( 26 février, 2010 )

Avec ou sans nicotine ?

260fumeusepipe.jpgAvec la pub nous ne sommes jamais surpris. Elle est capable de tout. A commencer par vous rouler dans le tabac. L’excès est son arme absolue. Ne cherchez pas la morale, il y en a pas. C’est pour ça qu’elle existe et qu’elle gangrène et ravit le quotidien de tout un chacun. Qui ne s’est pas laissé aller à regarder les nuits du cinéma publicitaire comme on se rend à une bacchanale ? Avec elle nous n’avons pas fini d’explorer l’avenir en revisitant le passé. Un seul objectif : à moi les pépètes, à vous les rognures ! Pas de petit bénef pour les voraces !

Je le dis tout net : je ne fume pas. J’ai arrêté de me me goudronner l’oesophage et je me porte très bien. Ne comptez pas sur moi pour aller taper du fumeur sous prétexte que j’ai cessé de fumer. Ni sur eux, ni sur ceux qui boivent à la santé de qui ils ont envie. Je ne suis pas de ces repentis devenant plus intransigeant que l’intégriste qui l’a recruté. Ces gens-là – les fumeurs-buveurs – sont mes potes. Quand ils s’instruisent sur mon état nerveux, me demandent comment ça se passe pour moi, je leur répond naturellement : cool, en tapant très fort du poing sur la table.

La dernière campagne de pub pour pousser les gens à arrêter de fumer ne manque pas d’air, crénom d’une pipe ! La pub c’est dégueu ! Prêtes à tout qu’elles sont les agences pour atteindre la cible. Vous, moi, dieu, diable… L’objectif n’étant pas d’arrêter de fumer,  cela est secondaire, ce qui compte c’est le nom de la société qui délivre le message. A genoux les fumeuses !

A propos de pub, H16 nous a tagué sur le sujet. Il en a reçu dans sa messagerie pour la prochaine collecte des Restos du coeur. Il s’agit d’écrire pour le compte d’une  chaine de distribution alimentaire qui pressure bien son personnel et d’une marque de yaourts un papier publicitaire bien onctueux. Le principe de cette opération philanthropique est le suivant : le gentil tartempion lediazec, ou vous, le coeur sur la main, rédige un article en faveur de l’opération en citant les marques. On ne dit pas si le modeste blogueur peut ou ne peut pas donner le fond de sa pensée en toute liberté.  S’il peut interroger le personnel de ces boites et dénoncer la façon dont il est traité. La porte n’est pas fermée à l’humour, dit-on. Quand même ! Une fois que vous avez tout fait bien comme il faut, vous envoyez le lien à l’adresse indiquée. Il y a un parcours fléché en trois étapes. Vous ne pouvez pas vous perdre. Pour chaque papier publicitaire ces gros plein de soupe offrent 10 repas aux indigents de la société. Ensuite ?… Ensuite, tout le monde applaudit !

Devons-nous applaudir, nous jeter du haut d’un immeuble ou envisager des perspectives plus radicales en apprenant (France Inter) que l’Elysée a fait affréter un Falcon 900 rien que pour permettre à des reporters d’immortaliser le sublime instant où Sa grandeur nanifiante embrasse au Mali l’ex-otage d’Al Quaïda, Pierre Camatte, fraîchement libéré ? Les régionales sont là qui frappent à notre porte. Il fait, mes amis, un temps de crapules. Un temps de brigands ! Un temps à gerber sur la table ! Trop c’est trop !

Puisque j’ai commencé par la chaine de H16, je vais finir par une suivante autrement différente. Celle de Juan Sarkofrance qui nous tague un sujet à rendre perplexe Diogène en personne : « aimeriez-vous que votre enfant vote à droite ? ». Cette idée fait suite à une précédente, lancée il y a une quinzaine par un autre blogueur « influent » et ainsi libellée : « Aimeriez-vous que votre enfant soit homosexuel ? » Peut-on être influent et à côté de la plaque ? Telle est la question qui m’est venue naturellement en lisant la chose. Je réponds sans hésiter : oui ! Yes ! Si ! Ja ! Kyllä !

S’il y a une chose sur laquelle je n’ai pas à élucubrer c’est bien celle de savoir quelle est la couleur du bulletin que mon rejeton foutra dans l’urne (si tant est qu’il n’est pas abstentionniste) ni les pratiques sexuelles auxquelles il se livre pendant ses heures de loisirs. Le fait que j’aime ou déteste la chose n’ayant aucune importance. Avec tout le bémol du monde, je lui demanderai (c’est ainsi que je l’ai éduqué) de faire en sorte de pas être idiot (la chose n’est pas toujours aisée) et de bien se comporter avec son prochain. D’être droit dans ses bottes et de ne pas transiger avec sa dignité, notre bien le plus cher.

Je passe la « patate chaude » à (par ordre d’apparition à l’écran)… Qui se sentira assez enthousiaste : Donjipez, humeurs de gauche, Dr No, lapecnaude, blog de Perséphone, Crise dans les médias...

sl2502101.jpg

21 Commentaires à “ Avec ou sans nicotine ? ” »

  1. b.mode dit :

    Campagne totalement absconse par un créatif qui a manifestement un gros problème d’ego et qui a voulu se faire mousser sur le dos des fumeurs. N’est pas Oliviero Toscani qui veut…

  2. lediazec dit :

    @ Bernard. En effet Bernard. J’aime le travail de Toscani. De la sensibilité, de l’humour… Dans le cas qui nous occupe, c’est la grosse Berta : on passe en force, on tape là où c’est sensible dans l’opinion et chez les moralistes. On se fait un nom avant tout qu’ils ont pensé les auteurs de cette lamentable chose.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  3. h16 dit :

    J’ai bien aimé, dans le dessin, le NoSkargoDay – uh uh uh :)

    Et pour la partie Restos du Coeur, j’encourage, pour ma part, à ne pas garder sa langue dans sa poche. Si tu as des choses à dire sur la yaourtière ou le distributeur, n’hésite pas. L’important, au final, est qu’ils tiennent parole et distribuent les repas, non ?

  4. lediazec dit :

    @H16 Oui, dans l’absolu, tu n’as pas tort. T’as même raison. Il n’empêche que ça me met en boule !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  5. babelouest dit :

    @ H16 : L’important n’est-il pas de prendre langue ? Et surtout de ne pas lâcher, car langue de vit perd ! :)

  6. lediazec dit :

    @ Babel. Dis-moi, t’as la forme, toi !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  7. remi begouen dit :

    J’en témoigne : l’ami Rodolphe était un très gros fumeur et pire buveur. Je n’ai toujours pas compris comment il a réussi à arrêter tout : chapeau la force de caractère ! La dernière fois que j’ai été chez lui, j’avais en cadeau 2 bonnes bouteilles et de bonnes clopes. Il nous a tranquillement vu boire et fumer cela chez lui, entre moi et quelques amis ‘consommateurs’, en siroptant son jus d’orange. Et je témoigne qu’il a meilleure santé et des neurones encore plus actifs (encore que c’était déjà le cas!).
    Voici un petit texte que j’ai donné, à l’époque de cette visite, à un autre fumeur-buveur qui fulmine contre l’interdiction de cloper dans les bistrots. Il s’agit d’un très original libraire-bistrotier. Chez qui il est interdit de fumer dans l’espace librairie (pas de nicotine sur le papier, ni d’incendie!), mais conseillé dans l’espace bistrot – malgré la loi : le découvrir sur http://www.caplanandco.fr
    Extrait de ce texte, paru sur Politis, à l’époque de cette loi :
    L’Etat tue !
    Je suis un gros fumeur. Et j’en meurs à petit feu. Gauloise après gauloise : pour moi, il y a 43 ans que cela dure, depuis que l’armée française, sous les drapeaux, m’a appris à fumer – des ‘troupes’ – pour se passer les nerfs dans l’odieux contexte de la guerre d’Algérie. Dont je n’ai pas guéri. Aujourd’hui, le dealer Etat se veut médecin, taxeur, conseilleur, fournisseur et prohibitionniste. Alors je propose qu’il fasse imprimer sur les paquets de cigarettes : ‘l’état tue’.(…)

  8. clarky dit :

    fume c’est du belge !!!

    qu’on nous foute la paix avec toutes ces interdictions à la mords moi le noeud, fumer restera un plaisir, certes destructeur mais bon, on se flingue avec ce qu’on a sous la main !!!

    quant à la boisson, y’a bien longtemps que je ne suis plus dans le délire de boire pour boire, un apéro de temps à autre, du bon vin quand faut faire ripaille avec des proches, un petit canon avec le fromage qui pue à chaque repas et ainsi va l’avis.
    tiens, bu un très bon madiran ce midi, et puisque j’y suis, je milite pour le blow job, mesdames au plaisir !

  9. lediazec dit :

    @ Rémi Ralala ! Guimaëc ! Une paye que je n’ai pas mis les pieds. Et plus encore. La seule fois où je suis allé c’était en compagnie d’un « copain » qui faisait campagne pour Sarko. Je l’ai su après. A l’époque où celui-ci se faisait cajoler par un certain Drucker en compagnie de Jean Reno et autres Clavier. Bien sûr, j’ai zappé le copain en question de chez moi avec pertes et beaucoup de fracas. Sinon, le bistrot, lui, comme moi, droit dans ses bottes, intègre et tout.
    @ Laurent. J’aime le Madiran. Un verre, maintenant que j’ai traversé le dur, je ne dis pas non. J’ai même pris un wiski avec Bernard à Nantes, lors de mon dernier passage.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  10. JEAN PATRICK DOUILLON dit :

    Clin d’oeil humoristique sur le sujet :
    http://douillon.canalblog.com/
    Toujours super ce Blog… Un vrai plaisir… Bons Sourires
    JEAN PATRICK

  11. clarky dit :

    @rodo punaise, le whiskey j’y arrive pas à part le baileys, ça passe pas, même avec beaucoup de coca :)
    y’a du très bon vin dans le sud ouest, et c’est autre chose que les merdes surcotées de bordal.

  12. lediazec dit :

    @ Laurent. J’avais pas mal bu et beaucoup apprécié dans le Sud-est aussi, du côté de Perpignan. Avec un peu de curiosité on peut éviter la frime des grosses berlines (que j’aime aussi) et se taper du petit rouquin très sympatoche un peu partout.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  13. clarky dit :

    exact rodo, pas besoin d’aligner les biftons pour boire du très bon, je connais des mecs qui se sèguent biscotte ils te sortent une bouteille de chateaunef médiocre, payée bien trop chère, alors qu’un cairanne ou un vacqueyras suffit à te ravir la papille et pour bien moins d’artiche !

    tiens, si on considère que le vaucluse c’est le sud est, alors le beaumes de venise en rouge (pas l’apéro très bon par ailleurs) reste un breuvage de qualité très abordable, purée ça j’aime bien comme rouge.

  14. lediazec dit :

    Très bon, le Beaumes de Venise. J’ai tapé quelques bouteilles. Pas déçu pour un rond !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  15. b.mode dit :

    Sablet, Séguret, Visan, Vinsobres, Rasteau, Lirac, y’a du bon aussi dans le 84 ! J’ajoute à ta liste Lolo. J’ai pas dit Attali, le vieux néo sherpa de narcisse.

    @douillon merci pour votre présence récurrente ! allez hop dans la bloglist

  16. clarky dit :

    je prends bernard, ton complément alimentaire, mon cher watson, me convient ;)

  17. laetSgo dit :

    Frustrée ! J’allais citer le vinsobres, mais l’ami @b_mode a été plus rapide ! très très bon et pas cher ! (ayant de la famille à Vinsobres, j’en ramène ou me fait ramener des caisses très régulièrement ! ça change du blanc alsacien :-)

  18. b.mode dit :

    @laetSgo Vinsobres, n’y a t-il pas plus paradoxale comme appellation ?

  19. laetSgo dit :

    @b_mode : c’est ce qui fait tout le charme de ce cru !

  20. Dr No dit :

    Bon, si tu pouvais nous dire en 3 mots en quoi consiste ce tag … parce que je n’ai pas pas tout saisi :-) )))

    A part ça je confirme pour être influent, fo arrêter la fumette :-D

  21. lediazec dit :

    @ Dr No. Voici le lien : « Restos du coeur et blogosphère ». Si ça te tente ? http://h16free.com/2010/02/24/1594-restos-du-coeur-et-blogosphere
    L’autre lien vers Sarkofrance est ici :
    http://sarkofrance.wordpress.com/2010/02/23/aimeriez-vous-que-votre-enfant-vote-a-droite/
    Tain, je croyais que c’était clair. Va falloir que je reprenne la fumette !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|