Accueil Politique Salut les Casimir

Salut les Casimir

43
0
1,197

casimirhyppolite2001okcopy.jpgÔ frénésie, frénésie ! Sous les bordées d’injures, combien d’hypocrisie, combien d’ignorance et quel colis de névroses.

Au départ je m’apprêtais à écrire une bafouille d’actualité pour alimenter la bouzine Ruminances qui est d’une voracité qui fait plaisir à voir. En revenant du taf, je ne pensais pas du tout découvrir, dans les commentaires sur « les emburqanés du bulbe », une telle volée de bois vert. Diantre ! Qu’ai-je dit ? Qu’ai-je fait ?… Rien de bien grave. J’ai exprimé le fond de ma pensée, comme très souvent.

De l’interjection au chagrin il n’y a qu’un pas : « Ah, vous défendez de belles gens, tiens, vous prenez partie pour une belle saloperie ». S’il n’y a que ça pour vous faire plaisir… Plus loin je lis : « ce qui me chagrine, c’est que ce soit Lediazec qui ait écrit cet article. » Et oui, c’est moi. Pour enfin entendre l’accusation – Guillotin affutant son canif – pour cause de complicité dans la lapidation d’une hypothétique frangine musulmane. Ma doué Beniguet ! Les vents virent de bord. En l’espace de quelques lignes, je suis devenu « ce grand lâche [qui] va évidemment prétendre qu’il était obligé de s’absenter… » et autres noms d’oiseaux lâchés à la ouilla en direction de mes potes de Ruminances, coupables d’avoir tenté d’expliquer sereinement une erreur de lecture chez la lectrice-accusatrice.

Jamais un Lediazec n’a refusé de porter le fer contre l’infamie, monsieur-dame !

Comment réagir devant ce qui est, de toute évidence, une ânerie ? Ce qui se présente comme le magma d’une névrose mal maîtrisée ? L’anathème ? Cela n’a jamais servi les intérêts d’aucune cause, même si devant la violence du propos la tentation est grande. A vrai dire, cela m’a bien amusé. La responsable du blog  Le merle moqueur  a sorti un arsenal atomique pour réduire en poussière une armée de dangereux conspirateurs qui n’existe pas. Avouez qu’il y a de quoi être surpris par la disproportion entre moyens et  adversaires.

Ayant entrepris son soliloque, il était dès lors impossible d’arrêter la machine à yoyoter. Sous les encouragements d’un Didier Goux très en dessous de sa valeur, Suzanne s’en est allée combattre on ne sait quel ennemi, dans nul ne sait quelle lointaine galaxie. Ma parole, elle est tombée dans un trou noir !

Une mauvaise lecture est comme un mauvais gueuleton, ça laisse des traces dans l’organisme. Je n’ai absolument pas l’intention de justifier mes idées devant quiconque.  Seulement voilà…

J’ai écrit un papier non pas sur le bienfondé de la burqa, mais sur la manipulation dont nous faisons l’objet de la part de l’Etat et du gnome qui nous gouverne en particulier. Qu’il s’agisse d’identité nationale ou de voile islamique, on nous oblige à prendre la direction qu’on veut bien nous faire prendre. La  menace islamiste  et identitaire sont des supercheries politiciennes. Plus personne, y compris dans l’entourage du président, n’a le moindre doute la-dessus. Lisez les commentaires des élus de la majorité sur le sujet, observez leur discrétion sur le terrain, et vous aurez une idée de votre dérive, Suzanne.

Vous vous mettez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude en imaginant une correspondance quelconque entre les ruminants que nous sommes et une idéologie islamo-gauchiste cautionnant on ne sait quelles horreurs. Horreurs dont vous êtes seule à connaître la source.

Ce que je dénonce dans ce papier qui vous a tant chagrinée, c’est l’arnaque, le débat bidon et autres saloperies du genre. Mon carburant n’est décidément pas de la même nature que le vôtre. Qu’il s’agisse d’identité nationale ou de burqa, tout ça relève du leurre politique.

En Grèce, 3 manifestants sont morts à cause du banditisme financier et je crains fort que ces morts ne soient pas les derniers. Bientôt ce sera au tour du Portugal et peut-être de l’Espagne… Cela n’est pas à vos yeux un viol avec circonstance aggravante ? Vous est-il venu à l’esprit de corréler le débat identitaire et celui sur la burqa avec ce qui se passe sous vos yeux ? Vous n’êtes quand même pas bête à ce point ?

Dans notre petit hexagone, on ouvre le robinet aux banquiers, on balance des milliards à des entreprises pour qu’elles ne licencient pas – ce dont elles n’ont rient à foutre – on ne trouve presque plus de boulot nulle part, les personnes de 55/60 ans n’ont plus espoir de trouver un job et on leur annonce pour les achever qu’il faut travailler plus vieux avec le plan de rigueur qui va avec. Pour satisfaire tout ce petit peuple, pour calmer l’angoisse de tout le monde, on organise un bon petit débat sur la burqa. Vive le monde de Casimir et Hyppolite !

Bas les masques Suzanne ! Sous vos dehors progressistes vous êtes une bourgeoise pleine de piété, fonctionnant avec un carburant fort polluant. Insatisfaite, vous cherchez à épouiller qui n’a pas besoin de l’être.

Relisez « les emburqanés du bulbe » à tête reposée. Puis non, c’est pas la peine !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

43 Commentaires

  1. babelouest

    7 mai, 2010 à 6:12

    Merci, Rodo, d’avoir repris à froid ce faux débat, afin d’en démontrer l’inanité et le vide. Gardons nos forces pour contrer la propaganda ( http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12662#12662 ) qui assaille les heureux « propriétaires » de ces petits écrans de moins en moins petits, et de plus en plus écrans cachant la réalité.

    Mettons hors la loi le PROFIT et le M a r c h é. Parlementaires au boulot : on vous paye pour cela.

    Répondre

  2. Suzanne

    7 mai, 2010 à 8:09

    Lediazec

    Je ne vous ai pas répondu hier, j’avais dit « c’est mon dernier commentaire »

    Je n’étais pas intervenue pour critiquer votre article,relisez, mais pour raconter quelque chose que j’ai vu. C’est la réaction de Babelouest qui m’a fait peur, et m’a mise de mauvaise humeur ».

    Tiens, « bourgeoise ». Qu’en savez-vous?

    Ah, j’appelle bourgeois tout ce qui me contredit. j’appelle bourgeois l’ennemi.
    Ce qui reste de cette conversation, pour moi, c’est de la tristesse.
    Alors, je ne dis rien de plus.

    Répondre

  3. lediazec

    7 mai, 2010 à 8:14

    Cela n’est pas ma tasse de thé que de traiter de « bourgeois » ceux qui ne partagent pas mon avis. Vous avez tout de même écrit « ce qui me chagrine, c’est que ce soit Lediazec qui ait écrit cet article », non ?
    Le premier surpris par la virulence de votre propos c’est moi, tout de même.
    Bises.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. clomani

    7 mai, 2010 à 9:11

    Aucun commentaire de ma part, je suis trop « nouvelle » et m’étant laissée emporter dans une querelle idiote sur ce thème de débat destiné à nous faire nous perdre dans le labyrinthe de la com gouvernementale et des media dévoués à sa cause.
    Je relève juste cette phrase fort juste de Lediazec : »En Grèce, 3 manifestants sont morts à cause du banditisme financier et je crains fort que ces morts ne soient pas les derniers. Bientôt ce sera au tour du Portugal et peut-être de l’Espagne »…
    Dans les media, ça n’était pas le banditisme financier qui était responsable pour ces morts, mais des « casseurs » bien sûr ! Une fois de plus, on nous montre ce qu’il y a à côté du problème. C’est le même processus qui a été utilisé par les 2 parties de l’affaire du niqab nantais. D’un côté, on a un barbu ravi de se voir proposé une tribune énorme sur les media, et un gouvernement ravi d’avoir mis le doigt par hasard sur un tout tout petit événement, et s’est empressé de le travailler en écran de fumée (se ridiculisant par la même occasion d’ailleurs).
    Pas de quoi s’engueuler sur la toile… alors que c’est plutôt le moment de se tenir les coudes pour faire sus aux cons !

    Répondre

  5. lediazec

    7 mai, 2010 à 9:18

    Dans mes bras, Clomani. C’est exactement ça dont il était question dans la première bafouille : la dénonciation des « écrans de fumée ». Merci.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  6. remi begouen

    7 mai, 2010 à 9:26

    Oui, c’est bien le banditisme financier qui a tué 3 grecs, oui, on n’a pas vu le pire, à venir. A une autre échelle, c’est bien le terrorisme d’Etat, Israélien, qui exerce sa dictature sur le peuple palestinien, et celui-là ne s’embarasse pas d’un ‘débat citoyen’ sur les femmes voilées. D’ailleurs ces Palestiniennes, voilées ou non, sont toutes patriotes et beaucoup d’entre elles mettent leurs intelligences, leurs talents, au service de la cause…

    Répondre

  7. remi begouen

    7 mai, 2010 à 9:34

    Par ‘celui-là’, dans mon message précédent, je voulais parler de la démocratie israélienne (de façade, entre citoyens de la cité juive, comme la démocratie des citoyens grecs d’autrefois, excluant les ‘barbares’ et ‘les esclaves’). Dans la société palestinienne, par contre, le débat sur le voile, ou plutôt sur le statut social de la femme se développe à son rythme, entravé il est vrai par la brutalité des problèmes immédiats, liés à l’occupation israélienne…

    Répondre

  8. Suzanne

    7 mai, 2010 à 9:45

    Lediazec:
    Oui, je l’ai écrit.
    Comment s’expliquer sur « les vrais problèmes ? »
    Voyez-vous, quand j’ai lu votre article du premier avril, c’était un vrai problème pour moi, lectrice de vos posts, même si on se parlait de derrière nos écrans. J’ai marché à fond. Les morts en Grèce, ils sont loin. Les SDF chaque année plus jeunes, plus nombreux, qui titubent en bande dans les rues, qui dorment dans les parkings en tas mi-hommes, mi chiens, c’est un problème à portée de la main. Pas parce qu’ils puent ou gâchent le paysage, évidemment, je précise au cas où. Bon, si je continue sur le thème, je vais faire un commentaire de cent pages.
    Qu’est-ce que vous voulez, finalement? Que Sarkozy ne soit pas réélu? Eh bien je pense que vous vous y prenez comme un manche.
    Le sens de mon commentaire, c’est que face au réel, votre discours ne tient pas. Qu’il ne faut pas prendre les gens (les gens, c’est chaque lecteur) pour des cons aveugles, c’est énervant. Et si je suis déçue, c’est parce qu’il m’avait semblé, à travers quelques textes de vous que j’ai lus, ou des commentaires ci et là, que vous n’étiez pas dans la mouvance « choisis ton camp camarade, le mien c’est antisarko et tout ce que Sarko fait ou dit, on le dézingue ». Dorham a laissé un commentaire sur mon blog, que je recopie ici car il traduit exactement ma pensée à propos du débat sur la burqa: « Mais il faut dire que ce débat en hautes sphères est tellement mal mené, qu’il fleure en effet tellement l’opportunisme politicien que les gens en finissent par croire bêtement qu’il n’y a pas de problème du tout. Ou qu’il y en a de plus important derrière ce qu’ils croient être un écran de fumée. Comme si la politique ne servait pas (ne devait pas idéalement servir) à régler plusieurs problèmes en même temps, les relativement circonscrits comme ceux d’ampleur…

    Comme si les symboles n’étaient plus rien, comme s’ils étaient puérils, à jeter…

    Que devrait-on attendre pour considérer cette tendance comme un réel problème ? Qu’il y ait des millions de femmes dans ce cas ? Et puis là, votre exemple de Vannes, s’il est avéré, c’est franchement révoltant, non ? »( http://merle-moqueur.blogspot.com/2010/05/jeune-desprit.html )

    C’est tout pour aujourd’hui.

    Répondre

  9. lediazec

    7 mai, 2010 à 9:53

    @ Suzanne. Détrompez-vous. J’aime les symboles et je ne suis pas seul dans ce cas. Ce qui me fait fulminer c’est l’utilisation de ces symboles pour servir des desseins dangereux. Et, aussi, pour masquer une forme d’incompétence avérée. Cela peut conduire un pays vers des situations extrêmes, ce qui, dans le contexte actuel, il faut à tout prix éviter. Éviter cela, c’est s’épargner des réveils douloureux.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  10. clomani

    7 mai, 2010 à 11:24

    Je comprends mal pourquoi on focalise d’un coup sur Sarko, réélu ou pas… le problème est si vaste que ni Sarko ni ses potes du gouvernement n’ont de pouvoir pour l’enrayer… donc ils colmatent les brèches… j’ai si peu d’illusion sur le monde politique que je ne peux qu’imaginer les Socialistes avoir la même politique du « doigt-camouflage » pointé sur un problème annexe. En fait, il faut faire ce constat : ce sont les financiers qui sont au pouvoir, et on s’aperçoit qu’ils sont complètement fous… l’apprenti sorcier. Pomper sans arrêt dans les poches du petit peuple va finir par bloquer la grosse machine à consommer, déjà bien enrayée.
    Plutôt que de se quereller pour des questions de « choisir ou non son camp », je trouve plus important de créer du lien tout en créant de l’espoir, voire de l’utopie… Y’a que comme ça qu’on se relèvera, qu’on pourra tenter d’aider les pauvres et les gueux chassés dans les villes par la pauvreté. Partout, la violence monte. Alors à quoi bon ajouter de la violence (dans les échanges) sur cette violence qu’elle soit celle d’Athènes, celle faite aux femmes, aux jeunes, aux salariés, aux paysans, etc…
    Le meilleur moyen de prendre du recul est encore l’humour (à moins qu’on n’ait une grotte où aller s’isoler pour méditer) et la dérision.
    Rhô, une fois de plus, j’entre dans une polémique qui n’est pas la mienne… Ainsi suis-je ! Incorrigible. ;o))

    Répondre

  11. clarky

    7 mai, 2010 à 11:34

    erf, si j’osais je vous dirais en toute amitié, parce que c’est la vérité vraie, que là ça devient un peu chiant au fil des posts.
    je veux bien qu’on se prenne le teston de temps en temps et qu’on se mette un peu sur la gueule pour satisfaire une certaine joie de vivre mais pute vierge, on est champions alors la burqa on s’en cague !!!

    notez bien que je cherche pas la merde, ici y’a que des mecs et nanas que j’aime vraiment même si je suis loin d’être d’accord avec ce qu’ils écrivent parfois notamment sur le terrorisme d’état israélien et le fait d’être pro palestinien, mais j’accepte leurs convictions tout en sachant qu’elles me chiffonnent pas mal, mais je vais pas me mettre à chier une pendule toutes les fois où y’a un truc qui me fout le démon…

    putain je me garde mon billet fraichement terminé biscotte ça va vous sembler trop bourrin et d’une insoutenable légèreté quant à l’actualité qui vous occupe en ce moment ;)

    Répondre

  12. Suzanne

    7 mai, 2010 à 13:02

    Lediazec: bah, ça m’ennuie un peu, ce que vous me dites, mais j’aurais pu en discuter calmement. C’est Babelouest que je trouve effrayant, la réponse à mon commentaire. (Comment taire…)
    C’est curieux, que la résistance à l’islam soit aussitôt épinglée comme ce qu’il y a de pire, de bourgeois, pétainiste, etc.

    Pour les commentateurs qui se plaignent que les post dégénèrent en baston, je propose ce petit texte à insérer automatiquement après chaque billet, pour rester dans l’esprit du lieu:

    Merci, Machin, pour ce billet qui fait le tour des choses et approfondit la profondeur du problème. Ton texte est beau, émouvant, avec un style enlevé, plein d’humour et de délicatesse, et tellement vachement bien écrit qu’il mérite d’être twitté et retwitté et facebooké et figurer en tête de gondole sur le portail et dans le journal. La preuve que ton combat dérange, c’est que tu es nauséabondement trainé dans la boue, contredit, et insulté jusqu’en ton blog par des bourgeois allaités à l’imparfait du subjonctif, vivant depuis des siècles dans un château ceint de murs hérissés de tessons de bouteille et surplombés de caméras vidéos pour refouler le peuple. Leurs fausses amabilités ne trompent personne, et le miel de leurs discours ne cachent qu’un coeur sec et l’incommensurable rancitude haineuse propre à leur classe quoi que prétendent par ailleurs ces ennemis de la liberté qui ne sont que des tigres en papier. Ne te laisse pas avoir par leur duplicité et continue ta lutte héroïque, camarade, la bête immonde du sarkoracisme agite ses têtes un peu partout, il faut les couper sans pitié.

    Répondre

  13. b.mode

    7 mai, 2010 à 13:11

    Belle lucidité ! mouarf ! :)

    Répondre

  14. Suzanne

    7 mai, 2010 à 13:22

  15. clarky

    7 mai, 2010 à 14:24

    la vache, je suis resté d’un calme olympien jusqu’à présent, titre oblige, mais le commentateur peu avisé que je suis vous invite à aller vous faire traire très chère.
    faudrait voir à pas trop me courir sur le haricot avec votre vision des choses et les interprétations à la mords moi le noeud que vous daignez distiller ici-bas.

    babel effrayant dîtes vous ??!!?? putain d’adèle, ou de suzanne devrais-je dire, il vous fait tant peur que ça notre babel sur sa photo avec ses lunettes.

    les plus courtes sont les moins longues hein, votre vision caricaturale vous fait confondre islam et islamiste, mettre de la politique partout, là où il n’y en a pas nécessairement, en devient risible :)

    savez quoi ma belle, devriez aller vous dorer la pilule du côté de st barth, parait que ça le fait !!!

    bref, je sais pas si vous avez déjà tâté de la baston, de la vraie, de celle qui vous meurtrit la chair et vous fait pisser le sang, mais ici point de baston, juste vous et votre poto didier qui venez casser les noisettes, drapés dans un argumentaire qui prête à sourire, d’ailleurs j’en ai ri et pas qu’un peu en vous lisant.

    Répondre

  16. lapecnaude

    7 mai, 2010 à 17:22

    Bon, mon commentaire s’est barré dans les limbes de unblog. Je recommence donc.
    Lolo – Déjà que ton premier commentaire m’avait apporté une douce jouissance, là tu me donnes le compte !
    Babel ne serait un ogre que si on s’attaquait à ses potes ou a sa famille, pour le reste il aime trop la polémique et en plus il est bien mieux élevé que cette dame à qui on devrait faire laver la bouche au savon …
    Cette histoire de chiffons a été montée de toutes pièces par Hortefeux et ses sbires, le mec-mac étant très bien connu de ses services et bien encadré, quand à ses « maitresses » et ses « mômes » il semblerait que la CAF n’en connaisse ni le nombre ni rien d’autre ! Du flan pour faire causer les bourgeoises en mal d’hormones.
    Par contre pour apporter de l’eau au moulin de la bien pensance de cette donzelle, il s’en est passé une bien bonne mercredi dernier à Rochefort-sur-Mer, une centaine de scolaires de 12 à 15 ans se sont fait une courette-baston dans les rues de la ville entraînant à leur suite tous les flics de ladite ville et ceux de La Rochelle venus en renfort (ils en ont eu une dizaine), système téléphone portable et rendez-vous Facebook, le tout pour un prétexte bidon (brouille d’amoureux), en fait ils ont évacué le stress du futur BEPC (semaine prochaine) et se sont bien amusés … Ah mon jeune temps, on n’avait pas de téléphone pourtant, mais les flics couraient quand même aussi bien !
    Mais y a pu d’éducation ma bonne dame !
    Bon, ce soir, relâche, je dîne en amoureuse avec mon petit-fils !

    Répondre

  17. b.mode

    7 mai, 2010 à 18:07

    Au moins, ça nous aura fait rire ! J’aime bien les trolls over bite au vent ! http://www.youtube.com/watch?v=jLD5H4uQ1xs

    Répondre

  18. Suzanne

    7 mai, 2010 à 18:09

    Bon, un dernier commentaire, et après je n’insiste pas (il vaut mieux, si j’ai bien compris)

    Deuxième allusion de La Pecnaude à « mes hormones ». Ce n’est pas parce que c’est dit d’une femme à une autre que c’est moins… je ne trouve pas d’adjectif poli, tiens.
    « Va te faire traire » est bien aussi. Je passe sur la fessée déculottée, je prends ça comme une blague.
    C’est moi qui ai commencé, je sais, et je ne m’en excuse pas, je trouve bel et bien que Babelouest est un con, ou plutôt, disons que je pense qu’il écrit de belles conneries. Traiter quelqu’un d’idiot, d’idiote, de con, de conne, ce n’est pas une insulte et sexiste. Par contre…

    Voilà qui me conforte qu’il n’est pas innocent de défendre le droit à la burqa en France. On se ramasse des jolies répliques. Vivement que ces donzelles, ces bonnes femmes se mettent au pas, n’est ce pas ?

    Mes hormones, elles vous répondraient bien des choses, tiens. Mais on est si poli, ici… et je n’ai pas une mentalité de femme voilée.

    Répondre

  19. Suzanne

    7 mai, 2010 à 18:15

    (lire « insulte sexiste » et « me conforte dans l’idée », pardon.)

    Répondre

  20. lediazec

    7 mai, 2010 à 19:05

    Ah, Suzanne ! Il vous aura fallu 24 heures pour trouver une parade. Pour sauver la face. Sexistes chez Ruminances. Allons bon ! Est-il nécessaire de s’attarder sur ce point ?
    Venons maintenant à l’ami Babel que vous considérez quasiment comme un monstre. Si seulement vous connaissiez l’homme ! Cultivé (très, très cultivé) disert, aimable et agréable compagnon, il ne transige pas avec une certaine idée de la vie, surtout quand on veut la mettre à mal. Babel est un homme debout dans un monde incliné.
    J’ai en vie de copier ces paroles de Léo Ferré pour conclure :

    Ce sont de drôles de types qui vivent de leur plume
    Ou qui ne vivent pas c’est selon la saison
    Ce sont de drôles de types qui traversent la brume
    Avec des pas d’oiseaux sous l’aile des chansons

    Leur âme est en carafe sous les ponts de la Seine
    Les sous dans les bouquins qu’ils n’ont jamais vendus
    Leur femme est quelque part au bout d’une rengaine
    Qui nous parle d’amour et de fruit défendu

    Ils mettent des couleurs sur le gris des pavés
    Quand ils marchent dessus ils se croient sur la mer
    Ils mettent des rubans autour de l’alphabet
    Et sortent dans la rue leurs mots pour prendre l’air

    Ils ont des chiens parfois compagnons de misère
    Et qui lèchent leurs mains de plume et d’amitié
    Avec dans le museau la fidèle lumière
    Qui les conduit vers les pays d’absurdité

    Ce sont des drôles de types qui regardent les fleurs
    Et qui voient dans leurs plis des sourires de femme
    Ce sont de drôles de types qui chantent le malheur
    Sur les pianos du cœur et les violons de l’âme

    Leurs bras tout déplumés se souviennent des ailes
    Que la littérature accrochera plus tard
    A leur spectre gelé au-dessus des poubelles
    Où remourront leurs vers comme un effet de l’Art

    Ils marchent dans l’azur la tête dans les villes
    Et savent s’arrêter pour bénir les chevaux
    Ils marchent dans l’horreur la tête dans des îles
    Où n’abordent jamais les âmes des bourreaux

    Ils ont des paradis que l’on dit d’artifice
    Et l’on met en prison leurs quatrains de dix sous
    Comme si l’on mettait aux fers un édifice
    Sous prétexte que les bourgeois sont dans l’égout

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  21. b.mode

    7 mai, 2010 à 19:10

    ça peut se décliner au féminin ! http://www.youtube.com/watch?v=5njWAq4Qq3k

    Répondre

  22. Viniou

    7 mai, 2010 à 20:52

    Y’a d’la joie !!!!
    N’est pas paranoïaque qui veut… ni misogyne d’ailleurs…
    Allez les ruminants, il en est qui vous lisent avec bonheur, depuis longtemps, dans le silence et l’anonymat, qui savourent le fait que vous êtes de plus en plus nombreux à nous régaler de vos bons mots et de vos analyses personnelles. Que ceux qui n’apprécient ni votre talent, ni votre mordant s’en retournent à des lectures moins agréables…
    Ne changez rien !

    Répondre

  23. Suzanne

    7 mai, 2010 à 21:21

    Lediazec, non non, je m’en fiche un peu, en fait. (des « va te faire traire » ou « hormones de bourgeoise »). Ce n’est pas une parade, l’argument absolu (« on me dit ça parce que je suis une femme, vous êtes des salauds jusqu’au bout »).

    N’empêche que c’est bien écrit, ici, sur ce blog. Ce n’est pas une supposition de ma part. Je trouve ce genre d’arguments en dessous de la ceinture, particulièrement… particulièrement inquiétant, quand on parle de liberté des femmes.
    On voit dans la burqa une affaire de chiffons, propre à exciter les bourgeoises qui ont un problème d’hormones ? Bien bien bien.
    On sort vite de ses gonds, chacun tire son petit Ferré à soi, moi je suis à gauche oui mais moi je suis plus à gauche que toi moi je suis sensible oui mais moi plus que toi moi j’ai un drapeau rouge ou noir oui mais moi j’en ai un beau aussi… Je ne sais pas comme est Babel Ouest hors des blogs, mais je vous crois, je ne sais pas non plus ce que vaut l’anarchisme d’un homme qui tient tant à ce qu’on ait le droit de voiler des femmes. Ni Dieu, ni maître, c’était quoi déjà ? … Mais ça dépend du Dieu, et ça dépend des maîtres, sans doute.
    Bon, Lediazec, j’aime bien m’engueuler avec vous.

    Répondre

  24. clarky

    7 mai, 2010 à 21:59

    euh, va te faire traire je le dis aussi pour un mec, je sais pas vous mais moi y’a des fois je sais pas si c’est un mec ou une nana que j’ai en face de moi, mais on n’a pas dû fréquenter les mêmes endroits nocturnes je crois ;)

    quant à la liberté des femmes que vous avancez dans vos propos, je pense sincèrement être bien au courant de quoi il en retourne, oh putain ça ouais. je veux bien gober pas mal de mouches mais à un moment donné c’est péché de dire n’importe quoi.

    Répondre

  25. Hara Kiri

    7 mai, 2010 à 23:03

    Arrffff, mais y’a de la polémique et on ne m’appelle pas ? C’est quoi ce bordel. Bon, à mon tour de polémiquer et sans gros mots sans insultes, promis.
    Le débat sur la Burqa, voilà qui fleure bon l’appel du coude au FN.

    Savoir déjà de quoi l’on parle. Débat sur la Burqa, ok, mais sur quel plan. En clair, en quoi gêne-t-elle ?
    1) Parce que c’est un signe ostentatoire religieux ?
    2) une atteinte à l’intégrité des femmes ?
    3) parce qu’elle pose des problèmes de sécurité ?
    4) Parce que c’est gênant pour l’autre ?

    Si c’est le point 1. Ok, mais qui est-on pour juger que tel signe religieux est pire que tel autre signe ? En clair, est-ce que la Burqa est un signe religieux insupportable mais la Kippa non ? Ou la cornette ? Ou la crâne rasé et la toge (je ne suis pas super doué en religion, je suis physiquement et intellectuellement athé) ?
    Si c’est un problème de signe de religion, va-t-il falloir légiférer sur chaque signe religieux ? Va-t-il falloir légiférer pour la croix autour du cou ? pour le port du bhikkhu birman ? Les frisottis juifs ? Et, pire, si l’on considère que l’athéisme est une forme de religion (après tout, philosophiquement, ça se défend d’avoir le vide pour Dieu), le fait de ne porter aucun signe ostentatoire de religion pourrait être considéré comme un signe ostentatoire de religion (quoi ? Je délire ? Ouais, ok, mais c’est pour détendre l’atmosphère).
    Donc en clair, comme signe ostentatoire de religion, le problème ne se pose pas ou alors se pose trop.
    2) Une atteinte à l’intégrité des femmes ? Oui, je suis d’accord, bon, comme toute religion de toute façon (t’as lu la bible ? Les femmes dans la bible sont soit des putes, soit des femmes infidèles, ba ouais, la vierge marie, elle s’est quand même tapée le bon dieu dans le dos de Joseph, soit des femmes stupides et désobéissantes, voir eve, la femme de loth, etc..) Pour ce qui est du cas de Nantes, la femme verbalisée et qui portait le Niqab est une convertie, si je ne me trompes pas. En clair, une femme à l’origine non musulmane qui s’est convertie à cette religion et qui a donc choisit de porter le niqab. Donc, dans ce cas, difficile de parler d’atteinte à la liberté de la femme quand c’est elle qui choisit sciemment. Pour le cas des femmes obligées à porter le niqab, la je suis d’accord. Mais ces femmes que des maris archaïques et rétrogrades (deux adjectifs que je marie souvent avec la religion), laissaient sortir, si elles ne peuvent plus se promener en niqab, ba, ils ne les laisseront plus sortir et puis c’est tout. Donc, en clair non seulement elles seront toujours en niqab mais elles resteront à la maison. Alors certes, elles ne choqueront plus nos yeux d’athés ou de catholiques mais ce sera une régression dans leurs féminités (en clair, sous prétexte de défendre les droits des femmes on ne fera que les enfermer encore plus).
    3) Est-ce un problème de sécurité ? Si oui, pas besoin de faire voter une loi, elle existe déjà, celle qui consiste à devoir en tout cas être capable de justifier de son identité. Faire une loi exprès pour la burqa ou le niqab dans ce cas là, c’est vraiment insister lourdement sur toute la bouse remuée pendant le débat de l’identité nationale. La loi existe, il suffit de l’appliquer, pas besoin de débat ou de loi supplémentaire.
    4) Parce que c’est gênant pour l’autre ? Ouais, je suis assez ok sur ce principe, c’est vrai que moi qui aime parler dans les yeux des gens et qui aime voir les réactions du visage (qui en disent plus long que les mots), c’est gênant. C’est vrai aussi pour le naturiste amateur que je suis, que voir quelqu’un entièrement recouvert de tissus quand moi j’aime l’être le moins possible, c’est gênant aussi. Ouais, je serais vraiment mal à l’aise face à une personne en niqab. ceci dit, je suis également mal à l’aise face à quelqu’un vêtu gothique ou émo (c’est à la mode), encore plus mal à l’aise face aux petits cons avec leurs coupes techtoniques ou les pantalons baggy qui tombent sur les cuisses. Je suis également gêné quand je sers une main mollassone…. Bon, mais on va pas légiférer sur tout ce qui me gêne non ? Sinon apprêtez-vous à vous laisser pousser les cheveux, je n’aime pas les chauves ;-)

    En clair, comme je l’ai si brillamment démontré et sans la moindre obscénité, le moindre gros mot et la moindre insulte (z’avez vu j’ai fait des efforts par rapport à certains et certaines), c’est que le débat sur le niqab est totalement inutile, pire, il ne peut aboutir qu’à l’oppposé de ce que les meilleures âmes d’entre vous pourraient espérer. D’abord parce que c’est encore et encore stygmatiser une partie de la population qui, même si elle ne porte pas le niqab, pourra se dire qu’on cherche encore à lui cracher dessus comme on le fait depuis quelque temps avec le débat sur l’identité nationale. Ensuite parce que ça va permettre à ceux prônant la burqa d’avoir une tribune et de pouvoir défendre leur point de vue et faire du prosélitisme. Enfin, parce que la burqa ne concerne que quelques cas (en plus j’ai peur qu’il y ait une partie non négligeable de converties) et qu’il y a vraiment des choses plus importantes et surtout des choses sur lesquelles on peut vraiment agir et réagir. Car, la burqa, finira inexorablement par tomber comme toutes les pratiques religieuses matchiste, pléonasme, avec la confrontation à l’industrialisation, au capitalisme, aux envies des jeunes de s’émanciper et d’obtenir le plus de libertés possibles.
    En attendant, des gens vivant sous le seuil de la pauvreté, il y en a des millions. Des femmes battues, il y en a des centaines de milliers, des enfants maltraités, il y en des centaines de milliers. Je crois que ce serait mieux de légiférer là dessus. De faire en sorte qu’on puisse assurer à une femme battue venant porter plainte que cela ne se reproduira pas (car ça aussi c’est une atteinte à l’intégrité de la femme).
    Puis quitte à légiférer, faudrait aussi aller voir du côté des dépenses et des magouilles de nos politiciens. car s’il y a bien un truc qui devrait être interdit en france c’est bien que nos gouvernants (de quelques bords qu’ils soient) se goinfrent et dilapident l’argent de l’état quand certains d’entre nous n’ont même pas à manger ou de quoi avoir un toit sur la tête. Tiens, ce serait plus intelligent de légiférer sur un moyen de réquisitionner les logements vacants pour les proposer à ceux qui ne trouvent pas de toit…..etc.

    Bon, en clair, si vous voulez résoudre le problème du niqab tout en demeurant juste, il y a une seule solution : interdire toutes les religions en france. la pratique, les signes extérieurs etc…. na.

    Bon, je dis ça, mais vous avez le droit de croire en Dieu si cela vous fait plaisir, mais n’oubliez pas que la religion est l’invention des puissants pour juguler la rage et la révolte du peuple. Puis, si vous croyez en Dieu, lisez les journaux et ouvrez les yeux vous constaterez alors que Dieu est inexistant ou alors incompétent. ;-) ;-) ;-)

    Répondre

  26. Christophe Certain

    7 mai, 2010 à 23:54

    Suzanne c’est un beau nom pour un troll non ?

    Répondre

  27. clarky

    8 mai, 2010 à 0:14

    oh punaise françoise, j’avais pas vu ta réaction, ces histoires de jouissance et de compte donné risquent de choquer un certain lectorat biscotte on fait dans le dessous de la ceinture, personnellement j’adore ce qu’il y a sous une ceinture, même de chasteté ;)

    bon allez, je vais me toucher, oh pardon, me coucher :)

    Répondre

  28. lapecnaude

    8 mai, 2010 à 0:21

    @ Chère Suzanne – pardonnez mon manque d’éducation et surtout de délicatesse lorsque j’ai évoqué un problème … glandulaire, que voulez-vous on m’a oubliée lors de l’entrée à l’école des bonnes soeurs. J’ai dû errer en des contrées lointaines où jamais on avait vu une fille en pantalons ou jeans … j’y ai eu de mauvaises fréquentations dont les éléments féminins portaient toutes le voile ou les voiles ou le hidjab, ou le haïk ou la burqa. Ce qui était bizarre c’est qu’elles ne le portaient pas dans leur village, non quand elles allaient en ville, simplement parce qu’on leur foutait la paix. Quand je vous dis que j’ai eu une mauvaise éducation !
    Bon, qu’on arrête de faire des saucisses avec la queue du chien, en France, si les femmes portent un foulard, un voile ou autre chose, c’est parce qu’elles le veulent bien. J’ai pas mal d’amies musulmanes pour qui cela n’a jamais été un problème, les difficultés viennent essentiellement des bonnes âmes qui se mèlent de ce qui ne les regardent pas, à savoir la vie privée d’autrui. C’est vrai ce que dit Hara Kiri, respectez les qu’elles soient noires, jaunes ou … blanches, on ne les empèche ni de se couvrir, ni de jouer les naturistes à compter du moment où elles repectent les lois en vigueur. Tout le reste est une mayonnaise destinée à attirer le chaland. Ne comptez pas sur moi pour marcher dans les combines bassement électoralistes du nain.

    Répondre

  29. lapecnaude

    8 mai, 2010 à 0:29

    @ Clarky – si ta mère te lisait, elle te le donnerait le compte ! (j’entend encore mon beauf André me dire quelque chose dans ce genre là en me donnant une baffe parce qu’en rentrant d’une tournée je chantonnais « un jour la p’tit Huguette tra dé ri, tra li là là ! », – « tu sais ce que tu dis? »- « Ben, je chante, les copains ont toujours cet air là » – « Tu connais les paroles? » – « non, ils ne chantent que çà ! »…
    Suzanne a bien raison, quelle éducation ! On n’en fait plus des comme çà.

    Répondre

  30. lapecnaude

    8 mai, 2010 à 5:07

    Bof, c’était même pas au dessous de la ceinture, purement intellectuel … t’ais-je dit que Dédé, mon beauf était Maltais ?

    Répondre

  31. b.mode

    8 mai, 2010 à 6:13

    Suzanne, il s’avère que je connais personnellement Babel et pas simplement en virtuel. Nous habitons tous deux la bonne ville de Nantes. (célèbre pour ses burqas !) Sachez que c’est le meilleur des hommes, pas machiste pour deux sous, le coeur sur la main et généreux comme jamais. Je n’ai pas apprécié que vous insultiez un ami. Passons désormais à autre chose…

    ps : bonne analyse d’harakiri
    @viniou On ne changera rien ! ;)

    Répondre

  32. lediazec

    8 mai, 2010 à 8:08

    @ Harakiri. Merci, mais je suis chauve ! Ca, je ne te le pardonnerai JAMAIS. Fais-moi penser à mettre une perruque bleu-blanc-rouge si nous sommes amenés à nous rencontrer.
    En revanche,je n’aime pas les poignées de main molles. Et, aussi, j’ai une attirance pour le vide, je suis athée… Et plein d’autres choses.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  33. b.mode

    8 mai, 2010 à 8:16

    Chauve qui peut ! ;)

    Répondre

  34. babelouest

    8 mai, 2010 à 8:56

    @ tous
    Bonjour. A propos de ce qu’une personne a polémiqué de façon que j’oserai qualifier d’exagérée, puis-je me permettre une interprétation à la scène qui l’a fait bondir ? J’ai idée que la petite, car on peut penser à une enfant (ou un enfant en général d’ailleurs), a eu envie de faire « comme maman », et à s’accoutrer ainsi par jeu. Les enfants adorent se déguiser, c’est bien connu. Voilà qui démonterait toute polémique.
    Verstanden ?

    Répondre

  35. Suzanne

    8 mai, 2010 à 9:24

    Il n’y a pas que moi que la scène ait désolée, attristée, révoltée.Heureusement.Pauvre gosse, pauvres femmes. On ne s’entendra pas, je suis pour l’égalité hommes-femmes et la protection de l’enfance.

    Répondre

  36. babelouest

    8 mai, 2010 à 10:00

    Bon, puisque vous insistez, Suzanne….
    En tant qu’athée (soyons bien clairs), je supporte fort mal TOUTE manifestation religieuse, c’est d’ailleurs un sujet de polémique avec un copain qui est bien plus cool là-dessus. En revanche, les voiles sont des attributs que le Coran ne prescrit pas. Il s’agit donc d’autre chose. Peut-être est-ce même une aberration de transposer une coutume locale (et liée au climat, peut-être – voir le vent de sable) dans un autre contexte. On peut être choqué (dans ce cas, je le serais à chaque fois que je sors de chez moi). Une seule personne m’ennuie vraiment, c’est celle qui se promène avec le voile intégral noir, semi-transparent (et encore) sur le visage, les gants et les chaussures noirs…. brrrr…. comme les Wahhabistes les plus durs. Elle est jeune, un jour ma fille l’a rencontrée dans l’hypermarché près de chez moi : elle a pris une boîte de conserve assez haut, et son poignet exceptionnellement dénudé était vraiment celui d’une jeune femme.

    Non, je n’aime pas qu’une femme soit voilée, car je crains toujours que ce soit par contrainte. Moi aussi je suis pour l’égalité de tous envers tous. Et je considère le machisme comme le racisme le plus répandu.

    Satisfaite ?

    Non, je n’aime pas les femmes voilée. Mais de là à faire intervenir la police pour ce qui n’est pas un délit…. ce sont les dénonciateurs qui auraient des ennuis, peut-être. Voilà pourquoi j’avais énoncé la phrase que vous n’avez pas supportée : l’incident est clos.

    Répondre

  37. clarky

    8 mai, 2010 à 10:16

    @ françoise tu dois commencer à savoir que j’ai l’esprit mal placé, j’aime ce qui se passe en dessous de la ceinture, c’est plus fort que moi ;)

    ma mère, tout sur ma mère comme dirait pedro, si tu savais :)
    une seule anecdote pour qualifier nos rapports, quand j’étais minot, elle m’a ouvert le crane avec sa godasse, et pendant qu’elle se faisait la main sur moi et que je pissais le sang, ben comme un con je l’insultais, mais je te rassure, depuis ça a bien changé, je lui fais ses courses, la bouffe, la vaisselle et tout le bordel qui va avec, et je m’occupe même du paternel pour pas qu’elle ait à se soucier de cette saloperie d’handicap qui ronge les êtres et le cerveau…

    sinon, honni soit qui malte y pense, j’adore les histoires de jarretières et de gros bichons ;)

    tiens comme rodo, je déteste le serrage de main trop mollasson, remarque les copains n’aiment pas me serrer la main biscotte parait que je serre trop fort, alors on se fait la bise :)

    Répondre

  38. laetSgo

    8 mai, 2010 à 10:58

    ventrebleu ! j’ai raté ce fil de « discussion » hier ! Et beh les amigos, vous n’y êtes pas allés avec le dos de la cuiller ! Que d’énergie dans ce débat ! le coup de diversion est réussi, y compris chez les Ruminants ! et ça continue, la preuve, je mets mon grain de sel dans le potage :-)
    @harakiri : rien à rajouter ! argumentation qui me convient tt à fait !
    quant au sexisme chez les Ruminants…arf arf arf ! @b_mode : on en est où de la parité d’ailleurs (je sais plus si c toi ou lediazec qui m’en parlait sur twitter….)

    bon, faudra quand même songer à commenter les autres billets, ou alors on arrête tout et on continue à polémiquer gentiment sur cette page !
    have a nice day toutes et tous !

    Répondre

  39. b.mode

    8 mai, 2010 à 11:11

    Au niveau des plumes, ça reste encore un brin mâle. 7 à 3 avec la plume essentielle d’erby ! http://ruminances.unblog.fr/?page_id=243/ Cliquez sur vos pseudo, vous aurez accès à tous vos articles. au fait clo, si tu veux m’envoyer un avatar ?

    Mais j’espère bien que cela va s’équilibrer dans les mois qui viennent. Au fait, merci pour vos contributions du week end ! ça se bouscule au portillon. Donc au programme, clarky et les pesticides vers 13 h, laetSgo et la Grèce, vers 5h du mat demain, enfin babel et le grand soir lundi dans les mêmes eaux ! Bonnes ruminances à tous !

    Répondre

  40. b.mode

    8 mai, 2010 à 11:13

    Ps : au fait l’ordre d’apparition à l’écran est juste celui de participation à la rédaction de ruminances ! pas de sexisme là dedans ! :)

    Répondre

  41. Hara Kiri

    8 mai, 2010 à 17:42

    @ Lediazec :
    Je fais une exception pour ceux qui ont la banane, oui, j’aime bien quand l’homme chauve sourit (ouais, elle est facile celle là, mais bon, on fait ce qu’on peut avec les moyens qu’on a).
    Arfff, la perruque bleu blanc rouge, ça va pas le faire non plus hein.
    Bon, pour les chauves, je fais une exception pour Lediazec, mais n’y revenez pas.

    Arff, c’est tout moi, je suis encore arrivé après la bataille. Pour la prochaine polémique, prévenez à l’avance que j’ai le temps de me préparer.

    ps : étant athé, je respecte quand même ceux et celles qui ont pris la décision de croire en Dieu, comme quoi la tolérance amène à accepter chez les autres des pratiques que l’on a pas. (tiens, je me demande si ça n’a pas rapport avec la polémique ça ?)

    Répondre

  42. Hara Kiri

    8 mai, 2010 à 18:00

    @ Lediazec
    Bon, pour les chauves, c’était histoire de dire, puis je préfère cela aux perruques bleu blanc rouge (j’aime pas les clowns non plus). De toute façon, si tu es de bonne humeur, ça va, j’aime les chiroptères (en clair, j’aime quand le chauve souris, blague un peu facile s’il en est mais réhaussée de fort belle manière par l’introduction « chiroptéresque »)).
    Par contre, c’est clair que les poignées de mains fuyantes, très peu pour moi.

    ps: je suis athé mais je respecte ceux et celles qui ont décidés de croire en Dieu. La tolérance consistant à accepter les pratiques des autres qui ne font pas partie des notres (ça pourrait avoir rapport avec la polémique non ?)

    Répondre

  43. Hara Kiri

    8 mai, 2010 à 18:03

    Heuu, Ruminances m’en veux. Ca plante à chaque commentaire que j’envoye, le premier a planté et ne s’est pas affiché, alors je l’ai réécris (en un peu différent) et quand j’ai envoyé le deuxième, il a planté aussi, mais le premier est réapparut, donc si vous voyez deux commentaires de ma part qui se ressemblent c’est bien la preuve que l’on veut me faire taire ou alors me faire trop parler, je ne sais pas ;-) )))

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ah, les gueules d’oxygène !

- Tu l’entends ? - Quoi ? - Le bonheur. Il rôde. Médée, extraordinaire Médée ! Formi…