Accueil Politique A Moïse, toujours à la recherche de son Aziza…

A Moïse, toujours à la recherche de son Aziza…

20
0
586

petitpoucetanim.jpgLa lutte des classe, pour moi a commencé lorsque j’étais très, très petite. L’éternelle lutte des petits contre les grands. Petite, je le suis restée mais suis devenue grande gueule. Je n’ai jamais perçu l’importance des grands hommes que je côtoyais, pourtant cela me faisait de l’effet quand mon mètre douze à dix ans rencontrait de Gaulle au détour d’une haie au cours d’un jeu de piste, ou prendre un fou rire au côté du Préfet Pisani en entendant son Sous-Préfet parler de « poisson qui nageait de ses propres ailes » à un discours de 11 novembre … Cela ne m’a pas fait grandir pour autant Mais, mais…

Tu me forces à réfléchir dur, mais je crois que le jeu en vaut la chandelle, bien sûr, je n’ai pas connu autant de gens que toi et ma culture est faite de bric et de broc, que veux-tu ce n’était pas la lecture de l’Echo d’Alger et les petites annonces d’Ici Paris qui pouvaient améliorer mon sort.

Mais en relisant mon dico au mot : Lucidité – je trouve : qualité, état de celui qui est lucide ou de celui qui voit nettement, qui conçoit clairement les questions.

Synonymes : clairvoyant, perspicace, conscient, éclairé, sain.

Pour ma part, si je considère le cas Sarkozy, je ne pourrai pas dire qu’il voit nettement ou qu’il conçoit clairement les questions, car il me semble que son cerveau est compartimenté de telle façon que seules quelques idées arrivent à émerger et que là elles deviennent fixes. Sa lucidité consiste à ne voir qu’elles et là alors il les pratique avec une rare efficacité. Peut-être que ses séides arrivent à lui en inculquer d’autres, comptant ainsi former un esprit hybride, fonctionnant sur un seul mode, le sien.

A notre époque peut-on être lucide ET conscient ? Oui, dirait Freud (ou ses petits, il en a eu tant) : en rêvant. Et c’est bien la seule chose que l’on nous laisse pour l’instant. Avoir des rêves qui ne sont pas des rêves puisqu’ils sont conscients. De là à les réaliser, il n’y a qu’un pas

Une conscience ou une lucidité, nos dirigeants s’ingénient à ce que l’on n’ait pas le temps d’en avoir la queue d’une. Ils agissent pour que notre émotionnel, par l’utilisation outrancière des médias dans l’immédiat du moindre fait divers pouvant activer nos émotions, prenne le pas sur notre rationnel, cette logique qui implique un raisonnement sur les causes et effets de l’évènement.

Cette instrumentalisation de nos sensations vise surtout à créer un état de peur permanente (répression, punitions, surveillance humaine et technique, augmentation des organes de la labyrinthique administration) nous privant des moyens de gérer les situations et surtout d’abord de les évaluer.

Ils nous veulent rivés à la lucarne merdique de leur télévision, nous empêchant de réfléchir à autre chose que l’immédiat du lendemain.

Là, il n’est pas question d’intellectuels ou de beaufs, c’est sur la masse qu’ils veulent agir.

Transformer nos individualités, nous couler dans un moule, éradiquer tous ceux qui ne correspondent pas à leurs normes, le système de pensée unique, cela fait aussi partie de leurs plans, ce n’est pas nouveau, mais ils essaient encore.

Tout cela relève de la plus pure démagogie, les discours sur n’importe quel sujet pourvu qu’il satisfasse l’auditoire. Remarquez la différence de ton et d’impact lorsqu’il s’agit d’un public ciblé ,en milieu fermé, et un discours télévisé. L’un s’anime, l’autre sonne creux. La répétition de phrases clé : « travailler plus pour gagner plus » (avec 4 millions de chômeurs à ce moment là, la phrase m’était restée au travers de la gorge), c’est purement de la méthode Coué, plus simpliste, tu meurs, et çà marche ! Promettre tout et n’importe quoi, sachant fort bien que l’on ne tiendra pas ses promesses. Le tout sur un électorat pourtant rompu à ces exercices, mais toujours aussi crédule.

Bien sûr, tout nouveau tout beau, avec les écolos, même Persil laverait encore sale, seuls eux avaient la recette magique, la décroissance contrôlée, l’écologie politique … grands éclats de voix et volubilité assurée … seulement inaudibles car on a pas entendu le mot magique : REFUS.

Refus de la mondialisation financière surtout. Refus de ce système mondial de gouvernement occulte par les puissances de l’argent. Refus des spéculations. Pas plus que d’équité, on globalise, les riches d’un côté du globe, les pauvres de l’autre côté …

Tant que le système financier mondial reposera sur du vent, du virtuel, rien ne sera possible.

En attendant, il pleut, et dans mon petit système écologique à moi, je regarde mes plantes, dans mon petit jardin, relever leur feuilles de plaisir.

C’est bon de voir la jouissance des fleurs.

Image de prévisualisation YouTube


Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lapecnaude
Charger d'autres écrits dans Politique

20 Commentaires

  1. laetSgo

    24 avril, 2010 à 7:23

    Splendide Lapecnaude ! quelle fine analyse des rouages de l’esprit sarkozyste !
    Pas plus tard qu’il y a quelques minutes, j’entendais une brève sur la « femmme_portant_burka_qui_a_reçu_un_pv » (déjà en soi, ça tombe à pic vu le débat) dont, figurez vous, le mari serait « polygame_tricheur_aux_allocations_familiales »…tout est dit : sensationnalisme, faits divers, focaliser l’attention du public sur des conneries et faire passer des lois scélérates pendant qu’il a le dos tourné…ambiance sécuritaire et jouant sur la peur, de l’autre avant tout !
    donc rêvons éveillés !!! :-)

    Répondre

  2. babelouest

    24 avril, 2010 à 7:49

    Je suis toujours dubitatif, quand j’entends dire (sans le voir personnellement) qu’un Olivier Besancenot est accueilli à la télévision chez Drucker. Et que cela ne fait pas de vagues. Même avec un « animateur » (sic) aussi consensuel, arrangeant et modérateur, un révolté arriverait à faire éclater sa haine de certaines pratiques, à faire passer au moins le début d’un grand message… or il ne se passe rien, tout le monde (si l’on peut dire) est content, et la Terre continue à tourner à l’envers sans souci.

    De ce fait, du souci, ce sont ceux qui ont compris qui peuvent s’en faire. Comment faire partager les appréhension, les NON à certains évènements, le sentiment que çà y est, cela suffit, il faut tourner la page et en décrocher tous ces nuisibles qui s’y accrochent ? Comment réussir à expliquer à ces pauvres électeurs du FN qui le sont par dépit, par désespoir, par haine d’un système qui les broie ? Comment leur dire que ce vote-là ne pourrait aboutir à rien de mieux à leur niveau, même si ce serait un peu différent au niveau des relations internationales ?

    Sur certains points très précis, il semble, à mon avis, que les premières mesures pourraient ressembler à des intentions de l’homme de saint Cloud. En l’occurrence, il s’agirait de quitter l’union européenne, et de ne plus considérer l’euro comme une monnaie unique. Cela obligerait, dans les deux cas, à rétablir des frontières physiques.

    Pour le reste, tout serait différent : au lieu de rejeter des « immigrés » souvent mieux intégrés que certains français de souche, il faudrait les accueillir mieux, reconnaître les immenses services qu’humblement et quelle que soit leur qualification, ils accomplissent dans le silence. En revanche, tous ceux qui ont une fortune née bien souvent de l’exploitation des premiers auraient des soucis à se faire, car ils seraient enfin taxés à l’aune de leurs biens et revenus réels. Tous les produits et éléments à la fabrication « délocalisée » seraient passibles de droits douaniers conséquents et justes. L’euro resterait la monnaie d’échange matérielle, tout en n’étant plus qu’un moyen de paiement extérieur, avec un taux de conversion envers la monnaie nationale.

    Retraites et sécurité sociale seraient mieux avitaillées en moyens financiers, car les revenus autres que ceux du travail seraient bien plus sollicités pour participer eux aussi à l’effort national. Ils ne sauraient s’enfuir, car toutes les transactions avec le réseau international bancaire seraient filtrées, voire bloquées si non justifiées.

    Voilà ce qui pourrait être proposé à nos compatriotes, si les moyens étaient donnés pour permettre de diffuser largement ces idées. Pour le moment, en l’état, c’est presque mission impossible.

    Répondre

  3. lediazec

    24 avril, 2010 à 8:25

    Superbe analyse lapecnaude.
    « Transformer nos individualités, nous couler dans un moule, éradiquer tous ceux qui ne correspondent pas à leurs normes, le système de pensée unique, cela fait aussi partie de leurs plans, ce n’est pas nouveau, mais ils essaient encore. »
    Ca ce n’est pas du virtuel, du vent, mais la systématisation des consciences portée à son paroxysme. Totalement totalitaire ! Tout faire pour que l’individu gagne en indépendance d’esprit. Y a du boulot sur la planche !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. b.mode

    24 avril, 2010 à 8:31

    Excellent papier qui met en exergue une forme moderne de lavage de cerveaux. Pour les retraites par exemple, la machine à pensée unique s’est mise en marche, relayée en cela par les médias complices. A tel point que le pékin moyen en vient à penser qu’il n’y a pas d’autres solutions que d’augmenter l’âge de la retraite. Foutaises, que tout cela, taxons là où il y a de l’argent. Et il y en a…

    Répondre

  5. remi begouen

    24 avril, 2010 à 8:51

    ‘Tu me forces à réfléchir dur’, écris-tu, en référence à mon article précédent sur la taupe et le merle. Mais non, tu ne sembles pas avoir ‘réfléchi dur’, mais ‘en beauté’, voilà !
    Merci, donc de ta cogitation et de son style si original. Je crois que cela plairait (ou plaira, s’il lit Ruminances)Paul Ariès, qui souhaite si vivement que nos si diverses sensibilités s’expriment dans le débat sociétal…et notre avenir plus libre et juste, à défaut d’être ‘radieux’… sinon en rêves !
    Drôle et belle idée que d’avoir ajouté ‘La Soliude’, l’une des plus belles chansons-poèmes deu grand Léo, merci!

    Répondre

  6. lapecnaude

    24 avril, 2010 à 16:36

    O grand merci Bernard, j’aime et cela me correspond bien. Qui crois avoir inventé le slam ?
    Pour en revenir à nos moutons ou plutôt nos pseudo-intégristes de merde présentés à la télévision, c’est un parfait déchainement de propos fascistes dégueulés à longueur de spots informatifs …. on sent du Hortefeux derrière tout cela, il lui manque l’uniforme et la casquette. Ils vont finir par transformer Chambord en camp de regroupement de « burquaïates » (pourquoi pas nous y mettre nous aussi a inventer des mots quand il n’y en a plus dans la langue française pour signifier l’ignominie des procèdés employés) et réinventer les chasses du Comte … Dracula si je ne me trompe (Rémi et Rodo au secours). Au moins, le sinistre Charron ferait son oeuvre !

    Une question pour LaetSgo : Au paradis d’Allah, chaque martyr à droit à 7000 VIERGES, qu’est-ce qu’ils en font après ?
    Une question pour Clarky : Au paradis d’Allah, chaque matyr femelle à droit à quoi ? 7000 v….. ?

    Répondre

  7. babelouest

    24 avril, 2010 à 16:44

    Lapecnaude : tiens, Chambord, et Hortefeux, çà me rappelle quelque chose…..

    Répondre

  8. babelouest

    24 avril, 2010 à 16:53

    Ah, oui, et ton Comte s’appelait Zaroff… un homme bien sinistre !

    Répondre

  9. b.mode

    24 avril, 2010 à 17:29

    Arf Françoise, j’ai pensé que le morceau sonnait bien avec ta belle bafouille ! et particulièrement cette sentence du grand
    Léo: « la lucidité se tient dans mon froc! » ;)

    Sinon tes problèmes de blogs s’arrangent-ils ?

    Répondre

  10. laetSgo

    24 avril, 2010 à 17:36

    Le Paradis d’Allah…Et puis quoi encore ? le Père Noël ???? Faire le bien ici maintenant, c’est quand même mieux qu’espérer un monde meilleur plus tard et peut-être ;-)

    Répondre

  11. lapecnaude

    24 avril, 2010 à 17:40

    J’y arriverai, pour l’instant je m’eschine à traduire des mots d’allemand en français, tu parles il y plus de cinquante ans que je n’avais prononcé un mot dans cette langue, c’était dânke shôn, Professor, Auf wiedersehen ! après avoir eu royalement mon 0,25/20, parce que j’étais polie !
    C’était pas parce que je ne savais rien, non, je parlais et comprenais, mais j’avais décidé de ne plus faire deux langues et de faire plus de biologie … à force, ils ont cèdé.

    Répondre

  12. laetSgo

    24 avril, 2010 à 17:41

    si tu veux un coup de main…n’oublie pas que je suis alsacienne !

    Répondre

  13. lapecnaude

    24 avril, 2010 à 17:44

    @ LaetSgo – tout çà ne me renseigne pas sur la question, d’autant que je viens de lire le pavé d’Agnés Maillard, le Monolecte, m’en suis réjouie et ai même pu répondre à Babelouest qui avait laissé traîner une patte par là.

    Répondre

  14. laetSgo

    24 avril, 2010 à 18:04

    @lapecnaude je suis pas une spécialiste du Coran ! Mais c’t'histoire de vierges, ça me fait plutôt penser aux hashishins…et pis c’est pas plutôt de 72 dont il s’agit ? parce que 7000, ça fait un peu beaucoup pour un n’importe quel homme, même un martyr !
    tiens, j’ai trouvé ça en cherchant un peu !
    http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/eh/F/cause/lectures/paradis_Coran.htm
    intéressant ! L’islam serait pro-sexe, en tt cas bp plus ouvert que la religion chrétienne…quand on voit ce que ça donne aujourd’hui…!!! intégrismes de tous les pays, disparaissez !

    Répondre

  15. babelouest

    24 avril, 2010 à 19:11

    @ Lapecnaude : je viens de te répondre ainsi qu’à Agnès, tu pourras aller voir.

    En tout cas, lisez, ou relisez les Mille et Une Nuits : on est très loin, là, de la Somme Théologique de Thomas d’Aquin. Et encore, il paraît que le traducteur a édulcoré pas mal. L’Islam n’a pas de fixation sur le sexe, à condition que cela se fasse chez soi dans la discrétion. D’ailleurs Mohammed était connu pour aimer la bagatelle, même avec des mineures parfois.

    Répondre

  16. lapecnaude

    24 avril, 2010 à 19:25

    @ LaetSgo – je m’en relire les sourates concernant les martyrs et leurs récompenses au paradis, mais il ne me semble que le chiffre n’est qu’une version moderne « fatah ». Quand aux Hashishins, ils sont arrivés bien plus tard et deviendront au temps des croisades « les assassins »".

    Répondre

  17. lapecnaude

    24 avril, 2010 à 19:44

    @ Babelouest – il y a bien d’autres choses dans le Coran, c’est comme la Bible, faut savoir le lire et extrapoler, je n’ai pas les hadiths, dommage çà doit être plus croquignolet que les évangiles.
    J’étouffais un peu (de rire) sur le Monolecte ! Il y a bien plus à dire, elle a très bien fait.

    Répondre

  18. babelouest

    24 avril, 2010 à 20:08

    @ Lapecnaude
    J’ai le Coran chez moi, de même que l’ancien testament en 2 volumes, et le « nouveau testament » en 1 volume, le tout chez La Pléiade. Donc en principe, une traduction non « religieuse », mais littéraire.

    Le Cantique des Cantiques, c’est pas mal, l’Apocalypse aussi. Pas du Rimbaud ni du Baudelaire, mais quand même….

    Répondre

  19. clarky

    25 avril, 2010 à 2:19

    la vache françoise, c’est quoi cette question ??!!??

    7000 verges ??!!?? t’imagines un peu la gueule de la barbaque après cet assaut sur le central.
    faut pas me demander ce genre de truc madame, moi je partage pas, surtout si tu dois passer en 7 000 ème position, là pour sûr tu risques plus de toucher les bords…

    bon, ceci est une réponse de 2h15 du mat précipitée par une forte envie d’aller griller une dernière tige avant de partir reluquer la seule et unique verge qui me préoccupe, c’est à dire la mienne, franchement, les 6999 autres j’en ai rien à branler :)

    ceci dit, j’adore ta verve, tain j’ai failli écrire ta verge, tu vois avec tes conneries de question je sais plus où j’en suis !!!

    Répondre

  20. lapecnaude

    25 avril, 2010 à 3:07

    C’est pas moi qui le dit, ce sont ces foutus terroristes-martyrs du Fatah (palestine), mais comme ce sont surtout des hommes qui parlent, ma première question à LaetSgo était plausible, la seconde, comme ils emploient souvent des femmes, je me demandaient ce qu’ils pouvaient leur dire. Remarques tu as une chance, elles-même ne sont pas toujours vierges en arrivant au paradis. Pet-être qu’ils ont un sacrément bon chirurgien-plasticien là haut !
    Le pire c’est qu’elles auront du mal à trouvers 7000 hommes vierges, ils sont tous castrés, les anges ! quand aux matyrs, dûr, dûr !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sont-ils beaux tous nos « zélites »…

Madame Ameil (baronne de son état, vulgaire intermédiaire, encore une, jet-set de BNP-Pari…