Accueil Politique Narcisse souffle le show et l’effroi

Narcisse souffle le show et l’effroi

17
0
548

sarko9001.jpgRetro juillet 2009

Papa Guaino, le père du verbiage élyséen, la voix de son maître, l’âme du discours de Dakar sur l’homme africain, a été caillassé comme un malpropre tandis qu’il effectuait dans le neuf-trois une patrouille à bord d’un véhicule de police.  Il avait délaissé pour une fois le confort douillet des salons présidentiels pour constater de visu ce qu’était la vraie vie. Comme dirait Thierry Rolland, il n’aura pas fait le voyage pour rien. Une quarantaine d’individus ont pris pour cible la Papa-(Guaino)mobile sans savoir a priori que l’illustre éminence grise se trouvait à l’intérieur. Les policiers ont dû faire usage de “balles de défense” pour se sortir de ce traquenard et la voiture de police a été détériorée.

Dans le très complaisant Nouvel Obs, ancien canard de gauche, Sarkozy avoue avoir “commis des erreurs“. Sur huit pages, il répond aux questions indulgentes de Denis Olivennes, à la fois ex-patron de la Fnac, proche de Carlita, inspirateur de la loi Hadopi et actuellement directeur général de l’hebdomadaire. Le petit problème est que cette mascarade de repentance a été organisée à l’insu de l’ensemble de la rédaction.

A défaut de pédaler dans la semoule comme sur le dossier iranien, notre sémillant french doctor a manifestement plus qu’un cheveu sur la langue. A ce niveau-là, on peut même parler d’une perruque complète (Celle de Michael Jackson ?). Il confond sans vergogne les Ouïghours et les yoghourts. Mettant dans le même panier (de la ménagère), un peuple de Chine et une préparation au lait de vache, il se permet une analyse poussée sur la situation insurrectionnelle là-bas. Rassurant de voir un ministre qui connaît si bien ses dossiers !

Comme l’an dernier, la traditionnelle allocution présidentielle du 14 juillet n’aura pas lieu. Sarkozy ne fait rien comme tout le monde. Dans son immense générosité, il a accepté de répondre aux questions “embarrassantes” des journalistes Christian Malar et Bernard Vaillot pour leur émission A visage découvert sur France 5.. Ce n’est en fait qu’une série de questions complaisantes destinées à valoriser son altesse sérénissime. Ceci augure bien de ce qu’est en train de devenir le service public audiovisuel. Une machine de propagande aux ordres du pouvoir. Et encore de Carolis, le “rebelle” président de France télévision, n’a pas encore été remplacé. On n’ose imaginer ce que sera la future Pravda hexagonale.

Cerise sur le gâteux, Sarkozy a imposé Hallyday pour le traditionnel concert gratuit de la fête nationale. Le coût de la manifestation est estimé à près de deux millions d’euros dont une certaine part devrait aller dans la poche du chanteur pas si abandonné que cela. Il s’agit évidemment de l’argent du contribuable, c’est à dire le vôtre, le mien. Paradoxal quand on sait que Johnny s’est établi en Suisse pour ne pas payer d’impôts. En Sarkozie, on récompense les exilés fiscaux ?

Narcisse se dope aux sondages. Surtout quand ils sont bons. C’est sa pt’ite folie, son p’tit grain de fantaisie. La docte Cour des Comptes et son président, le pointilleux monsieur Seguin, révèle qu’il en use et en abuse. Commandités à Opinionway par Patrick Buisson, conseiller influent de Narcisse et spécialiste des études d’opinion, ils ont coûté près de 400 000 euros. L’argent de l’état encore une fois. Pire, des journaux complices en ont profité pour publier gratuitement les dits-sondages. Rappelons que Patrick Buisson a dirigé dans les années 80, le baveux d’extrême droite Minute. “Je lui dois d’avoir été élu…” dit de lui Sarko himself…

Carlita n’aime ni le gras double ni les bourrelets. Pour lui plaire, Narcisse a arrêté le chocolat, son péché mignon. Mieux. Tandis que sa coach l’aide à muscler son petit périnée, il intensifie les séances de jogging. Il va jusqu’à se déchirer en plein cagnard dans le parc du château de Versailles pendant près d’une heure. Résultat des courses, il s’effondre et perd connaissance. Mon saigneur Lefebvre, jamais à l’abri d’une bourde, dégainera trop vite. Il parlera d’un malaise cardiaque alors qu’il fallait causer malaise vagal ou mieux malaise lipothymique d’effort. Son rétropédalage sera aussi ridicule que pathétique.

Il était plus que temps pour Narcisse d’aller se ressourcer chez Belle-Maman au Cap Nègre. S’occuper de son tout-à-l’égout et délaisser un peu le tout-à-l’ego…

Et nous n’étions qu’en juillet…

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

17 Commentaires

  1. Fabien

    12 janvier, 2010 à 5:49

    Le Malard et Vaillot du 13 juillet sur France5 était bien pire que ne le suggère Bruno Masure sur Rue89. J’en avais publié un compte-rendu après diffusion http://bit.ly/8YHnE
    C’est sans doute la raison qui fit que l’Elysée le copia illégalement http://bit.ly/2MfFPb

    Répondre

  2. babelouest

    12 janvier, 2010 à 8:29

    Curieux comme on se sent toujours dans une atmosphère aux fumets insolites et rappelant un certain passage de Topaze, dès que le nom de Sarkozy est évoqué. Actuellement je lis le pamphlet de Guy Birenbaum, Le cabinet noir, et la même impression de malaise y plane à chaque page. L’auteur y trempe dans le vrai et le faux, avec toutes les nuances intermédiaires, et sans vraiment savoir où il en est tant les dés sont pipés en permanence.

    Il est heureux pour le Maître du Haut Château que l’engrais de volatile le soutienne de sa ou ses plumes : la prose du second cache au grand public la vraie position du premier, à droite, très à droite des Longuet, Madelin, Devedjian, bien plus loin que la posture du cyclope Trinitain. Papa Guaino est l’oiseleur ensorceleur, comme chez Mozart. Heureusement, dans ses discours le porte-parole de celui-ci se lâche, et donne une idée de sa vraie personnalité. Ses mimiques, ses gestes violemment désordonnés, sa faconde d’avocat de Café du Marché rétablissent le jugement qu’on peut avoir de son profil psychologique. On se demande même si sa ligne de conduite est vraiment toute blanche.

    Rassurons-nous : l’homme est matois et retors. Ses poses d’histrion sont là pour capter un public simple, prêt à accepter de lui les plus grosses couleuvres à avaler, à condition qu’elles soient habillées d’une xénophobie simpliste. C’est avec un tel langage parlé et gestuel qu’il captive tant de citoyens honnêtes, mais frileux.

    Répondre

  3. b.mode

    12 janvier, 2010 à 9:03

    Il paraît que Guéant veut la peau du Guano (Marianne). Guéant est celui qui concentre la quasi totalité des pouvoirs. Bien au dessus des ministres et même de Fillon, il élimine un à un tout ceux qui peuvent lui faire de l’ombre…

    Répondre

  4. Droldidé

    12 janvier, 2010 à 9:45

    Juillet 2009, le départ du tour de France cycliste s’est fait à Monaco. Le rocher qui deviendra peut-être une île après la montée des eaux (voir billet d’hier). Ou disparaitra pour entrer dans la légende de la cité engloutie. Comme la cité d’Ys?

    Répondre

  5. lediazec

    12 janvier, 2010 à 9:47

    On dit que quand ils se battent entre eux les serpents ne pratiquent pas la morsure sur leurs adversaires. Dommage !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  6. Didier Goux

    12 janvier, 2010 à 10:52

    Mon cher, quand ça caillasse et que ça se passe en Seine-Saint-Denis, on dit pas des « individus », mais des « jeunes ».

    Faut tout leur apprendre, à ces gauchistes…

    Répondre

  7. lediazec

    12 janvier, 2010 à 11:10

    Y a des « gauchistes » qui les nomment branleurs et pas des « jeunes ». Seulement voilà : ces gauchistes-là sont considérés comme révisionnistes !
    Quel monde !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  8. babelouest

    12 janvier, 2010 à 11:19

    @ D.Goux
    Et si çà caillasse dans la rue principale de Neuilly, on dit quoi ? « C’est une descente d’organes » ? Ou : « c’est une descente de police » ? Ou : « C’est une descente des jeûûûnes du neuf-trois  » ? Ou : « c’est une descente de lie » ?

    Répondre

  9. 2pasag the papoteur

    12 janvier, 2010 à 11:30

    @babelouest non on dit c des voyous qu’ils fauent renvoyer derrière le périf ou chez eux suivant le cas du caillassage ^^ le slogan des caillasseurs neuilly_joie est : « neuilly pas ma mére »

    Répondre

  10. b.mode

    12 janvier, 2010 à 12:36

    Y’a un doc qui a l’air pas mal ce soir sur France5 qui se passe dans la bonne ville de 2pasag. Tu es dedans ? http://papotagebriard.canalblog.com/archives/2010/01/12/16462977.html

    @didier vous auriez préféré racaille ou djeun’s ?

    Répondre

  11. Didier Goux

    12 janvier, 2010 à 15:23

    Mon cher Babelouest, vous tombez mal : j’ai travaillé durant près de 15 ans à Neuilly, j’y retourne très régulièrement pour diverses raisons, et je peux vous affirmer que les caillassages y sont fort peu nombreux. Vous me direz qu’il n’y a pas non plus de cités d’encapuchonnés, c’est vrai.

    D’autre part, la rue principale de Neuilly étant l’avenue Charles-de-Gaulle (huit voies allant du Périphérique à la Défense…), il serait hasardeux de s’y risquer à pied, même avec des cailloux pleines les poches.

    B. mode : ah ! non, alors ! Racaille c’est stigmatisant et Djeun’s ça connote raciste un max ! On sait se tenir, merde…

    Répondre

  12. 2pasag the papoteur

    12 janvier, 2010 à 16:34

    @b.mode non car j’ai refusé de participer lors de l’invitation j’avoue que la sarkozysme ambiance des 70% de columériens n’est pas mon fort de café, exactement comme je l’ai refusé lors de l’émission « Coulommiers la première ville française numérique ». par contre ce qui était intéressant : être présent lors des prises de vue et voir aujourd’hui ce qui a été conservé au montage pour diffusion à l’antenne. Pour ce soir je vais découvrir car pas prévenu de ce nouveau pélerinage columérien caméra à l’épaule :)

    Répondre

  13. b.mode

    12 janvier, 2010 à 17:32

    @2pasag ah bon, ça va être un sarko show ?

    Répondre

  14. 2pasag the papoteur

    12 janvier, 2010 à 18:23

    @B.mode ce n’est pas très à gauche Coulommiers vu le député maire ^^

    Répondre

  15. b.mode

    12 janvier, 2010 à 18:31

    ah oui c’est franck Riester… No comment… et le réaleux qui dit que c’est une ville emblématique de la gaule. Dis donc entre Coulommiers et Meaux (fief de Copé), vous avez décidé de mettre à mal nos fromages !

    Répondre

  16. 2pasag the papoteur

    13 janvier, 2010 à 19:55

    Cher visiteur, unblog.fr est en cours de maintenance. Suite à une panne matérielle, une intervention est en cours sur nos serveurs. Ce blog sera de retour dans quelques instants, merci de votre patience.
    j’ai ruminé tout le matin contre unblog.fr Ouf c’est dépanné je peux reprendre mes balades web :)

    Répondre

  17. b.mode

    13 janvier, 2010 à 19:59

    bah oui j’ai subi ça aussi ! unblog a ses faiblesses…

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Politician blues

PS : fuite dans les réacteurs ! Partie de cul et les menteurs Mon blues à moi (3) : Missis…