• Accueil
  • > Politique
  • > La lutte contre l’abstention aux élections régionales et le No Sarkozy Day
( 10 janvier, 2010 )

La lutte contre l’abstention aux élections régionales et le No Sarkozy Day

vote.jpgComme vous le savez sans doute, depuis quelques jours un blogueur encore un peu plus entreprenant que d’autres a lancé l’idée du No Sarkozy Day, à l’image du réussi mouvement qui conspua récemment le premier ministre italien, Silvio Berlusconi. Pour des raisons probablement diverses, d’autres blogueurs ont fait la promotion de son initiative, en s’y opposant justement. Ce ne sont là qu’escarmouches sans importance, face à l’enjeu vital de l’éradication d’un sarkozisme allant bien plus loin que l’homme lui-même. C’est un véritable choix de société qu’il faut imposer à des personnages politiques, journalistiques et médiatiques en cheville avec leurs homologues mondiaux et les grands financiers privés.

En même temps se profilent les élections régionales, très importantes, les dernières avant un remaniement général, un véritable tremblement de terre, de toutes les structures administratives du pays que l’Élysée veut mettre en place au plus tôt. Il s’agit pour lui de conforter une mainmise de l’UMP sur toutes ces structures élues, avec un minimum de voix. Le socle de ses partisans se fragilise. A nouveau le FN relève la tête, et pourrait troubler la fête. Les vraies formations de gauche commencent à s’unir contre l’ennemi commun, malgré des divergences normales. Seul le PS, vivier de transfuges pour la droite sarkozienne, continue ses chamailleries internes de personnes, dignes d’une cour de récréation en Primaire.

Il appartient à tous, dans cette période charnière, de se regrouper, de taire les petits différends, de donner le meilleur de soi-même en vue d’un rejet hurlé à la face de nos méprisants dirigeants. Tous les bulletins de vote vont compter, tous les blogs vont devoir se mobiliser malgré les réticences de certains. Les votes dans les urnes, sur les pavés, dans toutes les formations, dans un maximum de médias et de moyens d’expression devront être unanimes dans le même sens.

Une objection a été soulevée par certains, par ailleurs parfaitement honorable : en bonne démocratie, le président et l’Assemblée ont été élus pour cinq ans. C’est vrai. Ils ont aussi été élus sur un certain programme. Pas d’objection ? Ce programme n’a en aucun cas été réalisé, excepté au niveau du bouclier fiscal, mesure décriée et critiquable s’il en fut.

Rien n’a été tenu, toutes les bases de ce qui fait la France au contraire ont été malmenées, chamboulées, sous des prétextes irrecevables d’économies. Tout a coûté plus cher, et en même temps tout est devenu chaotique. Il suffit de penser aux hôpitaux obligés de facturer « à l’acte » et non plus au forfait. Plus compliqué, plus cher, déstructurant, ce nouveau système est une façon de couler l’hôpital public au bénéfice des cliniques. Il suffit de penser aux nouvelles structures juridiques, qui compliquent la vie des justiciables parce qu’elles tuent volontairement la proximité ; qui coûtent cher en raison des magistrats qu’il faut caser dans moins de tribunaux, d’où agrandissements ou achat de nouveaux locaux. Il suffit de penser à l’enseignement, où à la place des diplômés d’IUFM ce sont des étudiants sans notions de pédagogie qui prendront la relève, et où le secteur privé et confessionnel est délibérément avantagé par rapport à l’Éducation Nationale publique.

En raison de toutes ces destructions (le mot est-il assez fort ?) de nos institutions et traditions républicaines, tout le monde doit être sur le pont. Avec un bilan à mi-parcours qui s’aggrave de jour en jour, il est temps de dire NON maintenant.

17 Commentaires à “ La lutte contre l’abstention aux élections régionales et le No Sarkozy Day ” »

  1. lapecnaude dit :

    Plus la gauche sera forte au élections régionales, plus elle aura de poids pour contrer le « tsunami territorial » de Sarkosy. Je ne suis pas opposée à dire NON tout de suite et toujours à Sarko, mais je fais mon boulot de militante et je vous invite tous au lancement de la campagne en charente maritime le 16 Janvier 2010 à 15 Heures à l’ENCAN de LA ROCHELLE.
    Nous commençons les réunions d’information dans nos cantons dès maintenant.
    J’aurai peut-être le plaisir de vous recevoir ?…

  2. b.mode dit :

    En attendant, le voici à son plus bas niveau… http://www.ladepeche.fr/article/2010/01/09/751780-Sarkozy-a-son-plus-bas-niveau.html Faut dire que son année fut exceptionnelle. Babel, on peut remplacer destruction par massacre à la tronçonneuse ou par génocide… ;)

  3. gauche de combat dit :

    Moi, j’suis déjà au front…. de gauche depuis le mois de juiN.. Mais il est vrai qu’on rame à rassembler les troupes. Cet appel est donc bienvenu.

  4. cpolitic dit :

    Pour être précis: « excepté au niveau du bouclier fiscal » c’est oublier bien vite sa promesse, elle aussi tenue, la suppression de la taxe professionnelle, qui va se faire, d’après les dernières infos, de gré ou de force.
    Pour le reste entièrement d’accord. Le NSD, No Sarkozy Day, sera une sorte de fête après, on l’espère toutes et tous, une victoire aux régionales de l’opposition contre le NSDAP, le National Sarkozisme Débridé Acquis aux Privilégiés.
    Pas d’Abstentions, encore moins de Vote Nul (car honteusement recalculés), Votons!

  5. babelouest dit :

    Merci, Cpolitic, d’avoir apporté cette précision. En fait, cette suppression de la taxe professionnelle est aux entreprises ce que le bouclier fiscal est aux particuliers. El Presidente y tient comme à la prunelle de ses yeux : c’est son apport financier dans l’association qu’il a contractée (de façon probablement informelle) avec les grands financiers et capitaines d’industries. En retour, ceux-ci lui apportent tout le soutien logistique, médiatique et fiduciaire dont il a besoin. Un système gagnant gagnant, difficile à briser jusqu’à présent.

    En raison de ses succès mitigés sur tous les autres tableaux, le soutien pourrait bien devenir moins universel. Un pion, même présidentiel, cela se remplace. C’est pourquoi, même si des actions de toutes sortes doivent être entreprises pour déstabiliser sa superbe, un travail de sape est encore plus indispensable envers tous les autres contractants. Il faut arriver à faire douter les marchands de niouzes frelatées, les marchands de canons, les marchands de tambouilles chimiques et « pharmaceutiques », les marchands de pseudo-nourriture, en un mot tous les marchands de mort à petit feu. Vaste programme.

  6. lediazec dit :

    Il est sûr que nous n’avons pas de temps à perdre si nous voulons stigmatiser le National président avec ces régionales. Le devoir citoyen c’est cela aussi : obliger les appareils à tenir compte de la voix militante. Etant donné qu’ils donnent l’impression d’être sous anesthésie, faisons en sorte de les pousser au sursaut : votons massivement contre Sarkozy. C’est sur l’indiscipline et la désunion que la droite compte pour nous flanquer la dérouillée. Mettons tout le monde d’accord en votant contre Sarko.
    Une seule chose est importante : la voix militante ! Laissons le calcul politique aux épiciers ! Ils se reconnaîtront assez tôt.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  7. Didier Goux dit :

    Comment, Lediazec, vous voulez STIGMATISER ? Mais c’est très mal, ça ! C’est nauséabond, de stigmatiser !

    Sinon, toujours pas de carte d’électeur et pas la moindre intention d’en prendre une. Ce qui, pour des gens de gauche comme vous, devrait finalement être une bonne nouvelle…

  8. lediazec dit :

    @ Didier Goux. Excellente nouvelle, en effet. Ca va ?…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  9. poison-social dit :

    Hop, pétition signée.

  10. Didier Goux dit :

    Oui, oui, ça va : on attend que la neige fonde, quoi…

    Sinon, de belles balades dans les maisons d’écrivains, et sans quitter mon fauteuil, grâce aux “Demeures de l’esprit” de R. Camus (il y en a quatre ou cinq en Bretagne, du reste).

  11. nicocerise dit :

    Je reviens du site No S. Day. Les coms se seraient plutôt les demeurés de l’esprit.

  12. b.mode dit :

    @nicocerise Tu veux dire ?

  13. Droldidé dit :

    Ouais, ce sera un grand jour quand on verra leurs Sarkotronches défaites, déconfites, dépitées, expliquer avec morgue à la télé que la branlée reçue aux régionales n’est qu’un incident de parcours. Je me rejouis par avance de ce moment délicieux.

  14. Joelinux dit :

    Voter… depuis le temps qu’on entends cette rengaine… votez dur, votez mou, mais votez dans le trou !!!

    Je reste toujours atterré par la candeur pathétique de ces appels à la mobilisation électorale. C’est pitoyable. « ce sera un grand jour quand on verra leurs Sarkotronches défaites, déconfites, dépitées, expliquer avec morgue à la télé » – oui un grand jour. Tout continuera le lendemain comme avant. J’ai pas compris comment le coup du référendum de 2005 ne vous a pas tous finalement affranchis sur ce qu’est réellement « la république », une espèce de monarchie électorale.

    Enfin, y’a pas de pire sourds que ceux qui veulent pas entendre… Continuez à démissionner en masse en allant déposer votre serment d’obéissance dans la boite, vos maîtres vous remercieront, ou pas…

    Quant aux promesses de sarko ? Je n’en connais pas le contenu, mais quant à moi, elles ne cessent de m’avantager. C’est normal, je fais partie de sa cible électorale. Bon, je vote pas du tout, mais bon, dans toute campagne de promotion y’a du déchet… indice : si les mesures de sarko ne vous avantagent pas, c’est que vous êtes un looser.

    Après je vous laisse voir si vous voulez rester un looser ou décider, non pas de devenir un winner (comportement stupide typique sarkostique) mais plutôt de changer les règles du jeu pour qu’il n’y ait plus de looser ni de winner.

    Et commencer à refuser de monter sur un ring où on sera forcément perdant.

  15. clarky dit :

    …/…dans toute campagne de promotion y’a du déchet…/…

    le déchet vous remercie du conseil mais va tout de même s’obstiner à voter des fois que le recyclage porte ses fruits of the loose.

    les mesures de sarko comme ça au pifomètre ça doit être du 1.69 m de haut pour presque autant de large avant que carlita ne lui fasse fondre sa masse adipeuse :)

  16. lapecnaude dit :

    Je viens de tomber sur le truc de Joelinux, expliquez moi, de grace, à l’heure qu’il était quand il a écrit, je pense pas que c’était un coup du pineau, c’est naturel chez lui? y bat toujours à Niort c’te drôle ?
    Pas la peine qu’y cause anglais, n’comprend reun, y ferait mieux d’chercher son azimut des fois qu’il y r’trouve sa tête !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|