( 25 février, 2010 )

Francis Delattre, un type pas très clair

delattre.jpgJe ne sais pas pour vous mais pour ma part la campagne des Régionales pue carrément des pieds. On ne compte plus les dérapages verbaux, les attaques en dessous de la ceinture, les vannes de caniveau et désormais les accusations mensongères. Ainsi Francis Delattre, maire UMP de Franconville, inconnu au bataillon ou presque jusqu’à l’heure, est en train de péter les plombs en direct live. On se demande bien quelle mouche a piqué le bonhomme qui multiplie les cagades et autres obscénités envers la tête de liste du PS dans le Val d’Oise tandis que lui-même n’est pas candidat…

A voir sa bonne bouille de français moyen, on lui donnerait pourtant volontiers le bon dieu sans confession. Erreur fatale. Sous son allure de bon père de famille francilien se cache le spectre d’un raciste ordinaire. Un type qui ne se rend plus compte de ce qu’il profère. Qui pense faire de l’humour alors qu’il insulte son prochain. En comparant Ali Soumaré à un joueur de l’équipe réserve du PSG, il s’attaque directement à la couleur de sa peau. Il fait preuve de la plus grande bassesse en tentant de faire passer son adversaire pour quelqu’un d’incompétent juste parce qu’il est noir. Xavier Bertrand, Rama Yade, Valérie Pécresse étaient dans la salle quand il a sorti son ânerie. Cette dernière a même souri après la blague douteuse…

On s’attendait rétrospectivement à un tollé général au sein de l’UMP suite à ces propos inadmissibles. Une condamnation nette et sans bavure de la part de tous ses bien-pensants et autres donneurs de leçon qui avaient si bien su stigmatiser le « pas très catholique » de Jo Frêche. Ce ne fut pas le cas de leur porte-parole, mon saigneur Lefebvre, qui à l’inverse du directeur national de la campagne de l’UMP pour les régionales Franck Riester, « n’accepte pas que l’on place sur le même plan » les propos de Georges Frêche et de Francis Delattre. Avec le pitbull on n’est jamais déçu. Sa mauvaise foi n’a d’égal que son vilain rictus…

Delattre avait décidément mangé du lion et pensait avoir trouvé sa proie en la personne d’Ali Soumaré. Relayé par Axel Poniatovski, digne fils de son père et candidat UMP dans le Val d’Oise, il farfouille dans le passif du garçon issu des banlieues et croit trouver le pot aux roses. Des condamnations multiples et variées qui font dire au sémillant Delattre que Soumaré est un « délinquant multi-récidiviste chevronné » ou encore un « petit caïd de quartier« .

Sauf que les deux fouille-merde se sont plantés lamentablement. Il y a erreur sur la personne. L’accusation la plus grave concerne un autre Soumaré. Reste à l’actif du candidat, un  délit qui date de onze ans, évidemment prescrit et dont il a payé la dette. Il est un exemple de réhabilitation réussie. On se demande bien pourquoi même le site Marianne2, sous la plume de Bénédicte Charles,  se demande pourquoi le PS a présenté un tel candidat. On n’oublie pas qu’une des têtes de listes UMP, André Santini, est mis en examen dans l’affaire de la Fondation Hamon liée au Conseil Général des Hauts-de-Seine. Deux poids, deux mesures ? Délit de faciès ?

En grattant un peu, on s’aperçoit que monsieur Delattre s’était déjà fait remarquer en 1992 dans une affaire pas claire. Il avait refusé l’application d’un arrêté préfectoral réquisitionnant un appartement pour reloger une famille d’origine turque dans sa bonne ville de Franconville. Chassez le naturel, il revient au galop.

Pécresse en grande difficulté dans cette campagne nauséabonde, lâche désormais le drôle de maire. Elle condamne son initiative, désavouant également Ponia qui avait pris à son compte les accusations mensongères. En pleine tourmente, elle pense échapper à l’effet boomerang. Eric Raoult, vexé de ne pas être tête de liste, tire sur l’ambulance blonde. Cela « me donne l’impression d’une campagne amateur, qu’il n’y a pas de patronne, qu’on a déjà perdu » lâche-t-il à qui veut bien l’entendre. Dis papa, ça sent bon les égouts ?

http://www.dailymotion.com/video/xcc992

14 Commentaires à “ Francis Delattre, un type pas très clair ” »

  1. babelouest dit :

    Plus c’est sordide, plus c’est ignoble, mieux cela passe. Il y a peu, beaucoup affectaient de parler de Bush Dégoût, mais aujourd’hui c’est une part croissante de notre classe politique qui a l’haleine pas Frêche. Mon Saigneur Lefebvre s’y entend, aux petites (ou aux grosses) phrases malfaisantes, mais des dizaines d’autres le relaient avantageusement au PS comme à l’UMP. Pour briguer les suffrages des électeurs, il serait plus séant de mettre en avant des programmes locaux intéressants, constructifs pour tous, que de se comporter comme des gamins du Primaire rapporteurs de ragots.

    De la dignité, que diable !

  2. Faure dit :

    Je suis sciée par l attitude de Rama Yade. Quand je pense qu elle était chargée du secrétariat des droits de l’homme. La honte. On voit bien qu elle a suivi a la lettre les conseils de sa pétasse de copine Nadine Morano. Maintenant elle ferme en permanence sa gueule car elle a compris que le seul moyen de garder sa place c est de defendre l indéfendable. Beurk

  3. b.mode dit :

    Sarkozy et Fillon ne sont pas sur la même ligne dans cette affaire. Fillon pense qu’elle sent mauvais tandis que Sarko trouve les révélations nécessaires… Pauvre France

  4. laetSgo dit :

    pffff….de toute manière, le niveau de cette campagne, comme tu le rappelles au début (et à la fin) du billet, fleure le caniveau !
    Même si je trouve les propos de Delattre nauséabonds (et encore, il aurait pu traiter le candidat PS d’auvergnat ! on a échappé au pire !), ce qui m’insupporte le plus, c’est l’attitude des média tout au long de la « campagne » : à ma connaissance, je n’ai pas entendu/vu un seul reportage, un seul débat consacré au programme des partis dans chaque région (bon, j’avoue que je ne suis pas souvent devant la télé…). Tout ce que j’ai ouï, ce sont petites phrases assassines, effets d’annonce, coups en dessous de la ceinture et vilipendages diverses…c’est pas comme ça qu’on va avancer (et oui, inutile de me le dire, si je compte sur les média, c’est que je suis bien naïve…mais quand même, ce serait bien, non ?)

  5. lediazec dit :

    C’est la banalisation du nauséabond, la chronique du fascisme ordinaire. Ah, ils sont forts en Sarkozie pour installer dans les esprits ce type de sentiments. Jamais vers le haut, c’est toujours vers le bas qu’on entraîne le pays. Misérable cohorte !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  6. bj dit :

    le plus inquietant est que e monsieur delattre fait partie de la cnil…

  7. b.mode dit :

    Je pense qu’on est encore là dans les dégâts collatéraux du fumeux débat sur l’identité nationale qui a rééllement libéré la parole du racisme ordinaire. Et c’est pas joli joli…

  8. Alexandria dit :

    Allons donc ! Ruminances ! Vous n’allez quand même pas mettre dans le même sac (SAC ?…) d’honnêtes délinquants « en col blanc », et de la caillera de quartier ! Ne confondez pas cet Ali Soumaré avec un André Santini (et je vous épargne tous les autres…) !

  9. b.mode dit :

    Ah les cols blancs ! ce qu’on franchit uniquement en overdose de dope ? Tour de france profonde…

  10. des pas perdus dit :

    Ils en ont des bons à l’UMP… laquelle a sans doute quelques difficultés à critiquer le bilan de Huchon et à proposer une autre projet aux citoyen-ne-s ? Du coup, je me demande si on peut s’en réjouir…

  11. b.mode dit :

    Vrai, c’est pas réjouissant au vue de la gestion Huchon mais Pécresse fait vraiment une campagne au dessous de tout, confirmant ainsi sa grande médiocrité. Pendant ce temps-là, Bertrand et Ponia persistent et signet sur le cas Soumaré. Normal en très haut-lieu, on veut continuer la traque. Ecoutez ça tout est merveilleusement résumé ici par didier porte http://www.dailymotion.com/video/xcd0jw_des-multir%E9cidivistes-de-la-conneri_fun

  12. clarky dit :

    les régionales c’est déjà pas bandant, et pour casser un peu la cohésion ruminante, le racisme ordinaire est malheureusement partout, et quand je dis partout, c’est partout, pas d’exclusive.

    et bien d’accord avec l’idée que cette merde de débat sur l’identité nationale n’a fait que libérer des mastres n’attendant que ça pour s’exciter le mou…

    putain que je suis bien dans mes combles perdus, plié en quatre à me péter les rotules et bouffer de la merde, mais au moins je m’évite la lecture des tracts lepénistes et umpistes qui inondent en ce moment ma boite aux lettres.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|