Maison (collaborateurs, deux bonnes centaines, et policiers, cinq cents au moins) et de lui-même sont payés par l’impôt. Et pas question de bouclier, vivent les dépassement d’honoraires : ces déplacements se multiplient, surtout à l’étranger pour éviter les assauts d’admirateurs. On n’est jamais aussi bien admiré que par soi-même.

    Nous sommes le 30 décembre, l’heure du bilan approche. Le camion des vidangeurs est sur le pied de guerre, de crainte des débordements septiques, sceptiques et méphitiques. Le nombre de chômeurs réels a décuplé, les Restos du Cœur sont pris d’assaut, le Pôle Emploi sous-traite son incompétence faute d’offres, toute l’infrastructure du pays sombre dans le ridicule (énergie, trains, délinquance, soins, éducation, armée, etc…) en raison de ses décisions éclairées aux lampes basse consommation. Même son Parti fétiche, celui dont il est toujours le chef, se couvre de gloire sur le Net grâce à ses exploits en chansons piratées.

    Tooouuut vaaaaaaa biennnnnnn, comme dirait Julien Le Pers……

  2. lediazec dit :

    Pitain, les boules ! Et dire que nous ne sommes qu’au deuxième mois de l’année ! Ca ne rassure pas un calot. Très bonne idée, ce verbatim mensuel.
    Bonne journée à tous.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  3. b.mode dit :

    Et ça continue encore et encore ! Sarko est carbonisé par sa taxe injuste et antisociale tandis que Joyandet cet inconnu vit son jour de gloire. Il en fait des tonnes pour la libération de deux femmes dont on ne sait ce qu’elles trafiquaient à St Domingue. Et de remercier Carlita comme jadis on l’avait fait pour Cecilia et les infirmières bulgares. Le story-telling continue !!!

  4. laetSgo dit :

    ohlala ! je plussoie Lediazec : tu n’en es qu’au mois de février dans ce bilan fatal ! finalement, ça illustre très bien la théorie de la grenouille…quand on lit(ra) tout d’un coup, l’amoncellement d’outrages est tel que l’explosion est inévitable…mais petit à petit, ça passe, je dirais même, ça s’enfonce comme dans du beurre (dont on nous a bien tartiné le…bref…)
    Et gageons que nos passe-plats z’officiels nous feront une belle rétrospective politiquement parfaite, la story telling se révélant une belle fable, voire un con(te) de faits

  5. clarky dit :

    sarko c’est comme mon putain de modem adsl, quand il veut il peut mais ça dure jamais très longtemps, comprenne qui pourrave ;)

    tiens je te prépare une belle saloperie de première, « un immonde sans pitié », ça va côser père noel, enfin à ma manière :)

    bon, l’autre me fait des malaises de synchronisation donc je me casse higher ;)

  6. ceriselibertaire dit :

    Et moi qui croyais la propagande gouvernementale des « Réformes », peut-être en mars?

  7. peuples dit :

    joli carrelage ma foi !

  8. h16 dit :

    « Ferrari était une marque de voitures joliment carrossées, désormais c’est un désuet modèle de passe-plats… »
    LOL

  9. b.mode dit :

    @laetSgo Pour nos passe-plats officiels, Narcisse est l’homme de l’année. faut pas déconner non plus !
    @Ceriselibertaire Mars et ça…ne repart pas…
    @Peuples toi tu en veux pour tes WC ?
    @H16 Elle aura marqué son année au rayon des plantes vertes, notre blonde dyslexique !

  10. BA dit :

    Vous n’oublierez pas le dernier scandale de l’année 2009 : Marie Antoinette avait choisi un certain François Baudot pour être le parrain de son fils.

    Ce journaliste au magazine « ELLE » se croit tout permis : il a voulu devenir inspecteur général de l’administration des affaires culturelles (IGAC).

    La commission chargée d’apprécier l’aptitude à exercer les fonctions d’IGAC a rendu son avis : elle a votée à l’unanimité un avis négatif.

    Résultat : Marie Antoinette est passée outre ! Elle a imposé François Baudot, qui vient juste d’être nommé inspecteur général de l’administration des affaires culturelles, contre l’avis unanime de la commission !

    Car ça se passe comme ça, à la cour du roi Louis XVI !

    http://sarkofrance.blogspot.com/2009/12/carla-t-elle-place-un-pote-la-culture.html

  11. 2pasag the papoteur dit :

    Allez vous en reprendrez bien pour trois ans encore, la série sarkozienne ne rentre que dans sa troisième saison ^^ Qui sait si nous n’assisterons pas à l’arrivée de nouveaux acteurs ou actrices de gauche ou du centre ;)

  12. b.mode dit :

    @pasag Je vois bien Lang et Rocard mais c’est déjà fait et je pressens Valls voire Dray…. Curieux nan ?

  13. BA dit :

    Et si on s’amusait au petit jeu des prévisions ?

    Voici mes prévisions pour l’année 2010 en France :

    - La crise financière va connaître une seconde vague, encore plus dévastatrice que la première vague. Sarkozy sera contraint de nationaliser les banques françaises.

    - La crise économique sera encore plus catastrophique en 2010 qu’en 2009 : faillites, fermetures d’usines, etc.

    - La crise sociale sera un peu comme au moment des émeutes d’octobre-novembre 2005, mais en plus sanglante.

    - La crise politique provoquera un changement de ligne : Sarkozy durcira sa politique sécuritaire, autoritaire, identitaire. L’ouverture à gauche sera terminée.

    Voilà mes prévisions.

    J’espère me tromper. J’espère vraiment me tromper.

    Rendez-vous dans un an, sur ce blog, pour faire le bilan.

    Bonne année, bonne santé, bon courage à tous.

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jFJyhDU7TnurfC2LxWs16bPF1HDQ

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|