Accueil Politique Les conversions express

Les conversions express

16
0
603

paulconversion.jpgOn dit que l’indignation est un état non-philosophique. Je ne serai jamais philosophe. Ou alors une espèce de Botul. Une sorte de penseur de la jubilation et du coup de gourdin aux vanités ambiantes.

Parmi les mauvaises choses qui lui arrivent en ce moment, il en est une dont BHL aurait pu se passer, c’est le soutien qu’il reçoit de la part de Ségolène Royal. Notre exaltée du Poitou-Charentes, habitée par je ne sais quel sublime motivation, parle d’une « incroyable chasse à l’homme » (ni plus ni moins) le concernant. De même que Jean-Edern Hallier se séquestrant lui-même, on peut considérer que BHL s’est livré à sa propre chasse à l’homme avec un succès certain. Besoin de personne pour se servir. Dans une tribune publiée dans « Le Monde » daté du 28 février-1er mars, Ségolène n’y va pas de main morte. Quelque chose d’intense s’agite sous la bure. Elle est, disons-le, indignée. Donc dans un état non-philosophique. Juste si elle n’accuse pas Botul d’avoir emprunté à Frédéric Pagès je ne sais quel déguisement dans le but de nuire au plus grand philosophe que la terre ait connu. Va-t-elle aller demander à Frédéric Pagès de se joindre à elle pour terrasser une fois pour toute le très nuisible Jean-Baptiste Botul ? Tout est possible.

Blague à part, il s’en passe des drôles dans les têtes de nos illustres dirigeants. Prenons Bernard Kouchner. Animé par un soudain désir d’anarchisme, il propose la destruction pure et simple des barrières diplomatiques (elle sert à quoi la diplomatie ?) et suggère la création immédiate d’un état palestinien. « Vite ! » qu’il a dit dans le « Journal Du Dimanche ». Il est fou le Nanard ! Personnellement, je suis d’accord avec lui en ce qui concerne la Palestine. Pour les kurdes aussi. Les tchétchènes également. Le premier à avoir ouvert un contrefeu depuis Amman a été François Fillon qui a tenu à « modérer le propos ». Nicolas Sarkozy a fait comme s’il n’avait rien entendu. Je me suis amusé à lire l’article (magnifique) de Denis Sieffert dans « Altermonde-sans-frontières ».

Un autre pour qui les choses ne vont pas pour le mieux, c’est monsieur Eric Besson. Il est tout chagrin, le ministre de l’Immigration. Il a perdu le procès qu’il a intenté au site « Bakchich info ». Celui-ci ayant parlé de sa possible conversion à l’islam dans la perspective de son mariage avec Yasmine Torjeman. Il est stupide ce gars ou quoi ? Porter plainte pour une info qui n’a rien de méchant. A la rigueur cela pourrait paraître ironique, mais bon, en tant que ministre de l’immigration, le quolibet, il connait. On le sent un peu sur les nerfs Eric Besson. L’échec de son débat sur l’identité nationale n’a pas arrangé ses affaires. Petit à petit il glisse, comme Rachida Dati précédemment, dans l’anonymat. Ce n’est pas bon, ça ! A moins qu’une énième félonie ne l’en sorte, il est parti vers un néant d’où il n’aurait jamais dû sortir.

Pour l’anecdote, si ça peut le consoler, j’ai un ami qui s’est converti au catholicisme à l’occasion de son mariage avec une pratiquante dont il est tombé amoureux. Il n’était pas baptisé, on l’a baptisé. Il n’était pas communié, on l’a communié. Il n’était pas marié, à présent il est divorcé. Avant le mariage il lui a fallu se rendre durant quelques soirs, après le travail, à la paroisse du coin pour s’instruire des notions élémentaires avant de faire hop comme qui dirait dans le bassin des ouragans. Après ces séances il a été parachuté croyant. Il a trouvé la chose amusante. Beaucoup moins drôles ont été ses premiers dimanches à la messe. Au bout d’un moment il s’est lassé. Au bout d’un temps, il accompagnait sa femme jusqu’à la porte de l’église et ensuite il l’attendait « Au tir au pigeon », le bistrot qui faisait face à l’Église. Quel mal y a-t-il, monsieur Besson, à se convertir pour les yeux de la belle et faire la même chose que mon copain un peu plus tard ? Ce serait une traitrise ? Vous avez dépassé ce stade, il me semble. Au fond, cela ne vous change pas tant que ça du métier d’homme politique.

Puis, si la chose venait à être officialisée, vous pourriez soulager un peu de votre conscience par téléphone. Il semblerait, en effet, qu’une messagerie, « Le fil du seigneur », mettant les nouvelles technologies au service du croyant, propose en toute confidentialité de vous confesser moyennant un simple coup de téléphone facturé 0,34€/mn. Se disant choquée par le procédé, la Conférence des évêques de France (CEF) le dit de façon lapidaire, cette initiative « n’a aucunement l’aval de l’Église catholique en France ».

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

16 Commentaires

  1. babelouest

    3 mars, 2010 à 7:07

    Les meilleures conversions, les plus fiables, les plus rapides, ce sont les PDF (pas de fantaisie). C’est pratiquement irréversible, c’est parfait. Monsieur Besson devrait essayer. Il lui suffit d’entrer par la grande porte dans OpenOffice, de demander Monsieur Pare-Feu, et de cliquer sur la bonne case. Effet garanti sans douleur, mais pas sans saveur : pour les éditeurs de programmes propriétaires, les logiciels libres ont mauvais goût.

    Répondre

  2. b.mode

    3 mars, 2010 à 8:43

    Salut babel, sais tu que tu as une lectrice qui a beaucoup apprécié votre livre à 9 mains. Elle s’appelle Laetitia et est une habituée également de Ruminances. ;)

    Quant à Besson, la seule chose à laquelle il soit converti, c’est à la connerie ! :)

    Répondre

  3. lediazec

    3 mars, 2010 à 8:48

    @ Bernard. Besson est un dieu de connerie !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. clarky

    3 mars, 2010 à 9:59

    “n’a aucunement l’aval de l’Église catholique en France”…pourtant l’aval sous pétain c’était de bonne guerre !

    à croire que y’a pas que sur istres que le cirque royal a posé son chapiteau, sacrée équilibriste cette ségo, toujours à jongler sur le fil des rasoirs…

    quelle foutaise ces régionales, pas de campagne, encore moins d’écho médiatique ou populaire, à croire que tout le monde s’en branle, moi le premier en fait :)

    Répondre

  5. poison-social

    3 mars, 2010 à 10:33

    Hi, hi, hou, hou, invité promptement à se convertir, alors là, c’est du plus grand comique, je ne la connaissais pas, celle ci !
    Tu en as de bonnes, toi, « une info qui n’a rien de méchant » !
    Certes non, mais ça le fout dans un de ces sacs de noeuds quant à sa crédibilité…
    Véritablement cornélien ! :D

    Répondre

  6. lediazec

    3 mars, 2010 à 11:22

    @ Laurent. Nous vivons (mais ça tu le cries depuis assez long) une période post-électorale. Je dis ça comme certains savants parlent, non sans raisons, de post-histoire. C’est un peu nul mais ça fait son effet. Quand je dis post-électorale, je pense à ces votes auxquels on se rend pour voter contre tel ou tel gougnafier plutôt que de mettre son bulletin dans l’urne pour défendre une idée. Qui, aujourd’hui, mis à part quelques débris de mon espèce (et de la tienne), se tient prêt à se battre pour une IDÉE ?
    Les régionales ? Sarko s’arrange bien tout seul pour les perdre !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  7. lephoenix14

    3 mars, 2010 à 12:30

    C’est bizarre tout ça yen à que ça doit arranger !!!!!!

    http://lephoenix14.over-blog.com/

    Répondre

  8. Hara Kiri

    3 mars, 2010 à 14:49

    Moi j’aimerais bien qu’on arrête de dire que Sarko s’arrange tout seul pour perdre les régionales. Non pas que je sois pour Sarko, au contraire, mais je ne voudrais pas que les gens prennent cette information pour argent comptant et se disent qu’ils peuvent se permettre de ne pas aller voter puisque Sarko fait tout pour perdre ses élections.
    Non, au contraire, il faut se mobiliser pour s’assurer qu’il va les perdre, perdre toutes les régions qu’avait déjà le PS puis perdre aussi les deux que la droite avait.
    Pour lui mettre une grande déculottée, allez tous voter. (enfin, pour ceux qui voudraient voter à droite, vous avez le droit de rester chez vous)

    Répondre

  9. oblomov

    3 mars, 2010 à 16:03

    « Porter plainte pour une info » (sans espoir de gagner) est une technique d’intimidation assez courante à l’UMP, voir MM. Devedjian et Madelin.

    Répondre

  10. lediazec

    3 mars, 2010 à 16:39

    @ Oblomov. En effet, la plainte tous azimuts est très mode du côté de la majorité. J’avais déjà touché un mot sur le sujet ici http://ruminances.unblog.fr/2010/02/24/ne-doute-pas-quand/

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  11. Socrate

    3 mars, 2010 à 18:36

    Elections Régionales 2010 – mais avons nous réellement le choix… ?

    Régionales: avez-vous fait votre choix ?
    élections régionales, Politique
    Par calvero le 02/03/2010 à 20:41, le POST

    Les derniers sondages concernant les élections régionales sont sortis.
    De votre côté, avez-vous décidé de ce que vous ferez le 14 mars?
    J’irai voter et j’ai déjà choisi mon camp. 75 %
    J’irai voter mais j’hésite, j’hésite, j’hésite … 5,6 %
    Je ne suis pas encore sur d’aller voter. Il fera beau le 14 ? 4.4%
    Je suis sûr de ne pas aller voter. 12.4%
    Je suis un rebelle et j’en ai assez des réponses imposées. Je donne donc un avis personnalisé dans les commentaires. 2.1%
    ——————-

    Mais quel choix avons nous ?

    Autopsie d’un meurtre électoral consommé….

    La suite ….. http://aviseurinternational.agence-presse.net/2010/03/03/elections-regionales-de-2010-mais-avons-nous-reellement-le-choix%E2%80%A6/

    Socrate

    Répondre

  12. 2pasag the papoteur

    3 mars, 2010 à 19:04

    pour l’instant une partie de la France à les pieds dans l’eau, ça va pas aider certains lors du remplissement des urnes pour les régionales. Sacré digues cause de toi va y avoir des surprises électorales :)

    Répondre

  13. lapecnaude

    3 mars, 2010 à 21:25

    Je redoutais qu’elle ne fasse un éclat … ce calme qui précède la tempète, ben c’est fait. De toutes façons le 14 va falloir y aller quand même, si ce n’est pas pour elle ce sera pour les copains qui suivent. Mais de grâce, Rodolphe arrête avec ce mot « exaltée », çà me peine.
    Remarques, de la peine j’en ai eu encore plus quand j’ai vu débarquer cette bande de nécrophages de leur hélico… s’est pas mouillé le gland (du mocassin) le nain, pas question qu’il y aille les bottes aux pieds, lui et son équipe de bras cassés, leurs gueules catastrophées, leurs condoléances, et je t’annonce 1 million, puis 2 et vlan la surenchère du grand chef 5 millions, qui dit mieux ?
    Ce gouvernement a une gestion lamentable, il pond des lois et explique comment les détourner. Une canicule, zut on est en vacances, on attendra un peu 16.000 morts. Une tempête, des centaines de km de digues pourries qui foirent, 53 morts, seulement ?
    Si la môme Duflot pointe son nez pour faire un meeting par ici, moi, je sors le canon de mon grand-père !!!

    Répondre

  14. 2pasag the papoteur

    4 mars, 2010 à 11:20

    je sors le canon de mon grand-père !!! et pour duflot ce sera le canon à eau vers l’atlantique ? Mais non suffit d’une pompe pour retourner le trop plein du_flot à la sc_eine politicienne :)

    Répondre

  15. lapecnaude

    4 mars, 2010 à 23:15

    @ 2pasag The Papoteur -

    Pour l’instant j’en veux à la terre entière, lis un peu Sud-Ouest.com d’aujourd’hui, tu verras si à Ré on croit encore à beaucoup de choses !

    Répondre

  16. 2pasag the papoteur

    5 mars, 2010 à 18:12

    @Lapecnaude
    j’en veux à la terre entière

    sauf que la terre n’y est pour rien mais la bêtise de l’homme en est responsable, n’oublions pas ce que nous rappelle la nature que l’ile de Ré était trois iles distinctes que l’homme a voulu rassembler en une seule et qu’aujourd’hui la nature par la mer a repris ses droits. Non je n’en voudrais pas à la nature ni aux éléments d’avoir repris ses droits sur l’homme même si je soutiens les familles dans la peine. Combien faudra t-il de catastrophesSSSs et de digues en mauvais état pour comprendre ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Du rififi dans les orchestres

Y a pas à dire, la vie du gourmand qui ambitionnait le fruit de l’ambition n’e…