Accueil Politique Goldman Sachs, un virus à éradiquer d’urgence

Goldman Sachs, un virus à éradiquer d’urgence

14
0
674

gsiii.jpgLe spectre d’une terrible pandémie de grippe H1N1 à peine écarté, c’est le chikungunya qui refait surface ! Gageons que notre Bachelotte de ministre ne s’y laissera pas prendre deux fois et saura juger la menace à sa juste valeur ! Mais, il y a aussi de bonnes nouvelles sur le front des épidémies : un virus particulièrement redoutable et tenace serait en passe d’être stoppé, ou pour le moins, sa progression ralentie. Il s’agit du virulent parasite GS. Comme vous le savez, le GS sévit depuis bientôt 2 siècles et a mis en échec de nombreux plans destinés à le stopper. Sa formidable capacité d’adaptation, et les mutations qu’il a subies en ont fait un adversaire particulièrement dangereux pour la société des humains.

On découvre ses premières traces en 1869, mais ce n’est que dans les années folles que le virus fait vraiment parler de lui pour la 1ère fois….Il est l’instigateur d’une pyramide de Ponzy d’une telle magnitude qu’on peut lui attribuer pour partie la débâcle de 1929. Nos chercheurs pensaient qu’il avait été anéanti en même temps que d’autres spécimens parasites de l’époque, mais il semblerait qu’il ait non seulement survécu mais prospéré sur les cadavres de ses concurrents. Telle une pieuvre, cet organisme multicellulaire et protéiforme s’est développé sur le corpus même de la société, contaminant la scène politique après avoir colonisé celle de la finance.

Ses tentacules foisonnent et se répandent dans les moindres interstices des allées du pouvoir, à commencer par celui des Etats-Unis. Spécialiste de l’infiltration et de la dissimulation, il se cache dans des costumes 3 pièces et des cravates de luxe, attaché-case à la main, mais c’est bien un prédateur sanguinaire qui revêt ces oripeaux.

Adepte de la pratique des revolving-doors, il passe d’hôte en hôte, n’oubliant pas à chaque fois d’inoculer le poison de la cupidité dans les organismes qu’il visite, un petit souvenir de lui en sorte !

Sa capacité à se fondre dans son environnement et son aptitude à la fourberie sont telles qu’il apparait comme le sauveur à ceux qu’il vient saigner.

Mais peut-être qu’en cette année 2010, est-il allé trop loin ? La faillite d’un pays est-elle un symptôme suffisant pour que les praticiens reconnaissent enfin son vrai visage et l’exposent au jour afin que, tel un vampire, il agonise ?  Je me garderais bien d’y mettre trop d’espoirs ! Les métastases sont bien implantées et leurs gardes du corps, avocats véreux et verbeux respectant la lettre et ayant oublié l’esprit de la Loi, sauront de toute évidence défendre et protéger leurs maîtres….

Wait and see !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par laetSgo
Charger d'autres écrits dans Politique

14 Commentaires

  1. b.mode

    19 avril, 2010 à 5:36

    Malheureusement d’accord avec ta conclusion. Les banksters s’en tirent toujours ! Mieux quand ils sont en difficulté, on les renfloue pour qu’ils continuent leurs jeux à la con…

    Répondre

  2. babelouest

    19 avril, 2010 à 5:55

    http://i60.servimg.com/u/f60/11/40/28/12/goldma12.jpg
    Si quelqu’un a un missile de croisière de trop, en guise de suppositoire…. C’est hier que j’en avais soulevé la capacité malfaisante ici : http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12304

    Le banquier d’affaires EST l’ennemi du genre humain, il réunit la quintessence de l’esprit de compétition, de celui de lucre, avec une totale méconnaissance des sentiments que peuvent ressentir non pas ses semblables, mais les vrais hommes. Chose plus grave, il se fait des disciples parmi les politiciens les plus retors (pas les plus intelligents, c’est autre chose) et les moins altruistes, ceux qui généralement grimpent au plus haut car ils n’ont pas d’autre motivation.

    Les sociopathes sont généralement des prédateurs en réunion. Les vautours aussi.

    Répondre

  3. b.mode

    19 avril, 2010 à 7:00

    Je rajoute le lien vers ton article, Jean-claude ! ;)

    Répondre

  4. remi begouen

    19 avril, 2010 à 7:43

    LaetSgo en chevalier blanc (ou en noir Zorro, c’est pareil!) en guerre contre la pieuvre GS, c’est épique! …Et bien parti !
    Si, si, les avocats et politiciens véreux n’y pourront rien, GS sera enfin terrassé, comme le dragon par St-Michel l’Archange…
    Merci l’amie de me faire rêver, et mon rêve (çi-dessus) est que cela devienne réalité. En réalité, ‘le roi est nu’…

    Répondre

  5. lediazec

    19 avril, 2010 à 8:04

    Les cols blancs et la gangrène. Les avocats ! Bel exemple de duplicité. La loi et le système ! Pauvres politiques, comme le fantoche qui nous gouverne, qui affirmait vouloir assainir le milieu. Après les citoyens, l’internationale Goldman S. se donnent déjà la main pour transformer les politiciens cupides en sous-fifre cupides de l’état voyou !
    Profitons de cette courte plage de rêve avant que ça ne reprenne !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  6. laetSgo

    19 avril, 2010 à 9:40

    salut les amis ! le rêve est terminé ! La SEC n’est pas un chevalier blanc, et il semblerait qu’elle ait « sorti » l’affaire GS histoire d’éloigner les regards de ses propres failles (tactique vieille comme le monde s’il en fut !)
    l’article est là, c’est en anglais http://bit.ly/9kdnlA (en gros pour ceusses qui causent pas l’an glisse dans le texte, la SEC n’a rien fait pdt des années dans une affaire de Ponzi encore plus énorme que celle de Maddoff et le rapport est sorti, ô coïncidence, le même jour que l’affaire GS…voyez ce que je veux dire…)
    Une bonne chose quand même : cette affaire fout un bordel monstre chez nos amis anglo-saxons, et les Bourses dévissent, dévissent, dévissent…c’est le revers de la médaille : la pieuvre a tout métastasé, et si l’un de ses membres est empoisonné, cela peut se répandre dans les autres parties ! (bon, je rêve encore, GS n’est qu’une tentacule de l’hydre Phynance mais quand même, ça fait du bien !)

    Un autre motif de rêver : entendu ce matin sur Inter un analyste quelconque rappelant que c’était un volcan islandais qui avait été pour partie responsable de la révolution française (suite mauvaises récoltes pendant 3 ans, révolte des paysans et toussa)…SI seulement la mise à terre du système aérien mondial pouvait produire les mêmes effets !
    Chapeau l’Islande ! Envoyer balader les banques et arrêter la globalisation sur l’Europe dans la foulée…petit mais costaud !

    Répondre

  7. b.mode

    19 avril, 2010 à 12:26

    Tout ça sent bon le réglement de comptes entre banksters. S’ls pouvaient s’entretuer…

    Répondre

  8. Le cousin Jé

    19 avril, 2010 à 13:19

    Merci pour le lien, mais je vois que GS repousse semble-t-il les limites du cynisme…

    Répondre

  9. remi begouen

    19 avril, 2010 à 13:21

    Tu as raison, Laetsgo : pourvu que le volcan islandais foute une pagaille monstre dans l’antre du capitalisme !! J’ai entendu comme toi l’information sur le changement climatique des années 1785-88 dû à un volcan islandais, qui a favorisé la révolution de 89. Mais on peut espérer aujourd’hui qu’il n’y aura pas de famines terribles : mais simplement la faillitte des gros GS…et la révolution sociale, surtout et enfin ! Merci l’Islande!

    Répondre

  10. lapecnaude

    19 avril, 2010 à 14:20

    Bon à ce que je lis, on pourra faire la grasse matinée le 1er mai ?

    Répondre

  11. Christophe Certain

    19 avril, 2010 à 16:09

    Après tout ça n’aurait rien d’étonnant que le capitalisme finisse par s’écrouler puisqu’il est basé sur du vent, et tout le monde commence à comprendre l’arnaque.On a déjà vu l’URSS disparaître, ce qui était impensable 5 ans avant. Pourquoi ne verrait-on pas la chute du capitalisme ? Il va falloir d’urgence réfléchir à comment on voudrait que ça s’organise après pour prendre les devants ! Avant que d’autres ne le fassent pour nous…

    Répondre

  12. babelouest

    19 avril, 2010 à 16:29

    En Amérique du sud, certains sont apparemment sur la bonne voie. Mais leur culture n’est pas la nôtre : il faudra trouver nos propres chemins vers la lumière.

    Un lien vers un très beau texte : http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12315

    Répondre

  13. laetSgo

    19 avril, 2010 à 16:50

    @cousin Jé : GS (et les banksters en général) sont comme des enfants très mal élevés : on ne leur a jamais dit non, et ils ne connaissent pas le sens du mot « limites »…à nous de leur inculquer, de gré ou de force parce que ce n’est avec une petite tape sur la main qu’ils vont s’arrêter !
    @lapecnaude : pas de grasse mat’ pr les combattants :-) curieuse de voir quelle sera la mobilisation cette année…
    @christophe oui, des « autres » tendance brune ou noire (et pas le noir de la commune de Paris !)…j’aime pas ça…
    @babel merci pr ce lien !

    Répondre

  14. lapecnaude

    19 avril, 2010 à 19:50

    @ LaetSgo – chikungunya …. le ministre de la santé d’alors (c’était qui déjà ?) n’avait pas envoyé des médicaments qui ne servaient à rien ? genre antipaludiniques qui seraient arrivés en fin d’épidémie alors que c’est un préventif ? De toutes façons il n’y a pas de vaccin contre cette fièvre, seul le paracétamol peut aider, pas d’acide atétylsalicylique autrement aspirine qui risque de détruire les plaquettes du sang. Seule prévention : y envoyer d’urgence BACHELOT pour une évaluation « de visu » des risques, elle a la surface pour !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Infos éclectiques…

C’est bien les vacances. C’est fait pour se reposer. Le corps et l’esprit. J’ai pris ça au…