• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010
( 13 janvier, 2010 )

L’excitée radieuse

amara06.jpgLes histoires de linge sale, la Sarkozie en raffole. Elle étend ses désirs après dissolution de nos réalités. En 2005, qui n’était déjà plus une année zéro tic, un certain Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’intérieur, voulait laver plus blanc que blanc la grisaille persistante un peu trop incrustée dans le tissu social banlieusard. A l’époque, la lessive s’effectuait au karcher, faut dire que ce mec était un maniaque de la propreté et les 90°, il les atteignait assez rapidement, non sans bouillir. Monter en haute pression, surtout pour du délicat, ça laisse présager des risques de rétrécissements quant à l’adhésion des personnes visées par ce nettoyage à sec.

La semaine du col blanc s’annonçait parfumée à la lavande des berlines. Onze années, que l’on n’imagine pas forcément radieuses en cité, venaient de s’écrouler quand le petit Sidi-Hamed fut fauché par 2 balles égarées que l’on aurait préféré retrouver aux objets perdus, plutôt que dans la chair d’un minot innocent. Le drame de la cité des 4000  allait mettre le feu aux poudres, servir de crampe de lancement à celui qui en tirait plus que de raison quand il s’agissait de faire le ménage façon grand nettoyage. Hanté par le prix du baril, notre capitaine d’un soir fit en sorte que cette grande lessive soit exemplaire et irréprochable. Monsieur propre mis le paquet, récura son vocabulaire et laissa agir, quelques instants,  sa rhétorique. Résultat immédiat, passage des cités, donc des excités, au karcher, se débarrasser de la racaille, volatile savamment élevé en batterie bétonnée depuis des années. L’homme de l’intérieur se faisait les extérieurs façon vendetta, fort du soutien de son supérieur de l’époque, un certain Dominique. Les bonux-malus étaient l’assurance de son constat impitoyable, quitte à faire cowboy autant lâcher la cavalerie et balancer, en tête de gondole,  le raid et près de 200 poulagas afin de retrouver le meurtrier. Et si le fameux meurtrier de l’époque n’était tout simplement que la misère, l’abandon, l’oubli…pas facile de faire disparaître une grosse tache d’hémoglobine,  ou de merde,  sur de la couleur depuis longtemps trépassée, même à grand renfort de jet d’eau, fusse t-elle écarlate et rouge sang.

Mariani montrant la voie,  et l’élevant tout autant,  ne put retenir un satisfecit vigoureux et plein d’admiration pour Nicolas Sarkozy, « cette vedette mérite notre confiance », pas si sûr que l’amère Seine-Saint-Denis en soit convaincue.

Lire la suite…

( 12 janvier, 2010 )

Narcisse souffle le show et l’effroi

sarko9001.jpgRetro juillet 2009

Papa Guaino, le père du verbiage élyséen, la voix de son maître, l’âme du discours de Dakar sur l’homme africain, a été caillassé comme un malpropre tandis qu’il effectuait dans le neuf-trois une patrouille à bord d’un véhicule de police.  Il avait délaissé pour une fois le confort douillet des salons présidentiels pour constater de visu ce qu’était la vraie vie. Comme dirait Thierry Rolland, il n’aura pas fait le voyage pour rien. Une quarantaine d’individus ont pris pour cible la Papa-(Guaino)mobile sans savoir a priori que l’illustre éminence grise se trouvait à l’intérieur. Les policiers ont dû faire usage de “balles de défense” pour se sortir de ce traquenard et la voiture de police a été détériorée.

Dans le très complaisant Nouvel Obs, ancien canard de gauche, Sarkozy avoue avoir “commis des erreurs“. Sur huit pages, il répond aux questions indulgentes de Denis Olivennes, à la fois ex-patron de la Fnac, proche de Carlita, inspirateur de la loi Hadopi et actuellement directeur général de l’hebdomadaire. Le petit problème est que cette mascarade de repentance a été organisée à l’insu de l’ensemble de la rédaction.

A défaut de pédaler dans la semoule comme sur le dossier iranien, notre sémillant french doctor a manifestement plus qu’un cheveu sur la langue. A ce niveau-là, on peut même parler d’une perruque complète (Celle de Michael Jackson ?). Il confond sans vergogne les Ouïghours et les yoghourts. Mettant dans le même panier (de la ménagère), un peuple de Chine et une préparation au lait de vache, il se permet une analyse poussée sur la situation insurrectionnelle là-bas. Rassurant de voir un ministre qui connaît si bien ses dossiers !

Comme l’an dernier, la traditionnelle allocution présidentielle du 14 juillet n’aura pas lieu. Sarkozy ne fait rien comme tout le monde. Dans son immense générosité, il a accepté de répondre aux questions “embarrassantes” des journalistes Christian Malar et Bernard Vaillot pour leur émission A visage découvert sur France 5.. Ce n’est en fait qu’une série de questions complaisantes destinées à valoriser son altesse sérénissime. Ceci augure bien de ce qu’est en train de devenir le service public audiovisuel. Une machine de propagande aux ordres du pouvoir. Et encore de Carolis, le “rebelle” président de France télévision, n’a pas encore été remplacé. On n’ose imaginer ce que sera la future Pravda hexagonale.

Lire la suite…

( 11 janvier, 2010 )

Le nez dans le guidon

197.jpgCeci est un billet d’humeur ; il fait froid : c’est l’hiver ; y a la grippe : c’est la vie ; et puis le mitraillage de l’équipe de foot du Togo : c’est de la grosse connerie, comme l’assassinat  d’un lycéen par un autre pour une histoire de frangine ; et puis le nez dans le guidon : haro sur notre Berlusconi à nous, le nabot, le N.S. notre seigneur.

Et la crise, quelle crise ?… C’était l’année dernière, ça, maintenant on en parle plus.

Je lève le nez de mon vélo d’européen continental et je vois des îles en crise (nous aussi !) qui sont bien différentes les unes de autres, mais qui apportent un éclairage très original à notre actualité : L’Islande, l’Irlande, la Grèce, Malte.

L’Islande ne fait pas, formellement, partie de l’Union Européenne, mais y pense fort, ne serait-ce que pour pallier sa quasi-faillite nationale. L’Irlande a été le chou-chou de la dite Union, avant de plonger (de 3 à 13% de chômeurs !) et …d’approuver (?!) le fumeux Traité de Lisbonne. La Grèce a une grande partie continentale, certes, mais surtout un invraisemblable archipel d’îles qui détermine la Grécitude, jusque dans l’invraisemblable et magnifique île ‘européenne’ de Chypre, dont la Turquie occupe toujours une partie. Et puis il y a la Grèce avec sa jeunesse en révolte, gage d’avenir.

Malte enfin : minuscule, d’accord, mais stratégique depuis toujours (de L’Odyssée à Corto Maltese). Submergée aujourd’hui de boat-people d’Afrique… et de business as usual : pavillons de complaisances, paradis fiscal, pollutions …

Lire la suite…

( 10 janvier, 2010 )

La lutte contre l’abstention aux élections régionales et le No Sarkozy Day

vote.jpgComme vous le savez sans doute, depuis quelques jours un blogueur encore un peu plus entreprenant que d’autres a lancé l’idée du No Sarkozy Day, à l’image du réussi mouvement qui conspua récemment le premier ministre italien, Silvio Berlusconi. Pour des raisons probablement diverses, d’autres blogueurs ont fait la promotion de son initiative, en s’y opposant justement. Ce ne sont là qu’escarmouches sans importance, face à l’enjeu vital de l’éradication d’un sarkozisme allant bien plus loin que l’homme lui-même. C’est un véritable choix de société qu’il faut imposer à des personnages politiques, journalistiques et médiatiques en cheville avec leurs homologues mondiaux et les grands financiers privés.

En même temps se profilent les élections régionales, très importantes, les dernières avant un remaniement général, un véritable tremblement de terre, de toutes les structures administratives du pays que l’Élysée veut mettre en place au plus tôt. Il s’agit pour lui de conforter une mainmise de l’UMP sur toutes ces structures élues, avec un minimum de voix. Le socle de ses partisans se fragilise. A nouveau le FN relève la tête, et pourrait troubler la fête. Les vraies formations de gauche commencent à s’unir contre l’ennemi commun, malgré des divergences normales. Seul le PS, vivier de transfuges pour la droite sarkozienne, continue ses chamailleries internes de personnes, dignes d’une cour de récréation en Primaire.

Il appartient à tous, dans cette période charnière, de se regrouper, de taire les petits différends, de donner le meilleur de soi-même en vue d’un rejet hurlé à la face de nos méprisants dirigeants. Tous les bulletins de vote vont compter, tous les blogs vont devoir se mobiliser malgré les réticences de certains. Les votes dans les urnes, sur les pavés, dans toutes les formations, dans un maximum de médias et de moyens d’expression devront être unanimes dans le même sens.

Une objection a été soulevée par certains, par ailleurs parfaitement honorable : en bonne démocratie, le président et l’Assemblée ont été élus pour cinq ans. C’est vrai. Ils ont aussi été élus sur un certain programme. Pas d’objection ? Ce programme n’a en aucun cas été réalisé, excepté au niveau du bouclier fiscal, mesure décriée et critiquable s’il en fut.

Lire la suite…

( 9 janvier, 2010 )

Narcisse en pot… de vin !

sarko700.jpgRétro Juin 2009

Le grand black a snobé le petit bling-bling lors des commémos sur les plages normandes. Certes l’amerloque est venu le 6 juin mais il n’a pas daigné partager le bout de gras avec Narcisse et sa moitié à l’Elysée. Seules Michèle et ses filles sont venues faire tapisserie dimanche midi tandis qu’Obama était déjà de retour à la Maison Blanche. On a du charisme ou on en n’a pas…

Le pseudo-terroriste Coupat est libéré faute de preuves dans l’anonymat général. MAM a comme d’habitude été dans cette piteuse affaire égale à elle même, c’est à dire à un niveau qui avoisine le zéro pointé. La murène, elle, toujours inspirée, porte plainte contre une internaute qui a osé proférer à son encontre une terrible infamie. « Hou la menteuse » qu’elle a dit la fille. On a la dignité qu’on peut…

Zinédine Bayrou pète les plombs en direct live face à Dany le rouge devenu vert, pour une vieille histoire de livre libertin. Résultat of course, le Modem sombre aux z’éuropéennes. Le PS, obscur objet du désir de Martine, se prend  une grosse claque itou. Narcisse bombe le torse tandis que les écolos deviennent plus que tendance…

Les africains ont du mal avec le paternel du petit prince. Il est hué au Gabon et ne s’éclate pas non plus au Sénégal. Sa copine de cheval, Carlita, essaie pourtant de métamorphoser le bouillonnant « barbare » en nouveau puits de culture. Au feu Pif le chien autant que les Bronzés et vive Proust, Kierkegaard et Bunuel !

Lire la suite…

1...34567
« Page Précédente  Page Suivante »
|