( 31 janvier, 2010 )

Georges Frêche, et un échec nommé PS

freche03.jpgUne fois de plus, le trublion du Languedoc a frappé. En réponse à un Laurent Fabius plus sobre dans ses propos, qui avait publiquement désavoué la « façon Frêche », l’intéressé, plus mordant, avait sorti « la tronche pas catholique » de ce juif discret sur sa vie privée. Et ce, même si ensuite il assurait n’avoir en aucune façon pensé en termes religieux,

En fait, cet épisode a surtout le mérite de mettre en valeur l’impuissance d’un parti bien implanté, trop bien peut-être. Dans nombre de régions, des élus locaux, maires de grandes villes, souvent, sont devenus incontournables en raison de leurs réseaux d’amis et d’obligés. Le PS, de ce fait, est plus proche de la Table Ronde bien connue, que du monolithisme pyramidal qu’affecte l’UMP. Tous les Chevaliers y parlent à égalité de notoriété, d’où des consensus difficiles, voire impossibles. C’est une sorte de « démocratie du sommet », à l’image de l’Agora d’Athènes : tous les citoyens pouvaient prendre la parole et voter, mais les métèques* et les esclaves en étaient exclus, soit une grande partie de la population.

Nous arrivons là aux limites du système. Ces suzerains régionaux ne feront rien pour casser une structure étatique qui les sert. Le bien-être de la population passe en arrière-plan, la priorité est de se maintenir indéfiniment. Selon les régions, et leurs particularismes, cette tendance sera plus ou moins forte. Là où naturellement la Gauche est majoritaire dans les sentiments de la population, l’appel à la démagogie sera moins à l’ordre du jour. Cela se ressentira au sommet, quand l’heure de clarifier les idées majoritaires en vue d’un programme sonnera : pour ratisser large, y compris dans les milieux plus déshérités, les options de la droite seront implicitement prises en compte.

Voilà pourquoi le PS ne peut plus prétendre à incarner une certaine Gauche. Il n’est plus qu’une juxtaposition de pyramides de pouvoir implicites, plus proches de mafias locales que de réelle démocratie. La rigidité par défaut de cette structure empêche toute remise en cause, tout retour à des idées de gauche plus contraignantes pour les « élites ».

Image de prévisualisation YouTube

43 Commentaires à “ Georges Frêche, et un échec nommé PS ” »

  1. b.mode dit :

    L’exemple des fédérations des Bouches du Rhône ou du Nord pas de Calais, illustre parfaitement tes propos, cher Jean-Claude !

  2. babelouest dit :

    Merci Bernard. Je me dois d’apporter une précision concernant l’Agora d’Athènes, précision qui perdure pour une part importante aujourd’hui. Les femmes ne pouvaient pas compter parmi les citoyens. En plus de deux millénaires, les choses ont bien peu changé dans les faits. Comme aujourd’hui, bien peu avaient réellement un pouvoir de décision, ou même seulement de discussion. La Pecnaude m’approuvera sans doute pour regretter cet état de fait.

  3. lediazec dit :

    Très bon éclairage, Jean-Claude. Pour Frêches, c’est une incompréhension. Trop tard pour dire : le PS aurait dû depuis longtemps… Mais le PS est-il vraiment un parti de gauche ? La question doit être posée. Cela fait trop d’années que des citoyens votent pour un parti qu’ils croient de gauche alors qu’il n’en est rien. Au fond, Georges Frêches est à sa place (j’allais dire dans son jardin) dans la configuration du parti telle qu’elle apparaît, dans sa politique et dans ses déclarations.
    Un mot sur Athènes (notre modèle en quelque sorte), c’était une démocratie bourgeoise faite par et pour les bourgeois. Le peuple n’avait qu’à regarder depuis sa fenêtre. Les femmes aussi, bien sûr. Comme toujours.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  4. babelouest dit :

    Si j’osais…

    Ne peut-on pas légitimement se poser la question ? Il pourrait y avoir un partage non pas implicite, mais explicite et secret, entre l’UMP et le PS. Le premier tient le haut, président, gouvernement, parlementaire. Le second est maître dans les régions, les départements. Entre les présidents de conseils généraux et régionaux, et les préfets, il peut y avoir une entente plus ou moins tacite, afin d’éviter au maximum les vagues, et que la soupe soit bonne pour tout le monde.

    Il ne s’agit que d’une hypothèse, mais elle pourrait expliquer en partie combien notre pays est calme. Il suffit au président, pour compléter le dispositif, de verrouiller les syndicats en subornant leurs têtes, et le tour est joué. Je peux me tromper, mais tout se passe comme si….

  5. des pas perdus dit :

    Tant que le PS sera hégémonique, rien ne changera, le bien-être de la population passant au 2d plan…

    D’ailleurs, on voit que la maire de Montpellier est en grande difficulté car tous les barons locaux et nombre de militants dont l’activité professionnelle dépend de ces féodaux soutiennent celui qui, pensent-ils, leur permettra de conserver leurs positions respectives.

  6. Germain de Colandon dit :

    Analyse des plus pertinentes Babelouest ! Nous avons le même problème avec nos potentats bas-normands, qu’ils soient Maires ou Présidents ! Affligeant, épuisant !

    Bien à vous

    GdC

  7. Fidel Castor dit :

    La vanne ouverte par Georges Freche risque d’en mouiller quelques uns et ce n’est pas le bonnet phrygien qui leur empêchera de garder les cheveux au sec.
    Dans quinze jours, je verrai plus clair dans ma région, et les petits accords entre amis.

  8. lapecnaude dit :

    @ Babelouest – non, mon cher je ne disputerai pas cette opinion. Selon toutes les apparences les femmes n’étaient bonnes qu’à… faire tout ce que les hommes étaient incapables de bien faire, et ils étaient de vrais handicapés ! Je ne vais pas vous faire un cours sur la domination intellectuelle et autres capacités de leur genre, mais avouez quand même qu’un homme sans femme n’est rien puisqu’il est alors stérile. Cà, c’est un peu comme les huitres, à moins de manipulations génétiques vous n’arriverez à rien.

    Il me semble que ce ne fût qu’en 532 après JC qu’une femme parvint à la tête d’un gouvernement – Théodora 1ere épouse de Justinien, rectifiez si je me trompe s’il vous plait.
    Ma grand-mère belge était une suffragette enragée dans les années 1920, mais ma mère était une suffragette encore plus enragée en 1936 … moi, je m’en fous je survole, mais j’ai une bonne hérédité.

    Pas d’accord avec cette idée d’alliance souterraine entre UMP et PS, même si en voyant la rencontre Darcos-Rousset on sent une certaine connivence entre eux, par exemple. C’est juste une question de milieu, de classe, une façon aussi de se valoriser aux yeux des participants au débat (pseudo)et des internautes.

    Quand aux gens style Frêche, Fabius et autres connards vous allez les retrouver sur mon blog.
    La hache de guerre est déterrée !

  9. clarky dit :

    frêche et le ps, à se pisser dessus…
    peillon y’a pas si longtemps soutenait que ce bon georges était un mec bien et lui adressait toute son amitié et son soutien, pareillement pour ségolène qui était à fond la forme derrière l’année heraultique.
    voilà, c’est ça aussi la politique, faire le kakou en chargeant la direction de france televisions tout en dénonçant père et mère pour tant d’infamies, et puis tranquillou basilou, on fait comme si de rien n’était pour les petites phrases de frêche.

    maintenant, si on oublie trente secondes les dysfonctionnements d’un mec qui a tout de même 71 piges au compteur, et qu’on se penche (pas trop non plus biscotte on risque de tomber de haut) sur le bilan de ce baron local, ben là y’a de quoi l’ouvrir, bien plus même qu’en faisant une fixette uniquement sur ces paroles, juger plutôt les actes.

    un vert de la région languedoc a dressé un constat qui me plait bien puisqu’il rejoint ce que je pense et savais plus ou moins vu que j’ai de la famille à pézenas.
    c’est à écouter ici http://www.rmc.fr/blogs/lesgrandesgueules.php?post/2010/01/29/Il-ne-faut-pas-combattre-Georges-Freche-sur-ses-propos-mais-sur-sa-politique-au-niveau-regional

  10. Hara Kiri dit :

    Frêche dans la région Languedoc Roussillon est au conseil régional depuis 1973 c’est dire s’il ce con est ancré dans la région et si le PS comprend bien qu’il est indéboulonnable. Frêche est un con qui sait qu’il est indéboulonnable (enfin, pour l’instant) et qui en abuse afin de montrer son pouvoir et montrer qu’on ne peut rien faire contre lui.
    Pour les politiciens, c’est comme les catcheurs, en public ils s’insultent et se tapent dessus, mais en fait, dans l’intimité, ils sont amis et mettent au point les coups qu’ils vont se donner sur le ring. C’est un peu exagéré mais souvent comme ça. C’est même un peu logique. Je vois mal en quoi une personne de gauche ne pourrait pas être ami avec une personne de droite. Seulement, en politique, pour l’un comme pour l’autre, ce serait dommageable de le montrer. Du coup, sur les plateaux télés ils s’invectivent et dans le privé ils se tapent sur l’épaule.
    Maintenant, de là à penser que la gauche se contenterait des régions et laisserait l’état à la droite, je ne pense pas, si la gauche pouvait conquérir l’état, ils ne se gêneraient pas.

    Dans tous les cas, Frêche est un con, et ce n’est pas d’hier.

  11. Fidel Castor dit :

    @Hara kiri, »"Frêche dans la région Languedoc Roussillon est au conseil régional depuis 1973″ »
    Freche est un précurseur mais il a du se sentir bien seul entre 1973 et 1986 date du premier scrutin aux régionales.

  12. babelouest dit :

    @ Fidel Castor : en effet, de 1973 à 2004 il n’a été « que » député. Bien que pas du tout de la région, je peux supposer que ses méthodes étaient déjà les mêmes. Selon Wikipedia ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Fr%C3%AAche ), il a beaucoup fait pour les pieds-noirs, donc pour une certaine tendance de la population.

  13. lediazec dit :

    @ Babel. Je cite la fin de ton post : « il a beaucoup fait pour les pieds-noirs, donc pour une certaine tendance de la population. »
    Les frontnates ? Nooon ! Quel révolutionnaire ! J’aime beaucoup le fond rose de l’illustration. On dirait les maillots du Stade Français. Ca lui va comme un gant.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  14. lapecnaude dit :

    @ Babelouest – je ne veux pas défendre Frêche, je ne suis pas une inconditionelle, mais ce que j’en sais et tu as dû le lire comme moi sur Wikipédia, c’est que l’histoire des insultes aux harkis était un bidonnage des médias qui ont tronqué sa phrase. Les pieds-noirs étaient arrivés en Languedoc avant 1973, en 1962 pour être précise, tout autant que les harkis, ce qu’il a fait c’est qu’il s’est occupé d’eux (les harkis) et bien et qu’il n’a pas supporté qu’ils s’en aillent à Palavas (où le maire de droite a de sacrées casseroles accrochées)… c’est le manque de parole qu’il a stigmatisé. En plus à cette époque il était très malade.(voir mon commentaire sur PS Ile de Ré).

    D’accord, il a 71 ans, il doit passer la main, d’accord, son espérance de vie sur un mandat est aléatoire, d’accord il dit des grossièretés, mais plus que n’importe qui que ce soit au PS, à Europe Ecologie ou à l’UMP (Lefebvre imbattable), c’est un méridional qui s’adresse à d’autres méridionaux et vu ses anciens scores il a eu l’air d’être compris et accepté tel qu’il est.
    Pourquoi les MILITANTS des fédérations ont voté pour lui, ce sont pas tous des planqués !

    Et ne reprochez pas aux autres d’essayer de jouer l’unité, ce n’est pas le moment. C’est une connerie de dire « vaut perdre une règion… » propos « d’imbécile »! Il faut prendre l’intégralité des régions au contraire.

    Au jour d’aujourd’hui, deux petits vieux se sont fait assassiner, Hortefeux réagit au quart de tour…qui va-t-il accuser ? des jeunes beurs comme à Orléans ? Ils tentent de refaire le même coup. Et vont tout tenter pour pourrir ce scrutin, le dévoyer et faire oublier le principal objectif de celui-ci : assurer une bonne gestion des régions et essayer de sauver quelques meubles du naufrage.

    Pardonnez moi ma virulence, ma je n’oublie pas qui je combat : Sarkosy et sa clique.

  15. b.mode dit :

    @françoise no soucy je suis sur la même ligne

  16. Hara Kiri dit :

    @ Fidel Castor et Babelouest

    Dixit http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/les_elections_en_france/modalites-d-elections/modalites-election-france

    Les élections régionales

    Les élections régionales ont pour objet d’élire les conseillers régionaux qui siègent à l’assemblée délibérante de la région, le conseil régional. Avant 1982, les conseillers régionaux étaient élus au suffrage universel indirect parmi un collège électoral composé des parlementaires de la région, des maires des grandes villes, des représentants désignés par les autres maires et des représentants des conseils généraux. La loi du 2 mars 1982 a institué l’élection des conseillers régionaux au suffrage universel direct, dans le cadre des départements, pour un mandat de six ans renouvelable. La première élection a eu lieu le 16 mars 1986.

    La première élection date de 1986, mais avant y’avait quand même des conseillers régionaux.

    Pour Georges Frêche :

    Dixit Wikipédia : Georges Frêche est conseiller régional depuis 1973

    Mais comme Wikipédia dit parfois des conneries en allant sur le site de la région : http://www.laregion.fr/2626-freche-georges.htm

    •Vice-président du Conseil régional Languedoc-Roussillon, président de la commission de l’éducation nationale des sports, de la formation permanente et des affaires culturelles de 1973 à 1986

    Les deux disent bien qu’il était au conseil régional dès 1973.

    Voilà. Il était également député de l’Hérault entre 1973
    •Député de l’Hérault de 1973 à 1978, de 1981 à 1993 et de 1997 à 2002

  17. Hara Kiri dit :

    Pour ce qui est de combattre le Sarkozysme, ok, je suis largement pour mais il ne faut pas oublier que pour attaquer quelqu’un, encore faut-il avoir les cuisses propres. A quoi servirait-il d’attaquer Hortefeux ou Besson si on accepte les propos de Frêche. Pour ce qui est du bidonnage média pour les Harkis, Hortefeux a dit la même chose à propos des « auvergnats » à un moment, quand tu es un représentant, tu te dois d’être capable de controler tes propos.

  18. babelouest dit :

    C’est bien pourquoi mon billet n’était pas particulièrement contre Frêche, que je ne connais pas, mais contre le système du PS, qui bien que différent, est aussi répréhensible que celui de l’UMP.

  19. ceriselibertaire dit :

    Poelvorde fait un joli buzz avec sa théorie des corps gras. Cette notion s’applique bien à Georges Frêche. Sa théorie : les journalistes retiennent uniquement ce qui peut faire un titre (corp gras) et si c’est trash c’est mieux. Comme sa théorie on retient de la promo de son film que cette phrase. Enfin je vous laisse découvrir http://www.dailymotion.com/video/x3nt83_benoit-poelvoorde-et-la-republique_shortfilms

  20. lapecnaude dit :

    @ Hara-Kiri – Frêche a été militant CONTRE la guerre d’algérie, a combattu l’OAS et ensuite devenu député et s’est fort bien acquitté de ses tâches ne faisant aucune différence entre pieds-noirs et français musulmans rapatriés. Je te le répète ceux-ci étaient arrivés en 1962 alors qu’il était encore universitaire. De toutes façon et ce n’est pas là le primordial, je ne le crois ni antisémite, ni raciste et ce qu’il a dit aux harkis je l’aurais bien dit moi aussi. Parce que je crois à la parole donnée et parce que j’étais sur place de 62 à fin 63 !
    Quand on fait un choix, on l’assume, on est pas des généraux quand même !

  21. Hara Kiri dit :

    @ Lapecnaude

    Oui, mais comme je disais, un représentant se doit de controler ses propos. Moi aussi à un mec qui ne veut pas me dire bonjour je pourrais lui dire « Casse toi pov’con » ou je pourrais massacrer la langue française ou faire un doigt à quelqu’un mais je ne représente que moi, les élus représentent des gens et se doivent d’être, si ce n’est exemplaire, au moins de tenter de l’être. ET comme tout, comment reprocher les propos d’Hortefeux si on justifie ceux de Frêche.
    On peut aussi justifier ou trouver des actes de JM LE Pen allant à l’encontre de ses propos, est-ce pour autant qu’il faut l’excuser, je ne le crois pas.

  22. lapecnaude dit :

    @ Hara-Kiri – Bien entendu, il faut qu’il se contrôle, mais tant qu’à le saquer, alors il faut le faire aussi pour Peillon pour ce qu’il a dit envers S.R. et il faut aussi le faire pour Fabius qui le premier a dit « qu’il ne voterait pas pour Frêche », on n’est pas dans une cour d’école quand même. A te signaler que les propos d’Hortefeux n’ont pas été tronqués dans la vidéo, là c’était inexcusable, ce qui ne veux pas dire que j’excuse Frêche mais la question que je me pose : QUI prend-t-on pour des cons ? LES MILITANTS des Fédérations du Languedoc ou nous qui attendons passivement les ukases d’une direction dilettante ?

  23. Fidel Castor dit :

    @harakiri, c’est du suffrage universel direct (depuis 86) dont il est question, puisque le buzz porte sur le soutien (vote)ou non du citoyen à Freche.
    @lapecnaude, je suis tout à fait d’accord , le sud a le langage imagé.
    Fabius a dit (plus politiquement correct) , la même chose sur Freche , qu’il ne voterait pas pour lui….vieille « querelle » entre un mao et un gauche caviar.
    @Homme de terrain, on le voyait le samedi aux puces des arceaux,et en 81,on avait discuté sur la candidature de Coluche que je soutenais .

  24. Hara Kiri dit :

    @Fidel Castor :
    «  »"Freche est un précurseur mais il a du se sentir bien seul entre 1973 et 1986 date du premier scrutin aux régionales. »" »
    Il était tout de même au conseil régional depuis 1973 sans être précurseur pour autant.

    @LaPecnaude : Frêche aurait dit : « il ne m’inspire pas confiance, je ne voterais pas pour lui », personne n’aurait réagit ou presque, ce qui fait réagir c’est qu’il dise qu’il n’a pas une tête catholique alors qu’il sait très bien qu’il est d’origine Juive Ashkénaze.
    Si c’était son premier méfait, on ne relèverait pas, mais, même sans compter ses propos sur les Harkis, mais il n’en est pas à ses premiers mots, on peut aussi noter sa façon d’ironiser sur le fait qu’il se félicite que la France ait élu un juif à sa tête (il parle de Sarko) et d’en avoir un autre dans le gouvernement (il parle de Kouchner) à voir là : http://www.dailymotion.com/video/x5kev9_g-freche-sarkozy-kouchner-et-juifs_news
    d’autres propos de cet homme à propos des Catalans (dont je fais parti par adoption) :

    « Là, les catalans me font chier, mais je leur tape dessus parce qu’ils m’emmerdent, mais dans deux ans, je vais me mettre à les aimer je vais y revenir je vais leur dire, mon Dieu, je me suis trompé, je vous demande pardon, ils diront : qu’il est intelligent, ils me pardonneront, ils en reprendront pour 6 ans. »

    ou encore sur ceux qui votent pour lui, belle façon de les remercier:

    «  »"Les gens, ils disent pas merci, d’ailleurs les gens ils disent jamais merci. Les cons ne disent jamais merci. Les cons sont majoritaires, et moi j’ai toujours été élu par une majorité de cons et ça continue parce que je sais comment les « engraner », « j’engrane » les cons avec ma bonne tête, je raconte des histoires de cul, etc… ça un succès de fou, ça a un succès fou. iIs disent, merde, il est marrant, c’est un intellectuel mais il est comme nous, quand les gens disent « il est comme nous », c’est gagné, ils votent pour vous. Parce que les gens ils votent pour ceux qui sont comme eux, donc il faut essayer d’être comme eux. »" »

    Bon, je vais pas en mettre des tonnes, mais ces propos, qui sont vérifiables, ne représentent qu’une partie des bons mots de Georges Frêche. Alors oui, Georges Frêche est un con.

  25. la fourmi rouge dit :

    @ Hara Kiri

    ça suffit ces diffamations scandaleuses !

    Il y a eu 7 procès que Georges Frêche a gagnés (tous).
    Vous revenez sur la chose jugée .

    A l’instar d’Eric Besson et Frédéric Lefebvre, qui a aussitôt assignés en Justice. Et croyez-moi, Frêche gagnera encore. Je vous signale que Laurent Fabius qui l’a insulté entre autres, en décembre 2009 (je croyais qu’il s’agissait d’un homme d’Etat, expérimenté et compétent !), là il se garde bien d’attaquer en justice Georges Frêche !
    Calculateur et lâche, n’assumant comme à son habitude, ni ses actes, ni ses propos.

    On ne badine pas ainsi avec l’honneur d’un homme.
    Nous sommes en France, un Etat de Droit. Me trompé-je ?

  26. lapecnaude dit :

    @ Hara Kiri – Pas mal le petit discours sur les gens qui votent.
    Mais ce que tu es innocent, toi !
    Que crois-tu que penses tous ces élus ? exactement la même chose. Que crois-tu que fasse Sarkosy, avec ses : Hein Michèle, ou Arthur ou Peau d’zébit ? Que ce soit naturel chez lui, (des fois je doute) la méthode est là : se mettre à la portée des gens, ou du moins de ce qu’il estime l’être, ce qui revient au même, on se fait prendre pour des cons. Son raisonnement est 100% exact, la méthode est pratiquée à tous les niveaux, depuis le caissier de super-marché jusqu’à ton banquier quand il essaie de te refiler des trucs pourris. Seul le résultat compte. C’est dégueulasse mais c’est comme çà, tu ne changeras pas la nature humaine du jour au lendemain.
    De mon temps on disait : UNTEL est prié de rabattre ses volets et d’attérir sur la pist n° …

  27. Hara Kiri dit :

    @ La Foumi Rouge :

    Diffamation ????? Je ne fais que répéter des propos que Georges Frêche a eut et que tu peux retrouver en vidéo, audio ou écrit, un peu partout.

    @ La Pecnaude :

    Oui, je suis naïf, mais pas à propos de nos politiciens que je juge nécessairement menteurs, puisqu’il faut se vendre, mais à propos des partisans, notamment de gauche, puisque je suis de gauche, j’ai du mal à comprendre comment on peut reprocher à la droite ce que l’on accepte à la gauche. Pour pouvoir critiquer et s’opposer, il faut un minimum avoir les cuisses propres. J’ai du mal à comprendre comment on peut ruer sur Hortefeux et défendre Frêche alors que les deux tiennents des propos similaires.

    Oui, effectivement les politiciens nous prennent pour des cons, à droite comme à gauche, seulement faut savoir ce que l’on veut. Sarkozy, quand il dit « Casse toi pauvre con », il est sincère aussi, il le pense, pourtant on lui reproche ses propos à juste titre d’ailleurs.

    Comment être crédible en crachant sur tel acte du parti au pouvoir si on accepte et on défend le même acte dans l’opposition ???? On reproche Sarkozy, toujours à juste titre, de faire deux poids deux mesures, et vous faites exactement pareil. Comment être crédible après ça ????

    Je suis de gauche, je l’ai toujours été, et même très à gauche, mais je me garde, du moins j’essaye de reprocher à Nicolas ce que j’accepte de Georges.

  28. cricriB dit :

    Ahah !

    Georges Frêche, sur l’affaire des Harkis n’a pas été été condamné car la loi sur laquelle s’appuyait les associations d’harkis pour le sanctionner ne prévoyait en fait pas de sanctions.
    Un blogueur l’a expliqué à l’époque, c’est maitre Eolas.
    Par contre, les attendus du jugement sont hyper sévère.

    Plus globalement je suis ok avec l’auteur du billet : les potentats locaux du péhèsse vont observer avec attention cette élection en LR. Si Frêche se fait élire sans l’appui du Parti socialiste, gageons que cela donnera des idées aux autres barons du parti pour les élections à venir. :) )

  29. gode dit :

    Les pantalonnades de Georges Frêche n’amusent plus personne dès lors que l’avenir électoral de la gauche plurielle et donc du PS est en question en Languedoc Roussillon. le PS , précisément, a pris une lourde responsabilité en adoubant localement G. Frêche tout comme la direction nationale de ce parti avec ses contorsions diverses : exclusion, soutien discret, et aujourd’hui stigmatisation et anathème et constitution d’une liste “de gauche” (une de plus !) concurrente à celle de Frêche… Ce feuilleton politicien à rebondissements n’a rien à voir avec la démocratie politique et , in fine, risque de coûter à la gauche toute entière une défaite cuisante et méritée en mars prochain dans cette région qui fut un de ses berceaux historiques.

  30. lapecnaude dit :

    @ Hara Kiri – Il était professeur de quoi Frêche ? de droit romain, il aurait été prof de sociologie (il en a les qualités) c’était tout comme. Je te remercie d’avoir donné sa citation sur « les gens », elle est anthologique ! Cynique à souhait, le fruit d’une longue vie de fréquentations politiques, il en connait les us et coutumes et tous les coups fourrés. Et en plus, çà marche ! Vous n’êtes pas de sa région, vous ne connaissez pas son électorat. Il a des défauts, mais à l’encontre de Hortefeux, il ne se défoule pas sur des gens sans défense, il ne chasse pas les sans-papiers et c’est lui faire injure que de le comparer à ce mec là.

    Des mots, des injures, des grossièretés, j’en connais une qui en a reçu tellement que çà a l’air de lui glisser comme de l’eau sur le dos d’un canard, et vous ne l’avez pas défendue avec autant d’acharnement que vous n’en mettez à essayer d’abattre Frêche…

    Tous les « barons » comme vous dites aimeraient bien se passer de l’appui d’un parti et de ses militants pour réussir, tant qu’à faire collez leur une auréole en plus !

    Il en reste simplement que les têtes de listes à ces élections ont été ELUES DEMOCRATIQUEMENT A LA MAJORITE ABSOLUE PAR LES MILITANTS et qu’une direction de parti qui ne peut se targuer du même résultat sans rougir n’ont rien à en dire.

    Maintenant que ce soit Frêche ou Tartempion en Languedoc Roussillon, si il est PS, le rest je m’en fous.

  31. cricriB dit :

    j’aimerai bien qu’on cause des « militants » socialistes en LR… l’élection au PS en LR qui a désigné Codorniou et non Frêche (précision utile) en tête de liste donnait ça : (source PS)

    Inscrits : 14834
    Votants : 9745 (65,69 % des inscrits)
    Andrieu : 3239 (33,23 % des votants)
    Codorniou : 6386 (65,53 % des votants)

    Grosso modo sur 14 000 militants, Frêche via Codorniou c’est 6000 personnes. Moins de 50% en fait.

    Et sur ces 6000 personnes du LR qui ont voté, je serai curieux de savoir combien bossent directement grâce au potentat local ou ont un parent proche nourri via l’ogre héraultais.

    Bref… Clientélisme à tout les étages donc par pitié pas d’argument sur la « démocratie » !

    Par contre, parlons du bilan : nul en matière économique (tourisme et ports par ex.) et pas bien brillant sur la culture et l’environnement. Seule la formation pro menée par une ex Pasionaria d’extrême gauche a tiré son épingle sous ce premier mandat.

    Frêche aurait du depuis longtemps passer la main. Il ne l’a pas fait avant et le PS s’en accommodait jusqu’à ce que d’anciens collaborateurs de Frêche montent le bourrichon à Mandroux et Aubry .. Titine qui se sert aujourd’hui d’un prétexte minable pour le virer.

    Tout ça finira mal. La Région LR mérite mieux que ça.

  32. clarky dit :

    faut que jacques blanc se représente à la présidence de languedoc roussillon comme à la belle époque du fn…

    maintenant scusez mon langage de sudiste qui les a à l’envers, mais qu’est ce qu’on en a à carrer de frêche et de ses déclarations, tain c’est le sud les gars et les garces, on parle comme ça par ici, on a la diarrhée verbale incontinente et crasse voire grasse, faut pas se planquer derrière son petit doigt et passer 3 plombes à vouloir essayer de décrypter le petit georges illustré.

    qu’on le prenne sur son bilan, pas fameux ces derniers temps au demeurant, et qu’on évite de chier une pendule en l’accusant d’être raciste par exemple, je reste convaincu qu’il ne l’est pas, ne l’a jamais été, ou alors pas plus que vous ou moi, et ne le sera jamais.

    fabius et lui c’est vieux comme le monde, s’aiment pas ces deux là, mais leurs petites phrases c’est de la tambouille interne au ps, pute vierge, on s’en branle de leurs états d’âme réciproques.
    le languedoc restera à gauche, une quasi certitude ;)

    putain, je sais même plus ce que je voulais dire :)

    françoise, j’aime quand t’es vulgaire, change rien surtout, dommage que tu sois trop vieille pour moi ;) , par contre je suis pas d’accord avec toi en ce qui concerne ta protégée.

  33. Hara Kiri dit :

    @ La Pecnaude :

    «  »Vous n’êtes pas de sa région, vous ne connaissez pas son électorat »".
    Ba mince alors, pourquoi il est au conseil régional de MA région alors ??? Car désolé pour vous mais je suis du Languedoc Roussillon, comme je l’ai précisé dans une intervention précédente.

    Ensuite, je ne vois pas en quoi le fait d’être prof en droit romain l’excuse de quoi que ce soit.

    «  »"Des mots, des injures, des grossièretés, j’en connais une qui en a reçu tellement que çà a l’air de lui glisser comme de l’eau sur le dos d’un canard, et vous ne l’avez pas défendue avec autant d’acharnement que vous n’en mettez à essayer d’abattre Frêche… »" »

    Vu que vous ne citez pas la personne, je ne pourrais vous y répondre, mais je pourrais rétorquer phrase aussi creuse en vous disant que vous n’avez probablement jamais défendu Sarkozy comme vous défendez Frêche (puisque vous pronez le « No Sarkozy Day ». A quand le « No Frêche Day » en région Languedoc Roussillon ?), ce qui n’apporterait pas plus au débat puisque je ne cherche à défendre personne justement mais à juger de la même façon les mêmes actes qu’ils proviennent d’un homme de droite que d’un homme de gauche. Vous savez, c’est ce qu’on appelle l’équité.
    Pour ce qui est d’abattre Frêche, je crois qu’il s’en charge tout seul, il n’a pas besoin de moi pour ça et ça ne date pas d’hier.

    Et j’en reviens toujours à la même chose : vous reprochez des propos à certains mais acceptez et même pire, défendez le même genre de propos chez d’autres. Comment être alors crédible dans sa démarche ?

    Croyez bien que je suis de gauche et du Languedoc Roussillon et je ne suis fier d’avoir Frêche ni de mon bord politique (si tant est qu’il le soit) ni dans ma région. Comme dirait l’autre, avec un tel ami, pas besoin d’ennemi.

  34. Hara Kiri dit :

    @ Clarky

    Je n’accuse pas Frêche d’être raciste ou antisémite, mais juste d’être con et d’utiliser des phrases à caractère raciste ou antisémite pour faire un bon mot. De la même manière, les partisans de l’UMP ont précisés que Brice Hortefeux n’était pas raciste.
    Ensuite, d’être du sud, je suis du sud, n’excuse en rien la connerie et quand il ironise sur les juifs au pouvoir ou sur la tête pas catholique de Fabius, quand il traite les catalans de cons, ou autres propos du même ordre, ce n’est pas parce qu’il est du sud et qu’il a un langage fleuri mais juste qu’il tient volontairement des propos plus que tendancieux comme le fait Le Pen lui-même (et là aussi vous en trouverez pour dire que Jean-Marie Le Pen n’est pas raciste, d’ailleurs moi-même je dis de lui qu’il est con, là je suis sûr de ne pas me tromper)

    Maintenant, ce n’est pas tant le fait que Frêche puisse ou non être raciste, ni le fait qu’il soit con, qui me dérange, c’est juste le fait que le défendre lui, c’est s’empêcher d’être légitime en attaquant les débordements de ceux qui sont au pouvoir.

    Tiens, suffit que Brice Hortefeux dise d’un candidat issu de l’immigration qu’il a une tête à égorger un mouton, je ne vois pas comment on pourra le lui reprocher si on a soutenu Frêche dans ses propos.

  35. clarky dit :

    hara, à la simple différence c’est que brice doit l’être assurément…raciste là où georges se définirait plus comme un populiste pour faire court.

    faire des bons mots demande de l’esprit, frêche, qu’on aime ou pas, en a, il a fait de monptellier un truc à son image, ensuite c’est de la cuisine locale question politique, des réseaux tissés de longue date, du clientélisme comme partout et s’il est encore là c’est pas franchement dû au hasard.

    c’est un provocateur, si tu savais le nombre de personnes que j’ai traité de conos sans vraiment le penser, les latins en général démarrent au quart de tour, libre à toi de considérer qu’il est con, c’est ton opinion qui est recevable et respectable, personnellement je me contrefous de frêche et de ses petites phrases et pour être franc du collier, sa phrase ne m’a pas choqué vu que j’ai même pas fait le rapprochement au départ, d’autres se sont chargés de le faire à ma place. dire de quelqu’un qu’il a un tronche pas catholique, je sais pas toi, mais moi je le dis quand la tronche de quelqu’un ou quelqu’une ne m’inspire guère confiance pour rester soft… fabius n’est pas un saint, il a pour lui d’être plus lisse, modéré, moins impulsif, de là à en faire un martyr, faudrait voir à pas pousser mémé dans les orties non plus ;)

    euh, le sujet lepen je le sens pas ou trop bien c’est selon.
    je suis plein sud est, proche marseille. j’ai connu de près si on peut dire les heures de gloire du fn par ici, j’étais des manifs contre ces tarés, ras le front et tout le toutim, crois moi, frêche ne fait pas du lepen ou du mégret ou du simonpieri !

    je ne soutiens pas frêche puisque je m’en fous de tout ça. d’ailleurs l’essentiel d’une journée en france c’est quand des familles vivent dans des taudis, et se font sucer la moelle jusqu’à l’os par des marchands de sommeil, et que les 3/4 n’en ont rien à cirer par exemple, t’as des types qui essaient juste de survivre au jour le jour et pour qui les histoires de frêche, brice, gaudin, pierre paul ou jacques sont à des années lumière de leurs préoccupations.

    et plus généralement, je te dirais que lire ce genre d’infos me fait plus chier qu’autre chose, qui de peillon avec son show merdique, qui de frêche avec son incontinence verbale, qui d’aubry avec sa reculade sur les retraites, qui de valls avec trop de noirs et pas assez de blancs, etc, etc, ci c’est ça le débat politique actuel alors je préfère encore m’enfermer dans ma connerie que de me farcir celle des autres ;)

  36. Hara Kiri dit :

    @ Clarky
    Moi jai assez de mal à différencier ceux qui ont des propos racistes mais qui ne le sont pas et ceux qui en tiennent et qui le sont sans compter ceux qui n’en tiennent pas mais qui le sont quand même.

    Encore une fois, je ne débâts même pas sur les propos de Frêche mais sur le fait que certains de ceux et celles qui ont ici, crié après Hortefeux, Besson (et je le rappelle, à juste titre) pour leurs propos, viennent y défendre Frêche.

    Faire des bons mots demande de l’esprit, Frêche en a, certes, Le Pen aussi, du coup, mais avoir de l’esprit ne veut pas dire être quelqu’un de bien.

    Pour ce qui est de dire de quelqu’un qu’il n’a pas une tête très catholique, je te l’accorde que c’est une expression usuelle, quand elle s’adresse à quelqu’un dont on a parlé très récemment des origines juives, c’est déjà plus douteux, mais quand elle provient de quelqu’un qui a l’habitude de ce genre de mots , le doute n’a plus lieu d’être.
    Moi aussi, je suis du Sud, mais du côté de Perpignan, et moi aussi je peux dire sale con à quelqu’un mais je ne suis ni un élu, ni représentant de quoi que ce soit, si les politiciens veulent qu’on estime leur profession il serait bien déjà qu’ils la rendent estimables. Je ne suis pas un prof de français, mais entendre Sarkozy massacrer la langue française, ça me fait chier, j’attends du président de la république française qu’il ne massacre pas notre langue, de la même manière, j’attends d’un politicien, qu’il sache tenir sa langue sans toujours envoyer des mots douteux. Car si faire de l’esprit est un art difficile et appréciable, il l’est à condition que le but ne soit pas nauséabond.

    Maintenant, encore une fois, ce qui me dérange, c’est que je ne sais pas comment on peut prétendre combattre les propos de l’UMP si on accepte sans rien dire des propos tels que ceux de Frêche dans les rangs de la gauche.
    C’est peut-être aussi par là que passe la refonte de la gauche, être capable de se montrer exemplaire afin de pouvoir dénoncer les agissements de la partie adverse sans qu’on puisse lui rétorquer : et untel, dans votre parti, vous croyez qu’il a fait mieux ?

    Maintenant, c’est clair que de toute façon, ceux qui sont dans la misère, sans toit, sans avoir à manger, ils en ont rien à foutre de Frêche, de Besson, d’Hortefeux, d’Haïti, et de toute la misère du monde. Mais est-ce une raison pour que tout le monde s’en foute ?

  37. deguisement zorro dit :

    A!!! ilest beau le ps, et dire que les gents votent pour ça. Et martine ,apres les fraudes electorales,tu continues,vas y ,continue tu a l’appuie des cityoens,ils ne sont pas plus honettes que toi

  38. clarky dit :

    @ hara c’est la dernière fois que je réponds ici, débat stérile et sans faim ;)

    sur la question du racisme, j’ai déjà donné mon point de vue perso sur la chose dans l’un des tristes topics qui doit se balader dans les archives, donc j’y reviens pas !

    je ne parle qu’en mon nom hara, je ne soutiens pas frèche vu que ce type m’en touche une sans faire tressaillir l’autre, à quoi bon s’exciter la couenne avec un homme du passif qui s’accroche désespérément, comme une arapède, à une région.

    personne n’est quelqu’un de bien, les mecs bien c’est juste pour le folklore, gratte un peu et tu verras que le bien se fait vite la malle, alors la notion de bien en politique, désolé mais je ricane gentiment, si ça se trouve je suis aigri, possible ;)

    on a les politiques qu’on mérite, un peu comme avec l’om, on te fait croire que, et finalement tu te fais chier comme un rat mort et tu restes sur ta faim, enfin pas tous, certtains s’y retrouvent et pas qu’un peu, ça c’est pour mes potes communistes de la mairie de martigues (longue histoire impossible à raconter ici !!!)

    si sarko a été élu c’est qu’il a été le meilleur d’entre nous, et avec un peu de malchance, il sera à nouveau triomphant en 2012…

    tu remets le couvert sur les propos de frèche, ce mec en déverse depuis belle lurette et le ps s’écrase comme une merde, donc faudrait voir à remettre en cause l’intelligentsia de solférino qui s’accommode de toute cette fiente qu’elle génère de par son incompétence chronique, c’est bien la direction nationale de ce parti qui a remis en course frèche, dans le genre j’avance et je recule faut pas s’étonner ensuite d’entendre des oh hisse enc….

    bon, en tant que catalan j’espère que tu te prends pas pour le centre du monde :) , ah l’usap mon équipe de coeur ;)

    bueno, je crois qu’on en a fait le tour, on se répète au final, et je me permets juste de te dire que je combats certes les propos, mais avant tout ce sont les actes qui importent et impactent directement une vie, frèche est prenable sur son bilan, pas besoin d’en faire des tonnes sur ses délires linguistiques et c’est surtout au ps de faire le ménage dans ses rangs d’oignons, mais là y’a du boulot vu le foutoir ambiant et les désirs d’avenir radieux.

  39. Hara Kiri dit :

    @ Clarky

    Oui, oui, on se répète, mais c’est surtout parce que je comprends bien que ça ne te pose pas plus de problème que ça, les propos de Frêche, mais que tu as du mal à comprendre que ce ne sont pas tant les propos de Frêche qui me dérange que le soutien inconditionnel que certains lui apportent, alors qu’ils se ruent sur l’adversaire à la moindre occasion pour des propos du même acabit.
    Je ne suis pas PS non, plus.
    Pour Sarko, s’il a été élu, c’est aussi parce qu’une parti de la population n’a pas été voter, si elle n’a pas voté, c’est parce que la politique ne les intéresse plus parce que, entre autre, il n’y a plus d’intégrité dans ce milieu (bon, y’en a probablement jamais eu, mais ça se remarque encore plus maintenant), et qu’ils se disent que les politiciens c’est blanc bonnet et bonnet blanc, et cette façon de défendre dans son camp des propos qu’on dénonce dans l’autre, participe à cette impression qu’ils sont tous aussi pourris d’un côté que de l’autre, alors, pourquoi aller voter.
    Sans cette abstention, Sarkozy n’aurait peut être pas été élu. Donc, essayer de se montrer plus intégre que l’adversaire (j’ai dis essayer, faut pas déconner non plus), participera peut-être à redonner envie à certain de voter. Car ceux qui bénéficient des avantages donné par Sarkozy (en clair ceux qui ont du pognon), eux, ils vont continuer d’aller voter pour lui.

  40. gode dit :

    bonjour, cette polémique est un bel écran de fumée pour cacher l’indigence du programme du PS, voire l’incompétence de Martine Aubry, chacun donnant l’impression de « rouler pour lui-même » au lieu d’aller vers la plus grande clarté ou efficacité.
    Il s’agit donc de « faire pleurer » les électeurs sur le pauvre PS attaqué par le « méchant Mr Frêche », et de tenter de faire pleurer les Français sur « le pauvre Mr Fabius », pour lui faire entendre la douce musique de la pitié des électeurs, car il doit être seulement habitué au vacarme assourdissant des nombreuses « casseroles au c.. » qu’il trimballe après lui depuis des années!

  41. clarky dit :

    bussereau revisite la guerre d’algérie, mon dieu que la politique est devenue merdique.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|