Accueil Politique En mai, Narcisse fait ce qu’il lui plait

En mai, Narcisse fait ce qu’il lui plait

8
0
351

sarko901.jpgA peine rentré d’un voyage protocolaire au pays des tapas, où la sculpturale Carlita a totalement supplanté Narcisse dans le coeur des ibères, le couple bling-bling repart en vacances au Cap Nègre dans la villa de belle-maman. Deux ans d’omni-présidence, ça use énormément. Une république qui sent bon la banane, des députés godillots, une presse aux ordres, un démantèlement des acquis sociaux, un échec de la politique sécuritaire, une justice instrumentalisée, j’en passe et des meilleurs.

En matière de justice, Rachida en connait un rayon. Avant son départ annoncé pour l’Europe, un autre de ces domaines de compétence, elle brade la condition pénitentiaire des détenus sous la pression des matons, malgré les préconisations de la dite-Europe, très critique sur l’état des prisons en France en matière de droits de l’homme.

On annonce que Narcisse, pourtant féru de ballon rond, n’assistera pas à la finale de la coupe de France entre Rennes et Guingamp. Une première depuis longtemps. Faut comprendre, son altesse sérénissime prend du bon temps au cap Nègre et a surtout peur de se faire siffler par les mangeurs de galettes de blé noir. Devant le tollé général, il s’est tout de même rendu discrètement dans le stade mais a manqué à tous ses devoirs en ne descendant pas sur la pelouse saluer les joueurs. Faut pas abuser non plus…

Depuis la nuit des temps, le claquos et le picrate sont l’orgueil de notre cher et vieux pays. Soucieux de promouvoir à l’étranger ces deux fleurons de notre gastronomie, le gouvernement, d’après le journal Le Point, cofinance avec des producteurs, des soirées Vins et Fromages chez des particuliers américains et du reste du monde. Ceux qui accepteront d’organiser les dégustations chez eux recevront en cadeau bonux du vin bon marché, un tire-bouchon et… un cd de Carla Bruni !

Il y a deux ans, le peuple français élisait à une large majorité, l’immense Nicolas Sarkozy. Un homme bon, affable, proche des petites gens, toujours prêt à pourfendre le grand capital et à vilipender les médias complices. Un visionnaire qui en moins d’un demi-mandat a transformé malgré la grande crise une France engourdie depuis des siècles en une nation conquérante, fière de son chef et de son œuvre. Un héros des temps modernes qui n’a ménagé ni son temps ni sa peine pour nous procurer bonheur, richesse et volupté. Enfin, c’est ce qu’on entend chez Ferrari ou chez Morandini…

Eric Revel, le directeur de la rédaction de LCI, se dit outré sur son blog  par les propos tenus au Sénégal par Ségolène Royal. Il l’accuse de ”démagogie” et de “populisme”. Il affirme ainsi au grand jour sa partialité et révèle sa collusion avec le pouvoir en place. La direction de TF1 se désolidarise alors de son chefaillon mais l’affaire en reste là. Plus grave, Jérôme Bourreau-Guggenheim, respon­sable du pôle innovation web de TF1, écrit un mail privé anti-Hadopi à sa députée Françoise de Panafieu. Selon les propres termes de cette dernière, le propos est bien construit et très argumenté. Elle le transmet au ministère de la Culture pour obtenir un contre-argumentaire de la part d’Albanel. Curieusement le dit-mail atterrit alors sur le bureau de la direction de TF1 qui licencie alors le jeune impudent, estimant que “cette prise de position est un acte d’opposition à la stratégie de la chaîne″. Invité de France Inter, Edwy Plenel, quant à lui, voit débarquer à l’improviste sur le plateau, Jean-Luc Hess, le tout nouveau Président de Radio France nommé par l’Elysée, car il a osé émettre un doute sur l’indépendance des médias…

Et tandis que Kouchner fait semblant d’avoir des états d’âme quant à son choix de vote pour les élections européennes, Claude Allègre est pressenti pour entrer au gouvernement après les dites-élections. La percée verte sonnera le glas des ambitions du sourcilleux scientifique. Pendant ce temps, lors d’une manif organisée contre la venue de Narcisse à Nancy, un conseiller régional lorrain, Philippe Leclerq est gazé gratis par les forces de l’ordre pour avoir osé leur dire de se calmer lors de la bastonnade d’un homme à terre. A Bordeaux, deux enfants âgés respectivement de 6 et 10 ans sont arrêtés en pleine sortie des classes car une fille avait cru reconnaître le vélo volé de son frère. Il est pas beau, mon état policier ?

Qu’on se le dise, le pitbull a toujours une bonne idée dans sa besace. Là, il veut faire trimer les gens en arrêt-maladie. C’est bon pour le moral chantait la Compagnie Créole. Le félon lui fulmine. Le tribunal administratif suspend les contrats concernant l’attribution du marché de l’assistance des étrangers placés en détention. Le sinistre de l’immigration voulait travailler avec des associations plus complaisantes que la Cimade pour effectuer ses basses besognes… C’est tout pour aujourd’hui !

Et nous n’étions qu’en mai…

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

8 Commentaires

  1. lediazec

    6 janvier, 2010 à 9:55

    Et ça continue, encore et encore. Une source inépuisable, cet homme. Vite, un puits, qu’on l’y jette !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  2. Droldidé

    6 janvier, 2010 à 11:04

    Début mai, en Espagne. Souvenirs, souvenirs! Quand Nicolas a vendu de la belle carrosserie Carla en la mettant en concurrence avec la berline royale locale Létizia. Ha! il aime ça le bougre, jouer dans la cour des grands.
    b.mode, faire travailler sa mémoire est bon pour la santé. Merci du service.

    Répondre

  3. b.mode

    6 janvier, 2010 à 11:06

    @droldidé ! Yes ! le concours de popotins, je rajoute le lien !!! ;)

    Répondre

  4. nadine

    6 janvier, 2010 à 22:27

    Excellent le feuilleton. Épisode après épisode on se rend bien compte – si besoin en était – du désastre. Dire qu’on en a encore pour un peu plus de deux ans. Tu en as du boulot sur la planche!.

    Répondre

  5. lapecnaude

    7 janvier, 2010 à 2:19

    En les voyant grimper ces escaliers en cadence, j’ai rèvé de leur voir exécuter « le pas espagnol »… les olympiades !

    Répondre

  6. b.mode

    7 janvier, 2010 à 6:28

    @nadine Vrai que janvier 2010 est parti sur des bases folles. Taxe carbone annulée, vaccins et masques en exces, rafales brésiliens annulés…
    @lapecnaude Des champions du monde, je te dis ! ;)

    Répondre

  7. Chants éthérés

    8 janvier, 2010 à 9:24

    J’ai d’ailleurs appris hier que le fameux Jérôme Bourreau-Guggenheim (un trop bon citoyen pour le narcisse en question sans doute ?) n’a toujours pas retrouvé de job malgré le fait qu’il voulait à une époque lancer une start-up :
    http://bit.ly/7TCAra (appréciez la condescendance à la fin de l’article)

    Quand au narcissisme présidentiel, il s’inscrit finalement dans l’air du temps. Tout comme l’arrivée au pouvoir de Giscard coïncidait avec le jeunisme de mai 68, l’arrivée de Sarkozy coïncide totalement avec les thèses de Lipovetsky ou Nicole Aubert sur le narcissisme hypermoderne et l’apogée du règne de l’individu « par excès » :
    http://bit.ly/8sZNLq

    Répondre

  8. b.mode

    8 janvier, 2010 à 13:12

    @chants
    Merci pour ces deux liens ! le second est particulièrement édifiant…

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’orthographe selon Saint-Luc

Ainsi donc, dans sa précipitation à sauver le sous-commandant Darcos des griffes du corps …