Accueil Politique Les cloches sonnent, sonnent, sonnent…

Les cloches sonnent, sonnent, sonnent…

12
0
67

sl030410.jpg

Au panthéon des cloches de Pâques, force est de constater que nos héros sarkozystes occupent une fois de plus, de par leurs déclarations aussi intempestives que velléitaires, une place de premier choix. Naïveté ou cynisme ou tout simplement incompétence crasse, on s’interroge sur la lucidité de nos chers gouvernants. Chaque jour qui passe révèle un peu plus leur impuissance autant que leur mauvaise foi.

A tout saigneur, tout honneur, commençons par le pitbull Frédéric Lefebvre. S’il n’en reste qu’un il sera celui-là tant il n’existe que par la voix de son maître. Caisse de résonance à poil long, son job à lui est de faire chambre d’écho aux logorrhées présidentielles. Sans état d’âme et surtout sans vergogne. Ainsi-a-t-il déclaré il y a peu en pleine tempête sur le bouclier fiscal : « Plutôt que de tomber dans le piège de la gauche qui caricature notre politique et de critiquer eux-mêmes l’engagement pris devant les Français que personne ne paie plus de la moitié de ce qu’il gagne en impôts, les députés de la majorité qui veulent envoyer un signal de justice à nos compatriotes, peuvent mettre leur énergie à défendre le bouclier social mis en place par la majorité pour lutter contre les injustices et venir en aide aux plus modestes.« 

Dans un pays où la misère monte à la vitesse d’un cheval au galop, où le chômage explose, où les expulsions pullulent, où les services sociaux sont attaqués de toutes parts et où les riches n’ont jamais été aussi riches, on croit rêver en entendant de telles inepties. Et quand le motodidacte niçois, Christian Estrosi, surenchérit sur le même thème – « Il nous faut enfoncer le clou sur le bouclier social« - , on comprend qu’on a encore une fois affaire à une opération de communication venue d’en haut avec éléments de langage fournie avec. Le bouclier social actuel ressemble en fait plus à un jouet pour bambin issu d’une panoplie usée d’Ivanhoé.

Dans la série Télévision de grand-papa, celui qui se prend pour Zorro en ce moment n’est autre que le colin froid Brice Hortefeux. Il a déclaré vouloir « faire la guerre aux trafics et aux bandes » tout en affirmant que ce n’étaient pas « aux petites crapules de faire la loi dans les quartiers. » On se souvient des paroles de son mentor en 2005 qui voulait « nettoyer au kärcher » les banlieues et des « racailles. » On constate avec quel succès, Don qui Chute a réussi pleinement son œuvre, lui qui officiait déjà au ministère de l’intérieur en 2002. Le démantèlement de la police de proximité et la lumineuse présence de Fadela Amara au sein de son gouvernement ont du l’aider dans sa noble croisade. Le volontarisme est une chose, les résultats en sont une autre…

Sur-réagir aux évènements est une constante du sarkozysme frénétique. L’instantané, le cliché, le bon mot, seul l’instant compte. La lumière des projecteurs et l’agitation médiatique. Le travail dans l’ombre, le long terme, la réflexion, on laisse ça aux besogneux. Pédaler dans la semoule sous les sunlights, c’est bien plus important que de construire dans le dur et dans la durée…

http://www.dailymotion.com/video/x1tsbj

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

12 Commentaires

  1. lediazec

    4 avril, 2010 à 8:12

    C’est un peu ça, le long terme, la réflexion et le travail dans l’ombre que Manuel Valls (chez Ruquier hier soir) cherche à instaurer dans le PS d’ici à 2012. Avec une bonne louche de blairisme. Quand on voit les résultats du blairisme on frémit un peu. Une que je n’ai pas apprécié du tout chez ce même Ruquier c’est Françoise H. Je l’ai trouvé stupide à souhait. Elle ferait bien (enfin !) de prendre exemple sur les paroles de son mec : Ce monde est un cactus… » Apparemment elle n’a pas l’air de savoir qu’elle est assise dessus. Et je ne crois pas qu’elle faisait semblant.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  2. b.mode

    4 avril, 2010 à 8:13

    ah bon ? elle disait quoi, l’astrologue ?

    Répondre

  3. lediazec

    4 avril, 2010 à 8:16

    @ B.mode. Elle défendait le nain. Elle s’est ébrouée sur Valls pour dire ses petites conneries, du genre, et pourquoi ? Et comment ? La meuf bien frivole et bien installée dans sa nouille. Ca me fait penser à certaines qui vont diner au Majestic ! A gerber !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. b.mode

    4 avril, 2010 à 8:28

    Ah bon, elle en pince pour le nain ! Misère… Quelle dinde !

    Répondre

  5. laetSgo

    4 avril, 2010 à 9:29

    « Il nous faut enfoncer le clou sur le bouclier social“ –> le dernier clou du cercueil dans lequel est enterré le bouclier social, oui !
    bon, sinon je persiste à dire qu’il faut revisiter le programme du CNR sauce 2012….(idée fixe depuis qqs temps déjà !)
    l’un des axiomes/piliers sera bien entendu l’interdiction de la pub #lavagedecerveau
    d’autres propositions ?
    bonne journée à tous !

    PS : y’aurait pas un p’tit pb d’heure d’été sur unblog ? ou c’est juste moi…?

    Répondre

  6. b.mode

    4 avril, 2010 à 10:41

    Exact laetSgo et merci. décidément, ruminances n’est pas à l’heure et vit depuis dimanche dernier avec une heure de retard. Sinon la suppression de la bourse et de l’actionnariat me paraît une action salutaire autant qu’indispensable…

    Répondre

  7. Pensez Bibi

    4 avril, 2010 à 12:52

    Françoise Hardy : Femme des Astres.
    Nicolas : Homme du Désastre.

    Répondre

  8. babelouest

    4 avril, 2010 à 18:08

    Tirer les astres à Caen, ou tirer les astrakans, on n’utilise pas le même fusil. Quand à Astérix Novix, près de sa Romaine il fait piètre figure.

    Répondre

  9. b.mode

    4 avril, 2010 à 19:00

    Babel, elle est turinoise, paraït ! ;)

    Répondre

  10. babelouest

    4 avril, 2010 à 21:49

    Oui, Bernard, c’est pour rester dans le contexte Gosciny….

    Répondre

  11. lapecnaude

    5 avril, 2010 à 1:13

    Oh ! Mais il se la pète le Manu ! Quelle sincérité ! Quelle verve quand il parle du Pouvoir ! il en salive d’avance, se rengorge, se pavane, fait la roue, raoue comme un matou en chaleur ! Bon, bref c’est uste un de ces petits cons qui auraient mieux fait de lire des BD et de jouer au flipper plutôt que de se farcir la cervelle d’idées des autres qu’il ne comprenait pas. 2012 ? il rève, ce n’est qu’un arriviste comme le nain, on va voir si DSK le laisse lui marcher sur les arpions… pour tout vous dire ils représentent TOUT ce que je déteste au PS (entre autres choses).
    Quand à l’autre, celle qui prétend porter le même prénom que moi, ce n’est qu’une petite bourgeoise pourrie de fric à qui, à ses début, on reprochait de ne pas avoir assez de voix, maintenant qu’on l’entend, on préfèrerait qu’elle soit muette ! J’espère que la connerie n’est pas héréditaire.
    Zemmour devient de plus en plus …. je pensais que ce petit juif sépharade avait digéré son rapatriement, il n’en est rien, s’il veut marier sa fille avec un de vos fils, ne lui payez surtout pas la dot !
    @ Rodolphe – c’est une idée, ou le format script est plus peit ? c’est difficile à lire.

    Répondre

  12. b.mode

    5 avril, 2010 à 2:26

    @babel Je m’en doutais ! ;) Avec larcher dans le rôle d’Obélix et Guéant dans le rôle du druide

    @la pecnaude Valls, j’ai beaucoup de mal ! Sur bien des thèmes; l’identité nationale entre autres et sur l’économie. C’est pas lui, rémi qui fera bouger le capitalisme !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sortie de route pour Mac Laren

Au milieu des seventies, tandis que la pop ronronne et que le rock progressif s’embo…