• Accueil
  • > People
  • > Le botulisme, maladie paralytique ou nouvelle philosophie ?
( 22 février, 2010 )

Le botulisme, maladie paralytique ou nouvelle philosophie ?

levy02.jpgBHL ne manque pas d’air. Il est la risée de la presse internationale depuis la sortie de son dernier bouquin où il cite Botul, un philosophe imaginaire, fruit d’un canular inventé par le journaliste satirique Frédéric Pagès, celui-là même qui publie chaque semaine dans le Canard, le journal de Carla B. Le bellâtre tombe là dans un gigantesque panneau et voudrait qu’on le prenne au sérieux…

Qu’importe, au micro de Nicolas Demorand, il s’emporte et parle même de « chasse à l’homme » envers sa docte personne. Toujours cette insupportable victimisation dont le pseudo-philosophe aime à user à l’excès. Pourtant on a lu ce qu’on a lu. Nanard, faudrait pas prendre les enfants de Saint-Thomas pour des dindons de la farce. Comment peut-on accorder trente secondes d’attention à l’ouvrage d’un type qui ne vérifie pas ses sources ? Comment ose-t-il  invectiver les médias, ces désormais charognards, qui ont fait jadis sa renommée et qu’il a squattés sans retenue à chaque parution de ses ouvrages ?

L’arroseur arrosé, voilà bien la leçon de cette pantalonnade. Et quand le quidam ajoute qu’il ne supporte pas qu’on gausse son luxueux train de vie, il oublie qu’il a choisi lui-même l’affichage à outrance comme mode de communication. L’histrion n’admet pas que l’image qu’il veut donner au public ne correspond pas plus à la réalité que l’essence de la pensée de Botul. Milliardaire masqué, il aime à cultiver une image de bobo décontract avec une éternelle chemise blanche largement ouverte sur le torse.

Qu’on se le dise, l’essentiel de son immense fortune (évaluée à 180 millions d’euros) ne lui vient pas de la vente de ses œuvres. Il l’a héritée de son paternel, un opulent négociant en bois précieux au Maroc. Cette richesse hors norme lui permet de partager avec sa compagne Arielle un appartement cossu de 378 m² à Saint-Germain-des-Prés. Quand l’envie lui prend, il peut s’échapper du microcosme parisien pour se reposer dans le plus beau riad de Marrakech, somptueuse propriété voisine du palais de Mohamed VI qu’il a achetée à Alain Delon en personne. Ou pour méditer à Tanger sur son prochain chef d’œuvre dans sa magnifique bâtisse maure surplombant la mer.

Ce luxe inouï ne colle pas au rôle de philosophe baroudeur, à la fois tanceur engagé et humanitaire interventionniste, qu’il veut incarner au sein du cirque médiatique. Sa crédibilité déjà bien mise à l’épreuve en souffrirait-elle un peu plus ? Son terrible orgueil devrait-il en pâtir ? En attendant, gageons que la philosophie de ce dandy cabotin ne se résume pas au botulisme, maladie paralytique s’il en est. Lui qui en 1985, déclarait sans vergogne à une journaliste du Monde qu’il était l’écrivain français le plus doué de sa génération…

http://www.dailymotion.com/video/xcabe8

18 Commentaires à “ Le botulisme, maladie paralytique ou nouvelle philosophie ? ” »

  1. jeandelaXR dit :

    À lire pour se faire une idée de cet imposteur, Mickaël Vandetta de la philo.

    http://www.nonfiction.fr/article-3164-bhl_et_ses_botul_dhier.htm

  2. b.mode dit :

    Merci Jean pour ce lien qui confirme hélas l’étendue du problème

  3. babelouest dit :

    L’abbé à shell ne manque jamais l’occasion de faire des coquilles. Il ferait mieux de prendre son bâton de pélerin, et de faire humblement le chemin de saint Jacques : il retrouverait la nature, et peut-être accessoirement deviendrait-il philosophe, on ne sait jamais….

    C’est tout le bien que je lui souhaite.

  4. lediazec dit :

    « Ensemble des études, des recherches visant à saisir les causes premières, la réalité absolue ainsi que les fondements des valeurs humaines, envisageant les problèmes à leur plus haut degré de généralité, et s’exprimant dans une langue naturelle, sans appareil formel. »
    Je précise que ceci est une citation que je viens d’extraire du Petit Robert. J’ajoute pour que la chose soit aussi complète qu’exacte que cette citation ne doit rien à monsieur Jean-Baptiste Botul. Je pourrais ajouter d’autres extraits, tel celui-ci : « Élévation d’esprit, fermeté d’âme », mais je crains que mon propos ne soit surinterprété, émanant de je ne sais quelle source antisémite.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  5. clarky dit :

    punaise, j’ignorais pour sa fortune et l’estimation chiffrée…

    bhl est tout ce qui me gonfle, des certitudes plein la tronche, une arrogance hautaine, une assurance parfois risible, une poupée insupportable, etc, etc.
    bref, bhl c’est un microcosme dans un microcosme, une sorte d’infiniment petit qui tendrait désespérément vers l’infiniment grand, pour peu qu’il prenne ses désirs pour des réalités :)

  6. le coucou dit :

    «l’écrivain français le plus doué de sa génération»: à la décharge de BHL, il faut dire que cet auto-couronnement était très en vogue à une époque. Pas mal de « vedettes littéraires » en ont usé et abusé —J-Edern Hallier, pour ne citer qu’un seul exemple…
    BHL a perdu tout crédit à mes yeux dès les débuts de sa construction médiatique. Je n’oublierai jamais un petit entrefilet du Monde, au lendemain de l’attentat de la rue des Rosiers, qui racontait, en substance, qu’assis sur l’une des barrières contenant les badauds à distance du drame, se trouvait un jeune homme romantique… Des amis du jeune homme en question faisaient le tour des caméras et des journalistes présents: « BHL est là…, voulez-vous recueillir ses impressions? » (quelque chose de ce genre).
    Sinon, sur l’œuvre du personnage, le lien de Jean est très éloquent!

  7. lediazec dit :

    @ Le Coucou. Je crois que nous en avons fait le tour. N’est pas Gilles Deleuze qui veut !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  8. b.mode dit :

    @babel Méditer demande un minimum de silence
    @rodo La philo du bling bling. Il n’est pas si éloigné de Sarkozy en bien des points…
    @lolo Moi ausssi je l’ignorais, preuve que l’animal fait tout pour cacher cela…
    @lecoucou L’affichage en toutes situations, telle est sa triste posture

  9. remi begouen dit :

    J’avais déja ‘subi’ l’interview de l’abbé à shell à la radio. Avec l’image, c’est pire ! C’est ensuite, en réponse à un auditeur, qu’il a sorti sa fameuse ‘définition d’Israël’ comme ‘seul mouvement anticolonial ayant débouché sur une démocratie’, une contre-vérité odieuse : Israël est aujourd’hui le seul (du moins le pire) mouvement colonialiste et raciste qui dure par la guerre, par le terrorisme d’état, depuis la fin de l’apartheid.
    Et à propos de Shell, ceci : je souhaite que les rafinneries de cette firme, comme celles de Total se mettent en grève. On ira tous à pied à Compostel, cependant que BHL se pavanera au Maroc, Ha beh ! vive la coquille saint Jacques (miam!), à bas la coquille vide de l’abbé !

  10. mtislav dit :

    Nicolas Demorand et non pas Domorand. Vérifiez vos sources bon sang !

  11. b.mode dit :

    @mitslav Merci je rectifie tout de go la faute de frappe ! Par contre je vois pas où sont les problèmes de sources…

  12. des pas perdus dit :

    deux clowns…

  13. jeandelaXR dit :

    Le pire, c’est que cet imposteur a commis un film s’intitulant : « Le jour et la nuit », cela me chiffonne un peu ! :O))

  14. lediazec dit :

    @JeandelaXR. Comme toi, concernant le titre, je m’interroge. Louche cela me semble.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  15. remi begouen dit :

    Juste après l’envoi de mon commentaire (voir plus haut) j’ai eu le tort de fermer mon ordi pour casser la croûte. Pendant que mes pâtes cuisaient et que je cherchais à quelle sauce les manger, m’est venu ‘la béchamel’ en rime avec ‘l’abbé à shell’du facétieux Babelouest. Donc j’ouvre mon ordi pour conclure mon billet et patatras : panne d’ordi… puis pâtes trop cuites. Encore un coup de Botul? Toujours est-il que, maintenant que ça remarche -merci, fée Lapecnaude! – voilà la conclusion que je voulais rajouter : ‘l’abbé à shell revêtu de sa chasuble sacrée de couleur béchamel. Qui attire les tartes à la crème…’
    Bon c’est un peu du réchauffé, de rajouter cela maintenant, ok. Et je vais aller me réchauffer mon reste de pâtes trop cuites et assaisonnés à la sauce… tomate, comme la colère !

  16. Hara Kiri dit :

    Moi je suis l’écrivain le plus doué de mon paté de maison….enfin, je crois.

  17. lapecnaude dit :

    @Rémi – allez, dodo papâtes en rond !

  18. b.mode dit :

    @harakiri Tant que ce n’est pas du pâté en croute ! ;)

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|