Accueil Politique Un rat vivant est un bon rat

Un rat vivant est un bon rat

18
0
674

ratfait.jpgIl n’est pas recommandé de trop ruminer ou alors de le faire à bon escient. Ce mardi, que je prenais pour un lundi, fait partie de ces journées où rien ne manque : ciel bleu, brise du sud, mer d’huile, le gazouillis des oiseaux. Tout pour rendre heureux le dernier des péquenauds. Mon tour de blogs du matin, histoire de m’informer, de prendre la température. De m’attarder ou de continuer mon chemin. Christophe Barbier a dit ou écrit qu’avec le net on ne travaille pas ou quelque chose d’approchant. Faux.

Rien de transcendant. Le train-train. Plutôt si. Il suffit de frapper à la bonne porte. Maintenant j’ai l’habitude. A part quelques masturbateurs qui se la mordent avec lâcher de clafoutis périodique, je n’avais pas de quoi bondir au plafond.

Dur de commencer une semaine déjà entamée. Une fois n’est pas coutume, je vais parler d’un blog collectif que j’aime : Le Village des NRV. Le papier « le Rat est-il l’avenir de l’Homme ? » a été un moment de grande rumination. Cette remontée dans le temps avec l’apparition sur terre de ce mammifère rongeur, pour expliquer, humour et détachement à la clé, qu’avenir et cousinage ne sont pas, simplement, qu’un caprice de l’esprit, m’a bien plu. Différence fondamentale entre les deux espèces, bien qu’à y regarder de près : « …honnis, vilipendés, chassés, stigmatisés… Ils sont rusés, rebelles et résistants, ils ne croient en aucune idole : ils n’ont ni églises, ni mosquées, ni temples. Peut-être changeront-ils quand ils prendront conscience d’être mortels ?…Ô rats, bienvenue dans les décombres brûlantes de notre espèce cupide, arrogante, agressive, compulsive, cynique, désolidarisée, égoïste, inaboutie ; vous ne pouvez que bâtir un monde meilleur… » Ah, les lignes parallèles !

Puisque j’y suis, je vais de mon petit tour de blogosphère. Dans la vraie vie des humains qui méprisent et ont horreur des rats, je lisais que trois français sur quatre se méfient des politiques. Cette nouvelle m’amène à l’interrogation suivante : le français aurait-il pris pour modèle son cousin le rat ?… Je continue mon bonhomme de chemin.

Un rat, un qui n’hésite pas à grignoter des meules d’emmental sans état d’âme, c’est Pensez Bibi. Entre autres considérations, prolixes mais justes, il s’interroge sur le feu et le contrefeu dont fait l’objet tout blogueur qui se respecte. Doit-il se soucier de la pensée de celui qui va (peut-être) le lire ou continuer à jouer du « contrepoint » ? Il conclut ainsi son papier : « Quand la Vie et le Verbe se croisent sur ce seuil, ils nous font quand même de beaux cadeaux. »

Pendant ce temps, chez les humains, ceux qui détestent les rats, les affaires vont bon train. Dans un élan excessif de générosité, le groupe Total est soupçonné de corruption pour s’être montré un peu trop agressif dans le cadre d’un échange « pétrole contre nourriture » en Irak. Un juge français considérant que trop de générosité pouvait nuire durablement aux bonnes moeurs de la France et de son image dans le monde, a mis le groupe en examen… Un non lieu à venir ?…

Au hasard de mes pérégrinations, je me dis qu’abondance de rats ne peut nuire. En ces temps où il pleut des larmes grosses comme ça chez les calotins pour cause de libido incontrôlable dans la maison mère, mettant à mal les fondements de l’église et de la foi, je tombe sur un blog absolument dément et tout à fait pertinent : « La grande tambouille de Maëster » et sur un dessin désopilant « Love de pâques ». Un truc de ouf où ça jubile sans retenue et dans lequel « la maison n’accepte pas l’échec ». Culotté et fraternel. A visiter et à faire connaître. Un tel talent ne peut être que l’oeuvre d’un rat, je penche pour une colonie.

Que voulez-vous que j’aille m’emmerder avec la énième grosse ficelle du gnome qui gouverne les français ? Comment accorder un quelconque intérêt à la rumeur concernant le couple présidentiel et du crédit à la théorie du complot ? Une rumeur reste une rumeur. Le gnome est exactement à sa place. La place qu’il a tant cherché à occuper. Le reste… Il est trop tard pour le crédit. J’ai aimé le papier de Guy Birenbaum et l’illustration du sujet par Philippe Grammaticopoulos.

Dans un lien vers  « Courrier International », je lis « comment l’occident exporte ses troubles mentaux ». Cela, voyez-vous, n’est pas le genre de marchandise qui va équilibrer notre… balance commerciale. Le papier est intéressant. Ainsi, sur un même phénomène, les réactions seront différentes que nous soyons salvadoriens, africains, chinois ou occidentaux. Ces différences qu’on considère de type culturel sont codifiées. Par qui ? « Malheureusement, peut-on lire dans ce bon papier du journaliste américain, Ethan Watters, aux Etats-Unis, pays qui domine le débat international sur la classification et le traitement des pathologies, les professionnels de la santé mentale font souvent peu de cas de ces différences. »

Je ne pouvais finir ce papier sans tirer un coup de chapeau en direction de Télérama, le très connu et respecté magazine télé. Dans le numéro de cette semaine, à paraître aujourd’hui, il tire à la balle dum-dum sur Mère Denise et le Grand Journal de Canal +. Apparemment, le magazine n’y va pas de main morte. Personne n’est épargné dans ce talk-show. Enfin un média qui dit tout haut ce que nombreux pensent tout bas. Je m’en vais lire cette enquête de trois pages tout de suite.

A demain. Vive les rats !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

18 Commentaires

  1. babelouest

    7 avril, 2010 à 6:47

    Après Juliette qui était une souris, j’ai eu chez moi Héloïse qui était une fort sympathique rate. Nous avons longtemps surfé sur le Net, elle perchée sur mon épaule. Si le Web est un fromage, les trous n’y manquent pas, qui apportent leur lot de surprises.

    A propos de trous, c’est dans la mâchoire de ma chère moitié qu’il y en a deux désormais depuis hier. Avec tous les antidouleurs qui font partie de sa vie, l’anesthésie locale n’a eu aucun effet à peu près immédiat, et elle a hurlé comme une démente. Il a fallu deux bonnes heures pour qu’enfin cette douleur supplémentaire se calme un peu. On y trouverait une analogie avec les « réformes » du Bouffon de Soi-Même, on a très mal sur le moment, puis le temps aplanit la pointe douloureuse, jusqu’à la prochaine. Ne dit-on pas « menteur comme un arracheur de dents » ?

    « Encore heureux qu’il ait fait beau
    Et que la Marie-Joseph soit un bon bateau…. »

    Répondre

  2. laetSgo

    7 avril, 2010 à 7:29

    J’aime bien le résultat de ton « butinage » ! Finalement, la blogobulle franchouillarde, c’est assez petit même si le web est vaste ! J’aime bp les NRV, ils font de bons papiers et chaque plume a sa spécificité…un peu comme ici quoi :-)
    je m’y lance à mon tour, dans la tournée matinale du web ! Ne vous rongez pas trop les sangs, car à bon chat, bon rat et quand le chat est parti…(oulah ! je commence fort la journée dans le grand n’importe quoi ! vite, une cure de billets !)

    Répondre

  3. b.mode

    7 avril, 2010 à 7:42

    Très bien les NRV, oui ! Un des blogs préférés ici…
    @babel bon courage ! tiens j’ai vu christophe certain hier après-midi, es tu partant pour une petite bouffe au resto ?
    @rodo promenade très agréable au fil des blogs. En particulier chez Birenbaum où comment Narcisse est en train de transformer une rumeur de gogues en affaire d’état. Sa présidence se transforme en pantalonnade digne de Marivaux ! Aux chiottes l’arbitre !

    Répondre

  4. babelouest

    7 avril, 2010 à 8:02

    @B.mode : D’accord pour une bouffe, pourquoi pas ? J’ai découvert avec Clo, ma plus vieille copine du Net, un restaurant de poissons excellent, tenu par des amis.

    Pour Marivaux, tu insultes ce pauvre homme : les facéties du Narcisse rappellent plus du très mauvais théâtre joué par de très mauvais acteurs dans une très mauvaise pièce, comme auraient dit Roger Pierre et Jean-Marc Thibault.

    Répondre

  5. b.mode

    7 avril, 2010 à 8:13

    Très bien, c’est excellent le poisson. Il s’appelle comment ce resto ? Sinon pour la date, dis moi ce qui t’arrangerait ;)

    Répondre

  6. babelouest

    7 avril, 2010 à 8:22

    Le restau ? « La poissonnerie », au bout de la rue Kervégan. Si la chose te va, on peut le faire dès après-demain vendredi.

    Répondre

  7. b.mode

    7 avril, 2010 à 8:39

    je vois ça avec christophe et je te dis !

    Répondre

  8. remi begouen

    7 avril, 2010 à 9:47

    Babelouest, pour ta femme, ceci . A propos de rage de dents, j’ai une recette que j’ai vu appliquer il y a environ 20 ans. Cela consiste a oublier sa douleur en provoquant bien pire : se cogner le crâne méthodiquement et violemment contre un angle de mur ou un chambranle de porte, à s’en écrouler… Peut-être n’est-ce pas recommandable? C’est possible, mais cela existe, puisque je l’ai vu faire par un certain Rodolphe, autrefois, si!!
    Il préfère maintenant se cogner aux blogs, cela doit être plus doux, encore que plein de surprises désagréables, parfois….

    Répondre

  9. b.mode

    7 avril, 2010 à 17:41

    @babel vendredi 16 midi ça te va ? Le choix entre la poissonnerie et la pasta (spécilaités des Pouilles) que propose Christiophe ? Désolé rodo d’utiliser ton espace éditorial pour causer bonne bouffe ! Vous êtes, toi et les autres, les bienvenus évidemment !!! ;)

    Répondre

  10. babelouest

    7 avril, 2010 à 17:57

    OK Bernard….

    Répondre

  11. lediazec

    7 avril, 2010 à 20:06

    @ Bernard. Au contraire, la bouffe, la vraie, la bonne et tout ce qui va avec, tout cela fait partie de tous les espaces, passés et à venir. Tain, suis à la bourre et à moitié dépouillé !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  12. cui cui fit l'oiseau

    7 avril, 2010 à 22:00

    Merci les amis !

    Nous sommes tellement surpris d’être cités sur un blog du Web que j’ai le rouge qui monte aux joues…

    En plus venant de Ruminances, c’est carrément la consécration !

    Merci infiniment car on a parfois, du fait d’un certain isolement sur la Toile qu’on n’explique pas, l’impression de ne point exister.

    Je vous lis également chaque jour mais aujourd’hui bien tardivement.

    Salut à tous et longue vie à Ruminances notre blog jumeau !

    Répondre

  13. b.mode

    7 avril, 2010 à 23:09

    @cuicui Salut à vous et longue vie à votre blog ! ;)

    Répondre

  14. laetSgo

    8 avril, 2010 à 10:29

    Rhôôô ! c’est pas @cuicui c’est @Calimero :-)
    mais non ! les NRV ne sont pas isolés ni ostracisés ! Ils ont plein de lecteurs(trices), de RTeurs (et euses), bref, de fidèles, discrets mais présents !

    Répondre

  15. lediazec

    8 avril, 2010 à 10:51

    Comme LaetSgo et B.mode je vais vous lire, moi aussi, très régulièrement. Et c’est très bien chez vous.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  16. b.mode

    8 avril, 2010 à 11:12

    @babel midi et quart à la poissonnerie vendredi 16 ?

    Répondre

  17. babelouest

    8 avril, 2010 à 11:20

    @ B.mode parfait, le RV ! Slllurp !

    Répondre

  18. b.mode

    8 avril, 2010 à 11:20

    J’ai faimmmmmmmmmmm !

    Répondre

Répondre à lediazec Annuler la réponse.

Consulter aussi

Chutes et rechutes

On dit souvent que le temps passe, oubliant de souligner qu’il dure. Vrai que la mes…