( 24 février, 2010 )

Ne doute pas quand…

soumare01.jpgJean-Pierre Treiber s’est suicidé entre deux rondes de surveillants. Arrêtez les recherches, il s’est fait la malle pour toujours. Aussitôt une marée nauséabonde s’est abattue sur l’opinion. Ce fut – c’est toujours – la grande braderie : « larmes » et « bons sentiments » formant ainsi l’océan dans lequel vit le grand requin des shows et des audimats.

Pareil que pour le climat, les tremblements de terre, les météorites et la disparition des dinosaures, vendre, faire de l’audience, vendre… Décidément, l’époque est prolifique. Le commerce, quoi qu’il en coûte. De temps à autre, dans le cadre d’un dispositif bien orchestré, perdu dans la masse, un homme honnête, tente une remarque, avance une idée, dénonce une oppression, exprime un sentiment d’humanité. Peine perdue ! La horde veille au grain ! Tout ça c’est des pépètes dans la popoche ! Au milieu de tout ça, une réflexion en forme de constat se dégage avec persistance : les suicides en prison ne cessent d’augmenter. 122 dans les prisons françaises en 2009. En terme comptable, cela donne dix suicides par mois, 1 suicide tous les trois jours. Peut-être qu’au moment où je vous parle, un gars est en train de préparer le grand saut. Peut-être qu’au moment où ce papier sera mis en ligne un suivant fera des préparatifs pour le sien…

Dans un registre voisin (tout se tient), le citoyen doit faire attention à la liberté d’expression, les saligots sont à l’affût au coin des palais de justice. Désormais, ceux qui expriment ou exprimeront une idée politiquement incorrecte sur la façon dont l’état ou les grands personnages gravitationnels gèrent l’argent publique ou la politique du pays seront trainés devant les tribunaux pour propos diffamatoires avec intention de nuire. Cette petite combine judiciaire qu’on nomme « la guerre des idées » est dirigée contre des intellectuels ou des journalistes qui ont ou qui auront l’idée de se montrer digne de leur métier en dénonçant les dérives du pouvoir et les magouilles financières. Rien n’empêche, par la suite, le plaignant de se « dédire ». De retirer sa plainte. Tout ça a deux objectifs : intimider et obliger des médias pas très riches à régler « les frais de défense ». A leur instiller aussi la peur et le réflexe de l’auto-censure. A ce petit jeu, qui sera le gagnant d’après vous ? Certainement pas la démocratie. Après Natixis contre Mediapart, c’est au tour de monsieur Alain Garrigou, professeur de science politique, de subir les assauts de monsieur Patrick Buisson (une célébrité, ce monsieur Buisson) pour « diffamation publique ». A terme, tout cela finira par imprégner les esprits de l’odeur fétide de corps en décomposition ?…

Au départ, selon la volonté de N.S, ces élections régionales devaient être un test national. Il le voulait. Il le clamait. Un peu plus tard, c’était l’air goguenard que les responsables UMP parlaient d’échéances sans importance, que seule compte la présidentielle. Discours motivé par le chiffre des sondages annonçant un taux d’abstention très important et une bérézina certifiée AOC pour la majorité. Or depuis, dans une logique de violence, la haine semble s’être installée dans le camp de cette majorité. Exemple : Ali Soumaré, la tête de liste PS dans le Val d’Oise. Là où la majorité voulait expédier la jolie Rama Yade ! Usant de procédés douteux, donc indignes, deux élus UMP, l’ont traité de « délinquant multirécidiviste » ne méritant pas sa place sur aucune liste électorale. Allez ! C’est la valse des coups bas. Ces deux élus sont aujourd’hui à la peine pour expliquer à l’opinion la manière dont ils se sont procurés les éléments judiciaires accablant le candidat PS.

Heureusement que cette campagne ne présentait aucun intérêt pour les pontes UMP. Du coup, j’ose imaginer ce que cela va être la présidentielle. Je crois même qu’elle est déjà là. Sous ma moustache que je viens de couper, je me dis que l’initiative de ces deux élus est salutaire pour la république : empêcher les gens qui ont eu affaire avec la justice de briguer le moindre mandat. Si nous devions mettre la chose en pratique, nous serions dans l’obligation de faire appel à de la « main d’oeuvre » étrangère pour avoir des candidats potables lors de futures échéances électorales… C’est exprès que je ne cite personne.

Vous imaginez le binz ? Une commission de la propreté se créant pour désigner le bon candidat, écarter celui qui est mouillé dans une sale affaire ou ayant été condamné pour effraction au code de l’honorabilité… Étudiant les cas de circonstances atténuantes…

Je rassure la nation : cela n’arrivera pas. Pourquoi ? Les membres de la commission n’ont pu être nommés à cause d’un passé douteux !

11 Commentaires à “ Ne doute pas quand… ” »

  1. babelouest dit :

    Les marmites dissertent sur les mérites des chaudrons… Nous sommes dans une logique où les fauves s’entre-dévorent. Toujours dans la plus grande logique, les plus repoussants font la peau des autres. Entre le lion et les hyènes, ce sont celles-ci qui remportent la timbale, car elles attaquent en meutes.

    De facilitateur de vie, l’argent est passé au stade de facilitateur de scandale et de corruption. L’Élite autoproclamée pue. C’est une équipe d’Hercule qu’il faudrait pour nettoyer ces écuries, qu’Augias n’eût même pas envisagées.

    Autre solution : lève-toi tout entier, peuple, et marche avec tous les balais du monde.

  2. b.mode dit :

    Delattre de Franconville fait partie vraiment de ce que j’exècre à droite… Raciste, obtu, calomnieur etc… Il avait déjà commis ça en 92 http://boutique.ina.fr/video/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/CAB92065128/franconville.fr.html
    Vous me direz y’en a aussi à gauche ! Oui malheureusement !

  3. lediazec dit :

    @ Babel. La seule chose pour laquelle le peuple se lève aujourd’hui, c’est pour remplir le réservoir de leur bécane de gazoline. Hier soir, à deux pas de chez moi, des queues monstres, alors que Total et les syndicats avaient déjà trouvé un accord. Les salariés ne seront licenciés que dans 5 ans. C’est d’un raffiné !…
    @ Bernard. Oui, à gauche c’est malheureusement vrai. Triste constat. Ca me mets doublement en boule de voir des gens défendant ces valeurs se comporter comme des épiciers ou pire encore. Ouste !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  4. Reine Roro dit :

    Je veux juste rebondir sur le nombre de suicides en prison sur l’année 2009. 139 suicides ou morts suspectes …
    La source ici http://prison.eu.org/spip.php?page=rubrique&id_rubrique=69&annee=2009

  5. lediazec dit :

    Merci pour le lien. Oui, dans les morts suspectes comme on dit, il y a l’abus de médicaments dont certains devraient être reclassés. L’administration pénitentiaire et les pouvoirs publics trainent les pieds sur ce dernier point aussi…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  6. cpolitic dit :

    On voit d’ici une élection présidentielle 2012 pipotée de bout en bout à l’instar de l’élection US de Bush fils et de celles de Karzaï en Afghanistan.
    Nicolas a perdu d’avance. Sauf qu’il a eu le temps de placer ces pions à toutes les strates des administrations vitales (ministère de l’intérieur et autres…)
    Et vu l’état de l’opposition dans ce pays, nul doute que même avec des preuves de bidouilles et autres magouillages, nous sommes repartis pour 5 ans de déni de démocratie

  7. b.mode dit :

    @cpoloitic Le PS ressemble parfois à une serpillière sur laquelle Narcisse essuie ses pieds…

  8. Eric dit :

    L’ITW de Borloo ce matin, chez Bourdin était claire sur le dernier point que tu soulèves: lui ne souhaite pas qu’on explore trop les casiers judiciaires des élus. Cela dit, un brave type ce Borloo: il sort du lot (et d’ailleurs il l’ouvre peu).

  9. lediazec dit :

    @ Eric. Borloo. Je n’arrive pas à le détester comme cela est le cas avec la quasi-totalité des ministres sarkozistes. Serait-ce parce que je garde un fond de sympathie pour le plus vieux parti de France : le parti radical. J’aimais beaucoup aussi le terme de « valoisien », ce centre droit qui tangue au hasard des marées…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  10. BA dit :

    Le chômage augmente en janvier…et n’avait pas baissé en décembre.

    « Dans les semaines et les mois qui viennent, vous verrez reculer le chômage dans notre pays ». C’est ce qu’avait déclaré le président Nicolas Sarkozy lors de son intervention sur TF1 le 25 janvier dernier. Quelques jours plus tard, ses propos s’avéraient exacts puisque le ministère de l’emploi annonçait le 27 janvier une baisse du nombre de chômeurs de la catégorie A de 18500 chômeurs. Mais ces chiffres étaient erronnés.

    Le ministère a communiqué mardi soir une révision des chiffres du chômage pour la catégorie A pour le mois de décembre, qui fait apparaître une hausse pour le mois de décembre.

    Ce communiqué indique que : « Fin décembre, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A s’élève ainsi à 2 645 100 contre 2 611 700 dans la précédente publication …/… Au final, le taux de variation annuel s’élève à 18,7 % (contre 18,5 % dans la publication précédente) ».

    http://www.leparisien.fr/economie/le-chomage-augmente-en-janvier-et-n-avait-pas-baisse-en-decembre-24-02-2010-827686.php

    En décembre, le chômage n’avait pas baissé de 18 500 chômeurs, mais au contraire, il avait augmenté de 14 900 chômeurs supplémentaires ! Regardez le Secrétaire d’État chargé de l’Emploi Laurent Wauquiez dans cette video hilarante : le 27 janvier 2010, Laurent Wauquiez nous expliquait que le chômage était en baisse en décembre !

    Laurent Wauquiez venait faire son malin en racontant que le gouvernement avait fait baisser le chômage en décembre !

    http://www.dailymotion.com/video/xc0fhj_baisse-du-chômage-en-décembre_news

  11. lapecnaude dit :

    @Lediazec – c’est quoi cette histoire de moustaches ? une expiation ? tu connais le diston : un baiser sans moustaches…. bof, çà repoussera. Tu les tailles à la Dali la prochaine fois ?
    Pour être sérieuse, je remarque dans la liste de Reine Roro des décés hors maison d’arrêt … dans les gardes à vue ? Cela arrive plus souvent qu’on ne l’avoue.
    Pour être quand même dans une note optimiste, Rodolphe, puisque tu dis que tout est marchand, production de fric sous ce septennat, je vais me reconvertir dans le commerce des casseroles, y a de l’avenir là dedans !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|