( 27 février, 2010 )

Viande blanche mais néanmoins saignante

banania01.jpgLe nauséabond débat sur l’identité nationale, initié à l’origine par Patrick Buisson, conseiller très spécial du président et ancien directeur de Minute, torchon d’extrême droite, puis piteusement conduit par Eric Besson, le sherpa de service, nous aura tout de même appris une chose. C’est que le racisme, ordinaire ou pas, ne touche pas que des franges de la population, bourgeoise ou défavorisée, mais infeste une bonne partie de nos chers élus. Et pas des moindres…

Certes on se souvient du discours raciste de Chirac de 1991 évoquant « le bruit et l’odeur » des familles noires et musulmanes . On se remémore le très populiste « moutons égorgés dans les baignoires » de Sarkozy en campagne présidentielle de 2007 visant à siphonner les voix du Front National. Ces deux-là avaient donné le ton. Force est de constater qu’ils étaient les arbres qui cachaient une forêt de politiciens xénophobes et ségrégationnistes.

La récente polémique sur Ali Soumaré a montré à quel point la perspective d’un élu noir, issu des banlieues de surcroît, donnait de l’urticaire à nos chers représentants de l’état. Ainsi après avoir comparé le susnommé à un joueur réserviste du PSG, Francis Delattre, maire de Franconville a cru bon de devoir fouiller dans le passif du candidat. Et de se planter lamentablement, relayé en cela par Ponia junior.

La perspective d’un Obama frenchie à la tête du pays n’est pas pour demain. Ni même un « auvergnat » si cher à Hortefeux. Le rouquemoute n’avait-il pas sorti à leur encontre aux universités d’été de Seignosse : «  quand il y en a un ça va; c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. » Chirac (encore lui) et son ami Juppé n’avait fait guère mieux quelques semaines plus tard lors d’une promenade girondine : « A mon avis, il est pas tout à fait né natif de là…« , avait-dit Chichiman au maire de Bordeaux, après avoir salué un jeune homme au teint hâlé qui s’était présenté comme habitant une commune voisine, Lormont. Le maire de Bordeaux avait achevé le travail en souriant : « Il n’est pas corrézien« , en référence à la Corrèze, département d’attache de l’ancien président.

Que dire de la saillie d’André Valentin, maire UMP de Gussainville, qui, après un de ces débats douteux sur l’identité nationale, dans une salle de Verdun à moitié vide et devant un public âgé, s’était lâché sans vergogne aucune devant les caméras de France 2. Ce débat est « indispensable » avait-il assuré. « Il est temps qu’on réagisse, on va se faire bouffer« . « Par qui? » lui avait demandé un journaliste. « Y’en a déjà dix millions« , « Dix millions que l’on paye à rien foutre » avait-il répondu faisant ainsi allusion aux immigrés.

Dans le même ordre d’idées, le Canard nous rappelle qu’en 2007, la délicate Sylvie Noachovitch, candidate UMP à Sarcelles, avait confié au cours d’un repas qui réunissait les jurés d’un prix littéraire qu’elle était fidèle à son mari car, dans sa circonscription, « il n’y a que des noirs et des arabes et l’idée de coucher avec l’un d’entre eux me répugne« .

On pourrait continuer à l’infini le recensement de ces dérapages verbaux et autres bassesses. De Morano à Gaudin en passant par Bussereau. Qu’on se le dise, les propos racistes ne sont pas l’apanage du café du Commerce. Les élus de la république donnent le piteux exemple d’une nation aigrie, refermée sur elle-même, où la haine du voisin est érigée en dogme. Un pays comme cela est un pays qui agonise

22 Commentaires à “ Viande blanche mais néanmoins saignante ” »

  1. Fabien dit :

    A ma connaissance, Buisson n’était pas dans l’équipe de campagne de Sarkozy.
    Or —ce que l’on oublie trop souvent— les électeurs de Sarkozy ont voté pour un débat sur l’identité nationale, qui était, le 4 mai 2007 (dernier jour autorisé pour discourir) le thème du laïus de François Fillon à Bercy.
    Je rappelle tout cela ici http://bit.ly/9pZzUr étant allé fouiller dans les archives du site détruit du candidat Sarkozy.

  2. b.mode dit :

    @fabien Tu fais erreur, c’est Buisson qui a orienté la candidature de Sarkozy vers la droite extrême pour siphonner les voix du FN «Je lui dois d’avoir été élu…», dit même Sarkozy. http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2298/articles/a388711-.html

  3. Pensez BiBi dit :

    Bien vu et bien résumé.

    Mais ce mot  » dérapages » intrigue un peu BiBi. Il ne le comprend pas du tout.
    Car à aucun moment, ces élus ne dérapent. Après ces  » supposés » dérapages, reviendraient-ils sur le bon chemin ? sur la bonne route ?

    C’est qu’ils ne dérapent pas : ils tiennent le volant, n’en démordent pas. A chacune de leurs phrases, à chacun de leurs gestes, ils tiennent la même route, ils arpentent la mauvaise pente, ils grillent les feux, ils tentent d’écraser ceux qui marchent sur les bas-côtés.

    C’est qu’ils ont eu leur permis en 2007.

  4. b.mode dit :

    @bibi Le pire est qu’ils tiennent le cap… ;)

  5. lediazec dit :

    Vite fait, avant de me dormir la couenne, le lien Minute ne fonctionne pas. On me dit que l’URL n’est pas valide. Si seulement cela pouvait s’appliquer à toute cette cohorte ! Mais c’est immonde !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  6. b.mode dit :

    @rodo corrigé le lien ! ;)

  7. Hara Kiri dit :

    C’est clair que l’on critique toujours le racisme latent américain, mais, ce n’est pas pour demain que chez nous un politicien issus de ce que tout le monde appelle les minorités visibles, qui est à mon sens un terme péjoratif donc raciste, aura une chance d’être élu à la présidence de la République, à la place, les gens préfèreront élire un fils d’immigré blanc, nain et con de surcroit.
    Est-ce qu’ils vont lui réserver un accueil particulier à la clotûre du salon de l’agriculture ? Ou bien il va venir vraiment à la cloture, quand il n’y aura plus personne pour le siffler ?

  8. lediazec dit :

    Il s’en fout de l’agriculture comme il s’en fout des bretons. Il n’aime pas ces univers, pas assez bling-bling. Puis, il y a Nicolas, le petit cochon de de Villepin qui rôde dans le salon et qui lui fait mal, mal…
    Sinon belle brochette de saloperie dans ce papier, Bernard. Du beau monde et des sales idées.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  9. des pas perdus dit :

    Je crois qu’ils agissent comme Le Pen le faisait en direction de son électorat le plus extrème… Ces soi-disants dérapages de leaders de l’UMP sont autant de signaux en direction d’un électorat frontiste et raciste.

  10. b.mode dit :

    @harakiri Il s’effondre dans les sondages chez les agriculteurs qui avaient massivemnt voté pour lui en 2007
    @rodo Pas un pou relever l’autre
    @des pas perdus Il y a une frange de la Sarkozie qui est carrément proche de l’extrême droite

  11. clarky dit :

    sarko c’est surtout le salon de l’aigri culture qu’il affectionne…alors il va faire sa revue aigre façon show hyper millimétré, avec annonces en béton armé pour caresser dans le sens du poil là où d’autres tâtaient du cul de la vacherie.

    quant aux politricards, ne faisant pas dans la dentelle des recalés, ils sont aussi puants que ces gonzes se disant communistes à une époque avant de se dire frontistes et fiers de le clamer fortement parce que « si y’a pas de boulot c’est de la faute des autres », bref, à les écouter l’enfer c’est les autres, et mon cul c’est du poulet on va dire !!!

  12. b.mode dit :

    @lolo du poulet bio ? ;)

  13. clarky dit :

    vi bernard, bio élevé en liberté d’expression :)

    punaise, sarko en ce moment c’est un peu la chute de l’empire roumain dans les sondages, et pourtant en 2012…

  14. b.mode dit :

    Parle-pas de malheur…

  15. clarky dit :

    pourquoi, t’aimes pas gustav ??!!?? (tain celle là elle est fortement tirée par les cheveux) :)

    façon on s’en cogne vu que 2012 sera la fin du monde d’après le calendrier maya ou cake chose comme ça, alors qu’est ce qu’on attend pour faire la fête !!!

  16. b.mode dit :

    Tazio connection ? :)

  17. poison-social dit :

    Je crois que ce n’est pas la couleur de peau de Soumaré qui les dérange le plus, ces braves gens (quoique si, un peu quand même !), mais surtout qu’il soit issu des banlieues, et aie eu dans son passé maille à partir avec la justice.
    Madelin aussi, mais ce n’est pas pour ça que bien que je n’aime pas Madelin, j’apprécie plus qu’un autre qu’on foute ses casseroles judiciaires en place publique. Qu’est ce qu’on en a à foutre qu’il roulait dans une Simca volée et disposait d’un flingue à une époque… (par contre, connaitre son parcours politique et savoir qu’il a fait partie de la peste brune d’ »Occident », ça, c’est quand même beaucoup plus important de le savoir, et ça rend déjà plus compliqué de lui faire confiance politiquement et de se dire qu’il s’est bien calmé depuis…)
    Ces façons de faire se répandent de plus en plus dans le monde politique, de montrer du doigt les conneries de jeunesse, et ça, c’est puant et délétère.
    Comme de savoir qui trompe qui et avec qui, c’est d’un ennuyeux, franchement…
    Ce n’est pas parce qu’on a eu des errances de jeunesse qu’on est par la suite incompétent dans son boulot.

  18. b.mode dit :

    Poison, disons que c’est la réponse du berger à la bergère. Visiblement, Peillon qui a failli abandonner la politique il y a peu, lâche les amarres de la bienséance. Chabot, Ségo, hier, Devejdian, Madelin, aujourd’hui. Sniper désormais du politique show, il tente d’occuper une place entre le vide et le néant. Distrayant au bas mot… J’ai pas dit Obama… .)

  19. b.mode dit :

    Longuet vient de se joindre à la joyeuse bande avec son « corps français traditionnel !  » http://www.despasperdus.com/index.php?post/2010/03/10/l-isoloir-a-la-parole

  20. babelouest dit :

    Bah ! Longuet est un homme d’Occident, comme Madelin ou Devedjian. Disciple de Bardèche et Brasillach, il a une notion toute particulière de l’identité française qui fut si à la mode ces temps-ci.

    Occident, c’était il y a quarante ans. La sauce sent le réchauffé, le rance, et a bien cramé au fond de la casserole. Beurk.

  21. clarky dit :

    longuet a la tronche de l’emploi comme on dit chez moi !!!
    assas et gud, un imparfait du subjectif bien puant, punaise lui le radicalisme extrémiste il le cultive depuis belle lurette.
    manque de peau, faudrait dire à gégé que malek est français, tout autant que ce bon sénateur ump loin d’être une oie blanche mais tout juste un connard sauvage.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|