Accueil Politique La valse des baratins

La valse des baratins

12
0
393

1363990964.jpgNous voici revenus aux « fondamentaux », selon la volonté présidentielle ! Que ce vocable sonne bien ! Mais que cache-t-il en vérité ? Un gouffre ! Un mot en passant, mais qui a son importance, sur le lamentable épisode où nous avons vu le patron de France Inter faire des excuses publiques à monsieur Besson à cause d’un portrait où il est question de menton « fuyant » et de regard de « fouine ». N’oublions pas que le fameux doigté de ce même Besson lors d’une université d’été UMP, il me semble, était aussi une allusion « physique » à l’égard, non pas d’un citoyen, mais de la France entière. Avons-nous, à l’époque, eu droit à des excuses publiques de la part de Nicolas Sarkozy, patron de monsieur Besson, pour ce geste hautement insultant ?…

Que nous le voulions ou non, ces excuses publiques incitent à penser qu’une menace effective pèse sur les libertés publiques en France. Heureux, dans la foulée, que monsieur Zemmour, dans son rôle convenu d’empêcheur de tourner en rond, jouant l’avocat du diable, ait sauvé sa tête au Figaro. C’eût été stupide de se priver de quelqu’un qui joue si bien à celui qui scie la branche sur laquelle il est assis.

Tous les observateurs et spécialistes de la planète politique – y compris les plus modérés – s’accordent sur un point : il y a le feu au lac. Et, à tous les étages, on tire la sonnette d’alarme en direction de la classe politique, de droite comme de gauche. Le temps de la gouvernance par communiqué et effets d’annonce est révolu. Le citoyen réclame son dû. Il ne se contente plus de promesses, encore moins de mensonges programmés de la part de nos dirigeants soucieux de se faire élire. Ni de débats foireux qu’on impose à longueur de chaînes comme cache-sexe à des problèmes d’une autre envergure. Désormais, le citoyen veut du respect et exige des preuves de ce qu’on lui annonce avec roulement de tambour. Le citoyen est devenu une arme offensive. Il s’informe, recoupe, sanctionne et jette l’anathème à la figure des tricheurs de tous bords.

L’abstentionnisme est la meilleure preuve, s’il en fallait une. Même si parfois il lui arrive d’être excessif et de s’emporter tous azimuts, le citoyen a appris à réfléchir et à se révolter. Il est en train de se muer en élément actif de la vie politique. Il supporte de plus en plus mal cette image de « con » qui lui colle au suaire entre deux arnaques électorales. Ce constat est une évidence chez tous, sauf – apparemment – pour le National Président. Dans son intervention télévisée de ce mercredi, après la dérouillée des régionales et le mini remanient ministériel de recadrage idéologique, où il a surtout cherché à sauver la face et à calmer sa propre famille, met en relief la vaste incohérence du personnage.

Comment peut-on imaginer qu’il ait compris le message des français lors de ce scrutin des régionales et affirmer que rien n’est changé dans sa volonté à vouloir continuer (coûte que coûte ?) son train de réformes ? Ou cet homme est fou ou il est totalement inapte à conduire les affaires du pays. J’opte pour les deux. Voulant tempérer la grogne qui monte à l’UMP – fermant du coup la porte à sa foireuse ouverture -, cherchant à prendre la main, notre fin tacticien, boucle la boucle en s’aliénant le premier ministre François Fillon. Celui-ci, fort d’une popularité grandissante dans l’opinion, vit mal son ostracisme ! Alors qu’il devait officier dans le journal de 20h sur TF1 pour défendre le bilan de sa majorité, à la suite de l’intervention du Big Boss à midi, son passage a l’antenne a été brutalement annulé. Son patron lui ayant signifié : « Il n’y en a qu’un qui parle ». Un nouveau foyer s’est déclaré en Sarkozie ! Il n’y a guère que l’inévitable larbin Xavier Bertrand pour affirmer le contraire.

Plus enquiquinant pour Nicolas Sarkozy : le lancement par son adversaire juré, Dominique de Villepin, d’un nouveau mouvement politique qu’il portera, avec tous ceux qui le souhaitent, « sur les fonts baptismaux le 19 juin à Paris », juste le lendemain de la date anniversaire du fameux appel du 18 juin 1940. Suivez mon regard. Mettons-nous un instant à la place de Nicolas Sarkozy devant son écran ce midi, en train de regarder l’admirable de Villepin lançant son mouvement, s’adressant aux français en des termes énergiques, songeant (vert de rage tout de même) à ces vers de Baudelaire dans « Les fleurs du Mal » : « Contemplons ce trésor de grâces florentines; /Dans l’ondulation de ce corps musculeux/ L’Élégance et la Force abondent, sœurs divines. » Impassible, Galouzeau déclenchant sans pitié son feu de batterie, ravi de son impact soudain. Franchement ! A la place de Nicolas, j’aurais les boules. Ça me fait penser à une hypothétique rencontre de foot entre le grand Barça de Messi et une modeste équipe du milieu de tableau de notre L1. Bonjour la valise !

De quoi vous flanquer le bourdon ! Et ce n’est pas le recrutement express du multicarte et néo transfuge, secrétaire d’État à la Fonction Publique, Georges Tron, qui va pouvoir le consoler du désastre qui s’annonce. A vouloir affaiblir son adversaire, on se ridiculise. Y a-t-il un psy dans l’avion ?

sl250310.jpg

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

12 Commentaires

  1. babelouest

    26 mars, 2010 à 6:11

    Je repense à ce bon Monsieur Fillon, assis sur lui-même, euh non, sur ses certitudes ; et je repense à l’admonestation qui lui a interdit l’antenne : on se croirait dans « L’École des Femmes ». Je suis maître, je parle; allez, obéissez.

    On rigole bien, chez Molière !

    Répondre

  2. b.mode

    26 mars, 2010 à 6:55

    Il faut voir comment Fillon a démenti les tensions avec Narcisse au sénat hier. Voix chevrotante dictée par son petit maître. Il se grandirait en démissionnant !

    Répondre

  3. A.Vierne

    26 mars, 2010 à 8:23

    Je pense aussi que ce mec est malade. Pas juste un p’tit peu malade, un peu cyclothymique, un peu mégalo, un peu caractériel, un peu égocentique, un peu parano.
    Non. Vraiment malade.
    Psychotique.
    Schizophrène narcissique.

    Voilà ce que dit Wikipedia de la personnalité narcissique définie par la psychiatrie :

    Il s’agit d’un mode général de comportements grandioses, de besoin d’être admiré et de manque d’empathie qui apparaissent au début de l’âge adulte et sont présents dans des contextes divers.
    -Le sujet (homme ou femme) a un sens grandiose de sa propre importance.
    -Il surestime ses réalisations et ses capacités, s’attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport.
    -Est absorbé par des fantaisies de succès illimité et de pouvoir.
    -Pense être spécial et unique et pense ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens de haut niveau.
    -A un besoin excessif d’être admiré et aimé.
    -Pense que tout lui est dû et s’attend à bénéficier d’un traitement particulier et favorable à ses attentes.
    -Exploite les autres et utilise autrui pour parvenir à ses propres fins.
    -Manque d’empathie et n’est pas disposé à reconnaître les sentiments ou les besoins des autres.
    -Envie les autres et croit que tout le monde l’envie.
    -Fait preuve d’attitudes et de comportements hautains et arrogants.

    Depuis 2007, on moque Sarkozy sur le ton de l’ironie amère mais on ne peut plus rigoler avec ça.
    Son dernier déni de démocratie a de quoi alarmer les plus optimistes..
    Je sais pas vous, mais moi, je commence vraiment à avoir les foies…

    Répondre

  4. lediazec

    26 mars, 2010 à 8:35

    @A. Vierne. Merci de ce commentaire qui élargit la perspective tout en éclairant le portrait. Et oui, vous n’êtes pas seul à « avoir les foies ». Ici, ce sentiment est unanime et nous l’exprimons chaque fois que l’occasion nous est offerte, c’est à dire tous les jours…
    Un malade dangereux, parce que trouillard en plus.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  5. laetSgo

    26 mars, 2010 à 9:07

    Mais…mais…vous n’avez rien compris ! Vous n’avez pas écouté le dégoulinant Duhamel hier soir chez Chabot ? Notre schizophrène narcissique poursuit les réformes non par surdité, mais parce qu’elles sont cou-ra-geu-ses ! qu’on se le dise ! au regard de l’Histoire, Sarko sera un GRAND homme -enfin !- qui a osé risquer l’impopularité et l’incompréhension de son peuple pour le plus grand bien des générations futures !
    Si c’est pas une belle preuve d’abnégation ça !

    Répondre

  6. lediazec

    26 mars, 2010 à 9:13

    @ LaetSgo. J’ai entendu ça, j’ai même vu les images. Mais quel beau couple Chabot/Duhamel. Imbuvable ! En revanche, j’ai souri (un peu) avec les réparties Sego/DCB à propos de Galouzeau. Ségo a même imaginé sa future adhésion… au PS ! Que faut-il penser ? Que le PS est au plus mal ?

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  7. b.mode

    26 mars, 2010 à 9:19

    @A.Vierne Il vérifie tous les paramètres de la définition de wikipedia.

    Deux journalistes du journal du dimanche viennent d’être viré à cause d’un blog anonyme simplement hébergé par le blog du journal qui faisaiit état des rumeurs sur les relations biolay/bruni et sarko/jouanno.Le commandant de gendarmerie Jean-Hugues Matelly a été radié des cadres par «mesure disciplinaire», mesure rarissime, pour avoir critiqué le rapprochement entre police et gendarmerie. Une idée de qui vous savez…

    http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/police-gendarmerie-matelly-radie-pour-ses-critiques-26-03-2010-841840.php

    Répondre

  8. 2pasag the papoteur

    26 mars, 2010 à 11:49

    Quand papa conseil son fils :)

    http://twurl.nl/1p4hz7

    bonne journée à tous :)

    Répondre

  9. lapecnaude

    26 mars, 2010 à 13:12

    Il y a des années que le diagnostique de schizophrénie avait été posé ….

    Répondre

  10. b.mode

    26 mars, 2010 à 13:24

    Toutafé ma grande ! ;) mais ça n’a pas empêché que 53% accordent leurs suffrages à ce pantin désarticulé. Pathétique mais presque…

    Répondre

  11. Pensez BiBi

    26 mars, 2010 à 14:41

    « Le citoyen réclame son dû, écris-tu. Il ne se contente plus de promesses, encore moins de mensonges programmés de la part de nos dirigeants soucieux de se faire élire ».

    BiBi pense qu’effectivement le Citoyen-lambda est plus lucide, se laisse moins avoir. Il descend dans la rue, il est aussi plus intelligent et plus redoutable en pensées ( et en action) que la frange de la Classe médiatique aux Ordres.

    Il y a les significatifs derniers mouvements de grève. Il y a aussi – pourquoi ne pas s’en féliciter – les effets des bloggeurs de la blogosphère ( à plus humble échelle évidemment).

    Dernière petite chose : de plus en plus d’articles de la Presse-Papier sur « Internet, outil de la répression ». Les Etats cherchent derrière leurs écrans à contrer tout ce qu’ils comptent comme Opposants. A suivre…

    Bon week end.

    Répondre

  12. lapecnaude

    26 mars, 2010 à 23:40

    @Bab – dur, dur d’êt socialo !

    Répondre

Répondre à lapecnaude Annuler la réponse.

Consulter aussi

Avatar – Western de SF en 3D – James Cameron

Qu’il s’agisse de cinéma ou de roman, peu importe le genre, plus le méchant es…